Jump to content

Microsoft travaille sur un sous-système Android pour Windows 10.


IceCream

Recommended Posts

La prise en charge des applications Android pourrait bientôt être assurée par une solution logicielle spéciale pour Windows 10, qui éliminerait le besoin d'émulation Android ou de mise en miroir des téléphones. Microsoft serait en train de créer un sous-système, similaire au sous-système Windows pour Linux, qui permet aux applications Android de fonctionner sous Windows 10, d’après Windows Central.

 

Bien qu'il existe plusieurs façons d'émuler les applications Android sur votre PC, il n'y a toujours pas de support officiel pour Android sous Windows. La nouvelle solution logicielle porte le nom de code "Project Latte", et pourrait faire son apparition d'ici l'année prochaine, selon Windows Central. La société a déjà eu l'idée d'intégrer des applications Android à Windows 10 par le biais d'un projet dont le nom de code est Astoria et qui n'a jamais vu le jour. Project Latte vise à fournir un produit similaire, et est probablement alimenté par le sous-système Windows pour Linux (WSL). Cependant, Microsoft devra fournir son propre sous-système Android pour que les applications Android puissent réellement fonctionner.

 

Avec une part de marché d'environ 70 % dans le domaine des mobiles et, contrairement à iOS, un écosystème d'applications ouvert, ce serait une erreur de ne pas intégrer directement la prise en charge d'Android dans Windows 10.

 

Microsoft en est conscient et a déjà commencé à offrir un soutien limité pour le lancement d'applications Android dans Windows 10 en utilisant l'application Your Phone et les appareils Android pris en charge. Le lancement d'applications Android via Your Phone, cependant, se fait en diffusant les applications en continu depuis le téléphone plutôt qu'en les exécutant sous Windows 10.

 

Le nouveau sous-système pour Windows 10 permettrait de distribuer des applications Android via Microsoft Store et de les faire fonctionner dans un environnement virtualisé. « Microsoft travaille sur une solution logicielle qui permettrait aux développeurs d'applications d'apporter leurs applications Android à Windows 10 avec peu ou pas de changements de code en les emballant sous forme de MSIX et en permettant aux développeurs de les soumettre au Microsoft Store », a rapporté Windows Central en citant des personnes familières avec le sujet.

 

On pourrait se demander comment Microsoft s’y prendrait pour l'interface utilisateur graphique requise pour les applications Android ? Mais avec la sortie de WSL 2, Microsoft a commencé à travailler sur un projet appelé "WSL-G" ou "WSL - Graphics Architecture". Ce projet utilise un serveur d'affichage Wayland intégré pour exécuter des applications Linux GUI directement dans l'interface utilisateur de Windows 10.

 

Steve Pronovost, de Microsoft, s'est exprimé lors de la conférence XDC 2020 en septembre dernier et a expliqué en détail la nouvelle fonction WSL-G que Microsoft est en train de créer :

 

« La prise en charge des interfaces graphiques d'applications dans WSL devient une réalité ! Nous nous rapprochons d'une Preview initiale et sommes heureux d'annoncer une version Preview pour Windows Insiders dans les prochains mois ». « Nous avons inclus de nombreux détails d'ajustement et de finition, tels que l'affichage des icônes pour les applications Linux dans la barre des tâches et la prise en charge de l'audio avec votre microphone (et oui, c'est vraiment la version Linux de Microsoft Teams exécutée dans WSL). »

 

Le portage de WSL, y compris le composant WSL-G ou quelque chose de similaire, pour faire fonctionner le système d'exploitation Android permettrait à Windows 10 d'exécuter des applications Android virtualisées.

 

Windows 10, un système d'exploitation quasi universel en matière de prise en charge des applications

 

Project Latte permettra aux développeurs d'applications de proposer des applications qui n'ont pas encore de version Windows disponible. On pourrait se demander quels types d'applications seront disponibles si le projet effectivement est lancé, car de nombreuses applications Android sont principalement conçues pour les téléphones et sont moins souhaitables sur un écran plus grand que celui d'un téléphone.

 

Ces dernières années, Microsoft a clairement indiqué qu'il ne considérait plus les applications natives de Windows comme la panacée en matière de développement d'applications sur la plateforme, d’après Windows Central. Microsoft accueille désormais de nombreuses plateformes d'applications, dont PWA, UWP, Win32, Linux (via WSL) et bientôt, les applications Android.

 

Bien entendu, comme le note Windows Central, Project Latte ne bénéficiera probablement pas du soutien officiel de Google Play Services. L'accès à cette plateforme est limité aux utilisateurs de Chrome OS ou d'appareils Android. Étant donné que Google Play Services ne sera pas disponible sur Windows 10, les développeurs devront maintenir des API séparées pour leurs applications Android.

 

Avec le "Project Astoria" de Windows 10 Mobile, Microsoft a automatiquement converti les API de Google en ses propres API. Il n'est pas certain que Microsoft envisage de suivre la même voie et de tout faire pour les développeurs, mais on ne sera pas surpris si cela devait être le cas. Bien que certaines applications soient limitées à Chrome OS ou aux appareils Android, et devront être révisées pour supprimer cette exigence avant d'arriver à Windows 10, il reste encore une grande quantité d'autres logiciels qui devraient être prêts à fonctionner dès que Project Latte sera disponible.

 

L'arrivée des applications Android dans Windows est une chose qui serait largement accueillie à bras ouverts, et l'architecture ouverte des applications Android permettra aux développeurs de les conditionner et de les distribuer via le Microsoft Store. Malheureusement, cela signifie que Microsoft devra également consacrer une équipe à l'examen des paquets soumis pour détecter les logiciels malveillants, car les applications Android malveillantes sont devenues un cauchemar pour Google.

 

Microsoft n’a pas encore commenté la nouvelle à propos de Project Latte, mais en supposant qu’il n'annule pas ses plans, l'introduction des applications Android sur la plateforme fera de Windows 10 un système d'exploitation quasi universel en matière de prise en charge des applications, d’après Windows Central. Le projet pourrait éventuellement faire partie du rafraîchissement de Windows 10 à l'automne 2021.

 

Projet Latte ne serait pas exclusif à une plateforme particulière, ce qui signifie que vous pourrez exécuter des applications Android sur du matériel Intel, AMD et même ARM. Cela pourrait donner un coup de pouce au Windows 10, qui connaît des difficultés sur la plateforme ARM.

 

Toutefois, certains commentateurs ont signalé quelques problèmes avec Wayland. « Ce sentiment lorsqu'une version stable de Wayland sera publiée sur Windows plus rapidement que sur Linux ; (Avertissement : j'ai essayé de l'utiliser sur Nvidia, mais il est loin d'être utilisable, j'ai aussi essayé de l'utiliser sur la Radeon 5700, il s'accroche au démarrage, même la souris ne fonctionne pas) », a écrit l’un d’eux.

 

Source : Windows Central, developpez.com

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...