Jump to content

cours de petologie


chone

Recommended Posts

  • Administrators

salam,

 

Les types de péteurs

 

Antisocial : S'excuse auprès des autres et va péter dans la plus complète intimité.

Amiable : Apprécie l'odeur des pets des autres

Athlétique : Pète au moindre effort

Attentif : Celui dont le pet signale un possible parachutage de Sénégalais.

Culbuto : Doit se pencher sur un côté pour que le pet puisse s'échapper.

Ecologiste : Pète régulièrement, mais avec beaucoup de remords car il est concerné par la pollution de l'environnement.

Econome : Garde toujours plusieurs pets en réserve.

Effronté : Pète bruyamment, puis éclate de rire.

Femme malhonnête : Vous laisse croire qu'elle ne pète jamais... jusqu'à ce que vous l'épousiez...

Fier : Pense faire des pets d'une incroyable délicatesse.

Grammairien : Essaie toujours de ponctuer ses pets.

Honnête : Admet qu'il pète, mais ajoute qu'il a une raison médicale pour expliquer cela.

Inconscient : Réprime parfois un pet pendant plusieurs heures.

Intellectuel : Capable de déterminer ce qu'a mangé son voisin rien qu'en humant l'odeur de son pet.

Malheureux : Essaie désespérément de péter... et chie.

Malhonnête : Pète, puis accuse le chien (ou un gosse si pas de chien dans la maison).

Misérable : Aimerait vraiment péter mais n'y parvient jamais.

Monstre : Pète tellement fort et tellement bruyamment que ses fesses portent des contusions

Morcelleur : Libère ses pets bouffée par bouffée.

Musicien : Parvient à jouer une mélodie reconnaissable en pétant.

Nerveux : S'arrête au beau milieu d'un pet.

Sadique : Pète au lit et remonte ensuite les couvertures au dessus de la tête de sa femme pour qu'elle sente bien l'odeur de son pet.

Scientifique : Essaie de déterminer ce qui a pu créer le pet.

Sensible : Pète et s'effondre en larmes.

Snob : Pense que ses crottes ne sentent pas mais est trahi par ses pets.

Stratège : dissimule ses pets dans des grands éclats de rire.

Timide : Libère un pet silencieux, puis rougit.

 

Quel est votre type de péteurs?

Edited by chone
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • Administrators

salam,

 

Analyse scientifique du pet

 

Au delà du prout et du prout prout, le pet est un domaine que les scientifiques savent aborder avec sérieux, dans un premier temps. Vous saurez enfin tout sur le pet, il fallait qu'enfin la vérité soit dite !!

 

Le pet, comme si vous y étiez!

 

L'explication :

 

Présence de quantités excessives de gaz dans l'estomac ou l'intestin. La majorité des gaz contenus dans l'estomac sont constitués d'azote et d'oxygène contenus dans l'air avalé. L'azote n'est pratiquement pas assimilable et se déplace dans les intestins. D'autres gaz, essentiellement du dioxyde de carbone, du méthane et de l'hydrogène, se forment dans les intestins. Le dioxyde de carbone, résultant de la fermentation, est assimilé en grande partie. Les autres gaz, dus à la digestion incomplète d'aliments riches en amidon ou en cellulose, comme les haricots ou le chou, sont éventuellement expulsés par le rectum.

 

L'odeur :

 

L'odeur plaisante qui en résulte est due à plusieurs éléments soufrés, en particulier les mercaptans, alcools dont l'atome d'oxygène est remplacé par un atome de soufre. De grandes quantités de gaz dans l'estomac ou les intestins peuvent être source de compression et de douleurs.

 

Peut-on éviter les gaz ?

 

Heureusement non ; personne n'est libre de tous gaz ou flatulences. Il y en a des quantités considérables qui sont fabriqués tous les jours dans un intestin normal. La plupart des gaz qui se trouvent dans le gros intestin proviennent de la fermentation des déchets provoqués par les bactéries qui prospèrent dans n'importe quel colon sain. Normalement, une grande partie des gaz est absorbés par les parois intestinales, mais certaines personnes l'expulsent par le rectum.

 

Une raison en est des mouvements péristaltiques trop fréquents et qui ne laissent pas assez de temps pour que les gaz soient absorbés. Une autre cause est l'absorption d'aliments connus pour leur propension à fabrique des quantités immodérées de gaz : les flageolets, par exemple, contiennent certains sucres que le corps ne peut pas digérer. Arrivant intact au colon, ces sucres sont la nourriture idéale des bactéries qui forment les gaz.

 

Pourquoi les excréments et les flatulences ont-ils une odeur ?

 

Les bactéries du côlon sont utiles, mais seulement jusqu'à un certain point. Elles fabriquent de la vitamine K et plusieurs vitamines B. Mais elles se nourrissent également de résidus de protéines pour former des produits chimiques odorants, en petites quantités mais ayant un effet puissant, et qui émanent des gaz intestinaux et des excréments que nous expulsons. La nature de l'odeur dépend notamment de la nourriture absorbée et aussi des micro-organismes qui dominent dans les intestins de chaque personne.

 

Les secrets d'un pet réussi :

 

• Pour obtenir des sons différents, servez-vous de votre main. !!! Attention !!! Il est important que le pet ne soit constitué que d'air.

• Si vous utilisez une chaise, choisissez en une constituée de préférence de chêne ou de hêtre qui donnera une meilleure résonance..

• Pour obtenir un son plus clair, il est préférable d'avoir les fesses bien propres. Dans le cas contraire, des projections pourraient avoir lieu, ce qui se révèlerait dangereux pour votre entourage et votre papier peint.

• Pour obtenir un pet plus long et plus aigu, serrez bien les fesses et n'écartez que petit à petit.

• Mention spéciale aux Portugais : écartez bien les poils avant de péter.

• N'hésitez pas à utiliser d'autres ustensiles pour rendre votre pet plus mélodieux (casserole, clef à molette, pipeau, etc).

 

Mise en condition et préparation :

 

• Etape 1 : Choisissez tout d'abord des vêtements amples qui permettront à l'air expulsé de ne pas trouver d'obstacle.

• Etape 2 : Évitez les jours de diarrhée qui pourraient avoir des conséquences indésirables.

• Etape 3 : mettez-vous à l'aise dans la position de votre choix.

 

Positions suggérées :

  • assis sur une table
  • à 4 pattes
  • sur un pied
  • habillée en Bretonne
  • en tongue ...etc...

• Etape 4 : Attendez patiemment qu'un pet veuille bien se présenter.

• Etape 5 : Lorsque le pet est prêt à sortir, poussez de toutes vos forces. Deux solutions se présenteront à vous :

 

  • Un bruit s'est fait entendre : vous avez donc réussi, vous pouvez retenter l'expérience afin de vous perfectionner
  • Il n'y a eu aucun bruit : dans ce cas courez vite aux toilettes les plus proches pour y déposer le surplus et assurez-vous que l'étape 2 a été bien respectée.
  • !!! Attention !!! Il est important de s'entraîner dans un endroit aéré qui vous permettra d'éliminer l'odeur plus facilement. De ce fait, la cave, le four micro-onde ou la pipe à grand-père sont à proscrire.
  • Il est possible de s'entraîner entre amis ou en club

Les bons endroits :

 

• Au cinéma : choisissez plutôt un film d'action avec beaucoup d'explosions.

• Dans son lit : rester sous la couette pour s'endormir.

• Dans un ascenseur : bondé de préférence.

• En cours : se moucher pour masquer le bruit. Testé avec succès au cours du bac.

• Dans un bus : au plus loin du conducteur.

• Dans la baignoire : pour admirer les bulles.

• Dans un bocal : en guise de souvenir.

• Dans un aquarium : pour oxygéner les poissons.

• A l'église : si l'écho est bon.

• Sous l'orage : pour imiter le tonnerre.

• Dans une conversation ennuyeuse : pour l'animer.

 

Pour améliorer la performance :

 

Il est conseillé de manger :

 

• des Golden grahams + 1/2 litre de lait bien froid.

• cassoulet : pour de meilleurs résultats, ne pas mâcher les haricots.

• pistaches - boissons gazeuses.

• des aliments générateurs de fermentation : petits pois, haricots, choux, oignons, jus de pomme

• NB : Certains aliments peuvent aussi servir à modifier la sonorité du pet à sa sortie

 

source: phortail.org

Edited by chone
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 weeks later...
  • 7 years later...
  • Administrators

salam,

 

Il y a toute une culture du pet, une hiérarchie du pet. Alors donnons à ces culs serrés un petit cours de pétologie !

 

LE PET COMMUN

 

Le « Pet Commun » est le pet plus fréquent. C'est un proche parent du « Déchireur » (voir après) mais il est expulsé avec moins de force. Généralement il est entendu en groupes, au sein desquels les gens n'ont pas encore assez d'intimité pour péter entre eux. Dans ce cas, une personne plus audacieuse que les autres lâche une caisse et les personnes présentes pratiquent ensuite des pets de groupe sans gêne. Généralement le « Pet Commun » n'a pas d'odeur.

 

LE PET NERVEUX

Le « Pet Nerveux » est expulsé dans les endroits ou la personne ne veut pas qu'il soit entendu. Vous-même avez sans doute déjà vu des hommes et des femmes dans les bibliothèques les supermarchés et même dans la rue lâchant ce type de pets. Ils sont généralement contrôlés, peu bruyants et demandent beaucoup de dextérité pour en dominer la technique.

 

LE PET TOUSSÉ

 

Le « Pet Toussé » arrive quand le pétomane (le pratiquant du pet) essaye de le dissimuler avec de la toux. Une de mes amies lâche fréquemment ces pets lorsqu'elle joue au bingo. Elle va au fond de la salle pour fumer et tousse tout en lâchant simultanément un beau pet toussé. Attention cependant, cela peut être à double tranchant au cas où le « timing » n'est pas parfait ou bien que le pet est plus long que prévu.

 

LE PET MOUILLE (OU VASEUX)

 

Le « Pet Mouillé » possède un son aqueux. Il est généralement signe qu'un évènement se prépare, et qu'une visite aux toilettes devient plus qu'urgente et nécessaire. La variante « Vaseuse », encore dit « pet foireux » indique qu'il est déjà trop tard.

 

LE PET RAFALE

 

Ce pet ressemble au « Déchireur » (voir après), mais il est accompagné d'un son plus aérien, venteux, comme une rafale.

Il est dû au fait que le pétomane veut expulser tous les gaz de façon rapide. Ce pet provoque, presque toujours, de grands rires parmi les personnes présentes. C’est le pet le plus efficace des concours de pets

 

LE PET « BOULES SERREES »

 

Ce pet est toujours très facile à identifier: il donne toujours l'impression que le pétomane a les boules si serrées dans son slip qu'il est sous douleur intense lorsqu'il pète.

 

LE DECHIREUR

 

Finalement mon préféré: le « Déchireur ».

Il est fort, intense, sonore et attire toujours l'attention de quelqu'un.

Les caractéristiques du « Déchireur » sont fréquemment rencontrées dans d'autres pets, mais ne vous y trompez pas: ce pet est un furieux flux de gaz qui émergent triomphalement du cul du pétomane. C’est par lui qu’un compétiteur conclut triomphalement une victoire

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...