Aller au contenu
mk78

Mouchards publicitaires : comment les télés connectées espionnent les foyers

Messages recommandés

Mouchards publicitaires : comment les télés connectées espionnent les foyers

Capture d'écran du site web

Les technologies de ciblage publicitaire dédiées aux téléviseurs se multiplient, avec tous les abus que cela peut entraîner. C’est une nouvelle ruée vers l’or.

Grâce aux téléviseurs connectés, un nouveau monde s’ouvre pour les spécialistes de la réclame. A l’instar des navigateurs internet, ils permettent de suivre à la trace les actions du téléspectateur et de créer son profil publicitaire. Parmi les entreprises spécialisées dans ce domaine figure Samba TV, qui a récemment fait l’objet d’une enquête par

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché
.

Cette société américaine a noué des accords avec une douzaine de fabricants de TV – dont Sony, Sharp, TCL et Philips – pour pouvoir intégrer ses mouchards sur certains modèles vendus aux Etats-Unis. Au moment d’initialiser l’appareil, un écran de validation incite l’utilisateur à activer le service « Samba Interactive TV ». Les avantages seraient multiples : « interagir avec vos émissions préférées », « recevoir des recommandations », accéder à « des contenus exclusifs et des offres spéciales ».

Des pratiques sauvages

En réalité, Samba TV est un mouchard publicitaire ultrapuissant capable de détecter tout ce que l’utilisateur regarde sur sa télé en analysant l’affichage des pixels, et cela à la seconde près. Selon NYT, ce logiciel serait ainsi capable de connaître le penchant politique de la personne. Il suffit pour cela d’analyser les émissions politiques qu’il regarde. Mais ce n’est pas tout. Samba TV procède également à une analyse réseau et regarde quels autres appareils partagent la même connexion Internet que la télé.

Samba TV n’est pas le seul à s’intéresser aux TV connectées. D’autres compétiteurs sont déjà en lice, tels que Inscape/Vizio ou Alphonso. Les pratiques de ces sociétés sont parfois un peu sauvages. En 2017, Vizio a dû d’acquitter d’une amende de 2,2 millions de dollars auprès de la FTC pour ne pas avoir recueilli le consentement des utilisateurs. En décembre, le

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché
a révélé qu’Alphonso utilisait des applis de jeux pour accéder aux microphones des smartphones et détecter des signaux audio dans les publicités et les émissions TV.

Le RGPD devrait nous protéger... un peu

Une fonctionnalité qui ressemble à celle de

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché
, une société indienne qui propose des services dits de « cross device tracking ». Des « beacons » ultrasonores peuvent alors être intégrés dans les émissions. Captés par un mouchard installé sur le smartphone, ils permettent à l’éditeur de savoir quelles émissions sont regardées par l’utilisateur.

Bref, c’est une nouvelle ruée vers l’or où les possibilités techniques sont encore largement inexploitées. A l’instar des internautes, les téléspectateurs risquent de devenir la cible de ces entreprises du marketing, avides de données personnelles. La directive

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché
devrait apporter une certaine protection contre les abus. A condition, évidemment, de rester vigilant et de ne pas cliquer sur tous les boutons OK qui se présentent. Pour sa part, Samba TV estime que ses messages sont parfaitement clairs et que l’utilisateur sait de quoi il retourne. La loi serait donc respectée.

Partager ce message


Lien à poster

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×