Jump to content

Les contines pour enfants....ou pour ..adultes


babardu69

Recommended Posts

Bonjour

 

Je suis tombé au gré de mes errements sur internet sur deux  articles assez semblables  interesant qui levent le voile  et donnent un autre regard sur les contines dites...pour enfant

 

Nous aurait on trompé?

 

je vous laisse seul juge (aricle tire du site (http://www.je-suis-papa.com/)

 

Article 1

 

Les dessous des comptines pour enfants (explicit content)

24 sept 2013

 

dessous-comptines-pour-enfants.jpg&key=3a8c279be64a47e83414b035cc59f841edd40e6768119352756130a20ae60ca1

Les comptines pour enfants, c’est tout ce qu’il y a de plus trognon. C’est du rêve, de la fantaisie, de l’imaginaire, de la mièvrerie en-veux-tu-en-voilà.

 

Tant et si bien que personne ne se méfie de ce danseur de Jean Petit, pas plus que de ce coureur de furet, ni même de cette claire fontaine à l’eau si belle. Et je ne vous parle pas de la Mère Michel ni de ce sacré Pierrot dont vous contez les exploits chaque soir à votre bambin.

 

Si les comptines pour enfants sont censées rappeler l’enfance par « [leur] innocence et [leur] naïveté » dixit Wikipédia, certaines échappent à la règle, probablement écrites par des âmes aussi grivoises que dévergondées.

 

Non, les chansons pour mômes ne sont pas aussi mièvres qu’elles le laissent supposer. Et vous pourriez bien piquer un fard en les chantant, après avoir lu ce qui suit.

 

Les dessous des comptines pour enfants, la sélection

Ecrites pour certaines il y a plusieurs siècles, les comptines pour enfants n’ont pas toujours revêtu le sens qu’on leur connaît aujourd’hui.

 

D’ailleurs, le vocabulaire utilisé dans certains titres ne laisse aucun doute quant aux messages que ces comptines pour enfants véhiculaient à l’époque, comme le souligne justement le blog La feuille Charbinoise dans un article très documenté sur le sujet.

 

Vous ne me croyez pas. Rien ne vaut un bon exemple. Et même 5 pour être exact !

 

il-court-furet.jpg&key=c9e1b4a3eb39bb18a6f68d7fe7bc882bf141b323b461639473f41613dca679c2TOP 1 | Il court, il court le furet

Souvenez-vous : grand-mère chantait encore il y a quelques jours cette innocente chanson à votre Choupinou, tendrement assis sur ses genoux. Mais Mamie imaginait-elle alors que le titre de cette comptine pour enfants relève de la contrepèterie.

 

Du coup, le gentil furet qui coure devient tout de suite moins mignon, lorsqu’il prend des allures de… curé qui fourre !

 

Cette chanson aurait été composée pendant la régence de Philippe d’Orléans, au début du règne de Louis XV. A l’époque, le principal conseiller du régent était le curé Dubois. il se serait fait un nom en rabattant de nouvelles maîtresses à son patron, non sans les essayer au préalable.

 

nous-n-irons-plus-au-bois.jpg&key=ef75d9dfdd8da4720a4fb83c4f0f26de85c7d7e35bda99498108108928edd96dTOP 2 | Nous n’irons plus au bois

« Nous n’irons plus au bois, les lauriers sont coupés, la belle que voilà, ira les ramasser… » Si ce premier couplet ne prête a priori pas à confusion, il faut remonter au XVIIIe siècle pour en percevoir la signification profonde.

 

Les lauriers auxquels fait référence la chanson sont ceux du Parc de Versailles. Au-delà de leur qualité ornementale, ces arbres auraient eu le mérite de cacher des parties de jambes en l’air, que la morale catholique ne pouvait alors approuver.

 

Maitresse du roi louis XIV, la pieuse Madame de Maintenon les aurait d’ailleurs fait couper par pudibonderie.

 

Néanmoins, tous les spécialistes ne s’accordent pas sur cette histoire. D’autres évoquent la fermeture des maisons de plaisir ou la tradition moyenâgeuse des mariages arrangés.

 

au-clair-lune.jpg&key=786cb3664afc357cf036f1caff632ed135ba499373f1f5ba3321a89b18ca204aTOP 3 | Au clair de la lune

C’est l’expression « on bat le briquet », dans le deuxième couplet de cette comptine, qui doit mettre la puce à l’oreille des esprits les plus suspicieux. Et les pousser à ranger cette comptine dans la catégorie des « chansons libertines ».

 

A l’époque des Lumières, « battre le briquet » n’avait d’autre signification que celle de s’envoyer en l’air. Espérons juste que Pierrot, ce Rocco Siffredi de la plume, trouvera l’énergie de réveiller la chandelle et de rallumer le feu chez la voisine.

 

Quant à l’aimable lubin qui frappe chez la brune, sachez que le terme désignait à l’époque un  moine dépravé.

 

Ouh, so hot

 

jean-petit.jpg&key=582cc888a8e53f3c38b2686380bcf4b117a85432f7efbb40aa1e6dc078ffc58cTOP 4 | Jean Petit qui danse

Rassurez-vous, si la luxure fait les belles heures des meilleures comptines pour enfant, la violence gratuite et la torture sanguinaire se sont également taillées une place de choix dans les textes destinés à nos loupiots. Comme en témoigne la triste histoire de Jean Petit.

 

Ce pauvre type de la France d’en bas doit à l’époque chaparder quelques poules pour nourrir sa famille. Jusqu’au jour où il se fait prendre.

 

Problème : au moyen-âge, la justice est moins tendre qu’aujourd’hui. Les voleurs sont torturés à mort sur la place publique, histoire de dissuader d’éventuelles nouvelles vocations.

 

Alors oui, quand on lui brise le doigt, Jean Petit se met à danser. De douleur. Quand on lui écrase la main, il recommence à s’agiter. Quand son bras vole en éclat, quand on lui ratatine le ventre, ou les pieds… il swingue de nouveau.

 

mere-michel.jpg&key=d6bd840980cf4c65d548c4d83a9d8b89261d6dd827b02355d76fadf4eddc8deeTOP 5 | La Mère Michel

Mais qu’a donc réellement perdu la Mère Michel ? Son animal de compagnie ou sa virginité ? Toujours est-il que le chat fait depuis des siècles référence au sexe féminin. Dans ces conditions, une autre lecture de la comptine s’impose.

 

Cela dit, on trouve assez peu d’informations sur l’origine de cette chanson, qui aurait été adaptée à de nombreuses reprises.

 

Article 2 (site http://www.topito.com)

 

Tout comme les contes traditionnels et les Disney qui en ont été adaptés, les comptines pour enfants sont loin d'être aussi "tout public" que ce que l'on pourrait s'imaginer. Du cul, du cul, du cul, des morts, du cul : les thèmes sont un peu toujours les mêmes, et un peu toujours glauques. Voici quelques exemples histoire de vous remettre un peu la tête sur les épaules.

 

Découvrez ce top en vidéo :

 

  1. Au clair de la lune
    Cette célèbre chanson du XVIIIe siècle parle de prostitution : le personnage est en quête d'une bonne âme pour rallumer le feu de sa chandelle morte. Et au cas où vous n'auriez pas compris, quand on dit chandelle, on ne parle d'une jolie petite bougie parfumée au cèdre des bois, mais de la grosse chandelle qu'il cache dans son pantalon.
  2. Il court, il court le furet
    Sous ses airs de petites innocentes, cette chanson cache l'une des plus célèbres contrepèteries anticléricales de la langue française. En effet, on mélange un peu les lettres, et hop "Il court, il court le furet" devient "Il fourre, il fourre, le curé". Et voilà ce qu'on apprend à nos enfants !
  3. A la pêche aux moules
    "À la pêche aux moules, moules, moules, je n'veux plus y aller maman. [...] Sont-ils de bons enfants, quand une fois ils vous tiennent, tiennent, tiennent. Sont-ils de bons enfants, ils vous font des petites caresses." Ça ressemble quand même à s'y méprendre à un viol cette histoire.
  4. Une souris verte
    La comptine nous paraissait déjà un peu barbare quand c'était une souris qu'on trempait dans l'huile, dans l'eau et tout le tintouin, nous sommes donc un poil choqués d'apprendre que la souris est en fait une métaphore pour un pauvre soldat vendéen capturé par les Républicains et lamentablement torturé.
  5. Nous n'irons plus au bois
    Une chanson qui était drôlement d'actualité au moment où elle est sortie puisqu'elle évoquait de façon très claire la fermeture des maisons closes par le bon roi Louis XIV. Maisons closes dont la porte était toujours surmontée de lauriers (d'où la phrase "Nous n'irons plus au bois, les lauriers sont coupés").
  6. A la claire fontaine
    "C’est de mon ami Pierre, qui ne veut plus m’aimer, pour un bouton de rose, que je lui refusai." Il n'y a clairement pas besoin d'avoir fait polytechnique pour comprendre que Pierre voulait tremper sa nouille et que la malheureuse qui a refusé s'est fait traiter plus bas que terre. Une image de la femme moderne et égalitaire, c'est génial.
  7. Jean Petit qui danse
    Si elle est bien pratique pour apprendre les parties du corps aux enfants, la comptine a des origines bien glauques. En effet, Jean Petit fut, en 1643, l'un des deux chefs de file de la révolte des croquants du Bas-Rouergue. Cette chanson décrit dans le détail la façon dont il a été roué en place publique.
  8. Il était un p'tit cordonnier
    Une sympathique petite chanson familiale où l'on vous apprend qu'il est tout à fait normal de frapper (un peu mais pas trop hein) votre femme après une longue journée de boulot. Parce que bon, quand même, il faut bien qu'elle serve à quelque chose la bougresse.
  9. C'est la mère Michel
    Vous pensiez qu'elle avait perdu son chat ? Eh bah non : la vérité c'est qu'elle a perdu sa chatte, et donc, par extension, sa virginité. Elle a la cuisse légère la mère Michou.
  10. Ne pleure pas Jeannette
    Jeannette pleure parce que le mec qu'elle aime est en taule et va être pendu, et comme ils en ont plein le baba de l'entendre chouiner toute la journée et bah ils décident de la pendre avec son keum. En même temps c'est vrai que c'est important de confronter les enfants à la réalité des choses.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...