Aller au contenu
IceCream

Il n'est pas possible de supprimer l'app Facebook pré-installée de certains smartphones Samsung

Messages recommandés

Nck Winke, un photographe du nord-ouest du Pacifique, parcourait les forums Internet lorsqu'il est tombé sur une plainte qui l'a alarmé : sur certains smartphones de Samsung Electronics Co., les utilisateurs ne sont pas autorisés à supprimer l'application Facebook.

Winke a acheté son Samsung Galaxy S8, un appareil Android qui venait avec le réseau social Facebook déjà installé. Il a utilisé l'application Facebook pour communiquer avec de amis et partager des photos de paysages naturels et de son chat siamois. Cependant, pour une raison qui n’a pas été communiquée, il a essayé de désinstaller le programme de son téléphone. Il a eu la désagréable surprise de réaliser que cela était impossible. Il a seulement trouvé une option pour « désactiver » l’application, et il ne savait pas ce que cela voulait dire.

« J’ai été abasourdi de constater que si je voulais me débarrasser complètement de Facebook, il resterait essentiellement sur mon téléphone, ce qui a soulevé plus de questions », a déclaré Winke dans une interview. « Peuvent-ils toujours suivre vos informations, votre position ou quoi que ce soit d'autre qu'ils font ? Nous, consommateurs, devrions avoir notre mot à dire sur ce que nous voulons et ce que nous ne voulons pas sur nos produits ». 

Les consommateurs sont devenus plus attentifs à leurs droits numériques et plus vigilants en matière de vie privée au cours de la dernière année, à la suite de révélations sur les pratiques de partage d’informations de Facebook et de la surveillance accrue exercée par les régulateurs sur la collecte de données en ligne. Certaines personnes ont supprimé leur compte Facebook pour protester contre les défaillances de l’entreprise, alors que d’autres veulent simplement s’assurer qu’elles ont la possibilité de le faire. De nombreux utilisateurs de téléphones Android ont commencé à remettre en question la proposition de Samsung de vendre des téléphones avec une version permanente de Facebook. Ironiquement, certains d’entre eux se plaignent sur les médias sociaux.

Un porte-parole de Facebook a déclaré que la version désactivée de l'application se comportait comme si elle avait été supprimée. Elle ne continue donc pas à collecter des données ni à renvoyer des informations à Facebook. Mais il y a rarement des communications avec le consommateur à propos du processus. La société basée à Menlo Park, en Californie, a déclaré que l'application soit supprimable ou non dépend de diverses offres de préinstallation conclues entre Facebook, les fabricants de téléphones, les systèmes d'exploitation et les opérateurs de téléphonie mobile du monde entier, y compris Samsung. Facebook, le plus grand réseau social au monde, ne dévoilerait pas la nature financière des accords, mais a déclaré qu'ils visaient à offrir au consommateur « la meilleure » expérience téléphonique dès la première utilisation.

La meilleure expérience téléphonique, vraiment ?

Pourtant Balwinder Singh n’a pas eu l’impression d’avoir profité de la meilleure expérience téléphonique. Singh, qui vit dans la vallée de Susquehanna, dans l’est des États-Unis et travaille dans le secteur des transports, a acheté son téléphone Samsung il ya sept mois. Il a d'abord essayé de supprimer l'application Facebook lors de la configuration de l'appareil.

« Mon fil d'actualités était rempli d'éléments négatifs, les gens devenant fous sur les médias sociaux », a-t-il déclaré. « Cela me touchait émotionnellement et mentalement.» Même après avoir désactivé l'application, il était toujours dérangé de l'avoir sur son téléphone.

Samsung, le numéro un en termes de ventes de smartphones, a déclaré qu’il fournissait une application Facebook préinstallée sur certains modèles, avec des options pour la désactiver, et qu’une fois désactivée, elle ne fonctionnait plus. Facebook a refusé de fournir une liste des partenaires avec lesquels le réseau social a conclu des contrats pour des applications permanentes, affirmant que ces accords varient selon les régions et les types. Il n’existe pas de liste complète en ligne, et les consommateurs risquent de ne pas savoir si Facebook est préchargée, à moins de demander expressément à un représentant du service clientèle lors de l’achat d’un téléphone.

Selon Jeff Chester, directeur exécutif du Center for Digital Democracy, les groupes de défense des consommateurs sont sceptiques depuis de nombreuses années face à de tels accords.

« Ce n’est que récemment que les gens ont compris que ces applications propulsent vraiment l’espion dans votre poche », a-t-il déclaré. « Les entreprises devraient classer des documents publics sur ces transactions et Facebook devrait remettre les documents publics indiquant qu'il n'y a pas de collecte de données lorsque l'application est désactivée », a-t-il continué. 

Une stratégie courante.

Facebook n'est pas la seule société dont les applications apparaissent par défaut sur les smartphones. Une liste d'applications T-Mobile US Inc. intégrée dans sa version du Samsung Galaxy S9, par exemple, inclut le réseau social ainsi que Amazon.com Inc. Le téléphone est également doté de nombreuses applications Google telles que YouTube, Google Play. Musique et Gmail. D'autres fabricants de téléphones et fournisseurs de services, notamment LG Electronics Inc., Sony Corp., Verizon Communications Inc. et AT & T Inc., ont passé des accords similaires avec les fabricants d'applications. Lorsque l'application Twitter est chargée sur un nouveau téléphone par défaut, aucune donnée ne sera collectée à moins qu'un utilisateur dispose d'un compte ou en crée un, et qu'il l'ouvre et se connecte, a déclaré la société.

Mais Facebook, qui a présenté ses excuses au cours des 12 derniers mois pour violation de la sécurité et scandales liés à la protection des données, est la principale entreprise qui écope de sa présence indélébile sur certains téléphones de Samsung. L'utilisateur de Twitter répondant au pseudonyme Gopinath Pandalai a écrit sur le site en octobre après cet épisode: « Je suis client Samsung depuis 10 ans. Il est temps de passer à autre chose ». 

En décembre, Justin McMurry a écrit qu'il considérait Facebook comme une menace pour la vie privée : « Si je ne parviens pas à le supprimer, ce sera le dernier produit Samsung que je vais acheter ». 

Apple Inc., dont l’iPhone est le smartphone le plus vendu aux États-Unis, n’installe pas Facebook ou toute autre application tierce sur ses nouveaux téléphones.

José Cortés, un Espagnol vivant en Suède, a commencé à utiliser Facebook sur son téléphone plus rarement au point où lorsqu’un événement à venir lui était proposé sur Facebook, il ne marquait plus son intérêt.

« Je comprends que Samsung essaie de simplifier les choses pour l'utilisateur, mais je n'aime pas que cela ne me permette pas de désinstaller », a-t-il déclaré. Pour son prochain téléphone, lui aussi a déclaré qu’il envisagerait d’acheter autre chose.

Source : Bloomberg
 

Partager ce message


Lien à poster

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×