Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'Android'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Larashare
    • Presentations et Bienvenue
  • Detente
    • Jeux et tests entre membres
    • Blagues et histoires amusante
    • Photo, Images ,Vidéos drôles et insolites
  • Satellite
    • Test Démodulateurs
    • WeTek Box
    • Récepteurs VU+ / MARUSYS
    • Dreambox
    • Autres Enigma2
    • ♦Demodulateur SD/HD (non linux)
    • Demo Atlas
    • Demo Spark
    • Aide equipement Sat
    • PC / VPS Linux
    • Récepteur Android / XBMC / KODI
  • Informatique
  • C'est quoi ton son ? de Music is Life
  • Débuter sur larashare de Larashare pour les nuls
  • Votre déception de Larashare pour les nuls
  • Actualités du net de LaraNews
  • Actualités Informatiques de LaraNews
  • liens interessant de LaraNews
  • nouveauté High-tech de LaraNews
  • Fil d'actualité de LaraNews
  • La terrasse Larashare de LaraNews
  • News People de LaraNews
  • Actualité console de LaraNews
  • Tout le Sport de LaraNews
  • Santé de LaraNews
  • Sujets de LaraGeek
  • Idées Recettes de La Bonne Table
  • Discussions cuisine de La Bonne Table
  • Les bonnes adresses de La Bonne Table
  • Sujets de LARA-Bistrot
  • - Actualités / Aides et Astuces de Club Android
  • • Les Android HTC de Club Android
  • • Les Android Samsung de Club Android
  • • Les autres Android: LG, Google, Sony... de Club Android
  • • Applications / Jeux de Club Android
  • ► Android de Club Android
  • Smartphones, Tablettes et GPS de Club Android
  • Critiques de Ciné Club
  • Bandes Annonces Films de Ciné Club
  • Bandes Annonces Jeux videos de Ciné Club
  • Sujets de Science , Santé
  • Discussions de Lara FootBall Club (L.F.C)
  • Pronostic de Lara FootBall Club (L.F.C)
  • Discussions de Apple, ios, Mac...
  • Tutoriels de Apple, ios, Mac...
  • Discussions de Lara Rugby Club (L.R.C)
  • Pronostic de Lara Rugby Club (L.R.C)
  • Sujets de Home Cinema
  • J'achète de Achats , Ventes , Dons et Trocs entre membres
  • Je vends de Achats , Ventes , Dons et Trocs entre membres
  • Vidéos de LaraVoice
  • Sondage de LaraVoice
  • Discussions de LaraVoice
  • Trucs et Astuces de Club Informatique
  • A-propos de Windows 10 de Club Informatique
  • Questions/Reponses informatique de Club Informatique
  • Tutoriels de Club Informatique
  • Discussions de LaraTech
  • Videos de LaraTech
  • Sujets de Domotique

Catégories

  • Les incontournables
  • Backup Vu+ For Larashare
    • Zéro
    • Solo²
    • Duo²
    • Solo SE
    • Duo
    • Uno
    • Solo
  • Backups Wetek
  • Listes de Chaines - Favoris
  • Picons for larashare
  • CCcam
  • Oscam
  • Multics
  • Autres Emu
  • CCcamInfo(s)
  • TSmedia
  • ATLAS
  • Softcam, Keys, Prio, ...
  • Outils DM-VU+
  • Hackintosh
  • Autres

Calendriers

  • Calendrier communautaire
  • Évènements de Music is Life
  • Évènements de Larashare pour les nuls
  • Évènements de LaraGeek
  • Évènements de LARA-Bistrot
  • Évènements de Science , Santé
  • Évènements de Domotique

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Categories

  • C'est quoi ton Son ?
  • Humour
  • Videos de Music is Life
  • Videos de LaraGeek

Catégories

  • Tutoriels Larashare
  • Tutoriels VU+
  • Tutoriels OScam
  • Tutoriels Wiicard
  • Tutoriels Multics
  • Tutoriels CCcam
  • Tutoriels IPTV
  • Tutoriels PC/Linux
  • Tutoriels Récepteurs Speciaux
  • Tutoriels Informatique
  • Android / XBMC / KODI

Catégories

  • Audiovisuel
    • Series TV
    • Animation
    • Cinema
    • Jeux TV
  • Histoire
  • Musique
  • Sports
  • Voitures
  • Literature
  • Devine qui est ce
  • Devine l'année
  • Culture Generale

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Ville


Centre d'Intérêts

21 résultats trouvés

  1. Grâce au Project Treble, la beta d’Android P est déjà disponible sur des smartphones Sony, Xiaomi, Nokia, Oppo, Vivo, OnePlus et Essential. Hier, Google a ouvert sa conférence Google I/O, un événement annuel organisé par la firme de Mountain View pour les développeurs, et durant lequel celle-ci présente les prochaines nouveautés. Et bien entendu, Android a occupé une place importante lors de la keynote d’ouverture Outre la présentation de quelques fonctionnalités et mises à jour du système d’exploitation, qui devraient arriver sur la version stable d’ici quelques mois, Google a également annoncé la disponibilité de la beta d’Android P sur plusieurs appareils. La surprise de l’événement fut qu’en plus d’être disponible sur les smartphones de Google (les Pixel, Pixel XL, Pixel 2 et Pixel 2 XL), la beta d’Android P peut également être installée sur d’autres modèles provenant d’autres constructeurs : Sony Xperia XZ2, Xiaomi Mi Mix 2S, Nokia 7 Plus, Oppo R15 Pro, Vivo X21, OnePlus 6, et Essential PH‑1. Mais avant d’installer la beta du prochain Android, notons que ces versions de l’OS ne sont pas encore finies, et présentent donc des bugs. D’autre part, l’installation « manuelle » d’Android P requiert certaines connaissances. Le problème de fragmentation est-il en train d’être résolu ? Selon Google, si Android P est déjà disponible sur autant d’appareils, c’est grâce au Project Treble. « Grâce à notre travail sur Project Treble, un effort que nous avons lancé l’année dernière pour faciliter les mises à niveau des systèmes d’exploitation pour nos partenaires, un certain nombre de nos partenaires proposent Android P Beta sur leurs propres appareils », écrit Sameer Samat, VP of Product Management, Android, dans un billet. A titre de rappel, le projet Treble est une nouvelle architecture d’Android qui permet aux constructeurs de travailler sur les mises à jour de leurs smartphones, sans attendre les mises à jour des fabricants de composants. Le but est de réduire la fragmentation de l’OS mobile.
  2. Elle s'accompagne d'un nouveau système de navigation. En mars dernier, Google a publié la première Developer Preview d’Android P, la prochaine version majeure de son système d’exploitation mobile. Cette fois-ci, Google a lancé la première bêta d’Android P. La première préversion n’était pas disponible via le programme Android Beta, qui vous permet d'accéder aux premiers builds Android via des mises à jour over-air, pour souligner qu’il s’agissait uniquement d’une mise à jour à l’intention des développeurs et non des utilisateurs grand public. Cette bêta, cependant, peut être obtenue via le programme Android Beta. La bonne nouvelle est que, contrairement à ses habitudes (notamment diffuser les préversions sur ses smartphones que sont les Nexus et les Pixel), Google a annoncé que, en dehors de ses smartphones, la bêta d’Android P est disponible sur les Sony Xperia XZ2, Xiaomi Mi Mix 2S, Nokia 7 Plus, Oppo R15 Pro, Vivo X21, Essential PH‑1 et dans quelques jours pour le OnePlus 6. Ces modèles ont été choisi parce qu’ils intègrent le Project Treble, un nouveau dispositif introduit par Android Oreo pour accélérer la mise à disposition des mises à jour. Le projet consiste à séparer le système Android des modifications propres à chaque appareil, pour améliorer le système sans le réadapter systématiquement aux terminaux, ce qui permettra aux constructeurs d’être plus réactifs. Dave Burke, vice-président de l'ingénierie pour Android, a fait cette annonce lors de la conférence des développeurs I / O 2018 de Google hier. Burke a passé en revue les nouvelles fonctionnalités d'Android P. Cette version s’accompagne des App Actions, qui tentent de prédire la prochaine action que l'utilisateur souhaite effectuer. Leur objectif est de rendre les fonctionnalités et le contenu des applications plus accessibles, afin que les utilisateurs puissent y accéder au bon moment. Elles apparaissent aux utilisateurs en fonction de leur utilisation et de leur pertinence, via l'application de recherche Google, Google Play, l'Assistant Google et le lanceur Android. Android P va également s’accompagner d’un nouveau système de navigation qui va plus faire appel à une navigation gestuelle à la place d’une navigation avec des boutons numériques. Aussi, le nouveau système dispose d’un seul bouton (le bouton Accueil, bien que le bouton Retour est toujours là mais est caché par défaut). Désormais, un glissement du bas vers le haut ouvre le tiroir multitâche sur un smartphone équipé Android P. Google a également fait disparaître les cartes pour laisser place à un système ou on navigue d’une application à l’autre de gauche à droite. Pour accéder au lanceur d’applications, on glisse une deuxième fois vers le haut, une fois arrivé au tiroir multitâche. En glissant de la gauche vers la droite sur le bas de l’écran, on bascule rapidement d’une application à l’autre, une fonctionnalité qui devrait plaire aux utilisateurs les plus pressés. Il y a également un bouton de rotation qui apparaît dans le coin de l'écran lorsque vous faites pivoter physiquement votre téléphone Android, vous n'avez donc plus besoin de décider si vous souhaitez activer la rotation automatique ou la désactiver lorsqu'elle est activée. La fonctionnalité n’apparaît que lorsque vous en avez besoin. Rappelons également d’autres nouvelles fonctionnalités introduites depuis la préversion développeur. La localisation en WiFi en intérieur La géolocalisation en intérieur est toujours un problème, les GPS ayant besoin d’avoir accès à plusieurs satellites pour fonctionner correctement. Aussi, Android P vient tirer parti du protocole Wi-Fi IEEE 802.11mc, également connu sous le nom de RTT (Wi-Fi Round-Trip-Time), pour vous permettre de profiter du positionnement à l'intérieur de vos applications. Sur les appareils Android P avec prise en charge matérielle, vos applications peuvent utiliser les nouvelles API RTT pour mesurer la distance jusqu'aux points d'accès Wi-Fi (RT) compatibles RTT. L'emplacement de l'appareil doit être activé et l'analyse Wi-Fi doit être activée (sous Paramètres> Emplacement), et votre application doit au moins disposer de l'autorisation ACCESS_COARSE_LOCATION. L'appareil n'a pas besoin de se connecter aux points d'accès pour utiliser RTT. Pour préserver la confidentialité, seul le téléphone est capable de déterminer la distance jusqu'au point d'accès. Les points d'accès n'ont pas cette information. Le résultat est généralement précis dans un rayon de un à deux mètres. Avec cette précision, vous pouvez créer de nouvelles expériences, telles que la navigation dans les bâtiments, des services de localisation précis tels que le contrôle vocal non ambigu (par exemple, « Allume cette ampoule ») et des informations basées sur la localisation (par exemple, obtenir des offres spéciales une fois que vous passez à côté d’un produit). Une nouvelle interface pour les notifications (notamment une expérience de messagerie améliorée) À partir d'Android 7.0 (niveau d'API 24), vous pouviez ajouter une action pour répondre aux messages ou pour donner la possibilité d’entrer un autre texte directement à partir d'une notification. Android P rend plus performante cette fonctionnalité avec les améliorations suivantes : prise en charge des images : Android P affiche désormais des images dans les notifications de messagerie sur les téléphones. Vous pouvez utiliser setData () sur le message pour afficher une image ; prise en charge simplifiée des participants à la conversation : la nouvelle classe Notification.Person est utilisée pour identifier les personnes impliquées dans une conversation, y compris leur avatar et leur URI. De nombreuses autres API, telles que addMessage (), utilisent désormais la classe Person au lieu d'une classe CharSequence ; enregistrer les réponses sous forme de brouillons : votre application peut récupérer le message EXTRA_REMOTE_INPUT_DRAFT envoyé par le système lorsqu'un utilisateur ferme par inadvertance une notification de messagerie. Vous pouvez utiliser cet extra pour préremplir les champs de texte dans l'application afin que les utilisateurs puissent terminer leur réponse ; identifier si une conversation est une conversation de groupe : vous pouvez utiliser setGroupConversation () pour identifier intentionnellement une conversation en tant que conversation de groupe ou non ; définition de l'action sémantique d'une intention : la méthode setSemanticAction () vous permet de donner une signification sémantique à une action, telle que marquer comme lu, supprimer, répondre, etc. ; SmartReply : Android P prend en charge les mêmes réponses que celles proposées dans votre application de messagerie. Utilisez RemoteInput.setChoices () pour fournir un tableau de réponses standard à l'utilisateur. Source : Google
  3. Comme on s’y attendait, Google a publié en ce mois de mars la première Developer Preview d’Android P. Voici toutes les nouveautés de cette nouvelle version. Comme il est désormais de coutume, Google a commencé le déploiement d’une version « Developer Preview » d’Android P, la prochaine mise à jour majeure du système. Les rumeurs évoquaient un lancement mi-mars et c’est donc avec un peu d’avance que cette version est disponible pour les utilisateurs de Pixel. On avait déjà quelques informations sur les nouveautés à venir dans Android P, mais cette mouture nous réservait encore bien des surprises. Voici donc une liste plus ou moins exhaustive des nouveautés aperçues dans cette mise à jour. Une interface prévue pour le « notch » Les smartphones au design bord à bord se multiplient et avec eux se pose la question de l’intégration des différents capteurs nécessaires en façade. Si certains redoublent d’ingéniosité pour les positionner dans les faibles espaces disponibles, d’autres préfèrent opter pour la solution de facilité d’Apple et adoptent le « notch », cette encoche dans l’écran dans laquelle se logent le capteur de luminosité, la ou les caméras et le haut-parleur. Avec Android P, l’interface est repensée pour ces nouveaux formats d’écran. Les développeurs peuvent donc, à l’aide d’une fonction dédiée, vérifier la présence de cette zone morte et composer avec. Une option dans les paramètres des développeurs du système permet par ailleurs de simuler cette encoche afin de vérifier l’affichage des applications en cours de développement sur un écran ainsi tronqué. On note sur le screenshot ci-dessus le déplacement de l’horloge dans la barre de statut, désormais présente dans le coin supérieur gauche. Difficile de dire pour le moment s’il s’agit d’une simple option ou d’une migration fixe et définitive. Une nouvelle interface pour les notifications Après les changements d’Android N et O, Android P modifie une nouvelle fois l’aspect des notifications. Tout d’abord, les notifications rapides sont désormais affichées dans des cercles en nuance de gris afin de mieux ressortir. Il est vrai que l’affichage était un peu terne sur Android O et on peut ainsi mieux discerner les paramètres actifs ou non. Les notifications elles-mêmes changent également avec une interface toujours plus épurée et l’ajout de « smart replies », comme sur l’application Reply récemment mise en ligne en version beta par Google. Les messageries peuvent également afficher correctement des fichiers multimédia dans cette zone. Parallèlement à cela, les paramètres ont retrouvé une touche de couleur pour un système un peu plus joyeux et plus simple à discerner. Une interface photo plus fluide Les nouvelles API d’Android P intègrent également une meilleure gestion des modules photo multiples. Les flux des différents capteurs sont désormais fusionnés afin de rendre plus fluide le passage d’une optique à l’autre, notamment lorsqu’elles ont des paramètres réellement différents (focale, ouverture). Le passage d’une optique à l’autre ou d’un mode normal à un mode « bokeh » devrait donc en théorie être plus rapide et plus simple à gérer par les développeurs. Par ailleurs, les développeurs pourront avoir accès aux deux flux en simultané. Charge et transfert USB Lorsqu’un téléphone est connecté en USB à un ordinateur, il laisse à l’utilisateur la possibilité de choisir entre différentes options, dont notamment la recharge et le transfert de fichiers. Avec Android P, ce menu a été revu afin de permettre aux utilisateurs de choisir deux actions en simultané, dont le transfert de fichiers. Volume et son La gestion du volume a toujours été problématique sur Android avec cette fenêtre qui s’ouvre en plein milieu de l’écran et qui ne change jamais le bon volume. Désormais, les boutons de volume règlent le volume multimédia uniquement et la fenêtre est désormais positionnée sur le côté. Un bouton permet également de choisir la sortie multimédia lorsque plusieurs solutions sont connectées. On peut d’ailleurs connecter jusqu’à 5 appareils en Bluetooth, même s’ils ne pourront pas fonctionner en simultané bien sûr. Une sécurité accrue Comme on le savait déjà, la sécurité a été améliorée dans Android P. Ainsi, les applications qui tournent en tâche de fond ne peuvent plus accéder au microphone ou à la caméra. Par ailleurs, les capteurs comme les accéléromètres ou les gyroscopes arrêtent d’envoyer des informations. Un éditeur de screenshots Une pression longue sur le bouton d’alimentation affiche désormais trois options : « éteindre », « redémarrer » et « capture d’écran ». Un nouveau logiciel de modification d’images a d’ailleurs été ajouté et est proposé lors d’une capture. Le support des vidéos en HDR VP9 et des images au format HEIF Android P supporte désormais le HDR VP9 Profile 2 et le HEIF (High Efficiency Image File Format). Le premier permettra aux appareils compatibles d’afficher plus facilement du contenu HDR, notamment sur YouTube ou Play Films par exemple, tandis que le second offre une compression plus efficace des images. En théorie, on parle d’images contenant deux fois plus de données qu’un simple JPEG pour une taille de fichier similaire. Un système mieux optimisé Android P contient un grand nombre d’améliorations et d’optimisations. Entre autres, des changements dans ART (Android RunTime) promettent un lancement plus rapide des applications et une consommation moindre de la mémoire vive, tandis que des affinements des modes Doze et App Standby devraient augmenter l’autonomie de nos terminaux. Le mode d’économie d’énergie a également été revu et peut maintenant être activé automatique lorsque l’autonomie atteint un certain pourcentage de batterie, maintenant fixé par l’utilisateur entre 5 et 70 %. Par ailleurs, la barre de statut ne vire plus au orange fluo lorsque ce mode est activé (ouf !). Notons également que le pourcentage de batterie restant s’affiche désormais sur l’écran de veille du téléphone. Uniformisation des capteurs d’empreintes Les applications qui demandent à l’utilisateur de poser son doigt sur le capteur d’empreintes pour une raison ou une autre sont nombreuses, mais toutes les font à leur manière. Afin d’uniformiser cela, Android P ajoute une API proposant un affichant clair et précis de la demande d’empreintes. Les applications utilisant la Network Security Configuration verront leur trafic en clair bloqué afin que les connexions HTTP passent en TLS pour plus de sécurité. L’utilisateur peut cependant choisir un transfert en clair dans certaines conditions. Par ailleurs, la fonction d’auto-complétion implémentée dans Android N a été améliorée pour augmenter sa compatibilité avec les différents gestionnaires de mots de passe.
  4. Android P vous propose de bloquer les types de notifications que vous rejetez souvent. Tous les fans d’Android attendent avec impatience l’arrivée de la prochaine version de l’OS. Et même si celle-ci ne sortira pas avant plusieurs mois, comme Google a récemment présenté la preview d’Android P, on commence à avoir une idée des fonctionnalités qui pourraient arriver avec la version stable de l’OS. On a déjà évoqué les Smart Reply, l’adaptation des applications aux nouveaux écrans avec encoches ou encore la protection des utilisateurs contre l’espionnage avec le micro et la caméra. Aujourd’hui, on découvre qu’Android P pourrait aussi inclure une fonctionnalité qui suggère des notifications à bloquer. Celle-ci a été découverte par des testeurs de la preview d’Andorid P, dont Ron Amadeo, journaliste chez Ars Technica En substance, Android P met un indicateur rouge sur les notifications que vous rejetez souvent, ce qui signale que (peut-être) vous n’avez plus envie de voir celles-ci. Quand vous appuyez sur cet indicateur, Android P vous explique que vous rejetez souvent ce type de notification et vous propose de les bloquer. Etant donné le nombre d’applications que nous téléchargeons sur nos smartphones, on reçoit toujours de plus en plus de notifications. Ces dernières années, Google n’a cessé d’améliorer la gestion de ces notifications. Par exemple, sur la version Oreo, Android permet aux développeurs de séparer ces notifications en différents canaux, ce qui leur donne l’occasion de séparer les différents types de notifications. Comme ça, au lieu de bloquer toutes les notifications d’une application, l’utilisateurs peut simplement bloquer une catégorie, et garder celles qu’il estime utiles.
  5. La prochaine version d’Android devrait permettre de transformer un smartphone en périphérique Bluetooth. À l’approche de l’annonce d’Android P, la prochaine version du système d’exploitation mobile, les informations sur les nouvelles fonctionnalités attendues continuent d’arriver au compte-goutte. La dernière en date vient de XDA-Developers, qui a repéré deux modifications de code source plutôt révélatrices. Ces modifications activent un patch qui avait eu lieu en 2016 et qui donne à Android la prise en charge d’un nouveau profile Bluetooth. Transformer les smartphones en périphériques La technologie Bluetooth se base sur l’utilisation de profil entre l’appareil et ses périphériques. Par exemple, le profil A2DP permet de diffuser de la musique, alors que le profile HID (pour Human Interface Device) permet de connecter des périphériques d’interactions comme une souris, un clavier ou une manette de jeu. Android prenait déjà en charge ces profils, c’est pour cela qu’il est déjà possible de contrôler son smartphone avec une souris Bluetooth, ou d’écouter de la musique avec un casque Bluetooth. L’arrivée du nouveau profil repéré par nos confrères devrait permettre de faire l’inverse : connecter son smartphone comme périphérique et le transformer en clavier ou en souris. Nos confrères ajoutent que les API en lien avec cette fonction ne sont plus cachées, ce qui veut dire que les développeurs pourront implémenter ces usages dans leurs applications. Renforcer l’interaction entre Android et l’écosystème Google ? Avec Samsung DeX et Huawei PC Mode, la tendance est à transformer nos smartphones en véritable ordinateur de bureau. La nouvelle fonction d’Android P va plutôt dans le sens inverse, en rendant au smartphone son statut de périphérique. L’idée de Google est peut-être d’améliorer les interactions entre les appareils mobiles sous Android et les autres appareils de l’écosystème Google. Il sera peut-être question de connecter son smartphone à un Chromebook, un Google Home, ou Android TV et l’utiliser comme clavier pour ces appareils. Ou alors, cet ajout permettra de transformer le smartphone en manette de jeu Bluetooth.
  6. Maintenant que Mobile World Congress n'est plus, les amateurs d'Android concentrent leur attention sur la prochaine version de Android P . J'ai longtemps spéculé que le premier Android P Developer Preview tomberait le 14 Mars, Pi jour, et il semble que cela devient de plus en plus probable grâce à de nouvelles informations d'Evan Blass. Bien que nous n'ayons pu apprendre que de petites bribes sur la nouvelle version, nous ne savons presque rien de son successeur: Android Q. Considérant que nous sommes assez loin de la date de sortie d'Android Q, il est peu probable que nous apprenions détails importants à ce sujet de sitôt. Mais grâce à une petite pépite d'informations que j'ai découvert dans le gerrit (*) d'Android Open Source Project (AOSP), nous avons peut-être trouvé la première fonctionnalité connue d'Android Q: la numérotation assistée. (*) Gerrit est une application Web libre et gratuite de revue de code pour le travail en équipe. Chacun peut y lire, approuver ou rejeter les modifications d'un code source via un navigateur web. Il s'utilise avec Git qui s'occupe de poster ces changements de code. Numérotation assistée dans Android Q Qu'est-ce que la numérotation assistée? C'est une fonctionnalité pour les personnes voyageant à l'étranger, et elle corrige simplement tout numéro de téléphone que vous appelez en ajoutant le code de pays approprié. C'est certainement une fonctionnalité intéressante car vous n'aurez pas à ajouter manuellement les codes de pays à tous vos contacts à la maison lorsque vous voyagez à l'étranger pendant un certain temps. La fonctionnalité est déjà disponible sur de nombreux smartphones de différents fabricants d'appareils, mais ce n'est pas une fonctionnalité native d'Android. En fait, les smartphones Google Nexus et Pixel ont récemment acquis cette fonctionnalité avec l'introduction de la version 15 de l' application Google Phone . Paramètres de numérotation assistée de l'application Google Phone sur Google Pixel 2 XL sous Android 8.1 Oreo Un grand nombre de fonctionnalités de base utiles, qui sont des éléments de base des appareils autres que Google, peuvent prendre beaucoup de temps pour se rendre à AOSP, ce qui signifie qu'elles seront généralement disponibles sur la plupart des appareils Android, voire sur tous. Plus récemment, nous assistons à une nouvelle fonctionnalité de blocage des appels améliorée en cours de développement et à l'impression directe Wi-Fi dans Android P, mais il existe d'innombrables exemples parmi lesquels vous pouvez choisir. Avec Android Q, il semble que la fonction de numérotation assistée de l'application Google Phone sera intégrée à Android Framework, ce qui signifie qu'elle sera disponible pour tous. À première vue, le commit ci-dessus ne dit rien sur Android Q en particulier. Cependant, lorsque vous examinez les changements de code, la référence à Q devient très claire. Si vous regardez l'avant et l'après de cette ligne, le plafond de code de construction a été précédemment défini à O MR1 (Android 8.1 Oreo) et le code de construction cible a été réglé sur P. Maintenant, cependant, le plafond a été modifié pour Android P et La cible est maintenant Android Q. Ce que cela nous indique, c'est que Google prévoyait à l'origine d'introduire la fonctionnalité de numérotation assistée dans Android P, mais peut-être a-t-il manqué de temps et cible maintenant Android Q pour la sortie de cette fonctionnalité. Maintenant, nous réalisons que c'est un changement très mineur. La numérotation assistée est certainement une fonctionnalité très utile pour les voyageurs internationaux, mais ce n'est pas le genre de fonctionnalité qui caractériserait la version d'Android Q. Il ne se compare certainement pas à des fonctionnalités telles que les canaux de notification , le mode image dans l'image , les icônes adaptatives ou le cadre Autofill qui ont été introduits dans Android 8.0 Oreo. Peu importe, c'est le premier indice d'une fonctionnalité dans une future version d'Android qui est un long chemin, très loin de la sortie et qui ne sera accessible initialement aux personnes chanceuses avec un Google Pixel 2/2 XL ou qui envisagent de posséder le La prochaine version de Google Pixel 3. Étant donné ce que nous avons déjà appris sur Android P , nous sommes sûrs de découvrir des fonctionnalités supplémentaires arrivant dans Android Q lorsque le code source P et les fichiers système tomberont. XDA-Developers.
  7. Bloquer certains types d’appels, comme les numéros inconnus, ce serait possible sur Android P si cette fonctionnalité est intégrée au système d’exploitation. Selon le blogueur Evan Blass, la première preview d’Android P sortira ce mois de mars. Cela permettra aux développeurs de commencer à travailler sur ce système d’exploitation (sur les smartphones éligibles) et au grand public de connaitre quelques-unes des nouveautés qui seront présentées avec la version finale. Entretemps, de nombreuses activités sur le code d’AOSP nous donnent déjà des indices sur les fonctionnalités qui pourraient arriver sur Android P. Et cette semaine, nos confrères de XDA ont repéré une proposition qui introduirait sur Android de nouvelles fonctionnalités de blocage d’appels. Avec celle-ci, le système d’exploitation permettrait nativement (sans passer par une application tierce) de bloquer différentes catégories d’appels entrants : Les numéros qui ne figurent pas sur la liste des contacts Les numéros masqués ou privés Les téléphones publics Les numéros de téléphones qui n’ont aucune information « Caller ID » Pour le moment, on n’a pas tous les détails (mais en substance, au lieu de bloquer individuellement des numéros de téléphone, on pourra bloquer certaines catégories d’appels). Et il n’est pas encore sûr que cette fonctionnalité, baptisée « enhanced call blocking » ou « blocage d’appels amélioré », fera partie des nouveautés d’Android P. Et même si le blocage devient une fonctionnalité d’Android P, selon XDA, il est possible que celui-ci ne soit disponible que si la fonctionnalité est autorisée par les opérateurs. Si c’est le cas, ceux-ci pourraient alors n’activer la fonctionnalité que pour certains types d’abonnement (ce qui serait dommage). D’autres mises à jour possibles Parmi les autres nouveautés qui pourraient arriver sur Android P, il y a une fonctionnalité native d’enregistrement d’appels (1), un support natif des écrans à encoche façon iPhone X (2) ou encore la possibilité pour les opérateurs de contrôler l’indicateur de force du réseau. Certaines nouveautés d’Android P seront présentes sur la version preview de l’OS tandis que d’autres arriveront peut-être plus tard, soit lors de la conférence Google I/O, soit lors de la présentation de la version stable avant la fin de l’année. (1): Si pour le moment, cette fonctionnalité n’est pas encore confirmée, son existence est suggérée par le code de d’Android Open Source Project, selon plusieurs sites d’actualité high-tech. Ceux-ci y ont repéré plusieurs mentions d’une tonalité pour les enregistrements, un son audible qui signalerait aux correspondants que l’appel est enregistré. Des indices suggèrent aussi que cette tonalité a été créée pour répondre à des exigences réglementaires. Cependant, dans les pays où aucun avertissement n’est requis lorsqu’un appel est enregistré, Android permettrait aux opérateurs de désactiver la tonalité. Pour le moment, comme Android P n’a pas encore été présenté, on est obligé de prendre tout ceci avec les pincettes d’usage. Cependant, si l’information se vérifie, des questions relatives à la protection de la vie privée pourraient être soulevées. Certains constructeurs ont déjà proposé des fonctionnalités similaires sur leurs modèles, mais cette fois-ci, il s’agirait d’un support natif par Android. Normalement, Google devrait en dire plus sur la prochaine version d’Android lors de sa réunion annuelle avec les développeurs, la Google I/O. Cette année, celle-ci débutera le 8 mai. En ce qui concerne le nom de dessert d’Android P, certains pense que Google va baptiser cette version Android Pi (comme « Pie » ou tarde, mais aussi en référence au nombre Pi). (2): Le nom de dessert d’Android P n’est pas encore connu. Mais de nombreuses rumeurs sur les nouveautés de cette version du système d’exploitation circulent déjà sur la toile. Et l’une de celles-ci concerne le design de l’interface graphique, que Google aurait l’intention réviser, d’après Bloomberg. Plus exactement, la firme de Mountain View souhaiterait adapter le système d’exploitation aux smartphones sans bordures qui ont une entaille pour la caméra, comme l’iPhone X ou le premier smartphone d’Essential. En améliorant son système d’exploitation au niveau du design, Google espérerait attirer des utilisateurs d’iOS. Et en plus des entailles, la société préparerait également son système d’exploitation aux smartphones à deux écrans ou à écrans pliables. En effet, il s’agirait de la prochaine tendance de l’industrie des smartphones après l’écran sans bordure. En 2017, ZTE a lancé l’Axon M, un mobile doté de deux écrans reliés par une charnière. Et si ce design ne semble pas avoir attiré beaucoup de monde, le mobile à écran pliable de Samsung a de fortes chances de faire un tabac. Celui-ci pourrait bien sortir cette année. Et toujours selon les sources de Bloomberg, Android P permettrait aussi aux développeurs d’intégrer Google Assistant sur leurs applications. Mais bien entendu, tout ceci n’est pas encore officiel. Et il est possible qu’on doive attendre jusqu’au mois de mai pour que ces rumeurs soient confirmées. En effet, c’est durant ce mois que Google organisera sa grande messe pour les développeurs.
  8. La nouvelle version d’Android devrait bientôt être présentée. Elle proposerait une nouvelle interface pensée pour les smartphones avec un écran coupé similaire à l’iPhone X. En 2018, les fabricants de smartphones Android devraient proposer des appareils avec un design inspiré d’Apple et son iPhone X. La marque à la pomme a marqué les esprits avec son écran bord à bord, coupé en façade par les capteurs responsables de Face ID, formant ainsi des « cornes ». Les récentes fuites concernant le Huawei P20 Plus illustrent très bien cette nouvelle donne. Bien conscient de cette réalité, Google travaillerait à une nouvelle interface pour Android, adaptée à ces écrans. C’est ce que rapporte le très sérieux Bloomberg Technologies, sans plus d’informations sur l’apparence de cette nouvelle interface. Le but serait également d’attirer les clients d’Apple à basculer vers Android, notamment sur le haut de gamme. On imagine qu’il sera question de retravailler la barre de notification, l’un des éléments les plus importants d’Android qui a toujours permis au système de Google de se démarquer. Essential propose déjà une adaptation d’Android pour l’Essential Phone. Android P devrait également apporter une intégration plus profonde de Google Assistant et optimiser une nouvelle fois le système pour proposer une meilleure autonomie. La nouvelle version devrait être présentée au plus tard à Google I/O en mai 2018, mais la marque a pris l’habitude de présenter ses travaux en amont (en mars 2017 pour Android 8.0 Oreo, et en mars 2016 pour Android 7.0 Nougat).
  9. Et si bientôt vous n’aviez plus accès à une information facile pour connaître la puissance du réseau proposé par votre opérateur ? C’est ce que pourrait nous réserver Android P, la prochaine version d’Android. C’est une mise à jour dont on ignore encore à peu près tout. Mais, Android P, la prochaine version d’Android (qui succédera à Android Oreo) se dévoile pour l’instant de façon peu avantageuse. En effet, les développeurs du site XDA Developpers ont fait une découverte le 23 décembre dernier pour le moins intrigante. Android P permettra aux opérateurs de faire disparaître les « barres » de réseau En effet, un « commit » présent dans le code Android Open Source Project permettrait aux opérateurs de cacher la qualité du réseau. On parle ici de « dBm » (rapport entre décibels mesurés et un milliwatt). Une donnée qui apparaît jusque-là sous deux formes différentes sur nos portables. Avec les barres en haut de l’écran d’un côté et dans Paramètres > A propos du téléphone > État > État de la SIM, pour ceux qui veulent des données plus précises. Cette mise à jour pour Android P semble avant tout être destinée à faire plaisir aux opérateurs. Elle peut même être considérée comme un signe plutôt inquiétant puisque incitant les opérateurs à un certain manque de transparence. Ils pourront ainsi annoncer des puissances de réseau qui seront plus difficilement vérifiables. Bonne nouvelle toutefois, la configuration de ce code indique que la donnée ne serait pas totalement cachée. En effet, les API que les applications peuvent utiliser y auraient toujours accès. Il vous suffirait ainsi de télécharger l’une d’entre elles pour connaître la qualité effective du signal d’un opérateur. Par ailleurs, en France, l’ARCEP grâce à ses cartes et ses observatoires permet d’avoir une vision plutôt précise de la qualité des réseaux. Par ailleurs, il ne s’agit pas encore de la version définitive d’Android P. Loin de là. Google se concentre aujourd’hui surtout sur le déploiement massif d’Android O. Rien ne garantit que cette ligne de code perdurera donc dans la version définitive de l’OS.
  10. Bonjour c'est bon de temps a autre de faire le tour de ce qui se fait de mieux dans les téléphones comme ça on est pas pris au depourvu losqu'on le casse ou on le perd J'ai perso un Samsung J5, uniquement pour utilisation de type Office, pas de jeux et je dois dire que mon experience coincide a 100% avec le rendu du test Bonne lecture Babar Guide d’achat : les meilleurs smartphones à moins de 200 euros Sommaire 1.Quelques conseils avant de commencer 2.Quelques incontournables pour commencer 3.Des appareils plus spécialisés, mais moins équilibrés Motorola Moto G5 Pour 199 euros, notre champion actuel des smartphones à moins de 200 euros est sans conteste le Moto G5. Sorti en mars 2017, c’est un smartphone très équilibré. Il dispose d’un design soigné pour cette gamme de prix, avec une coque amovible en métal, un capteur d’empreintes digitales et un confort de prise en main bien au-dessus de la moyenne. Même son écran — enserré dans de grosses bordures d’écrans noirs qui font un peu tache — se révèle de bonne qualité, avec une très bonne luminosité. Motorola est connu pour ne jamais surcharger l’interface logiciel de ses téléphones. Et c’est bien le cas sur ce Moto G5, qui dispose de l’interface Android (7.0 Nougat) de base, qui ne viendra pas surcharger la mémoire. Attention toutefois, au déballage, le téléphone ne propose que 10 Go d’espace réellement utilisable, il faudra donc penser à acheter une carte micro-SD. • Lire aussi : Test du Lenovo Moto G5 : un retour aux fondamentaux réussi Le principal défaut du téléphone, c’est surtout son appareil photo, très moyen. Si les clichés sont plutôt corrects dès que les conditions lumineuses sont bonnes, c’est la cata dès qu’il fait un peu gris ou en basse luminosité. • On vous le conseille si : vous recherchez un excellent rapport qualité-prix. • On vous le déconseille si : l’appareil photo est important pour vous. • Prix conseillé : 180 euros environ sur Amazon.fr Samsung Galaxy J5 2016 Samsung s’est pendant longtemps montré très léger sur ses smartphones d’entrée de gamme. À ce titre, l’arrivée du Galaxy J5 2016 a marqué un bon pas en avant en termes de qualité. Si sa coque — amovible, tout comme la batterie — est en plastique, les finitions ne souffrent d’aucun reproche. Il dispose en effet d’un pourtour en métal, d’une coque arrondie très confortable en main et l’ensemble donne une sensation de solidité satisfaisante. Mieux, Samsung a enfin intégré un écran AMOLED (de 5,2 pouces de diagonale) à son téléphone. Certes, sa définition HD (1280 × 720 pixels) est un peu juste en 2017. Mais sa luminosité et sa colorimétrie (que l’on peut modifier dans les réglages) en font sûrement l’un des meilleurs affichages de cette sélection. Le point faible du téléphone se situe essentiellement au niveau de la fiche technique. Sa puce, un Snapdragon 410, associé à 2 Go de mémoire vive, handicapent un peu ses performances. Ne comptez pas installer de gros jeu sur ce téléphone. Un mot pour terminer sur son aspect logiciel, il est très sobre, Samsung ayant considérablement allégé TouchWiz ces dernières années. Là encore prévoyez toutefois une carte micro-SD en plus, la mémoire étant plafonnée à une dizaine de Go. • On vous le conseille si : vous recherchez un téléphone au design correct avec un bel écran. • On vous le déconseille si : vous êtes un gros joueur de jeux mobiles. • Prix conseillé : 180 euros environ sur Amazon.fr Samsung Galaxy A3 2016 Nous trichons un peu ici en intégrant le Galaxy A3 2016, puisqu’il est actuellement vendu une ou deux dizaines d’euros au-dessus de la barre des 200 euros. Mais le bond qualitatif est ici indéniable. Exit le métal ou le plastique des autres appareils, le Galaxy A3 2016 est le seul téléphone à disposer d’une très belle coque en verre (non amovible) et d’une manière générale d’un design premium. Si le look de votre téléphone vous importe, le A3 2016 est une sérieuse option à considérer. À noter également que c’est le plus petit téléphone de cette sélection, avec un écran de 4,7 pouces. On ajoutera à tout cela un très bon affichage AMOLED, un appareil photo tout à fait honnête, une interface logicielle aussi sobre que celle du Galaxy J5 2016 et une autonomie honorable. De très bons points contrebalancés toutefois par une fiche technique relativement faible. Avec son vieillissant Exynos 7578 et ses 1,5 Go de RAM, il ne faudra pas le surcharger d’applications. • On vous le conseille si : vous recherchez un beau téléphone avec un appareil photo correct. • On vous le déconseille si : la taille de l’écran est importante pour vous et si votre budget est limité. • Prix conseillé : 220 euros environ sur Amazon.fr Sony Xperia XA Le Sony Xperia XA (de première génération et non pas XA1) fait partie de ces téléphones que l’on déconseillait lors de leur sortie parce qu’ils étaient vendus trop cher et dont le prix a désormais suffisamment baissé pour que l’on s’y intéresse. Principale originalité du téléphone : ses bordures d’écrans latérales sont extrêmement fines, au point d’être invisibles. Cela donne un appareil qui met bien en valeur l’écran de définition HD, aux qualités indéniables. On sera peut-être moins indulgent vis-à-vis de la coque en plastique, un peu faiblarde, et du placement des boutons physiques, douteux. Comme la plupart des appareils Sony, le Xperia XA dispose d’un bouton déclencheur photo situé trop bas sur la tranche droite et que l’on a tendance à enclencher sans le faire exprès. Son appareil photo, puisque l’on parle de lui, est également tout à fait honorable pour cette gamme de prix. À condition d’éviter les photos de nuit ou en basse luminosité, les clichés sont souvent bien détaillés et la gestion de la luminosité est relativement bonne. Ajoutons à cela des performances très correctes, une interface très sobre, mais une autonomie légèrement en dessous de la moyenne. Là encore, sa mémoire interne est de 16 Go (un peu plus de 10 Go réellement exploitables) qu’il est possible d’étendre à l’aide d’une carte micro-SD. • On vous le conseille si : vous désirez un smartphone de marque et un appareil original. • On vous le déconseille si : vous êtes du genre à faire tomber régulièrement votre téléphone. • Prix conseillé : 190 euros environ
  11. Bonjour L'année passée, je vous annoncais les premices d'u rapprochement entre Chrome et les applications android, ca y est c'est fait, la gigantesque librairie d'applications d'nadroid va pouvoir etre exploitée dorenavant sur les nouveaux Chromebook. Les Chromebook sont loin d'être des bêtes de course, mais ils remplissent parfaitement leur rôle de petits ordinateurs portables pratiques et à un tarif attractif. Pour 2017, les modèles vont recevoir un très gros avantage : toutes les applications Android. Les Chromebook sont de petits ordinateurs portables qui sont certes un peu faiblards sur la fiche technique, mais qui restent très pratiques. Car si les performances et fonctionnalités d’un Chromebook ne peuvent être plus limitées, l’appareil est aussi très léger, peu coûteux et d’une grande autonomie. Son design varie selon le constructeur mais tous un point commun : l’avantage — ou le malheur — de proposer le système d’exploitation dans le cloud de Google, bien nommé ChromeOS. La fusion ChromeOS et Android Mais pour pallier le manque d’applications sur le système d’exploitation, Google proposait déjà pour certains modèles les applications Android. Ce rapprochement entre les deux OS a permis de rendre des Chromebook déjà bien plus attirants. Nous savions que l’intégration d’Android à Chrome OS allait arriver en masse, c’est à présent officiellement annoncé. Désormais, ce sont tous les modèles de Chromebook prévus pour 2017 qui vont être compatibles avec les applications Android. L’arrivée officielle de la philosophie de l’expérience appli mobile sur ces petits PC est une très bonne nouvelle qui devrait attirer de nouveaux utilisateurs. 2017 : l’année du Chromebook ? La compatibilité entre les apps des deux OS est prévue pour tous les Chromebook qui sortiront à partir de l’année 2017. Lors du CES de janvier, plusieurs nouveaux modèles ont été annoncés de la part d’Acer ou Samsung. Ces derniers seront donc livrés avec le Play Store et donc une grande majorité des applications Android que vous pourriez obtenir sur votre smartphone. Également, une liste a été dévoilée pour les ordinateurs plus anciens qui pourront recevoir une mise à jour afin de profiter du Play Store. Notons que le Chromebook de Google, le Pixel sorti en 2013, n’est pas concerné. C’est assez dommage puisque contrairement à d’autres ordinateurs plus récents, le Pixel propose un hardware bien plus costaud. Ces nouveautés vont clairement donner un second souffle pour les ventes des Chromebook. C’est aussi à coup sûr un regain d’intérêt certain pour les étudiants notamment à la recherche d’une machine à écrire connectée très pragmatique pour les déplacements et à petit prix. Entre les nouveaux modèles et l’arrivée du Play Store, il y a fort à parier que 2017 pourrait être une bonne année pour le Chromebook.
  12. Salut à tous, Comme le titre l'indique, est-ce que quelqu'un peut me dire ce qu'il pense de cette box, svp ? : https://fr.aliexpress.com/item/X96-Android-6-0-TV-Box-1G-8G-or-2G-16G-Amlogic-S905X-Quad-Core-Wifi/32705427434.html?spm=2114.06010108.3.1.xON2SV&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_4_10065_10068_10000009_10084_10083_10080_10082_10081_10060_10061_10062_10056_10055_10054_10059_10099_10078_10079_427_10103_10073_10102_10096_10052_10050_10051_10106,searchweb201603_4,afswitch_5&btsid=fa7e89f0-953b-4144-8388-6ef3fdd8a52b Je désire installer de l'IPTV chez moi en passant par ce genre de box. Les spécifications me semblent convenables, mais peut-être que vous avez mieux à me conseiller pour moins cher :-) (celle-ci fait 28,58€). Merci d'avance pour votre aide les amis.
  13. Bonjour, Je possède un Minix neo x7 tournant sous Android Kitkat et rooté. Mais comme je suis un utilisateur de Kodi, je songe à le remplacer car Kodi 17 nécessitera au minimum Android 5. Or RAS du côté de Minix concernant une MAJ vers Lollipop. Du coup, pour le remplacer j'hésite entre un modèle Minix plus récent comme le Minix Neo U1, et un modèle issu d'une autre marque : WeTek Play (ou 2, je sais pas si le 2 est disponible). Qu'en dites-vous ? (vous pouvez me proposer une autre marque bien sûr) Je cherche une box où la marque est réputée pour son suivi sur ses produits, et bien sûr où la box est de bonne facture Merci d'avance pour vos conseils
  14. Disponible depuis quelques heures pour une liste (très) restreinte de terminaux, le nouveau Android 7.0 aka Nougat trouvera logiquement sa voie vers la plupart des smartphones du moment. Reste à savoir lesquels. Le site Digital Trends est allé questionner les principaux constructeurs de smartphones, afin d’avoir une idée un peu plus précise de la sortie d’Android 7.0 sur leurs terminaux. En plus des Nexus 6, Nexus 5X, Nexus 6P, Nexus 9, Nexus Player, Pixel C et General Mobile 4G, on devrait logiquement pouvoir compter sur des mises à jour déployées sur les ATTENTION ON PREND SA RESPIRATION ET ON CROISE LES DOIGTS COMME CE JOUR OÙ ON A CHERCHÉ SON NOM SUR LES RÉSULTATS DU BAC : Samsung Galaxy S6, Samsung Galaxy S6 Edge, Samsung Galaxy S6 Edge Plus, Samsung Galaxy S7, Samsung Galaxy S7 Edge, Samsung Galaxy Note 5, Samsung Galaxy S7 Active, Samsung Galaxy Note 7, Samsung Galaxy J3, LG G5, LG V10, LG G4, LG V20, HTC 10, HTC One A9, HTC One M9, Moto Z Droid, Moto Z Force Droid, Moto G4, Moto G4 Plus, Moto G4 Play, Moto X Style Pure Edition, Droid Turbo 2 (Moto X Force), Droid Maxx 2 (Moto X Play), Moto G (2015), Moto E (2015), ZTE Axon 7, ZTE ZMax Pro, ZTE Axon Elite, ZTE Axon Pro, ZTE Axon Max, ZTE Axon, ZTE ZMax 2, ZTE Blade V7, OnePlus 3, OnePlus X, OnePlus 2, OnePlus 1, Sony Xperia Z3+, Sony Xperia Z4 Tablet, Sony Xperia Z5, Sony Xperia Z5 Compact, Sony Xperia Z5 Premium, Sony Xperia X, Sony Xperia XA, Sony Xperia XA Ultra, Sony Xperia X Performance, BlackBerry Priv, BlackBerry DTEK50Alcatel Idol 4S, Alcatel Idol 4, Alcatel OneTouch Idol 3, Huawei Mate 8, Huawei Mate S, Huawei Honor 5X, Huawei Honor 5C, Huawei Honor GX8 (G8), Huawei Honor V8, Huawei Honor 7, Huawei P9, Huawei P9 Lite, Huawei P8 Lite, Huawei P8, Asus ZenFone 3 Laser, Asus ZenFone 3 Max, Asus ZenFone 3, Asus ZenFone 3 Deluxe, Asus ZenFone 3 Ultra, Asus ZenFone Zoom, Asus ZenFone 2, Asus ZenFone 2 Laser et Asus ZenFone Selfie. Voilà. source : ubergizmo
  15. Voici les 3 meilleurs applications sous android pour permettre de controler KODI 1 . PUMP Kodi remote (gratuit pour un fonctionnement de base / payant pour débloquer toutes les options) : https://play.google.com/store/apps/details?id=ch.berard.xbmcremotebeta&hl=fr 2. KORE (totalement gratuit) : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.xbmc.kore&hl=fr 3. YASTE (idem PUMP) : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.xbmc.kore&hl=fr
  16. Bonjour, voici un lien pour commencer à créer ses propres appli pour androïde tres facile , ' d'autant plus , simple à utiliser pour commencer avant de passer aux logiciels musclés, cela vous permettra de commencer à créer un design pour vos interfaces(screen) ensuite , à coder les actions préférées comme les cliques sur boutons ou images etc etc , avec une méthode très facile à gérer ces événements là , je mets deux liens pour tutos sur cet interface de création en ligne , j'avais commencé par ces deux là, car j'en avais besoin pour ma radio, donc en résume, le fichier .APK est facilement généré et compatible avec la majorité des appareils android, et google play store si vous souhaitez diffuser votre application, j'en ai fait l’expérience et ça a très bien marché, et mon appli est actuellement publié depuis 1 an sans aucun problème : http://ai2.appinventor.mit.edu/ tutos: ( pour la création d 'une appli webradio, mais y ' en a d'autres selon vos besoin sur la toile )
  17. Trend Micro vient d’annoncer sur son blog la découverte d’une nouvelle faille de sécurité sous Android. Touchant le serveur multimédia (Stagefright), la faille permettrait à un pirate de bloquer complètement un terminal afin de demander une rançon au mobinaute pour débloquer l’appareil. Après RCSAndroid et Stagefright, une nouvelle faille de sécurité vient d’être découverte sous Android. Avant d’entrer dans les détails, signalons tout de suite que cette faille n’est pas très dangereuse, mais Trend Micro a tout de même souhaité la rendre publique, semble-t-il, face à l’inaction de Google. La faille touche tous les appareils sous Android, de la version 4.3 Jelly Bean à la version 5.1.1 Lollipop. Elle a été rapportée en mai par l’entreprise spécialisée dans la sécurité informatique et le code source d’AOSP n’a pas encore été modifié puisque Google considère la faille comme une vulnérabilité de faible priorité. Dans les faits, le géant de Mountain View n’a pas vraiment tort. La faille touche le serveur multimédia d’AOSP (qui porte le nom de Stagefright), mais le « bug » n’a pas été trouvé au même endroit que les chercheurs de l’entreprise Zimperium. Ici, le serveur multimédia va planter à chaque fois qu’il tentera d’indexer un certain fichier MKV créé de toute pièce par des pirates. Lorsque le serveur va planter, l’ensemble du système d’exploitation se figera quelques instants, en attendant que le serveur se relance. Avec une application se lançant automatiquement au démarrage et forçant la lecture d’un MKV spécial, des pirates pourraient bloquer totalement l’appareil, qui planterait alors indéfiniment, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Les plus bidouilleurs réussiront à réinitialiser l’appareil avec une connexion ADB, mais les utilisateurs lambda se retrouveront face à une brique. Lien Youtube Chaine Youtube FrAndroid Trend Micro imagine alors que des personnes mal intentionnées puissent réclamer une rançon aux mobinautes dont le terminal est bloqué, sous forme de chantage, en échange de la technique pour débloquer le téléphone. Pour se protéger de ce type de menaces, la société recommande d’utiliser ses solutions de sécurité qui peuvent être gratuites ou payantes. Comme le fait remarquer sur Twitter Joshua Drake, à l’origine de la découverte de la faille Stagefright, Trend Micro a rendu publique une faille peu dangereuse, qui se contente de faire planter le système. L’entreprise japonaise a-t-elle souhaité surfer sur la faille Stagefright pour se faire un peu de publicité ou s’inquiète-t-elle réellement de la sécurité des utilisateurs ? Difficile à dire tant les entreprises de sécurité ont un rôle délicat, entre la protection des mobinautes et la recherche du bénéfice. Le risque étant, à terme, de faire peur aux utilisateurs pour des menaces peu dangereuses qui auraient dû rester dans le milieu de la sécurité.
  18. Cela fait maintenant quatre mois qu’Android Lollipop a officiellement été lancé par Google. Comme toutes les mises à jour d’Android, ce sont les constructeurs des appareils qui décident et intègrent la mise à jour pour leurs smartphones et tablettes. Des mises à jour qui ont timidement débuté à la fin de l’année dernière et qui s’accélèrent depuis le début du mois de janvier 2015. Nous avons dressé une liste des principaux smartphones et tablettes de 2014 qui ont eu droit à cette mise à jour ou qui s’apprêtent à la recevoir. NB : Article mis à jour le 06/08/2015 Le tableau ci-dessous est mis à jour régulièrement. Ce tableau dresse le portrait des principaux appareils, par marque, qui ont eu droit à une mise à jour vers Lollipop ou, si ce n’est pas le cas, qui indique une date de sortie évoquée par le constructeur. Notez bien que le statut des appareils ci-dessous est valable pour smartphones achetés nus. Dans le cas d’appareils achetés dans le cadre d’un abonnement avec un opérateur, il est possible que les mises à jour vers Lollipop subissent un peu de retard. Concernant Lollipop en lui-même, nous avons réalisé un dossier récapitulatif sur les principales nouveautés introduites par Lollipop et avons également dressé une liste des 17 fonctionnalités phares de l’OS à la sucette. Le tableau ci-dessous a été mis à jour le 06/08/2015. Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Sony Xperia Z3 Reçue Xperia Z3 Compact, Z3 Tablet Reçue Xperia Z2, Tablet Z2 Reçue pour les deux tablettes Xperia Z1, Z1 Compact, Z Ultra et Z3 Dual Reçue Xperia Z, Tablet Z Reçue Xperia C3 Reçue Xperia T2 Ultra Reçue Xperia M2 et Xperia M2 Aqua Reçue Samsung Galaxy S5 Reçue (versions Exynos et Snapdragon en janvier 2015) Galaxy S5 4G+ Prévue mais sans date de sortie précise Galaxy S5 mini Prévue mais sans date de sortie précise Galaxy Note 4 Reçue Galaxy Note 4 Edge Reçue Galaxy A3, A5 et A7 Reçue Galaxy Alpha Reçue Galaxy S4 Reçue Galaxy S4 Mini Confirmée mais sans date précise Galaxy Note 3 Reçue Galaxy Note 2 Jamais ? Galaxy S3 Jamais Galaxy Tab S 10. 5 Reçue Galaxy Core Prime Reçue Galaxy Tab Pro/Note 10.1 et 12.2 (2014) En cours de test sur des territoires spécifiques Galaxy K Zoom Jamais HTC One M8 Reçue One M8 Mini Jamais One M7 Reçue Desire EYE Reçue Desire 816 Reçue LG LG G3 Reçue LG G Pro 2 Reçue LG G2 Reçue LG G Flex En attente LG G Pad 8.3 En attente LG G3S En cours de déploiement Google Nexus Nexus 4 Reçue Nexus 5 Reçue Nexus 6 Reçue Nexus 7 2012 Reçue Nexus 7 2013 Reçue, y compris pour la version 4G Nexus 9 Reçue Nexus 10 Reçue Motorola Moto X 2014 Reçue Moto X 2013 Reçue Moto G 2014 Reçue Moto G 4G Reçue Moto G 2013 Reçue Moto E Reçue Moto E 4G (2015) Reçue Acer Liquid Jade S Prévue mais sans date précise Asus Zenfone 5 4G Reçue Fonepad 7 (version ME372CG) Reçue OnePlus One Déploiement en cours vers Android 5.0.2 Meizu MX4 et MX4 Pro Reçue Nvidia Shield Tablet Reçue Shield Reçue Wiko Tous les appareils sortis en 2014 Jamais ? Xiaomi Mi3, Mi 2, Mi 2A, Mi 2S Prévue pour le premier semestre de 2015 Huawei Ascend Mate 7 Prévue et en phase de bêta-test Ascend P7, Ascend Mate 2 Prévue pour l'été 2015 Ascend G7 Prévue pour septembre 2015 Honor Honor 6 Prévue pour l'été 2015 Honor 6 Plus Prévue pour l'été 2015 Honor 4X Prévue pour l'été 2015 Oppo Find 7, Find 7a Reçue Find 5, N1, R819 Jamais Lenovo Tab 2 (modèles A7-10, A7-30, A10) Reçue en juillet ou en août 2015 Tab S8 (modèles S8-50F, S8-50L, S8-50LC) Reçue en juillet ou en août 2015 Yoga Tablet 2 (modèles 8,10 et 13 pouces) Reçue en juillet ou en août 2015 Sony Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Sony Xperia Z3 Reçue Xperia Z3 Compact, Z3 Tablet Reçue Xperia Z2, Tablet Z2 Reçue pour les deux tablettes Xperia Z1, Z1 Compact, Z Ultra et Z3 Dual Reçue Xperia Z, Tablet Z Reçue Xperia C3 Reçue Xperia T2 Ultra Reçue Xperia M2 et Xperia M2 Aqua Reçue Sony fait figure de mauvais élève parmi les constructeurs importants de smartphone. Actuellement aucun de ses appareils n’a encore reçu la mise à jour. Le japonais communique toutefois régulièrement sur l’avancement de la mise à jour de ses produits vers Lollipop. Les sources ont ainsi été mises à disposition des développeurs et on s’attend à une mise à jour de sa gamme complète d’appareils pour mars 2015, voire avril 2015 au plus tard. La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que cette mise à jour tardive profitera à des téléphones relativement anciens. Le Xperia Z premier du nom ainsi que le Xperia Z2 devrait avoir droit à Lollipop à quelques semaines d’intervalle. Un mal pour un bien en quelque sorte. Mise à jour du 13/04/2015 : Sony démarre aujourd’hui le déploiement de Lollipop sur les Xperia Z3 dual, Z1, Z1 Compact et Z Ultra. Les Xperia C3 et Xperia T2 Ultra seront concernés à partir de la semaine du 20 avril. Mise à jour du 17/03/2015 : Sony vient de débuter le déploiement de la mise à jour pour les Xperia Z3 et Z3 Compact. Les pays baltes et nordiques sont les premiers concernés. D’ici deux semaines, les autres pays bénéficieront de la mise à jour, tout comme le reste de la gamme en commençant par la Z3 Tablet Compact puis la gamme Z2 et enfin les Z. Les mises à jour des autres Xperia Z devraient suivre « peu de temps après ». Mise à jour du 23/03/2015 : Alors que Sony avait promis la mise à jour vers Lollipop pour le Xperia Z3 pour la semaine du 16 mars, cette dernière n’est toujours pas disponible « mais c’est en bonne voie ». On ne sait toujours pas quand cette mise à jour sortira exactement. Mise à jour du 30/03/2015 : Sony vient d’annoncer la mise à jour imminente des Z3 à travers le monde. Le Xperia Z2 et la Z2 Tablet y auront droit la semaine prochaine. Mise à jour du 08/04/2015 : Lollipop est enfin arrivé sur les Xperia Z2 et Z2 Tablet. Les Z3 Dual, Z1, Z1 Compact et Z Ultra devraient suivre la semaine prochaine. Ce serait ensuite au tour des T2 Ultra et C3 puis de la série Xperia Z. Mise à jour du 04/06/2015 : A priori tous les smartphones et tablettes Xperia Z ont été mis à jour vers Lollipop. A priori, puisqu’il semble, en France tout du moins, que certains appareils, dont la Xperia Z2 Tablet n’ont pas encore reçu la mise à jour. En attendant, Sony peaufine ses mises à jour sur les appareils qui ont déjà reçu Lollipop. Sony a ainsi introduit un bouton pour fermer d’un coup les applications en cours d’utilisation et prépare l’arrivée d’Android 5.1 pour le mois prochain. Mise à jour du 05/08/2015 : Après un départ difficile, la majorité des appareils récents de Sony, qu’ils soient haut ou milieu de gamme, ont été mis à jours vers Lollipop. Sony réalise désormais des mises à jour vers Android 5.1, la version la plus récente en date de Lollipop. En savoir plus : Les touches de navigation Lollipop seront un peu particulières chez Sony Samsung Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Samsung Galaxy S5 Reçue (versions Exynos et Snapdragon en janvier 2015) Galaxy S5 4G+ Prévue mais sans date de sortie précise Galaxy S5 mini Prévue mais sans date de sortie précise Galaxy Note 4 Reçue Galaxy Note 4 Edge Reçue Galaxy A3, A5 et A7 Reçue Galaxy Alpha Reçue Galaxy S4 Reçue Galaxy S4 Mini Confirmée mais sans date précise Galaxy Note 3 Reçue Galaxy Note 3 Neo Prévue mais sans date précise Galaxy Note 2 Jamais ? Galaxy S3 Jamais Galaxy Tab S 10. 5 Reçue Galaxy Tab Pro/Note 10.1 et 12.2 (2014) En cours de test sur des territoires spécifiques Galaxy A3, A5, A7 Reçue Galaxy Core Prime Reçue Galaxy K Zoom Jamais Le déploiement de Lollipop sur les appareils de Samsung a été pour le moins chaotique. Le premier appareil du coréen à disposer de Lollipop a été le Galaxy S5, dont la mise à jour a été déployée en janvier dernier. Samsung assure d’ailleurs un suivi exemplaire, puisqu’une seconde a été mise en ligne quelques jours après, et met le téléphone à jour vers la version 5.0.2 de Lollipop avec, en plus, un véritable mode silencieux. En savoir plus : Samsung Galaxy S5 : Lollipop est arrivé et voici les changements qu’il apporte Le cas des autres appareils de Samsung est un peu plus flou. On sait que le déploiement de Lollipop sur le Galaxy Note 4, Galaxy Note 4 Edge, Galaxy Note 3 et le Galaxy S4 est imminent. La ROM est actuellement déployée en Corée du Sud et dans quelques pays de l’Europe de l’Est, certainement pour la tester et devrait arriver sur les smartphones occidentaux d’ici quelques jours ou semaines. Il reste enfin quelques inconnues dans les appareils de Samsung. Le cas du Galaxy Alpha, pourtant sorti peu de temps avant le Galaxy Note 4, est à ce jour inconnu. Il serait improbable que Samsung ne le mettre pas à jour vers Lollipop, mais il n’a jamais communiqué sur le statut de cet appareil depuis le début de l’année. Même remarque pour la version Mini du Galaxy S5, dont on ne sait pas quand la mise à jour arrivera si ce n’est à un vague « deuxième trimestre de l’année« . Enfin, Samsung a confirmé que le Galaxy Note 2 aura bel et bien droit à Lollipop. Mais là encore, le mystère plane quant à une quelconque date de sortie. Enfin, le Galaxy S3 n’aura jamais droit à une mise à jour vers Lollipop. Le smartphone de 2012 de Samsung n’a jamais eu droit à une mise à jour vers KitKat l’année dernière, ce qui signifie que Lollipop lui est également interdit. Le cas des versions 4G du Galaxy S3 est cependant inconnu. Mise à jour du 23/03/2015 : Alors que l’on attend toujours la mise à jour vers Lollipop des Galaxy Note 3 (elle vient d’arriver sur certains modèles !), Samsung a déployé une mise à jour vers Android 5.0 pour sa tablette de 2014, la Galaxy Tab S 10.5. Cette dernière est donc maintenant sous Android 5.0.2. Deuxième information, Samsung vient à peine de commencer le développement de Lolipop pour les tout nouveaux Galaxy A (A3, A5 et A7), sortis sous KitKat. Il ne faudra donc pas attendre la mise à jour avant de nombreuses semaines. Mise à jour du 25/03/2015 : Samsung France a confirmé l’arrivée dans le courant de l’année de Lollipop sur le Galaxy Note 3 Neo, version « lite » du Galaxy Note 3. Mise à jour du 31/03/2015 : le déploiement d’Android 5.0 Lollipop vient de commencer en France sur le Galaxy S4 de Samsung. Mise à jour du 24/04/2015 : Le Galaxy Note 4 a enfin eu droit à une mise à jour vers Lollipop en France. On ne sait pas encore si elle concerne également le Galaxy Note Edge. Mise à jour du 27/04/2015 : Après un imbroglio sur les réseaux sociaux, Samsung a confirmé l’arrivée de Lollipop sur les Galaxy S4 Mini, mais sans préciser sa date de déploiement exacte. Mise à jour du 28/04/2015 : Après le Galaxy Note 4, c’est au tour du Galaxy Note Edge de recevoir la mise à jour vers Android Lollipop en version 5.0.1. Mise à jour du 11/05/2015 : Samsung, après avoir longtemps laissé planer le doute a confirmé que le Galaxy Note 2 sera bien mis à jour vers Lollipop. On ne connaît pas encore sa date de sortie précise. Le coréen a également commencé le déploiement de Lollipop sur le Galaxy Core Prime, un smartphone d’entrée de gamme sorti au début de 2015. Mise à jour du 20/05/2015 : La mise à jour vers Lollipop est en route pour les Galaxy A3, A5 et A7, qui devraient pouvoir en bénéficier courant juin. Mise à jour du 04/06/2015 : Alors que l’on est toujours sans nouvelle de la mise à jour pour le Galaxy Note 3, Samsung continue les mises à jour sur ses appareils récents. Le Galaxy Note 4 devrait ainsi recevoir la version 5.1.1 de Lollipop en juillet prochain, tout comme les Galaxy S6 et S6 edge qui la recevront en juillet. Mise à jour du 05/08/2015 : Comme Sony, la majorité des appareils récents ont été mis à jour vers Lollipop. Actuellement, le doute plane pour des appareils particuliers comme le Galaxy Note 3 Neo, dont le déploiement de la mise à jour devrait être imminent. Concernant les tablettes Galaxy Tab et Note Pro 10.1 et 12.2, la mise à jour vers Lollipop est disponible dans certains pays, mais semble poser des problèmes patience. On ne sait toujours pas ce qu’il en est pour le Galaxy S4 Mini et S5 Mini que Samsung semble avoir complètement oublié. Enfin, Samsung a confirmé que le Galaxy K Zoom n’aura jamais droit à Lollipop, tout comme le Galaxy S3 et le Galaxy Note 2. Concernant le Galaxy Note 2, Samsung avait pourtant parlé un temps d’une mise à niveau de son OS. Peut-être plus tard ? HTC Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop HTC One M8 Reçue One M8 Mini Jamais One M7 Reçue Desire EYE Reçue Desire 816 Reçue One Max Déploiement probable au 3e trimestre 2015 Dès l’annonce de Lollipop, HTC avait promis de porter le nouvel OS de Google sur le HTC One (M8) en moins de 90 jours. Le pari a été plus ou moins tenu puisque la mise à jour est arrivée à la mi-janvier aux États-Unis et à la fin janvier en France. Mieux, Lollipop a été déployé sur le HTC One (M7) quelques jours plus tard. Pour les autres appareils, c’est beaucoup plus flou. HTC communique assez peu sur ses smartphones de milieu et d’entrée de gamme. On se doute ainsi que le HTC One Mini 2 devrait bien recevoir Lollipop, mais on ne sait pas exactement quand. Même constat pour les différents Desire, dont les modalités de déploiement de Lollipop sont encore très vagues. Le second trimestre reste toutefois une bonne estimation. Mise à jour du 23/03/2015 : Si Lollipop a bien été déployé vers Android Lollipop, ce sera très certainement sa dernière mise à jour. HTC a en effet confirmé que le HTC One M7 resterait pour la fin de sa vie sous Lollipop en version 5.0.2. Mise à jour du 04/05/2015 : HTC a annoncé que le HTC One Mini (M7 comme M8) n’aura pas droit à Lollipop. Raison officielle : « l’expérience utilisateur fournie par le HTC One mini 2 avec Android 5.0 Lollipop était insuffisante ». Mise à jour du 18/06/2015 : Un premier screenshot montre le début du déploiement d’Android Lollipop (en version 5.0) en Europe sur le HTC One Max, qui n’avait pas été évoqué par HTC jusqu’alors. La marque doit encore communiquer sur une mise à jour plus globale de l’appareil. Mise à jour du 05/08/2015 : Cela nous avait échappé à l’époque et nous avons mis le tableau à jour, les Desire EYE et Desire 816 ont bien été mis à jour en avril dernier. Enfin, HTC continue de mettre à jour le HTC One M9, puisque ce dernier vient récemment de passer à Android 5.1. LG Electronics Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop LG LG G3 Reçue LG G Pro 2 Reçue LG G2 Reçue LG G2 Mini Reçue LG G3S Prévue mais sans date de sortie précise À l’inverse de Sony, LG a été l’un des premiers constructeurs à déployer Lollipop sur son flagship, le LG G3, dès la mi-décembre en France. Un record de vitesse, que seul Motorola a égalé. Pour autant, une fois la mise à jour du G3 passée, c’est le désert de sucette sur les autres appareils du coréen. On sait déjà que Lollipop a été partiellement déployé sur les LG G2 sud-coréens, mais LG ne communique pas sur une sortie en occident. Quant aux autres appareils d’entrée et de milieu de gamme, c’est le blackout total. LG n’a rien dit à propos du G3S ni du G Flex, pourtant sorti en 2014 et de ses innombrables appareils sortis l’année dernière, pourtant installés sous KitKat. On attendra le deuxième et le troisième trimestre de cette année pour savoir ce qu’il en est. Mise à jour du 23/03/2015 : Après un très long silence radio, LG a enfin communiqué sur la mise à jour du LG G2 vers Lollipop. Il faudra attendre le deuxième trimestre de cette année, sans plus de précisions. Mise à jour du 04/06/2015 : Après de longs mois d’attente, LG a officiellement déployé Lollipop sur le LG G2 à la fin du mois d’avril 2015. Il était temps. Google Nexus Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Google Nexus Nexus 4 Reçue Nexus 5 Reçue Nexus 6 Reçue Nexus 7 2012 Reçue Nexus 7 2013 Reçue, y compris pour la version 4G Nexus 9 Reçue Nexus 10 Reçue La gamme des Google Nexus est la plus simple : tous les téléphones et tablettes, à partir du Nexus 4 ont eu droit à une mise à jour vers Lollipop dès octobre dernier. Les appareils de Google sont toujours les premiers à bénéficier des mises à jour d’Android. Le Nexus 5 et le Nexus 6 ont ainsi été les premiers à avoir eu droit à une sucette, très vite suivi du Nexus 4 et des diverses tablettes de la gamme. Seule ombre au tableau, la Nexus 7 2013, dans sa version 4G a dû attendre la mi-janvier pour avoir droit à la précieuse mise à jour. On a vu pire. Mise à jour du 13/03/2015 : Google a déployé durant la première partie du mois de mars 2015 une mise à jour vers Android 5.1 pour les Nexus 5, Nexus 7 2012 (WiFi), Nexus 10 et Nexus 6. Pour l’instant seules les factory image sont disponibles, mais les mises à jour en OTA ne devraient pas tarder. Mise à jour du 23/03/2015 : Quelques jours après les factory images, ce sont les fichiers OTA vers Android 5.1 qui sont disponibles au téléchargement pour les Nexus 5, Nexus 6, Nexus 7 2012 (WiFi) et Nexus 10. Mise à jour du 04/06/2015 : Google continue tranquillement de mettre à jour ses différents Nexus à jour vers les dernières versions de Lollipop (la dernière version en date étant la version 5.1.1). Et le géant américain en a profité pour annoncer la prochaine version d’Android dont le nom de code est Android M. Motorola Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Motorola Moto X 2014 Reçue Moto X 2013 Reçue Moto G 2014 Reçue Moto G 4G Reçue Moto G 2013 Reçue Moto E Reçue Moto E 4G (2015) Reçue Motorola faisait partie de ces constructeurs à promettre un déploiement rapide de Lollipop sur ses appareils. Et le pari est dans l’ensemble réussi. À la mi-février, seul le Moto G 2013, le Moto E, le Moto G 4G (2013) et le Moto X 2013 n’ont pas encore été mis à jour. Les autres appareils, Moto X 2014 en tête, suivi du Moto G 2014 sont déjà sous Lollipop. Si Lollipop ne devrait pas tarder sur le Moto E et sur le Moto G 2013 (une question de jours ou de semaines), le cas du Moto X 2013 est plus problématique. Motorola a ainsi confirmé avoir rencontré des problèmes avec la partie hardware de l’appareil et ne sait pas quand la mise à jour pourra être mise en ligne. Il faudra certainement attendre quelques mois. Mise à jour du 23/03/2015 : La mise à jour vers Lollipop du Moto X 2013 avance bien. Motorola teste actuellement une ROM avec des utilisateurs triés sur le volet. La mise à jour devrait arriver d’ici quelques semaines maintenant. Mise à jour du 24/04/2015 : La mise à jour pour le Moto X 2013 se précise. Elle est actuellement testée au Brésil avec Android en version 5.1. Mise à jour du 04/06/2015 : La mise à jour pour le Moto X 2013 est toujours aux abonnés absents. Ce ne serait plus qu’une question de semaine selon Motorola. On est revanche toujours sans nouvelle de Lollipop sur les Moto G 4G. Mise à jour du 15/06/2015 : La mise à jour pour le Moto G 4G de première génération est en cours de déploiement selon nos lecteurs. Mise à jour du 21/07/2015 : La mise à jour pour le Moto E de première génération est disponible depuis la fin du mois de juillet. Mise à jour du 05/08/2015 : Finalement le Moto X 2013, après de nombreux soucis a bien été mise à jour vers Android Lollipop, y compris en France, et sous Android 5.1 s’il vous plaît. Acer Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Acer Liquid Jade S Prévue mais sans date précise Longtemps positionnés sur l’entrée de gamme, la très grande majorité des produits Acer ne passeront pas sous Lollipop. Acer fait toutefois des efforts depuis quelques mois, notamment avec sa nouvelle gamme de smartphones de milieu de gamme, les Liquid Jade. Si l’on ne sait pas si le Liquid Jade, sorti l’année dernière, aura droit à Lollipop, Acer a en tout cas confirmé que Lollipop arrivera bien durant le second trimestre sur le nouveau Liquid Jade S. Mise à jour du 05/08/2015 : Promise pour le second trimestre de l’année, la mise à jour vers Lollipop pour le Jade S n’est toujours pas arrivée. On la considère donc comme prévue mais sans date précise. Asus Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Asus Zenfone 5 4G Reçue Fonepad 7 (version ME372CG) Reçue Les rares informations concernant la mise à jour des téléphones d’Asus proviennent de leaks. Il se murmure juste que les Zenfone de l’année dernière auront droit à une mise à jour. Concernant la France, cela signifie qu’une mise à jour sur le Zenfone 5 LTE devrait être disponible d’ici quelques mois. Mise à jour du 23/03/2015 : Asus a mis à jour son Fonepad 7 (version ME372CG) vers Lollipop en Italie. La mise à jour pour la France devrait également être en cours de déploiement ou ne pas tarder. Mise à jour du 04/06/2015 : Après de vilaines rumeurs de report de la mise à jour vers Lollipop de 3 ou 4 mois, il semble que le déploiement de Lollipop a commencé sur les ZenFone 4,5 et 6. OnePlus Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop OnePlus One En cours de déploiement OnePlus, comme beaucoup de constructeurs, a affirmé un temps pouvoir déployer Lollipop sur le One en moins de 90 jours. Las, la jeune marque n’avait pas anticipé les tensions avec les développeurs de sa ROM Cyanogen Inc. Résultat, il faudra maintenant attendre le milieu ou la fin du mois de mars prochain pour pouvoir goûter à Lollipop. Pour les plus pressés, une ROM stock est toutefois disponible sur les forums de la marque. Mise à jour du 13/03/2015 : la mise à jour vers Lollipop sur le OnePlus One sera plus en retard que prévu. Désormais, OnePlus indique que la mise à jour est prévue pour la fin du mois de mars, voire, plus probablement, au début du mois d’avril 2015. Mise à jour du 23/03/2015 : OnePlus l’a promis, le OnePlus One sera mis à jour vers Lollipop avant le 30 mars prochain. Le OnePlus One passera donc sous Cyanogen Mod 12S (Lollipop) avant cette date et OnePlus mettra également à disposition du grand public Oxygen OS, sa propre ROM sous Android Lollipop dès le 27 mars. Mise à jour du 14/04/2015 : Après deux bonnes semaines de retard et des promesses non tenues, la mise à jour vers Lollipop pour le OnePlus One est enfin en cours de déploiement. Une mise à jour vers Cyanogen OS 12 est désormais disponible. Le OnePlus One est enfin sous Lollipop. Mise à jour du 24/04/2015 : OnePlus n’est pas vraiment le champion de la communication quand il s’agit des mises à jour. Ainsi, la première mise à jour vers Lollipop a été suspendue temporairement quelques jours après sa sortie et remplacée rapidement, après une pause de trois jours, par une nouvelle mise à jour corrigeant des bugs et ajoutant une fonction « Ok OnePlus ». A priori, c’est la bonne. Meizu Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Meizu MX4 et MX4 Pro Reçue Les constructeurs chinois n’ont pas été particulièrement bavards sur la mise à jour vers Lollipop. Meizu fait partie de ceux-ci et s’est simplement contenté pour l’instant d’affirmer qu’une mise à jour pour le MX4 et le MX4 Pro était dans les tuyaux. Sortie prévue pour mars ou avril 2015. Mise à jour du 24/03/2015 : Une roadmap tout juste leakée en Chine indique que les MX4 et MX4 Pro recevront Lollipop d’ici la fin avril. Lex MX2 et MX3 devront attendre la fin mai quand le M1 patientera jusqu’en juin. Mise à jour du 06/08/2015 : La mise à jour des MX4 et MX4 Pro aura bien eu 3 mois de retard, mais elle est enfin arrivée ! Les duex téléphones sont maintenant sous Lollipop, sous Flyme OS 4.5. Nvidia Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Nvidia Shield Tablet Reçue Shield Reçue Nvidia est également un bon élève. Il faut dire que le fondeur américain n’a pas beaucoup d’appareils à mettre à jour. Ceci dit, il a été le premier constructeur, après Google, à avoir déployé la mise à jour, et ce, dès la fin du mois de novembre 2014 sur la Shield Tablet. Le suivi a été exemplaire puisqu’un mois plus tard, une nouvelle mise à jour était disponible et faisait passer la tablette sous Android 5.0.1. Concernant la Shield (Portable), le premier produit de NVIDIA, est encore sous Android 4.4.2 (KitKat). Pour le moment, aucune mise à jour n’a été programmée. Mise à jour du 05/08/2015 : Cela aura pris du temps, mais finalement la Shield, la console portable sous Android de Nvidia, a été mise à jour vers Lollipop à la fin du mois de juillet. Wiko Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Wiko Ridge 4G, Ridge Fab 4G, Highway Star 4G, Highway Pure 4G Prévue durant les 12 mois qui suivent leur sortie Tous les appareils sortis en 2014 Jamais ? Le cas de Wiko est simple : Wiko n’a jamais communiqué sur Lollipop. Malgré son poids important dans les ventes de smartphone en France, le constructeur franco-chinois n’a donné aucune indication. On se contentera donc dire que pour l’instant, il est peu probable que ses appareils sortis l’année dernière aient un jour droit à Lollipop. L’espoir est d’autant plus mince, que les smartphones de Wiko de ce début d’année sont encore coincés sous KitKat. Mais qui sait ? Wiko a tendance à prévenir des mises à jour quelques jours seulement avant leur déploiement. Mise à jour du 13/03/2015 : Wiko a profité du Mobile World Congress 2015, qui se tenait au début du mois de mars 2015 pour communiquer sur sa politique de mise à jour. Si la mise à jour des appareils de Wiko sortis en 2014 est toujours aussi peu probable, Wiko s’est toutefois engagé lors du MWC 2015 à mettre à jour tous ses nouveaux appareils, sortis en 2015 et après, donc, vers la nouvelle version d’Android 12 mois après leur sortie. Cela signifie concrètement que les Ridge 4G, Ridge Fab 4G, Highway Star 4G et Highway Pure 4G seront installés lors de leur sortie sous KitKat, mais qu’une mise à jour sous Lollipop est prévue durant leur première année d’existence. Mise à jour du 05/08/2015 : Le milieu de l’année 2015 est passé et, sans nouvelle de Wiko, nous considérons désormais qu’il n’y a plus aucune chance que les smartphones sortis en 2014 de la marque passent un jour sous Lollipop. Xiaomi Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Xiaomi Mi3, Mi 2, Mi 2A, Mi 2S Prévue pour le premier semestre de 2015 Le cas de Xiaomi est compliqué. Le constructeur chinois a timidement communiqué sur le sujet en novembre dernier puis n’a plus rien annoncé depuis. Aux dernières nouvelles, Xiaomi testerait sur un petit comité de bêta-testeurs une ROM sous Lollipop, réservée aux propriétaires de Mi 2. Mais on ne sait ni quand cette ROM ne sortira ni sur quels appareils exactement. Huawei et Honor Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Huawei Ascend Mate 7 Prévue et en phase de bêta-test Ascend P7, Ascend Mate 2 Prévue pour l'été 2015 Ascend G7 Prévue pour l'été 2015 Honor Honor 6 Prévue pour l'été 2015 Honor 6 Plus Prévue pour l'été 2015 Honor 4X Prévue pour l'été 2015 Le constructeur chinois Huawei a été long a la détente, mais vient finalement de nous parler un peu mises à jour. Il a ainsi fourni son calendrier de mises à niveau pour l’année 2015, avec des déploiements prévus à partir du mois de mai, et jusqu’à septembre. Sont donc concernés les Mate 7, Mate 2, G7, ou encore P7. Le constructeur a touché aussi un mot des smartphones Honor, avec des déploiements prévus pour le Honor 6, Honor 6 Plus, et Honor 4X. Mise à jour du 04/06/2015 : Il se murmure dans les milieux autorisés que Huawei est en train de tester une version bêta de Lollipop sur le Ascend Mate 7 et le Ascend P7. Le déploiement de la mise à jour approche. La mise à jour devrait également bientôt arriver pour le Honor 6. Mise à jour du 05/08/2015 : Huawei et Honor testent actuellement leur surcouche sur Android Lollipop. Les mises à jour étaient attendues pour le mois de juillet, en vain, et il faudra patienter un peu plus. Oppo Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Oppo Find 7, Find 7a Reçue Find 5, N1, R819 Jamais Après six longs mois de silence, Oppo s’est enfin décidé à communiquer sur la mise à jour de ses Oppo Find 7 et Find 7a. Si l’on en croit un récent billet de forum, la mise à jour de ColorOS vers Lollipop interviendra au mois de mai 2015. Mise à jour du 07/05/2015 : Oppo a annoncé que les smartphones Oppo Find 5, N1 et R819 ne seront jamais mis à jour vers Lollipop. Mise à jour du 04/06/2015 : Oppo a dévoilé la version bêta de ColorOS 2.1 sous Lollipop. La ROM est actuellement en cours de test auprès des utilisateurs des forums du constructeur et ne devrait pas tarder à être déployée auprès du plus grand nombre. Mise à jour du 05/08/2015 : Bon dernier de la course, Oppo a mis ses Find 7 et Find 7a à jour vers Lollipop au début du mois d’août 2015. L’important, c’est d’y arriver. Lenovo Marque Modèle Mise à jour vers Lollipop Lenovo Tab 2 (modèles A7-10, A7-30, A10) Reçue en juillet ou en août 2015 Tab S8 (modèles S8-50F, S8-50L, S8-50LC) Reçue en juillet ou en août 2015 Yoga Tablet 2 (modèles 8,10 et 13 pouces) Reçue en juillet ou en août 2015 Mise à jour du 06/08/2015 : Comme nous l’ont fait remarqué nos formidables lecteurs, nous avons oublié d’inclure Lenovo dans notre liste de constructeur. La chose est donc réparée dès à présent. Notez que pour faire le tableau des appareils mis à jour ci-dessus, nous nous sommes basés sur le planning des mises à jour de Lenovo, sans pouvoir les vérifier de visu. Si l’on croit Lenovo, la totalité des tablettes sorties l’année dernière et installées de bases sous KitKat sont passées vers Lollipop. Pour les tablettes plus anciennes, générallement installées sous Jelly Bean (Android 4.3), Lenovo n’a pas prévu de mise à jour. Pour terminer, notez que nous n’avons pas inclus les mises à jour des smartphones de Lenovo puisqu’ils ne sont pas vendus en France. Pour ceux qui auraient importé un smartphone de la marque, nous vous renvoyons vers le planning de mise à jour du constructeur, clair et détaillé.
  19. Le malware pour Android le plus élaboré jamais conçu est désormais dans la nature Les révélations qui suivent le piratage de Hacking Team n’en finissent pas. C’est un des malwares les plus performants jamais conçus qui est désormais dans la nature et peut contaminer une grande majorité des smartphones Android sur le marché. Le vol de données de la société d’espionnage Hacking Team a permis de dévoiler au grand jour des failles zero day qui, une fois corrigées, ont rendu nos machines plus sûres. Pour autant, cette intrusion a également exposé d’autres éléments qui pourraient avoir de fâcheuses conséquences. Une arme lâchée dans la nature Ainsi, parmi les données dérobées se trouve le code source d’un malware extrêmement élaboré et efficace, qui permet d’infecter les appareils sous Android, même quand ils fonctionnent avec les dernières versions de l’OS de Google - généralement moins exposées à ce genre de problème. Dans un post sur le sujet, un chercheur en sécurité de Trend Micro indique d’ailleurs que ce malware, nommé RCS Android, pour Remote Control System Android, « peut être considéré comme un des malwares les plus complexes et les plus professionnels jamais découverts ». L’exposition au vu de tous du RCS Android est tout à la fois une bonne nouvelle et une source d’inquiétude. Côté positif, il permet aux experts d’étudier le code, et donc de trouver des parades à cet outil des plus dangereux... Côté négatif, il donne à tous les apprentis pirates informatiques une arme redoutable, bien plus puissante que ce qu’ils auraient pu développer eux-mêmes. Déjà utilisé et en cours d’amélioration RCS Android permet en effet de prendre des captures d’écran et des photos à distance, de surveiller le presse-papier, de récupérer les mots de passe des réseaux Wi-Fi, des comptes en ligne (Facebook, Skype, Twitter, Google, etc.), d’enregistrer depuis le micro du smartphone à tout moment, y compris lors des appels, de mettre la main sur les SMS, MMS et mails Gmail, ainsi que sur les contacts ou encore de noter la position géographique de l’utilisateur. Quand il était au main des ingénieurs de Hacking Team et de ses clients, le RCS Android a été utilisé activement depuis 2012. Il a été découvert par des chercheurs en sécurité en 2014, mais c’est bien la première fois que le code est totalement exposé... et accessible à tous. Le malware utilisait au moins deux méthodes pour infecter un appareil. La première passait par un SMS pour attirer l’utilisateur vers un site Web piégé. Ce dernier exploitait alors une faille connue dans le navigateur d’Android des versions 4.0 à 4.3. La deuxième méthode repérée passe par une fausse application d’information, appelée BeNews, qui était disponible sur le Play Store officiel d’Android. Si le malware avait été repéré l’année dernière, les développeurs de la société d’espionnage italienne travaillaient apparemment à le rendre fonctionnel sous la dernière version d’Android (5.x). C’est en tout cas ce que laisse entendre quelques mails internes à Hacking Team qui ont été eux aussi dérobés. En revanche, il n’existe aucune preuve que ce travail de mise à jour de RCS Android ait été terminé. Appel à la prudence Les chercheurs en sécurité du monde entier appellent les utilisateurs d’Android à être extrêmement prudents. L’expert de Trend Micro indique ainsi que les utilisateurs de mobile doivent prêter attention à des signes de monitoring de leur appareil et cite quelques comportements à surveiller : redémarrage impromptu, applications inhabituelles et indésirées installées sur le smartphone, application de messagerie instantanée qui se fige tout à coup, etc. Si l’appareil venait à être corrompu, l'analyste de Trend Micro rappelle que la porte dérobée utilisée par RCS Android ne peut pas être supprimée sans privilège root. En conséquence de quoi « les utilisateurs pourraient avoir besoin de demander l’aide du fabricant de l’appareil pour mettre à jour le micrologiciel » de leur smartphone, conclut-il.
  20. J’ai testé plus d’une dizaine d’outils de prise de notes. Il en existe un paquet, et ces outils semblent simples aux premier abord. Ils nécessitent toutefois de nombreuses fonctions d’édition, mais aussi la possibilité de travailler sans connexion. Ce que j’ai retenu avec cette sélection : des prises de note efficace et rapide, sur toutes les plateformes : Android, iOS, Windows, OS X et si possible Linux. Evernote Une des références du marché, Evernote a réussi à faire de la prise de note… un art ! Adopté depuis plusieurs années, j’utilise les clients Android, OS X et iPad, mais également une intégration poussée avec IFTTT (If This Then That). Depuis peu, j’en viens même à faire du travail collaboratif, et à délaisser Google Documents. Enfin, je l’ai également adopté pour certaines listes de tâche à faire. La fonction hors-ligne est efficace, mais également le plugin Chrome pour enregistrer du texte à la volée. On peut également convertir les images en texte. Pratique. Une petite critique ? C’est une usine à gaz, vous n’avez certainement pas besoin de toutes les fonctions… de plus, l’abonnement devient assez vite nécessaire, mais il existe heureusement des solutions 100 % gratuites. Evernote Evernote Corporation Gratuit Google Keep Keep est assez récent, néanmoins il adopte une interface colorée plaisante et est intégré dans Google Drive, ce qui en fait une référence. Comme Evernote, il est possible de créer des notes audio et de partager ses notes. J’ai quelques raté avec les notifications de rappels, qui n’arrivent pas toujours à destination. J’oubliais, c’est 100 % gratuit sans publicité. Le bémol : pas de version iOS, pour iPhone ni iPad. Google Keep – Notes et listes Google Inc. Gratuit Simplenote Comment décrire Simplenote ? Simple, rapide et efficace. Gratuite, cette solution propose la synchronisation avec la version Web, mais aucun client OS X, Linux ni Windows. Simplenote Automattic, Inc Gratuit Microsoft OneNote Dans Office, il y avait OneNote. Si vous avez un PC sous Windows 8 (ou 10), OneNote pourrait facilement vous convaincre sur Android. Notez également la présence d’un client OS X et iOS. Il lui manque quelques petites fonctions pour en faire un must-have, il y a peu d’édition de style et pas de possibilité de partager efficacement une note. Mais Microsoft y est presque. C’est dommage, le client Android a encore besoin de travail. OneNote Microsoft Corporation Gratuit NoteLedge Ce que j’aime avec NoteLedge, c’est la possibilité de dessiner. Avec une version gratuite et une payante, NoteLedge manque cependant de quelques outils pour devenir complet. Il devrait satisfaire ceux qui aiment gribouiller. NoteLedge – Note & Multimedia Kdan Mobile Software Ltd. Gratuit Comme toujours, n’hésitez pas à partager vos expériences. Je suis sûr que j’ai loupé une perle…
  21. Devenus de véritables mini-ordinateurs portables, les téléphones mobiles que l’on transporte tous les jours possèdent deux caractéristiques : ils coûtent cher et ils transportent une bonne partie de notre vie privée ou professionnelle sous forme de données. Ces deux caractéristiques sont d’ailleurs les deux choses auxquelles une victime de vol pense lorsque son précieux appareil vient d’être volé. Et sur Android, il faut bien reconnaître le système de protection des données à distance est loin d’être parfait ou, à défaut, d’être réellement clair. Comme il vaut mieux prévenir que guérir et qu’une partie de la rédaction s’est récemment fait voler son smartphone, voici un petit guide des différentes choses à ne pas oublier de faire pour mieux protéger son téléphone et ses données en cas de vol. Le scénario est classique. Vous vous apprêtiez à monter dans ce bus/métro/tram avec votre casque sur les oreilles et un vil faquin (pour rester poli) vous a volé votre téléphone au moment où les portes se refermaient. Comme d’habitude dans ce cas-là, vous ne pouvez pas faire grand-chose si ce n’est constater que vous avez perdu un appareil qui vous coûté plusieurs centaines d’euros, que vos données sont en danger, que votre facture téléphonique risque de prendre du poids et surtout que le monde est désormais d’une injustice folle. Une fois que la colère est retombée, il est temps de se poser la question : ai-je bien protégé mon téléphone ? Dans une bonne partie des cas, la réponse est non, et c’est rarement la faute de l’utilisateur. Explications. La protection de base d’Android : le Gestionnaire d’appareils Android Propriétaires d’appareils Android, connaissez-vous le Gestionnaire d’appareils Android qui se trouve dans les paramètres Google du téléphone ? À moins de parfaitement connaître Android (ou de vous être déjà fait voler un téléphone), il y a peu de chances que la réponse soit affirmative. Le menu des paramètres Google est souvent bien caché. Dans le cas du Galaxy S6, par exemple, il se trouve tout au fond du dossier Google qui comprend la plupart des Google Apps, lui-même caché dans le tiroir applications. Dans le cas du OnePlus One et des autres smartphones Android, il se trouve simplement dans le tiroir d’applications sous l’appellation « Paramètres G… ». Ce qui le rend au passage peu distinguable des paramètres classiques. Ce menu discret permet de configurer son compte Google. Surtout, dans le cas qui nous intéresse, il permet d’activer les deux principales options de sécurité liées à Android, à savoir la localisation de l’appareil à distance et l’autorisation de verrouillage et de suppression de l’appareil à distance. Ce sont ces deux options qui permettent de savoir où se trouve son téléphone et de réaliser une réinitialisation du téléphone à distance. Surtout, il faut savoir que ces deux paramètres sont désactivés par défaut. Les deux options à cocher (image centrale) se trouvent dans le menu sécurité des Paramètres Google. Ils sont décochés par défaut. En fait, et c’est bien problème de la protection à distance des smartphones Android actuellement, Google ne donne pratiquement aucune indication à propos de ces deux paramètres. Pour comprendre comment ils fonctionnent réellement, nous les avons donc testés sur le Galaxy S6 de la rédaction. La première chose à savoir, c’est qu’une fois l’un de ces deux paramètres activés sur un téléphone, ils seront ensuite automatiquement activés sur tous les prochains autres appareils Android qui sont liés au compte Google qui les a validés, à condition, bien sûr, que ces appareils disposent à un moment ou un autre d’une connexion Internet. Ce qu’il faut retenir, c’est que si vous désirez pouvoir réinitialiser votre téléphone à distance, il faut au moins cocher la case d’autorisation de verrouillage et de suppression de l’appareil à distance. Revenons un instant à notre histoire de vol de smartphones. Le premier réflexe à avoir lorsque l’on se fait voler un smartphone est de se rendre sur la page de gestionnaire d’appareils Android. Ce gestionnaire est consultable en ligne sur un navigateur web, à cette adresse, ou sous forme d’application. C’est sur cette page que l’on peut interagir avec son téléphone Android à distance. Dans le cas où toutes les deux options de sécurité du compte Google ont été activées, l’interface permet de choisir un appareil, de le localiser et éventuellement de le faire sonner, de le bloquer ou de le réinitialiser à distance. Ces options ne sont toutefois possibles que lorsque le téléphone dispose d’une connexion à Internet, qu’elle soit en 3G ou en WiFi. L’interface de gestion des appareils Android à distance permet de faire sonner, de verrouiller ou d’efface à distance son appareil. Bloquer ou réinitialiser son appareil à distance Comment réagissent ces options lorsque l’utilisateur les active ? C’est très simple, après avoir cliqué sur l’une des trois options, le téléphone fait ce qu’on lui demande sans le moindre délai. Cliquer sur sonner fait sonner le téléphone « à plein volume et pendant 5 minutes ». Il est possible de l’arrêter en appuyant sur le bouton de mise en marche. En activant le verrouillage à distance du téléphone, une interface permet de mettre en place un écran de verrouillage sur le téléphone concerné. Cet écran de verrouillage demande alors un mot de passe et peut afficher un message et un numéro de téléphone à contacter. La dernière option est la plus radicale, puisqu’une fois validée avec le gros bouton rouge de confirmation, le téléphone effectue une réinitialisation complète. Rappelons-le encore une fois, ces options ne s’activent que si le téléphone dispose d’une connexion à Internet et que le compte Google de l’utilisateur n’a pas été supprimé du téléphone. Une simple réinitialisation du téléphone rend caduques toutes ces manipulations. L’interface permet de bloquer son smartphone à distance en entrant un mot de passe. Et voici ce qui apparaît alors sur le téléphone. Et dans le cas où les options de sécurité n’ont pas été cochées ? Dans ce cas-là, l’interface web du gestionnaire d’appareils Android propose à l’utilisateur d’activer le verrouillage et l’effacement des données à distance du téléphone. Si le téléphone est connecté à Internet, il cochera alors automatiquement l’option du compte Google sur le téléphone. Une option qui s’activera alors discrètement sur le téléphone, sans aucune notification ou message. Une fois fait, l’utilisateur pourra ensuite bloquer ou effacer son téléphone à distance. Dans le cas où les deux options de blocages et d’effacement du téléphone n’apparaissent pas, c’est que le téléphone est soit hors-ligne, soit que le compte Google a été effacé, soit que le téléphone a déjà été réinitialisé. Dans tous les cas, une partie de vos données, celles liées à vos comptes Google, sont en sécurité. Quand les options des paramètres Google n’ont pas été activées, le gestionnaire d’appareil propose de les activer à distance. Si tout se passe bien, vos données sont protégées. Doit-on se montrer satisfait pour autant ? Non. Contrairement aux iPhone, les smartphones Android peuvent être réinitialisés par n’importe qui sans aucune restriction puis être réutilisés en quelques minutes par un nouveau propriétaire. Aujourd’hui dans 99 % des cas, réinitialiser un smartphone Android permet de se l’approprier en installant n’importe quel autre compte Google, sans que le téléphone se soucie de ses anciens propriétaires. Google a énormément de progrès à réaliser sur ce point, surtout comparé à la concurrence. À titre de comparaison, un iPhone volé et bloqué est tout simplement inutilisable sans les identifiants Apple puisqu’il ne peut pas être réinitialisé. Ce qui a d’ailleurs énormément fait baisser le nombre de vols à la tire d’iPhone dans le monde. Android Lollipop : de timides améliorations pour mieux protéger son smartphone Android Lollipop en version 5.1 a modifié le comportement d’Android de façon discrète, mais importante. Comme indiqué sur cette page, aux explications malheureusement très floues, il n’est théoriquement plus possible de pouvoir réinitialiser un smartphone Android afin d’installer un autre compte Google et pouvoir l’utiliser comme un téléphone neuf. Google explique ainsi que si le smartphone volé a été réinitialisé depuis le Recovery Mode, il est impossible d’installer un compte Google différent du compte Google datant d’avant la réinitialisation. Google ajoute « Si vous n’êtes pas en mesure de fournir ces informations [du compte Google précédemment installé] au cours du processus de configuration, vous ne pourrez pas utiliser l’appareil après le rétablissement de sa configuration d’usine. » Pour cela, il faut toutefois répondre à deux contraintes de taille. D’abord, que son appareil soit préinstallé sur Android 5.0 (Lollipop) ou une version ultérieure. Ensuite qu’il soit actuellement installé sur Android 5.1 ou une version ultérieure. Concrètement cela concerne au moins les Nexus 6 et Nexus 9. Nous avons testé cette protection sur un Galaxy S6, qui répond aussi à ces critères, mais nous avons quand même réussi à installer un nouveau compte Google sur l’appareil après une réinitialisation sauvage. Difficile de faire totalement confiance à ce système en l’état. Les services et applications tiers : plus complet, mais limités par Android Pour bien sécuriser son smartphone, il n’y a finalement que deux solutions vraiment valables. La première consiste à se tourner vers les services de sécurité du constructeur intégrés au smartphone, quand il en propose. Ceux intégrés aux derniers appareils de Samsung, par exemple, sont suffisants. Ils permettent de bloquer le smartphone à distance, mais aussi et surtout de lier son smartphone à un compte Samsung pour protéger le smartphone de la réinitialisation logicielle sans entrer le mot de passe du compte. Une protection qui ne protège malheureusement pas d’une réinitialisation via le recovery mode. Mais on se demande tout de même pourquoi Google n’intègre pas une protection similaire à la version de base d’Android. Find my Mobile pour les appareils Samsung est uniquement en anglais. Mais les services proposés sont bien plus complets que sur les services de base d’Android. La deuxième solution consiste à installer une application tierce de protection et de traçage du smartphone. Nous avions réalisé un dossier sur le sujet il y a maintenant trois ans et s’il était à refaire, nous n’y toucherions pratiquement pas. Si l’on ne devait vous en conseiller qu’une, ce serait Cerberus antivol, qui est à la fois archi-complète (prises de photos diverses et variées, capture d’écran, envoi de l’historique des appels et des SMS à distance, formatage à distance, enregistrement audio, etc.) et qui a surtout le mérite de proposer une option pour les smartphones rootés pour que l’application ne se désinstalle jamais, même en cas de réinitialisation. Le téléchargement de l’application est gratuit et permet de la tester gratuitement pendant une semaine. Une fois le délai passé, il est nécessaire de payer 4,99 euros pour l’utiliser à vie (aucun abonnement mensuel ni annuel). Une application particulièrement utile, mais fatalement limitée par les modalités de réinitialisation d’Android. L’interface web de Cerberus. La liste des actions à distance est on ne peut plus complète. L’application Cerberus une fois installée sur un smartphone. Cerberus antivol LSDroid Gratuit Quelques derniers conseils pour finir N’oubliez pas qu’en cas de vol de téléphone, il est nécessaire d’aller déposer une plainte dans un commissariat. Cette plainte, qu’il faut ensuite envoyer à son opérateur, permettra de se faire rembourser les éventuels frais de hors forfait engendrés par le voleur et de se faire rembourser sa carte SIM. Notez que pour déposer cette plainte, il est nécessaire de se munir du numéro IMEI du téléphone, que l’on trouve sur la boîte de l’appareil (que vous n’avez naturellement jamais jetée parce que vous êtes du genre prudent) ou tapant dans le code suivant dans le dialer du téléphone : *#06#. Ce numéro IMEI, une fois transmis à l’opérateur, lui permettra de bloquer le smartphone en France : l’appareil sera incapable de lire une carte SIM française ou de passer des appels en France… Mais pas à l’étranger. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’une grande majorité des smartphones volés en France se retrouve à l’étranger. Dernier conseils, si vous avez le moindre doute quant à vos données, changez vos principaux mots de passe. Le plus long dans cette triste histoire est certainement de se remettre de la perte de son appareil.
×