Tonta

Animateurs
  • Compteur de contenus

    2 868
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    28
  • Notes sur le contenu

    695 / 10 / 3
My Favorite Songs

Tonta a gagné pour la dernière fois le 23 janvier

Tonta a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

7 635 Excellent

À propos de Tonta

  • Rang
    Membre de Legende
  • Date de naissance 04/02/1972

Profile Information

  • Pays
  • Genre
    Homme
  • Centre d'Intérêts
    Le partage

Visiteurs récents du profil

3 836 visualisations du profil
  1. Voilà un concept pas bête ! Et pour cause, DB Export, marque de bière présente en Nouvelle-Zélande, a eu une idée ingénieuse. Il se trouve que les plages néo-zélandaises sont sur-solicitées en raison du prélèvement de sable nécessaire à certains chantiers. Pour cela, DB Export a voulu agir et inciter toute la population à participer à la sauvegarde des plages du pays. Ainsi, une machine qui recycle les bouteilles en verre a été installée dans plusieurs bars du pays. La machine en question transforme le verre en sable. En clair, l'état dans lequel se trouvait le verre avant de devenir un contenant à bière. Eh oui messieurs, dames, pour le petit point culture, les techniques de fabrication du verre ont bien évoluées au fil des siècles. Néanmoins, la matière première pour l'obtenir sera toujours la même : du sable siliceux. D'où l'idée de redonner à ces bouteilles de bières leur état d'origine, si l'on peut dire ça comme ça. Et ainsi pouvoir l'acheminer vers les plages néo-zélandaises. Plus concrètement, la machine est dotée d'un broyeur dont la puissance est de 2 800 tours/minute. Et en seulement cinq secondes top chrono, la machine vous pond un petit tas de 200 grammes de sable par bouteille recyclée. Voilà un procédé écologique qui n'a pas fini de faire parler de lui. Mais il va falloir en siffler des bouteilles de bières !
  2. Bonsoir a tous Info pour ceux qui sont intéressé j'ai un gros paquet de compilations et album , disco et funk .
  3. La série documentaire «Soundbreaking», sur Arte, raconte l’histoire de la musique enregistrée. «20 Minutes» revient sur les épisodes marquants de l’ère du sampling… Si l’ère de la musique enregistrée représente à peine un microsillon, à l’échelle de l’histoire de l’humanité, le fait de pouvoir écouter de la musique sans être en présence de musiciens est une révolution rarement étudiée en tant que tel. C’est pourtant le défi que relève l’ambitieuse série documentaireSoundbreaking dont la version européenne est produite et diffusée par Arte, en six épisodes à raison de deux par semaine, les vendredis 10, 17 et 24 février. On y découvre notamment comment la pratique (l’art ?) du sample a bouleversé le monde de la musique. « Ce n’est absolument pas du vol mais un hommage, une recréation, explique Romain Pieri. Et si la technologie a facilité le processus, cela existait dans la musique classique qui sampler, en quelque sorte, des phrases musicales de chansons populaires ou folkloriques. ». Premier épisode : Sugarhill Gang sample « Good Times » de Chic « C’est le premier vrai disque de rap officiel, s’exclame Romain Pieri ! En 1979, Sylvia Robinson, ex-chanteuse de R’n’B devenue productrice à l’idée de poser des paroles de rap, un genre qui s’est développé dans les block parties à New York dans les années 1970, sur la ligne de basse super-efficace du morceau Good Times de Chic. Elle a recruté trois jeunes un peu au hasard et ça a été un carton incroyable. Aujourd’hui encore, ce morceau est mythique. Personne ne s’attendait à un tel succès. » « A l’époque, il n’y avait pas encore de samplers, il a donc fallu faire rejouer la ligne de basse du morceau original par des musiciens en studio. Forcément, ensuite, il y a eu des procès, des accords à l’amiable, ds problèmes de droits et de successions… En 1979, Nile Rodgers, de Chic, a entendu le morceau Rapper’s Delight dans une discothèque à New York. Il a voulu aller féliciter le DJ dans sa cabine pour cette version de son morceau et a découvert que c’était sur un disque et pas un rap en direct au micro. "Mais d’où tu sors ? lui a dit le DJ. Tout le monde ne parle que de ça !" Forcément, Nile Rodgers l’a un peu mal pris. »
  4. Toute médaille a un revers. Et Bali, petite île indonésienne paradisiaque, n'échappe pas à la règle. Derrière les décors de carte postale se trouve une île ravagée par la pollution et les déchets. C'est également ce qu'a constaté le jeune entrepreneur Kevin Kumala. Il a donc décidé d'agir pour protéger sa planète et a lancé Avani Eco, qui signifie en français Éco Terre. Une marque éco-responsable qui vends des ponchos, des sacs et des packagings alimentaires. Mais ce qui a tout particulièrement retenu notre attention, c'est le sac plastique bio qu'il a mis au point. En effet, afin de prouver qu'il n'y a aucun danger pour la faune et la flore, Kevin a bu son sac. Littéralement je veux dire. Interviewé par la chaîne CNN, il explique avoir fait fondre le sac dans un verre d'eau chaude et avoir bu le tout ensuite. Les tests de toxicité ayant bien été réalisés au préalable, il savait qu'il ne courait aucun danger. Il se trouve que son sac bio est en fait essentiellement constitué de manioc. À l'instar des sac plastique en maïs que l'on retrouve de plus en plus dans nos supermarchés. Mais comme toujours, le bio a un coût. Eh oui, un sac plastique de manioc coûte environ 30 cts d'euros en plus qu'un sac traditionnel. Mais c'était sans compter le soutien du gouvernement qui vise à bannir le plastique d'ici 2018.
  5. Comment naissent les étoiles ?

    Les étoiles naissent dans des nuages moléculaires géants très froids composés essentiellement d'hydrogène (H2) avec un peu d'hélium, de traces d'éléments plus lourds et de poussière. Ces nuages peuvent parfois s'effondrer gravitationnellement sur eux-mêmes, notamment lors du passage de l'onde de choc produite par l'explosion d'une étoile sous la forme de supernova SN II. Il se contracte alors tout en se fragmentant, prêt à donner naissance à plusieurs étoiles et souvent même à des étoiles binaires. Comme tous les gaz comprimés, ces futures étoiles vont s'échauffer et donc se mettre à briller. Puisque le gaz était turbulent, avec des tourbillons donc, les protoétoiles en formation seront en rotation. Quand une protoétoile devient étoile Quand la température à l'intérieur d'une protoétoile atteint le seuil où des réactions de fusion thermonucléaire peuvent s'enclencher, de l'énergie lumineuse est alors libérée brutalement. Une étoile est née, à proprement parler, à ce moment-là. Le flot de lumière émis engendre une pression qui contrecarre la force de gravitation de l'étoile. Celle-ci arrête donc temporairement son effondrement pour continuer sa vie dans un état d'équilibre avec un rayon fixe tout le temps qu'un type de réaction thermonucléaire pourra se maintenir. Dans le cas du Soleil, ces réactions de fusion sont décrites par la chaîne proton-proton. Pour des étoiles un peu plus massives, il s'agit des réactions thermonucléaires du cycle CNO.
  6. La Colombie-Britannique, une région du Canada, a vu le nombre d'overdoses croître de façon exponentielle depuis 2016. En effet, on dénombre pas moins de 914 décès uniquement lors de cette dernière année. Soit 80 % de plus qu'en 2015. Un constat inquiétant qui a mené à la conclusion que ces décès avaient également profité aux dons d'organes... En effet, une partie des transplantations sont faites avec des organes provenant de décès dû à des overdoses. Et l'opioïde mis en cause ici s'appelle le fentanyl. Qui à la base, n'est pas une drogue, mais un puissant sédatif dont l'équivalent de quatre grains de sel (2 mg) suffisent à tuer une personne adulte. La Colombie-britannique serait, malheureusement, l'une des régions canadiennes les plus touchées par la consommation de drogues. D'où un besoin urgent de la part du gouvernement d'enrayer cette crise sanitaire. Et pour cause, l'équivalent de 75 millions de dollars canadiens ont été débloqués. Dont 10 millions seront affectés en urgence à la Colombie-Britannique. Il convient de savoir que le fentanyl est 100 fois plus puissant que l'héroïne. À noter aussi que les organes provenant de personnes toxicomanes sont scrupuleusement "inspectés" afin de s'assurer de ne transmettre aucune maladie aux receveurs. Les dons d'organes se portent donc mieux, mais quand on en connaît la raison, voilà qui laisse un goût plutôt amer…
  7. Après le week-end de multi gratuit sur Xbox One, cela va être au tour des possesseurs de PlayStation 4 de jouer en ligne sans débourser un denier. Sony nous apprend en effet que ce service habituellement réservé aux abonnés au PlayStation Plus, sera ouvert à tous la semaine prochaine. Depuis la Xbox 360, les constructeurs de consoles ont adopté peu à peu une différenciation entre joueurs "standard" et "premium" : les uns bénéficiant des services de base de leur machine, les autres jouissant de fonctionnalités additionnelles comme des ristournes, des jeux gratuits et... le jeu en ligne. C'est précisément ce point, nécessitant normalement un abonnement au PlayStation Plus, qui se démocratisera temporairement d'ici quelques jours. Le PlayStation Blog nous informe en effet que tout le monde pourra jouer en ligne sur PS4, à partir du 22 février à 11h (heure française) et jusqu'au 27 février à 1h. Nous n'aurons pas besoin d'activer le PlayStation Plus pour bénéficier de cet événement, qui promet de se lancer en toute transparence. Rappelons que les joueurs sur Xbox One et 360 profitent d'une opération similaire entre les 16 et 19 février.
  8. L'ex-reine des JT y présentera un best of quotidien de son émission «Entrée libre»... Après avoir, pour la blague, présenté la météo à son lancement, Claire Chazal est de retour sur la chaîne Franceinfo, cette fois de manière permanente. L’ex-star des JT de TF1 y présentera un best of quotidien de 3 minutes de son émission culturelle Entrée libre sur France 5. L’information a été donnée ce lundi sur Europe 1 par Germain Dagognet, le directeur délégué à l’information de France Télévisions, qui a ajouté qu’elle animera également une émission hebdomadaire de « décryptage de certaines images de l’actualité qui nous ont marqués ». D’autres personnalités de FTV à l’antenne Claire Chazal devient la première vedette à faire son apparition sur la chaîne d’info, mais d’autres visages de France Télévisions vont également apparaître régulièrement sur Franceinfo, comme les chroniqueurs économiques François Lenglet et Jean-Paul Chapel ou le journaliste judiciaire Dominique Verdeilhan. Avec ces personnalités, la chaîne d’actualités en continu du service public tente de doper sa grille. La dernière née des chaînes d’info peine à faire décoller ses audiences (0,3 % d’audience moyenne en novembre), même si les audiences de la radio et du site Internet progressent fortement. Franceinfo a également revu sa grille de l'après-midi et lance cette semaine un nouveau JT de 25 minutes à 18h, suivi de Vu, la nouvelle émission du créateur du Zapping.
  9. Le rugby australien est en deuil... Le rugbyman australien est décédé à l'âge de 37 ans Deux fois sur le podium de la Coupe du monde de rugby avec les Wallabies dont une en tant que vice champion du monde, en 2003, Dan Vickerman s’est éteint à l’âge de 37 ans. L’ancien deuxième-ligne d’origine sud-africaine, qui a disputé 63 matches avec le XV d’Australie jusqu’en 2011, est décédé dans la maison familiale à Sydney samedi soir, a indiqué l’ARU dans un communiqué sans donner d’indications sur les circonstances de la mort. « Le monde du rugby est en état de choc aujourd’hui après la nouvelle tragique du décès de Dan Vickerman », a déclaré le directeur général de l’ARU, Bill Pulver. « Un personnage très aimé hors du terrain » « Dan était un compétiteur intransigeant qui s’était construit une superbe carrière internationale en dépit d’un certain nombre de blessures », a ajouté le responsable de la Fédération australienne. « C’était un personnage très aimé hors du terrain. Il se souciait beaucoup du jeu et des joueurs, les aidant à faire la transition dans leur vie après le rugby dans son rôle auprès de l’association de la RUPA (l’association des joueurs) », a rappelé Bill Pulver. Wickerman laisse une femme Sarah et deux fils.
  10. Le rappeur va monter sur les planches pour la première fois au mois de mars. Il dira des textes de Jules Ferry, Jean Jaurès, Robespierre et Victor Hugo. Après la musique, le cinéma et la télévision, Joey Starr s'intéresse au théâtre. Le rappeur français va faire ses premiers par sur les planches au théâtre de l'Atelier à Paris, et ce dès le 6 mars prochain à l'occasion de huit représentations, révèle RTL. Le spectacle, dans lequel il joue seul, s'intitule Éloquence à l'Assemblée. L'artiste y récite une dizaine de textes écrits par des hommes politiques, romanciers, essayistes ou bien poètes et, qui comme le sous-entend le titre, ont été lus à l'Assemblée nationale. Parmi les auteurs, on retrouve notamment Lamartine, Jules Ferry, Jean Jaurès, Victor Hugo, Tocqueville, Aimé Césaire, Robespierre ainsi que l'Abbé Grégoire, avec des sujets tels que "le crime, la colonisation, la paix, la misère, l'éducation, la peine de mort ou encore le suffrage universel", précise RTL. Mais l'ancien membre de NTM s'intéresse aussi à des écrits de femmes, telle que la féministe Olympe de Gouges. "Peu importe l'individu, le discours de Simone Veil, par exemple, n'a pas de sexe (...) Malgré les époques, ce qui est dit est très évident", estime JoeyStarr. Une mise en scène "assez dingue" Ce projet, on le doit à Jérémie Lippmann, metteur en scène de la pièce Venus à la fourrure avec Marie Gillain et Nicolas Briançon, et auquel JoeyStarra vite adhéré. "Le projet m'a plu, mais je n'avais pas de velléité particulière pour faire du théâtre. Ça sera une lecture, mais il y a une mise en scène assez dingue. Je fais des choses que je n'ai jamais faites, comme monter sur scène tout seul, lire et jouer en même temps, c'est pas forcément évident. On ne sera pas juste sur un pupitre et envoyer le pâté, on va amener quelque chose de très moderne là-dessus", a confié le rappeur à ce sujet.
  11. On vous avoue qu'on ne sait pas trop ce qu'ils se disent mais ça a l'air intéressant et nous on trouve ça franchement hilarant non ? Les mamans hilares elles aussi tiennent les téléphones pendant que les petits anges échangent dans leur langage sur FaceTime. On craque sur cette séquence beaucoup trop cute ! Bon cela dit, l'addiction au smartphone commence de plus en plus jeune c'est terrible
  12. Neurone sensitif

    Le neurone sensitif, ou neurone sensoriel, est un neurone situé dans un ganglion sensitif qui joue un rôle dans la perception d'un stimulus. Les neurones sensitifs sont souvent appelés « fibres afférentes ». Par exemple, un neurone sensitif peut servir à la perception de la chaleur. Forme et parties du neurone sensitif, ou neurone sensoriel Le neurone sensitif a généralement une forme en T, à cause de la présence d'une dendrite importante et d'un axone. Le neurone sensitif comprend donc trois parties : un corps cellulaire (soma), qui se trouve dans le ganglion rachidien (ou ganglion spinal) situé au niveau de la racine sensitive dorsale du nerf spinal ; une partie sensible, correspondant au récepteur sensoriel périphérique (côté dendrite) ; un axone qui transmet le message reçu par le récepteur sensoriel vers le centre nerveux. L'axone se termine par une arborisation terminale permettant d'établir des connexions (synapses). Au niveau de la synapse, le neurone sensitif peut être en contact avec un motoneurone, ce qui peut permettre le réflexe myotatique. Rôle du neurone sensitif dans le réflexe myotatique Le réflexe myotatique correspond à une contraction d'un muscle en réponse à son étirement. C'est le réflexe rotulien testé par le médecin sur les muscles extenseurs des jambes. Lorsqu'un choc est perçu, l'étirement stimule des récepteurs sensoriels. Les neurones sensitifs du ganglion rachidien conduisent alors le message vers la moelle épinière. Dans la moelle épinière, le neurone sensitif (ou neurone afférent) possède une synapse en commun avec un motoneurone ou neurone moteur (neurone efférent). La voie nerveuse efférente envoie un message qui va vers le muscle pour provoquer sa contraction. Un neurone vivant en vidéo haute résolution Les observations en nanoscopie des neurones de souris ont permis de découvrir que les épines dendritiques bougeaient et se modifiaient sur une courte échelle de temps.
  13. Celle que l’on croyait morte n’a jamais été aussi active. Les saisines s’enchainent, les mails d’avertissement coulent à flot et les condamnations se poursuivent. La Hadopi est morte, vive la Hadopi ! Maman, j’ai raté l’avion En janvier dernier, la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) fêtait ses 7 années d’existence en même temps qu’elle publiait son 6e rapport d’activité. Une activité menée sur les chapeaux de roues à en croire les chiffres qui étaient publiés : entre le 1er octobre 2010 et le 31 octobre 2016, la Haute Autorité a traité 122 millions de saisines, fait parvenir quelque 7,58 millions mails d’avertissement (puis 686 318 secondes recommandations), dressés 5 339 constats de négligences caractérisées et 1 308 dossiers ont donné lieu à une transmission au parquet pour 72 condamnations, en 6 ans Des chiffres records Si le taux de condamnations parait faible, la Hadopi n’a pourtant pas démérité. Depuis fin 2016, l’institution assure traiter en moyenne 75 000 saisines par jour, et 600 000 premières recommandations (les fameux mails d’avertissement) ont déjà été envoyées entre juillet et octobre 2016, soit près de 25 % de plus que l’année précédente. capture d’écran – Hadopi Les nouveaux chiffres publiés le 14 février ont de quoi faire frémir les amoureux des torrents et autres fichiers pirates. Au 31 janvier et en 3 mois, la Hadopi a envoyé 543 943 premières recommandations et 52 700 relances supplémentaires, dressés 606 constats de négligences caractérisés et quelques 194 dossiers ont fait l’objet d’une transmission au parquet. 99 condamnations capture d’écran – Hadopi Par ailleurs, 340 suites judiciaires sont désormais connues, 78 % ont donné lieu à une réponse pénale : 99 condamnations et 165 mesures alternatives aux poursuites. 72 affaires ont été classées sans suite et 4 (1 %) ont donné lieu à une relaxe. Des chiffres qui laissent augurer une année record.
  14. L'Agence nationale de sécurité du médicament déconseille l'utilisation de trois solutions buvables à base de fluor chez les nourrissons de moins de six mois, utilisés en prévention des caries dentaires. Pour se prévenir des caries, rien de tel qu'un brossage au fluor. Toutefois, pour les enfants, les doses de fluor doivent être limités, d'où l'utilisation de dentifrices qui leur est spécifiquement destinés. Et pour les bébés de moins de six mois, les restrictions sont encore plus importantes. En ce sens, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a décidé de restreindre les indications de trois solutions buvables à base de fluor : le Zymaduo, le Fluostérol et le Fluorex ne devaient plus être prescrits chez les nourrissons de moins de 6 mois. "En effet, les recommandations de la HAS en matière de prévention des caries dentaires ne prévoient pas la supplémentation en fluor par voie orale (comprimés, gouttes) chez les enfants de moins de 6 mois, âge habituel de la poussée dentaire", indique l'ANSM dans un communiqué. Les dentifrices au fluor dès 3 ans Pour le Zymaduo et le Fluostérol, l’ANSM précise que ces solutions buvables peuvent être utilisées chez les enfants de 6 à 18 mois. Le Fluostérol doit être initié chez les enfants "particulièrement exposés au risque de carie dentaire et dont l’apport total en fluor est inférieur à 0,3 mg par jour" et présentant également "des carences en vitamine D, alors même qu’ils utilisent un lait supplémenté en vitamine D". De même le Fluorex, qui peut être utilisé chez l'enfant de 6 mois à 12 ans, ne peut être utilisé qu’après "un bilan personnalisé des apports en fluor". Ces restrictions d’utilisation devraient être indiquées prochainement dans la notice et l’étiquetage de ces trois médicaments. Selon la littérature scientifique, les doses quotidiennes maximales de fluor sont de 0,25 mg entre six mois et trois ans, de 0,5 mg entre trois et six ans, de 1 mg entre six et neuf ans, de 2 à 3 mg entre neuf et dix-huit ans, de 3 mg chez une femme adulte et de 4 mg chez un homme adulte. Un apport trop important en fluor est en effet susceptible d’entraîner une fluorose, qui se manifeste par la présence de tâches blanches sur les dents. En règle générale, les dentifrices au fluor doivent être réservés aux enfants de plus de trois ans. Entre trois et six ans, un dentifrice fluoré pour enfants peut être utilisé (mais pas plus d'un petit pois de dentifrice sur la brosse, les petits ayant tendance à avaler plus de mousse que les adultes). Après six ans, le dentifrice pour adultes convient à toute la famille. À noter que certaines eaux minérales contiennent une grande quantité de fluor. Les enfants de moins de six ans ne doivent pas boire de manière régulière celles qui contiennent plus de 1 mg de fluor par litre (Quézac, Badoit, par exemple).
  15. L'eSport envahit le jeu vidéo et tous ses supports jusqu'au smartphone. Les plus grands champions s'affronteront ce week-end lors de l'ESWC. Votre prochain accessoire de sport se trouve peut-être dans votre poche. Les plus grands champions de jeux vidéo se retrouvent ce week-end Porte de Versailles à Paris pour l’ESWC Winter, l’Esports World Convention. Un rassemblement placé sous le signe de l’eSport et lors duquel les spectateurs pourront suivre les rencontres entre les meilleurs joueurs de Call of Duty mais aussi de jeux plus improbables comme Just Dance (le célèbre jeu de danse d’Ubisoft) ou bien encore de Clash Royale, un jeu pour smartphones et tablettes. Une irruption de l’eSport dans le monde du mobile qui ne passe pas inaperçu avec ce week-end le Clash Royale ESWC Open. E-sport mobile, une vraie tendance ? Même s’il attire tous les regards Clash Royale n’est pourtant pas un cas à part. «Vainglory et Hearthstone ont ouvert la voie en étant les premiers jeux eSport conçus pour des interfaces tactiles, explique Matthieu Dallon créateur de l’ESWC, mais Clash Royale est effectivement en train d’imposer un nouveau genre qui sera évidemment suivi par des dizaines de clones dans les mois à venir. » Malgré tout, ce jeu de stratégie se prête particulièrement bien à des affrontements dans l’esprit de jeux comme StarCraft II. L’une des raisons de ce succès la conception même du jeu. « A la sortie de ce jeu, rien ne le prédestinait à l’eSport et pourtant Clash Royale est pour moi le meilleur jeu mobile du moment dans le domaine de la compétition commente Lhira Ahm, une jeune youtubeuse de 26 ans, commentatrice de rencontres sur Clash Royale. Dans ce jeu, tout le monde est au même niveau. C’est, entre autres, ce qui fait la force du jeu. » Le phénomène Clash Royale Clash Royale, c’est le petit frère du célèbre jeu Clash of Clans. Des titres conçus par les développeurs finlandais de Supercell, aujourd’hui propriété du chinois Tencent. Une véritable pépite dans l’univers du jeu vidéo pour une « petite société » qui pèse tout de même plus de 2 milliards d’euros en termes de chiffre d’affaires. Il faut dire que les joueurs de Clash of Clans et par extension de Clash Royale se comptent par millions à travers la planète. Après le succès fracassant de Clash of Clans sorti en 2012, Supercell lance en 2016 cette déclinaison qui même différents genres entre « tower defense » (défense de tour) et jeu de carte dans l’esprit d’un Hearthstone. S’ajoute à cela l’aspect mobile du jeu qui, contre toute attente, constitue un sérieux atout. Le mobile : de sérieux atouts pour l’eSport « Un jeu mobile, vous pouvez l’emmener partout du moment que vous avez votre smartphone en main, s’amuse Lhira Ahm. Ce qui n’est pas toujours le cas pour les PC/consoles. » A l'instar d'un Hearthstone, Clash Royale est un titre idéal pour des compétitions e-sport. - Supercell « Avec ses parties très courtes, une grande accessibilité, la possibilité à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit de jouer contre un adversaire de votre niveau, les jeux sur mobiles disposent de sérieux atouts pour la compétition, complète Matthieu Dallon et même si les jeux sont différents de ceux sur consoles ou PC, ce n’en reste pas moins de l’eSport ». Le champion sur mobile, c’est un peu l’aspirant au Ballon d’or qui ne se sépare jamais de son ballon et peut, à n’importe quel moment, s’entraîner. L’eSport pour tous Un véritable atout d’autant plus que ces jeux ne demandent bien souvent aucun investissement ou presque, en dehors de l’acquisition d’un smartphone. « On peut trouver un smartphone haut de gamme pour 450 euros aujourd’hui, conclut Lhira Ahm, alors que du côté PC/consoles, le prix est bien plus élevé, surtout si l’on compte les supports externes nécessaires (écran, clavier, télévision) ». Autant dire que l’eSport sur mobile dispose de sérieux atouts pour séduire toute une génération de jeux joueurs et de futurs champions potentiels. Peut-être que l’ESWC Winter et ses rencontres animées de Clash Royale constitueront une occasion de faire naître de nombreuses vocations ? Les champions de demain.