Aller au contenu
IceCream

Intel annonce officiellement l'arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020.

Messages recommandés

Depuis quelques années, le marché des CPU (processeurs) et des GPU (processeurs graphiques) est en complète mutation. Intel qui depuis bien longtemps dominait le marché des CPU commencent à se faire de plus en plus de concurrents avec d’un côté le concurrent direct, AMD, qui se montre de plus en plus persuasifs avec ses nouveaux processeurs et de l’autre côté d’autres concurrents indirects comme NVIDIA, avec ses processeurs graphiques qui viennent concurrencer les produits d’Intel dans le domaine les serveurs ou de l’apprentissage automatique ou encore Qualcomm qui commence à empiéter sur les platebandes d’Intel avec ses puces ARM compatibles avec les ordinateurs portables tournant avec Windows 10 S sans parler du domaine des centres de données où Qualcomm est maintenant présent avec ses processeurs Centriq 2400 et du secteur mobile où il est véritablement omniprésent contrairement à Intel. Avec cette concurrence manifeste, Intel se doit de réagir au risque de voir ses activités décliner à vue d’œil d’ici quelques années.

En réponse, Intel a entamé une refonte de ses activités et en a posé les bases en appelant dans ses rangs en novembre dernier, Raja Koudori, le vice-président sénior et architecte en chef de la division GPU du fondeur fabless américain AMD. L’objectif de cette refonte est d’unifier ses segments comme le calcul, les graphiques, les médias, l’imagerie et le machine learning, mais aussi de fournir des solutions graphiques discrètes haut de gamme à ses clients, aux centres de données, à l’intelligence artificielle et l’informatique de pointe.

Ainsi, après avoir pu convaincre Koudori d’embarquer dans cette nouvelle vision, le leadeur mondial des processeurs a à nouveau continué à chasser des têtes pour mener à bien ses nouvelles ambitions. En avril dernier, ce fut Jim Keller qui fut annoncé comme le nouvel arrivant dans la maison Intel. À noter que Jim Keller est l’un des concepteurs d’architecture de microprocesseurs les plus respectés au monde. Il est à l’origine des microarchitectures K8 et Zen qui soutiennent les récents processeurs Ryzen et EPYC d’AMD ainsi que les SoC A4 et A5 développés par Apple.

En outre, en plus d’avoir travaillé dans ces deux entreprises, Jim Keller a également fait un détour chez Tesla, le constructeur américain de voitures électriques, en tant que vice-président de la division Autopilot and Low Voltage Hardware, d’où il a été appelé par Intel. Dans ce même mois d’avril, le fondeur américain a également annoncé que Chris Hook faisait à nouveau partie de son équipe. Avant de poser ses valises chez Intel, Chris Hook a exercé pendant environ deux décennies chez AMD en tant que directeur markéting sénior des produits de la firme.

Les personnes ressources nécessaires à ses nouvelles ambitions ayant été réunies, Intel a officiellement annoncé, à travers un tweet de Raja Koudori, que son processeur graphique dédié actuellement en cours de développement sortira en 2020.

a

À travers ce message, Intel montre clairement qu’il entend se présenter comme un nouveau concurrent face aux deux fabricants de processeurs graphiques AMD et NVIDIA. 


a

Mais l’entreprise aura fort à faire pour rattraper ses deux entreprises. En outre, même si elle maitrise déjà le processus de fabrication des processeurs, concevoir un nouveau processeur graphique en partant de zéro et à la hauteur de ceux qui seront disponibles sur le marché en 2020 ne sera pas une tâche aisée.

Les personnes ressources étant déjà présentes, les finances ne faisant pas défaut, pensez-vous qu’Intel parviendra à se positionner comme un concurrent sérieux dans le marché des GPU ? Où va-t-elle faire échec comme ce fut le cas avec les GPU 1740 ?

 

Source : 

Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché
, 
Vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu caché

Partager ce message


Lien à poster

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×