Aller au contenu

serdam

Advisor
  • Compteur de contenus

    14 905
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

38 241 Excellent

À propos de serdam

  • Rang
    serdam
  • Date de naissance 10/03/1965

Profile Information

  • Pays
  • Ville
    VIC-FEZENSAC
  • Genre
    Homme
  • Centre d'Intérêts
    Larashare

Visiteurs récents du profil

9 404 visualisations du profil
  1. J’imagine que vous êtes comme moi. Qu’avec ce climat et ce temps maussade, on a envie de mijoter des petits plats en sauce. Des petits mijotés de viandes et légumes, du bourguignon, des blanquettes, … etc. Ca réchauffe le coeur, l’estomac et ca nous donne des petits rayons de soleil. C’est un petit mijoté de mon enfance, que ma maman nous préparait lorsqu’elle rentrait de son travail et qu’elle avait envie de petits mijotés qui ne prennent pas trop de temps de préparation. Un mijoté bon pour les enfants, un mijoté vitaminé, un mijoté qui contient de la pomme de terre pour encourager les plus récalcitrants. Bref, un mijoté que j’affectionne. Histoire En provenance d’Asie centrale, le petit pois est cultivé dans le bassin méditerranéen depuis l’Antiquité. Avec des allures de pois chiches, il était, à l’époque, réservé à une consommation séchée. Ramené d’Italie par Audiger au 17ème siècle, il connaît un succès immédiat en France. Louis XIV, très friand de ces petites graines rondes et vertes, en exige même la culture en primeur dans ses jardins. Au fil des siècles, la production du petit pois, basée essentiellement dans le sud du pays, s’est propagée jusqu’au nord et à l’ouest, en passant par la région parisienne (ceux de Saint-Germain et de Clamart jouissaient d’ailleurs d’une très bonne réputation). Fruit d’une plante buissonnante de la famille des papilionacées, le petit pois est récolté avant sa pleine maturité, entre mai et juillet, majoritairement dans le sud de la France. Les récoltes du nord et de l’ouest, quant à elles, sont davantage consacrées à la mise en conserve ou en bocal et à la surgélation. (source l’internaute) On en distingue deux variétés essentielles : – les précoces ou "lisses" – les "ridés", plus gros et plus sucrés. Pour 4 personnes Préparation : 30 mn Cuisson : 45 mn Ingrédients pour les boulettes : – 400 g de viande hachée boeuf – 1 cuillère à soupe de coriandre hachée – 1 cuillère à café de cumin – 1 cuillère à café de paprika – Poivre – Sel Ingrédients pour la sauce : – 3 tomates – 250 g de petits pois – 4 pommes de terre épluchées et coupées en dés – 1 oignon – 1 cuillère à soupe de coriandre hachée – 1 gousse d’ail hachée – 1 cuillère à café de cumin – 1 cuillère à café de paprika – 4 pincée de gingembre en poudre – 6 cuillères à soupe d’huile d’olive – Poivre – Sel – 300 ml d’eau Préparation : Pelez et émincez les oignons et l’ail. Ebouillantez les tomates et les peler. Les couper ensuite en petits dés. Mettre l’huile d’olive dans une cocotte sur feu moyen. Y ajoutez les tomates, l’oignon, l’ail, la coriandre et les épices. Laissez mijoter 10 mn. Ajoutez les petits pois et les 300 ml d’eau, laissez cuire 20 mn. Pendant ce temps, réunir la viande, la coriandre et les épices. Mélangez en pétrissant la viande pendant quelques instants. Confectionnez des boulettes de la taille d’une noix puis ajoutez-les avec les dès de pommes de terre à la sauce aux petits pois et laissez cuire pendant 15 mn. Bon appétit.
  2. Un Américain, représenté par Jérôme De Bontin, offre 45 millions d’euros pour le rachat de l’AS Saint-Etienne. Les différentes parties sont en négociation exclusive jusqu’au 25 mai. Les Verts vont-ils bientôt changer de main ? Un Américain fait une offre de 45 millions d’euros pour le rachat du club de Saint-Etienne. Il est représenté par Jérôme de Bontin , ancien président de l’AS Monaco (avril 2008-mars 2009), comme indiqué par L’Equipe. Le contact remonte à la dernière semaine du mois d’avril. Les différentes parties sont en négociation exclusive jusqu’au 25 mai. Ce qui signifie que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les principaux actionnaires actuels (44% chacun), ne doivent pas avoir d’autres discussions pendant cette période-là. Et que le repreneur potentiel a accès à la "data room" du club stéphanois. Il peut donc consulter toutes les données comptables de l’ASSE, preuve de la confiance qui lui est accordée. Et Saint-Etienne étant un club sain, l’investisseur américain ne devrait pas avoir de mauvaise surprise. De Bontin, ancien des NY Red Bulls et soutien de Trump Rien n’est encore fait néanmoins pour la vente du club, au sujet de laquelle la banque Lazard, qui a été mandatée, ne livre pas de commentaire, puisqu’elle qui doit se faire dans une confidentialité absolue. A Bordeaux, par exemple, les négociations avec un fonds de pension ont été abandonnées faute de garanties suffisantes. La question des parts d’Adao Carvalho (co-actionnaire de Roland Romeyer), saisies par la justice, reste également en suspens. Quant au Franco-américain Jérôme De Bontin, installé à Washington, qui a été manager général des Red Bulls de New York et a soutenu Donald Trump à la dernière élection présidentielle, pourrait-il prendre un rôle similaire à celui de Jacques-Henri Eyraud avec Frank McCourt à l’OM ? Les Verts en sauront sans doute plus dans les prochains jours.
  3. Nom: Toy Story 4 Trailer #1 - June 16 2019 Categorie: Bandes Annonces Date d'ajout: 2018-05-13 Auteur: serdam Toy Story 4 Trailer #1 - June 16 2019
  4. Nom: Disney's ALADDIN (2019) Teaser Trailer - Mena Massoud, Naomi Scott, Will... Categorie: Bandes Annonces Date d'ajout: 2018-05-13 Auteur: serdam Disney's ALADDIN (2019) Teaser Trailer - Mena Massoud, Naomi Scott, Will...
  5. Nom: Star Wars: Episode IX - Teaser Trailer (2019) Categorie: Bandes Annonces Date d'ajout: 2018-05-13 Auteur: serdam Star Wars: Episode IX - Teaser Trailer (2019)
  6. Le duo Madame Monsieur va défendre les couleurs de la France à Lisbonne, le 12 mai pour la finale de l'Eurovision. Voilà pourquoi, grâce à la chanson "Mercy", on peut et on doit croire en nos chances ! La France n'a pas gagné l'Eurovision depuis L'Oiseau et l'enfant chanté par Marie Myriam... en 1977 ! Il s'agissait alors de la 22e édition du concours ; en 2018 nous en sommes à la 63e édition. Il serait donc grand temps que le trophée revienne enfin à la France. Et si cette fois-ci était la bonne comme le pronostiquent certains bookmakers ? Nous sommes convaincus du potentiel de la chanson Mercy, interprétée par le duo Madame Monsieur, depuis les demi-finales de destination Eurovision en janvier dernier. Notre démonstration tient en cinq points : 1. Mercy est le fruit d'un choix populaire Pour la première fois, la France a choisi son candidat à l'Eurovision à l'issue de trois shows télévisés et d'un vote du public. La formule se pratique depuis longtemps dans de nombreux pays. Chez nous, le choix est resté opaque durant des décennies. Cette fois-ci, c'est clair et net : les téléspectateurs français ont massivement plébiscité Mercy le 27 janvier 2018. La chanson n'était pourtant classée que 3e par les jurys. Bien sûr lors de l'Eurovision elle-même, les Français ne pourront pas voter pour le candidat tricolore (sauf s'ils habitent à l'étranger, dans un pays participant). Mais les Européens semblent tout aussi sensibles aux qualités de la chanson comme en témoignent les pluies d'encouragements sur Youtube et les réseaux sociaux. 2. Un message universaliste et tolérant La chanson s'inspire d'un fait réel. Le 21 mars 2017, une petite fille naît en mer sur l'Aquarius, un navire de sauvetage de réfugiés. Sa mère Taïwo a fui le Nigéria et embarqué sur un radeau de fortune... Profondément ému par cette histoire, Émilie Satt et de Jean-Karl Lucas décident d'en faire un texte dont le titre reprend le prénom de l'enfant : Mercy (compassion ou miséricorde en anglais). Ni politique, ni revendicatrice, la chanson veut seulement témoigner et apporter de l'espoir. Bien sûr toute l'Europe n'entendra pas la portée de ce message. Mais gageons que beaucoup s'y retrouveront, en Italie, en Allemagne ou en Espagne. D'autant que la petite fille et sa maman viennent d'être retrouvées dans un camp en Sicile et que les images ont fait le tour du continent. 3. Une chanson différente et en français Inutile de se voiler la face : la plupart des prestations à l'Eurovision sont stéréotypées. Les Suédois s'y entendent particulièrement pour fournir des "tubes" à certains pays. Au programme : des paroles en anglais, navrantes si on les traduisait, une musique pop rythmée, des jeux de lumière, de jeunes interprètes qui se déhanchent... Et qui a gagné lors des deux précédentes éditions ? Des artistes radicalement différents ! En 2016, il s'agissait de l'ukrainienne Jamala avec 1944, une chanson poignante sur la déportation des Tatars par Staline. En 2017, la victoire est revenue au Portugais Salvador Sobral, malade du coeur, avec une ballade mélancolique dans sa langue. Mercy, avec son message fort et ses paroles en français, s'inscrit tout à fait dans cette lignée victorieuse. 4. Madame Monsieur jouent le jeu Depuis Amir en 2016, les candidats français ont compris que la victoire n'arrivait pas toute seule, le soir de la finale. L'Eurovision se prépare bien en amont d'autant que la France a l'avantage et le handicap de ne pas passer les demi-finales (comme l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et le gagnant précédent). Il faut donc impérativement se faire connaître du public européen avant le concours. C'est le cas cette année ! Pour contrebalancer les paroles de la chanson en français, des versions en anglais et en espagnol ont été diffusées sur Internet. Madame Monsieur ont participé à de nombreux shows de promotion à Londres, Amsterdam, Tel Aviv, Madrid... L'accueil a toujours été excellent et le couple français jugé sobre, élégant voire charismatique ! 5. Sur le podium des bookmakers Les chiffres varient chaque jour mais les Français ont la cote. Les parieurs professionnels les placent dans le trio de tête, marquant la qualité de leurs prestations en répétition par rapport à leur concurrents. Voilà une belle remontée pour Madame Monsieur qui n'étaient qu'à la 14e place en mars. L'israélienne Netta Barzilai, placée en tête des pronostics, ne semble plus si intouchable (d'autant que sa chanson Toy, en anglais, n'a vraiment rien d'exceptionnel)... Bien sûr le français Amaury Vassili était placé en tête par les bookmakers en 2011 pour ne finir que 15e ! Mais reconnaissons que cela ne fait jamais de mal d'aborder une compétition sous de bons auspices. Cela ne peut qu'inciter Émilie et Jean-Karl à tout donner samedi à l'Altice Arena de Lisbonne. Suivre l'Eurovision à la télévision : - Les demi-finales seront retransmises en direct les 8 et 10 mai à 21h sur France 4. Commentaires par Christophe Willem et André Manoukian. - La finale sera retransmise en direct le 12 mai à 21h sur France 2. Commentaires par Stéphane Bern, Christophe Willem et Alma,candidate en 2017.
×