Aller au contenu

zadhand

Membre
  • Compteur de contenus

    201
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

152 Excellent

À propos de zadhand

  • Rang
    Recrue
  • Date de naissance 17/05/1957

Profile Information

  • Pays
  • Ville
    Skikda
  • Genre
    Homme
  • Centre d'Intérêts
    Générale

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Nouvelle bande-annonce du film Miss Sloane, avec Jessica Chastain. Publié 27 Janvier 2017 Un thriller politique réalisé par John Madden en salles le 8 mars : Miss Sloane. Nouvelle bande-annonce ci-dessous. « On suit le parcours incroyable d’une femme qui risque tout pour gagner. Il y a des rebondissements tout au long du film. Et quand on croit comprendre ce qui se passe, survient alors une énorme surprise. J’aime les films où on essaie sans cesse de deviner la suite. » Jessica Chastain Elizabeth Sloane (Jessica Chastain) est une lobbyiste impitoyable réputée pour son talent hors pair, prête à tout pour gagner. Ses bras de fer avec les plus hautes instances du Congrès américain lèveront peu à peu le voile sur les véritables règles du jeu en vigueur à Washington. Avec Jessica Chastain, Mark Strong, Gugu Mbatha-Raw, Alison Pill, Michael StuhlbargG, Jake Lacy....
  2. Sony Les caractéristiques des Xperia X (2017) ont fuité Sony Smartphones 27 janvier 2017 Sony devrait profiter du MWC 2017 pour officialiser les smartphones de la gamme Xperia X (2017). Leurs caractéristiques viennent de fuiter. Il y a quelques jours, LG donnait rendez-vous à ses fans le 26 février pour la présentation de son nouveau flagship. Libéré de l’approche modulaire qui avait fait défaut à son prédécesseur, le LG G6 devrait avoir un design et une fiche technique de qualité. Mais le fabricant sud-coréen ne sera pas le seul à tenter de se distinguer pendant le MWC… C’est également le cas de Sony, qui pourrait profiter du salon barcelonais pour officialiser les 5 smartphones de la gamme Xperia X (2017).Leur nom de code et leurs caractéristiques viennent juste de fuiter, et donnent vraiment envie. Surtout pour le Yoshino et le BlancBright, positionnés sur le haut de gamme. Le Yoshino serait équipé d’un écran 5,5 pouces 4K, d’un processeur Snapdragon 835, de 4 ou 6 Go de RAM, et d’un appareil photo Sony IMX400. De son côté, le BlancBright aurait un écran 5,5 pouces WQHD, un processeur Snapdragon 653 ou 835, 4 Go de RAM et le même appareil photo que le Yoshino. Tous deux sortiraient après avoir le Galaxy S8, ce qui expliquerait l’intégration du dernier SoC de Qualcomm. Le Keyaki, troisième smartphone de la gamme Xperia X (2017), serait doté d’un écran 5,2 pouces HD, d’un processeur MediaTek Helio P20, de 4 Go de RAM, de 64 Go de stockage, d’un capteur photo arrière de 23 mégapixels et d’un capteur photo avant de 16 mégapixels. De son côté, le Hinoki aurait un écran 5 pouces HD, un processeur MediaTek Helio P20, 3 Go de RAM, 32 Go de stockage, un appareil photo arrière de 16 mégapixels et un appareil photo avant de 8 mégapixels. Le 5ème smartphone de la gamme Xperia X (2017) répondrait au nom de Mineo, mais aucune information concernant ses caractéristiques n’a encore été dévoilée, comme le relaye Phonandroid. Vous l’avez compris, Sony ne sera pas au MWC pour faire de la figuration. Même chose pour BlackBerry, qui présentera un nouveau smartphone baptisé Mercury.
  3. Open d'Australie Diffusion en direct dimanche de la finale Federer - Nadal (C8 et Eurosport). Publié 27 Janvier 2017|16h27 Ce week-end, dimanche 29 janvier, en direct sur C8 et sur Eurosport, les téléspectateurs pourront suivre la finale hommes de l’Australian Open, avec le choc inattendu en début de compétition entre Roger FEDERER et Rafael NADAL.La 105ème édition de l’Australian Open finira en apogée historique cette année, avec une finale qui va marquer le retour au sommet des deux légendes du tennis, qui ne s’étaient plus affrontées en finale de Grand Chelem depuis Roland-Garros 2011. Après une saison très compliquée, entachée par des blessures, cet Australian Open symbolise la renaissance de ces sportifs hors-normes, en particulier Roger FEDERER. Le Suisse, à 35 ans et demi, va tenter de remporter un 18ème titre majeur, près de 5 ans après son dernier succès à Wimbledon 2012, pour rentrer encore un peu plus dans l’histoire. Cette finale de légende sera à suivre à partir de 09h30 dimanche, en direct sur Eurosport 1. Mais également en clair sur C8.
  4. Les Lieux les Plus Froids de la Planète 27/01/2017 14h16 Bienvenue à Oïmiakon, le village le plus froid de la planète ! Vous n’êtes pas friand des régions tropicales? Alors considérez la petite localité d’Oïmiakon, en Russie, pour vos prochaines vacances! Ce village isolé détient le record mondial de la plus basse température enregistrée pour une région habitée (-67°C). À ce temps-ci de l’année, le mercure indique généralement entre -30°C et -35°C, les rayons du soleil ne brillant que trois heures par jour.Les habitants de la région doivent d’ailleurs utiliser des installations extérieures pour tout ce qui touche à l’hygiène, car la plomberie a tendance à geler durant l’hiver. Les voitures aussi ne sont guère plus utiles à cette température, rapporte Wired.Le site Boredpanda a récemment redécouvert les clichés du photographe Amos Chapple, qui a capté par le passé le quotidien polaire des quelques 500 résidents du village.Étonnamment, Oïmiakon accueille chaque année son lot de touristes. Mais s’y rendre n’est pas si simple. L’une des meilleures options demeure un vol de six heures en partance de Moscou et un voyage de groupe depuis Iakoutsk (la ville la plus proche).
  5. Galaxy S8 27/01/2017 à 15h15 On sait désormais presque tout du Samsung Galaxy S8 Des informations très précises sur le futur Galaxy S8 ont été publiées par la presse américaine. Le smartphone haut de gamme de Samsung utiliserait notamment deux tailles d’écran et serait disponible en avril. On connaît désormais tout ou presque du futur Galaxy S8. Le prochain smartphone haut de gamme a en effet été décrit en détail par Evan Blass, journaliste pour Venture Beats connu pour la fiabilité de ses informations. Il confirme – et infirme – les nombreuses rumeurs parues à propos du téléphone ces derniers mois. This is the Samsung Galaxy S8, launching March 29 https://t.co/lQZ0K0q2MA pic.twitter.com/dlusRMX4YH — Evan Blass (@evleaks) 26 janvier 2017 Les tailles d’écran, tout d’abord. Samsung déclinerait son mobile en deux diagonales de 5,8 et 6,2 pouces, sans pour autant augmenter de manière draconienne l’encombrement de l’appareil. Pour y parvenir, le bouton principal situé habituellement en bas de l’écran serait supprimé.Cette place serait donc dévolue à l’écran qui occuperait ainsi 83 % de la face avant. Ce procédé changerait également le ratio des dalles qui passerait de 16:9 à un bien plus inhabituel 18,5:9. Enfin, les deux modèles auraient un écran incurvé sur les bords. Des batteries de même capacité Comme cela était également pressenti, le Galaxy S8 devrait utiliser soit un nouveau processeur Samsung Exynos, soit un Snapdragon 835 en fonction de sa région de commercialisation. Le SoC de Qualcomm devrait comme d’habitude être utilisé sur les modèles américains et chinois. Les deux seront gravés en 10 nanomètres.Leur efficacité énergétique sera centrale. L’écran serait en effet plus grand – donc plus consommateur d’énergie – mais la taille globale de l’appareil ne permettrait pas de modifier énormement les puissances des batteries qui seraient donc de 3 000 et 3 500 mAh en fonction de la diagonale d’écran. Le capteur d'empreintes déplacé à l'arrière La RAM en revanche ne serait pas augmentée par rapport au Galaxy S7 et resterait à 4 Go de mémoire vive. La capacité de stockage devrait en revanche être revue à la hausse : 64 Go au lieu de 32, toujours extensible de 256 Go supplémentaires par carte microSD. La connectique adopterait quant à elle l’USB Type-C, tandis que – pied de nez à Apple – la prise jack serait conservée.Sans bouton en façade où se situerait alors le capteur d’empreintes digitales ? Loin d’innover avec un système de reconnaissance d’empreintes intégré à l’écran comme on l’espérait, Samsung le déporterait simplement au dos de l’appareil. Son emplacement, juste à côté de l’objectif photo, nous laisse en revanche dubitatif. On risque de laisser de nombreuses traces de doigts sur la lentille. Un dock HDMI et l'assistant Bixby Comme le confirmait le Guardian il y a quelques jours, un accessoire optionnel permettrait également de connecter le smartphone à un écran. On pourrait ainsi contrôler au clavier et à la souris une version de bureau d’Android. Ce dock HDMI équivalent au système Continuum de Microsoft serait baptisé DeX. Enfin, on a encore peu de détails à ce sujet, mais le Galaxy S8 devrait bien être le premier smartphone de Samsung à intégrer le nouvel assistant de la marque. Bixby, hérité du rachat de Viv (fondé par les créateurs de Siri). Une touche située sur l’une des tranches de l’appareil lui serait même spécifiquement dédiée.Le Galaxy S8 devrait être dévoilé le 29 mars prochain par Samsung lors d’une conférence new-yorkaise. Il serait commercialisé presque un mois plus tard, le 21 avril, à des prix encore plus élevés que ceux du Galaxy S7, soit 799 et 899 euros en fonction de la diagonale d’écran.
  6. Publicité Numérique / Pub TV Publié le 27 janvier 2017 La publicité en ligne dépasse la pub TV, mais les annonceurs sont inquiets Mais qu’arrive-t-il au monde de la publicité ? Alors que l’observatoire de l’e-publicité révèle un marché digital en croissance qui dépasse la télévision, les entreprises du secteur cachent leur joie. Car la hausse porte deux noms : Google et Facebook de plus en plus incontournables et pas toujours très transparents. Mais l’Udecam veille et voudrait imposer un label aux géants californiens. On connait des industriels qui avec un marché en croissance de 7 % en 2016 par rapport à 2015, atteignant 3,453 milliards d’euros souriraient davantage que les professionnels de la publicité en ligne. Ces données ont été dévoilées jeudi 26 janvier 2017 par l’observatoire de l’e-publicité réalisé par PWC pour le syndicat des régies Internet (SRI) et l’union des entreprises de conseil et achat médias (Udecam).Ce chiffre représente le marché de la publicité française en ligne en 2016 (il comprend donc les recettes publicitaires des groupes médias classiques) qui a augmenté d’un peu plus de 240 millions d’euros. Mieux, Internet dépasse désormais la télévision, comme on le pressentait depuis deux ou trois semestres. En 2016, le digital représentait 29,6 % du marché publicitaire, devant la télévision (28,1 %) ou la presse (20,2%). Ce faisant, la France se rapproche des pays leaders en la matière, comme les Etats-Unis ou l’Allemagne, le Royaume-Uni continuant d’être une exception, puisque le digital représente 46,8 % du total.En outre, les investissements publicitaires en direction du mobile se portent bien. Ils ont cru de 72 % en un an, passant de 733 à 1264 millions d’euros. Les revenus liés au search représente 65 % des revenus contre 35 % pour le display. La publicité sur les réseaux sociaux explose De quoi oublier les adblocks. Sauf que cette hausse du marché fait craindre aux représentants des différents commanditaires le retour d’un duopole sur le marché de la publicité en ligne : Google et Facebook, même si l’Udecam et Pwc refusent de donner leur estimation de la part de marché de ces deux entreprises, arguant que leur rôle est de donner des globales de marché, pas de détailler les positions des différents acteurs. La raison de cette présence en force vient des changements intervenus dans le marché publicitaire en ligne. Plus il croît, plus il renforce leur pouvoir. Ainsi, en un an, la part du display a reculé passant de 772 à 750 millions d’euros, tandis que la publicité sur les réseaux sociaux croissaient passant de 279 à 453, soit une hausse de 62 %. De même, c’est la publicité au format vidéo qui croît le plus en un an, tandis que les formats classiques augmentent mais beaucoup moins vite. Or, les investissements publicitaires à ce format concernent surtout les réseaux sociaux (qui représentent 72 % du total des investissements publicitaires à ce format). La publicité vidéo croît fort Cette croissance bénéficiant avant tout aux réseaux sociaux est corroborée par d’autres indicateurs révélés par l’observatoire. Par exemple, les investissements au format display classique hors réseaux sociaux sont en recul de 14 %.Le résultat de ces évolutions est que désormais le search et les réseaux sociaux représentent 92 % du total quand ils n’en faisaient que 68 % l’an dernier. Surtout, cette valeur est "captée principalement par deux acteurs" : Google et Facebook. A l’Udecam, on précise qu’on ne veut pas déclarer la guerre à ces deux mastodontes. Mais il n’empêche qu’on s’inquiète de voir un nouveau duopole s’installer dans le marché de la publicité. Il est certain que deux entreprises sur un marché ne sont pas les plus à mêmes de garantir les meilleures conditions de concurrence. Deux meta médias et beaucoup d'agences Le problème pour le secteur de la publicité et du marketing est que les mesures d’audience de ces deux entreprises ne brillent pas par leur transparence. L’impossibilité d’auditer ou de faire certifier les audiences vendues par les géants du Net est contestée à demi-mot. D’ailleurs, si maints annonceurs et acheteurs d’espace se sont détournés des formats classiques de publicité en ligne, c’est en raison de la qualité pas toujours premium de certains inventaires. Autrement dit, une marque paie pour un emplacement et une cible qu’elle n’atteindra pas vraiment. L’Udecam avec l’Union des annonceurs (UDA) et le centre d’étude des supports de publicité (CESP) voudraient généraliser l’audit et la certification des audiences des différents médias. Par ailleurs, les professionnels veulent créer un label pour certifier la qualité des sites. Un référentiel a été mis au point. Il recouvre cinq thématiques : la visibiltié, la fraude, l’expérience client, le respect de la donnée personnelle et la "brand safety". Selon l’Udecam, des contacts ont été pris avec Google et Facebook qui les ont accueillis favorablement. Les deux machines californiennes accepteront-elle d’ouvrir le capot de leur cash machine pour rassurer le marché ?
  7. L'acteur Mike Connors est mort 27 Janvier 2017 Mike Connors, l'acteur emblématique de la série télé américaine des années 60-70 Mannix s'est éteint à l'âge de 91 ans aux Etats-Unis. Joe Mannix, le célèbre détective privé de la série télé du même nom, dont les 8 saisons furent diffusées entre 1967 et 1975, est mort. Ou plutôt, celui qui l'incarnait à l'écran : Mike Connors. L'acteur de télé américain le mieux payé des années 1970 est décédé jeudi à Tarzana en Californie, à l'âge de 91 ans. D'après Variety, qui cite son gendre, on lui avait diagnostiqué très récemment une leucémie.Avec son physique athlétique (il fut d'abord basketteur à l'UCLA), son look ténébreux et l'action quasi-permanente dans la série, où il se faisait souvent casser la figure et même blesser par balle, toujours pour la bonne cause, Mike Connors a incarné un des premiers grands privés à la télévision. A l'époque, la série avait même été jugée très violente. Interrogé à ce propos en 2011, l'acteur avait répondu que «comparé aux standards d'aujourd'hui, nous avons été très sages.» Physique athlétique, look ténébeux Mike Connors incarnait l'archétype du redresseur de torts ( Les amateurs de belles carrosseries étaient également servis avec cette série. Mannix, le redresseur de torts, a conduit des voitures mythiques comme la Plymouth Barracuda de 1970 ou une Dodge Challenger de 1974.Mike Connors a reçu quatre nominations aux Emmy de 1970 à 1973 et six aux Golden Globe de 1970 à 1975, mais il n' a remporté qu'une récompense décernée par la Hollywood Foreign Press Association en 1970. La série Mannix mettait également en scène sa charmante secrétaire Peggy (Gail Fischer), qui fut l'une des premières actrices afro-américaines du petit écran aux Etats-Unis. Outre Mannix, qui fut son rôle le plus célèbre, il a joué également dans d'autres séries comme Tightrope (1959-60) ou Today’s FBI (1981-82) et il est apparu dans « Les Incorruptibles », « L’homme qui tombe à pic », « La Croisière s’amuse ». Au cinéma, on a pu le voir dans « Island in the Sky » (1953) avec John Wayne et « Les Dix Commandements » (1956) avec Charlton Heston. D'origine arménienne, Mike Connors, de son vrai nom, Krekor Ohanian est né à Fresno en Californie. Marié, il était père de deux enfants. Il était également le cousin du chanteur franco-arménien Charles Aznavour. VIDEO. Le générique de Mannix
  8. zadhand

    Freebox

    Mise à jour de la Shield : découvrez les nouveautés qui pourraient arriver sur Freebox Mini 4K si cette dernière passe à Android 7.0 Publié le 27 janvier 2017 à 17h38 Nous vous annoncions, il y a quelques mois le passage à Android 6.0 de la Nvidia Shield. Aujourd’hui, l’entreprise américaine a déployé une nouvelle mise à jour majeure pour sa Nvidia Shield de 2015 qui permet de bénéficier de la version 7.0 d’Android. Univers Freebox a testé cette nouvelle version, en voici les principales évolutions. Les nouveautés d’Android 7.0 Android 7.0 apporte son lot de nouveautés. Ces dernières pourront être retrouvées sur la Freebox Mini 4K si la box de Free est mise à jour vers Android 7.0. Pour le moment la box de Free est encore sous Android TV 5.1. Le menu des paramètres a changé en offrant une interface plus simple tout en gardant ce que l’on faisait en arrière plan (vidéo notamment). Avec cette version, appuyer deux fois sur la touche Home vous permet d’accéder aux applications récentes. Il y a le support du "Picture In Picture" qui permet de visualiser deux flux vidéos simultanément. Cependant, cette fonctionnalité n’est pas encore implémentée, il faudra donc attendre encore un peu pour en bénéficier. Google Assistant devrait bientôt être disponible sur la nouvelle Shield et sur la Shield de 2015. Cependant, Nvidia n’a pas annoncé de date. Nous vous rappelons que Google Assistant devrait être compatible avec les box à partir d’Android 6.0. Vous pouvez retrouver en détail ce qu’est Google Assistant ici. La télécommande La télécommande passe en version 1.06. Cette nouvelle version apporte un raccourci : il vous suffit désormais d’appuyer deux fois sur la réglette Volume pour activer Play ou Pause. Les applications De nouvelles applications sont annoncées sur la Shield : Twitter, Vimeo, OCS et Molotov TV. Pour en bénéficier, vous devez les télécharger sur le PlayStore. Les applications NVidia ont été quant à elles enrichies. Les applications NVIDIA GameStream et GeForce NOW sont maintenant regroupées dans l’application Nvidia games. NVidia a visiblement la volonté de regrouper tous les jeux en une seule application. Nous retrouvons donc des jeux Nvidia NOW (le service de jeu en streaming), des jeux compatibles Shield et des jeux android côte à côte. Cependant, de nombreux filtres sont disponibles afin de faciliter la recherche. Les jeux GeForce NOW en 4k HDR Cette mise à jour permet à la Shield de gérer les jeux GeForce NOW en 4k HDR. Nous vous rappelons que cette console n’exécute pas les jeux GeForce NOW, ce sont les serveurs dédiés de Nvidia qui s’en chargent et vous envoient l’image. Cela permet de jouer à n’importe quel jeu en réglage "Ultra". Le catalogue GeForce Now a également été agrandit : Autre nouveauté La Shield prend en charge les sons en 4.1, 6.1 et 8.1 avec l’application Plex.
  9. Free, SFR, Orange et Bouygues Les internautes se lâchent sur Twitter # 2 Opérateurs Télécoms en France Publié le 27 janvier 2017 à 17h00 Aficionados de Twitter, les opérateurs français postent plus vite que leur ombre sur le réseau social. Et les internautes leur rendent bien ! Entre humour, désespoir et parfois satisfaction, voici un zeste du meilleur et du pire des tweets qui ont déferlé sur l’oiseau bleu cette semaine. Quand RED By SFR lance des équations mathématiques improbables et teste le degré d’humour de ses abonnés... La twittosphère s’agite, eh oui des tablettes sont à gagner ! [DÉFI N°3] Cb font le prix nu du Huawei Mate 9 ➕notre % de couverture 4G ➕ 22 ➖ l’âge de notre CM❓https://t.co/BkS2EQ4J6r #Concours #REDéfis pic.twitter.com/bLDBpJS67X — RED by SFR (@REDbySFR) January 26, 2017 Au défi de la meilleure blague, voici le grand gagnant du jour... Rédhibitoire @REDbySFR 1 homme vient commander au bar : - Un cocktail Rihanna s’il vous plaît - D’accord, mais y a quoi dedans ? - Rhum Pomme Pomme Pomme — Solenade (@Solenade26) 26 janvier 2017 Avant cela, Orange faisait un pied de nez narcois à SFR qui a annoncé couvrir 81% de la population en 4G. 88% de la population en 4G : Orange continue de déployer le réseau là où ça compte pour vous ! #4GOrange pic.twitter.com/Jjw9cXlW8E — Orange France (@Orange_France) January 20, 2017 En pleine euphorie et du haut de son rang de dinosaure immortel des télécoms, le groupe se permet une pause relaxation, propice à caresser Google dans le sens du poil ! Avec des années de retard... Il est 14h08 et vous avez trop mangé ce midi ? C’est le moment de vous détendre avec une petite partie de tyrannosaure. Merci google ? pic.twitter.com/0mKshwngPt — Orange France (@Orange_France) January 24, 2017 Cris de stupeur à la direction de Free, les problèmes de réseau touchent même Xavier Niel, encore un soucis de DNS ? @Xavier75 Bonjour, pouvez-vous m’expliquer en mp et me communiquer le numéro de la ligne concernée s’il vous plaît ? Merci — Free Mobile (@freemobile) 23 janvier 2017 Est-ce dû à l’antenne palmier de Free ? Où à celle d’Orange qui semble mystérieusement attirer les pigeons ! Hier jetais a Viry Chatillion sur le toit du Fournil y a une Antennes Orange il y a pleins de pigeons a côté l’antennes , Mystère ?@vachegti pic.twitter.com/n1dF8dDpoh — Patrick-FreeboxWorld (@filaococonet) January 21, 2017 Enfin, Bouygues fait visiblement des heureux avec sa 4G Box mais devrait revoir à la baisse la taille de ces colis, à défaut d’augmenter celui de son débit ! @bouyguestelecom va falloir bosser sur l’optimisation des colis mes colons ! pic.twitter.com/kHC79tJ3jF — Appo (@swt_Appo) January 26, 2017 Bonus : Les fréquences pour les nuls, expliquée à travers une BD ludique. "La fabuleuse histoire des fréquences", une BD hyper pédagogique de l’@ANFR https://t.co/8e7bfaPDqU pic.twitter.com/EMGBYv0BcC — Ameliecharnay (@ameliecharnay) January 24, 2017
  10. Comme je le disais il va falloir attendre ce n'est que depuis seulement 1 J c'est un problème de hardware la team.K nous habitué à des surprises s'ils arrivent c'est qu'ils sont très puissants
  11. on dirais que canal a mis le paquet cette fois pour neutraliser la team king.

  12. Bonsoir ; pour mon cas en Emu sur A.Bird3 et Hotbird il y 'a les chaînes Françaises mais concernant Astra c'est maigre un seul C+;Paramount chanel;Tcm;Tf1,2;3;4;5;M6 Bein 1&2 instables ,l'équipe tv et pas d'Infosport.
  13. Bonsoir ; il semble que gshare marche encore tel que pour starsat hyper d’où cette annonce " Canal Ready-sécurité renforcée " [ https://larashare.net/topic/52208-canal/ ]me laisse perplexe vue que Gshare a l'exclusivité du nagra ce n'est pas le cas pour le moment pour la team King mais je lui fait confiance personnellement je les connais . Wait and see
  14. Les nouveautés de la semaine dans la boutique Free Mobile Publié le 26 janvier 2017 à 21h28 Comme chaque semaine Free mobile met à jour sa boutique en ligne. En plus de la baisse de tarif du smartphone le moins cher proposé par l’opérateur, d’autres nouveautés sont à noter.Tout d’abord, un nouvel accessoire est maintenant offert pour l’achat d’un Wiko Ufeel. Il s’agit d’une Casque Wishake Gris/vert. Cette offre est valable du 26 janvier au 9 février.Autre accessoire offert, et il s’agit d’une prolongation, pour l’achat d’un Huawei Mate 9, un Flip est offert. Cette offre reste valable jusqu’au 9 février Concernant le Honor 8, son prix exceptionnel est prolongé. Ce smartphone bénéficie ainsi d’un tarif spécial Free, avec une réduction de 20€, valable dorénavant jusqu’au 16 février. Le Honor 8 est proposé chez Free en bleu, noir ou en blanc au tarif de 379€ au lieu de 399€ en paiement comptant. Il est également disponible en 4 mensualités sans frais . Enfin, 3 modèles de smartphones ont été retirés de la boutique Free Mobile : l’Huawei P9 lite, le LG K8 ainsi que le Honor 5C couleur Gold
  15. C'est la faute à tout le monde ! Chroniqueur /Par Maâmar FARAH Publié le 25 Janvier 2017 Raouraoua par-ci, Raouraoua par-là ! Ce sont de véritables appels au crime qui sont lancés par certains jeunes journalistes qui oublient leur noble mission pour endosser l'habit du supporter chauvin et du populisme. C'est tout le système qu'il faut dénoncer car Raouraoua n'est pas responsable de la débâcle de l'athlétisme algérien à Rio, ni des défaites humiliantes du Cinq national aux dernières joutes arabes ! Et puis, la presse est-elle si innocente ? Répéter à longueur de colonnes et via des écrans multipliés à l'infini que l'Algérie est favorite à la CAN-2017 n'a servi qu'à berner l'opinion sportive. La presse est mal placée, aujourd'hui, pour tomber d'une manière aussi vile sur des hommes qu'elle a portés au summum de la gloire ! N'étant pas surpris par l'élimination prématurée des Verts dans cette CAN-2017, puisque je l'avais prévue bien avant, - ainsi que la prochaine élimination en Coupe du monde -, je le suis par contre par la réaction quasi unanime de la presse algérienne. Qui a écrit que nous étions favoris ? Qui a bombardé à l'écran ces «nous aurons cette Coupe !», «qui arrêtera l'Algérie?», etc. ? Et sur quelle argumentation s'était-on appuyé pour justifier un tel optimisme ? Pour une équipe qui ne compte aucune performance digne de ce nom depuis... 1990, il y avait de quoi s'étonner quant à ces panégyriques sous-tendus par de sordides calculs politiciens !Oui, quelle performance : une double qualification en Coupe du monde ? Tout le monde se qualifie un jour ou l'autre, même si cette expédition d'Oum Dourman avait le goût exquis des missions impossibles rendues possibles par la volonté des hommes, leur sens de l'honneur et leur combat héroïque ! Et cette double participation, que nous a-t-elle valu pour en faire une équipée homérique ? Certes, il y eut cette qualification au second tour et ce match inoubliable contre l'Allemagne. Mais, à l'heure de la comptabilité, on oublie tout ; on oublie l'héroïsme et la hardiesse et l'on ne garde que les chiffres, froids, tristement honnêtes, qui nous disent que, sur sept matchs, nous n'en avons gagné qu'un seul ! UN SEUL ! Contre la Corée du Sud... Nous avons perdu ou fait match nul pour tous les autres ! Est-ce suffisant pour tresser des lauriers sur les têtes de ces braves enfants, pétris de classe, qui ont fait tout ce qu'ils pouvaient mais qui se sont heurtés à plus fort. Importer tout : de l'agrume au joueur «prêt» ! J'ai déjà écrit que tout ce qui a été fait est de la récupération politicienne. Et d'ailleurs, je trouve malhonnête de féliciter le grand chef quand ça marche, pour sa «politique éclairée» et ses «orientations» à la jeunesse ; puis, quand ça ne marche pas, de tomber sur le responsable de la FAF, l'entraîneur ou les joueurs ! C'est une affaire de système sportif en général, tombé en ruine après l'abandon des politiques progressistes hardies qui ont permis à la représentation nationale de se hisser au podium mondial. Finalement, cette équipe nationale, rassemblée à la hâte autour de quelques noms ayant brillé dans les championnats étrangers, a été, longtemps, l'arbre qui cache la forêt ! Nous avons atteint le fond en athlétisme, handball, basket-ball, natation, cross-country, etc., des sports où nous caracolions à la tête du monde arabo-africain ! Il y a des pays du Golfe qui n'existaient même pas en tant que nations sportives lorsque nous survolions les championnats arabes en différentes disciplines. Aujourd'hui, nos sélections se font battre par tout le monde.Il faut donc que cette presse se réveille et fasse appel aux véritables professionnels. J'ai suivi des commentaires autour d'un thé, dans des cafés populaires lointains, et je vous assure que mes interlocuteurs avaient parfois plus de connaissances sportives et de sens de l'analyse objective que certains commentateurs ou experts de pacotille beuglant dans les talk-shows d'après match ! C'est notre responsabilité et il faut le dire ! Nous avons failli en tant que presse nationale. Nous avons failli parce que nous avons fait croire que les Verts pouvaient remporter la CAN-2017 alors qu'ils n'en avaient pas les moyens ! Nous avons doublement failli lorsque nous sommes passés à l'outrance dans l'insulte dès le premier faux-pas ! Ce sont des joueurs, pas des magiciens ! Leur descente aux enfers n'est pas une chose nouvelle : revenons aux précédentes Coupes d'Afrique. Ce scénario d'une élimination dès le premier tour, nous l'avons déjà connu il n'y a pas si longtemps. Mais le choc fut moindre parce qu'il y avait, au même moment, une qualification méritée à la Coupe du monde. Sur le fond pourtant, aucune nouveauté dans le piètre jeu des Verts et leur manque de précision, leurs passes hasardeuses, leur manque d'homogénéité ! Cette fois-ci, la Coupe du monde ne servira pas comme cache-misère. Il faut certes continuer à jouer, «pour les couleurs», comme on dit, mais le réalisme nous oblige à rappeler que nous sommes bel et bien fichus en phases qualificatives pour Moscou. Rebelote avec le mirage moscovite ! Pour bien illustrer ce comportement irresponsable d’une certaine presse nationale, il suffit d'écouter les promesses de certains animateurs d'émissions sportives qui continuent de nous abreuver de prévisions optimistes - pour la Coupe du monde - qui ne verront jamais le jour. Il faudra gagner les quatre matchs qui restent - est-ce raisonnablement possible, avec une telle formation, de l'emporter face au Cameroun et la Zambie chez eux ?- tout en priant pour que le Nigeria soit atteint de paralysie ! Non, l'honnêteté nous recommande de dire la vérité à nos lecteurs et téléspectateurs : c'est déjà foutu en Coupe du monde aussi, mais il faut se battre et continuer de lutter, tout en pensant à «reconstruire» une équipe nationale, pour reprendre les termes de Hafid Derradji.Il est inutile de tomber sur Raouraoua car c'est tout le système qu'il faut remettre en cause. Le patron de la FAF n'a fait qu'inscrire sa démarche dans les options générales d'une politique qui a failli et que le pouvoir est d'ailleurs en train de changer progressivement. Cette politique s'appuyait sur l'importation de tout et de rien. On comptait sur les compétences étrangères au point que les cadres nationaux ne trouvèrent pas mieux que d'émigrer massivement pour faire valoir leurs aptitudes. Il est arrivé que l'on refuse l'offre de certaines startups algériennes qui proposaient des prix nettement inférieurs par rapport aux offres étrangères. Une fois le contrat en poche pour des sommes faramineuses, ces dernières font appel aux Algériens qui, pour continuer à travailler, acceptent des sommes dérisoires et... l'humiliation ! Ainsi il en a été pour les joueurs des différents championnats nationaux qui jouaient avec l'intime conviction qu'ils ne finiront jamais dans l'équipe A de leur pays. S'il n'y a pas de distinction à faire entre les Algériens d'ici et d'ailleurs, le recours systématique aux joueurs évoluant à l'étranger est aussi hasardeux que de faire appel uniquement aux footballeurs d'ici ! Il y avait, dans le temps, des sélections régionales, qui avaient leurs propres regroupements et programmes de rencontres qui les mettaient parfois aux prises avec des formations huppées du monde entier ! Imaginez que, parfois, ce n'étaient même pas des sélections régionales qui donnaient la réplique à des clubs mythiques, mais deux clubs seulement ! J'ai le souvenir de ce fabuleux match joué au stade Vélodrome de Annaba en 1965 ou 1966 - l'année précise m'échappe !- par une sélection Annaba-Guelma. Et devinez contre qui ? Contre le Santos de Pelé ! Et quel fut le résultat ? Le nul : un à un ! Il est par conséquent urgent de redynamiser ces sélections et de réveiller, en même temps, les ligues régionales. A l'époque, on n'avait pas besoin de superviser Nantes ou Bastia pour chercher l'oiseau rare. Il suffisait de puiser dans ces équipes représentant l'Est, l'Ouest et le Centre (auxquelles on peut ajouter maintenant le Sud) pour avoir une idée sur les joueurs performants dignes de figurer parmi les Verts. Avec une solide ossature nationale, renforcée par les meilleurs pros d'Europe et d'ailleurs - et pas par n'importe quel pro !-, on peut redresser la barre et envisager l'avenir sous de meilleures auspices. Parallèlement, il faudra redéfinir la politique du professionnalisme qui est en train de couler sous le double effet de l'incompétence des dirigeants et de l'envahissement des terrains par... l'argent ! Il y a déjà quelques années, une décision a été prise par le président de la République pour doter les équipes professionnelles de terrains afin d'y implanter leurs centres de préparation (un hectare plus un chèque consistant). On ne sait pas ce qu'il est advenu de cette décision ! Ces centres accueilleraient des écoles pour les plus jeunes qui, à l'instar de celle du Paradou ou du Milan AC chez l'USMA, pourraient former l'élite de demain.Tomber sur Raouraoua aujourd'hui, ou sur les joueurs et l'entraîneur, ne sert à rien si ce n'est à continuer de semer le doute et la confusion en rejetant la responsabilité sur autrui. Je le répète : la presse est autant responsable que le reste des institutions. Et si vous ne me croyez pas, regardez les plateaux de ce soir. Ce sont les mêmes bonhommes qui nous disaient que les Verts allaient remporter la Coupe d'Afrique version Gabon qui vont continuer à berner l'opinion sportive en lui racontant des histoires à propos d'une prochaine qualification pour la Coupe du monde russe ! M. F. P. S. : l'équipe nationale A' qui a joué à Rio contre l'Argentine et le Portugal a laissé une bonne impression malgré son élimination au premier tour. Son jeu fut applaudi par les Brésiliens, grands connaisseurs en la matière. La chance et l'expérience lui ont manqué. Oublier cette superbe formation et laisser partir son entraîneur sont un gâchis qui s'ajoute à tout le mal qu'on fait au football national - celui de la terre algérienne, des clubs d'ici...
×