Aller au contenu

À propos de ce club

Événements actuels intéressant , Se tenir au courant de l'actualité

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. Sept mineurs ont été interpelés par la police ce vendredi 16 février à Valenton (Val-de-Marne). Les adolescents battaient au marteau leur victimes qu’ils piégeaient sur le site Internet Le Bon Coin. Selon le Parisien, sept mineurs auraient orchestré plusieurs arnaques sur Le Bon Coin, où ils piégeaient leurs victimes dans un quartier de Valenton, dans le Val-de-Marne. Des guet-apens qui ne comptent pas moins d’une demi-douzaine de victimes entre mi-décembre et mi-janvier, toutes tabassées par les adolescents à coup de marteaux sur la tête. Twitter Ads info and privacy Mardi 13 février dernier, "les policiers de la Brigade enquête et initiative de Villeneuve-Saint Georges avaient procédé aux interpellations des adolescents de 16 et 17 ans dans plusieurs petites cités de Valenton dont celle de la Faisanderie et du Petit-Etang", rapporte le Parisien. Sur les sept adolescents, trois mineurs sont désormais en détention, et quatre sous contrôle judiciaire. Une arnaque pas si classique Bon nombre d’arnaques surviennent sur le site de vente en ligne leboncoin.fr et, si elles sont fréquentes, elles sont cependant rarement violentes. Ce n'est pas le cas de celle-là. Les adolescents en question ont débuté leur arnaque de façon classique : une voiture ou un téléphone haut de gamme, des prix très alléchants. La suite de l’arnaque n’a rien d’habituel. "En général, la victime se fait dépouiller sans violence. Là, cela ne se passait pas du tout comme ça" rapporte une source du Parisien. Les mineurs étaient parfois à six contre leur victime, et la tabassaient à coup de marteau ou de barre de fer sur le crâne, sans aucune raison apparente. Les enquêteurs ont imputé cinq agressions au total. Des victimes à la vie sauve mais défigurées Aucune victime n’y a laissé la vie mais des ITT (incapacité temporaire de travail) allant de 9 à 15 jours ont été délivrées. Selon Le Parisien, un enquêteur a déclaré : "Avec une telle arme, on était vraiment inquiets. Il y avait un effet d’émulation de la part des auteurs. On craignait vraiment que quelqu’un reste sur le carreau." Les victimes, dépouillées de l’argent liquide qu’elles avaient apporté pour l’achat du bien en question, ont été défigurés. La police de Villeneuve-Saint-Georges a recueilli durant près de deux mois les adresses IP des adolescents. "Pour la plupart, ils sont déjà connus pour des délits habituels à cet âge comme des vols avec violence, des outrages, des rébellions, des cambriolages. Là ce qui sort de l’ordinaire, c’est qu’ils faisaient preuve d’un professionnalisme inquiétant", a déclaré la police.
  3. Une nouvelle arnaque sévit actuellement sur Internet. Promettant de vous offrir des billets d’avion Air France à l’occasion des 85 ans de la compagnie aérienne, elle a déjà fait de très nombreuses victimes. Voici comment ne pas vous faire avoir. Une offre trop alléchante pour être vraie ? Certains d’entre vous l’ont peut-être déjà vu sur Facebook ou Snapchat. Depuis quelques jours, un message apparaît sur les ces deux réseaux sociaux et indique à son destinataire qu’Air France lui offre "deux billets d’avion gratuits" à l’occasion de ses 85 ans. C’est en réalité une arnaque ! Mais celle-ci a déjà plusieurs victimes. Au point que la compagnie aérienne a décidé de poster un message sur Twitter pour prévenir ses clients. Twitter Ads info and privacy Pour récupérer vos précieuses données personnelles ! Le stratagème des escrocs est bien monté. En vous annonçant que vous avez gagné des billets d’avion, ils vous invitent ensuite à cliquer sur un lien pour, assurent-ils, que vous rentriez les informations nécessaires à la compagnie aérienne pour vous envoyer votre "cadeau". Derrière cette invitation se cache en fait un moyen de récupérer vos précieuses données personnelles comme vos données bancaires ou encore vos justificatifs d’identité. Une méthode utilisée par de nombreux escrocs et appelée le "pishing" ("hameçonnage" en français). Le piège est d’autant plus redoutable que les malfaiteurs qui se cachent derrière ont réussi à obtenir une adresse de site très proche de celui la compagnie aérienne et ce, grâce au recours à l’alphabet vietnamien, souligne Actu17. En effet, cet alphabet comporte la lettre "a" avec un point en dessous : "ạ". Et les escrocs s’en sont servi pour créer leur site "Airfrạnce.com". Une différence à peine perceptible qui a suffi à berner de nombreux internautes.
  4. Possesseur d une seedbox, Vpn et proxy, je conseille également yggtorrent (a rechercher sur duckduckgo, google l a bannis jcrois), relève de T411 (on y retrouve tout les uploaders)... attention aux clones qui "fish". torrent privé ratio obligatoire. Pour le ftp, fizella of course, mais aussi Cyberduck. Pour le stream, Kodi (window et android) perso niquel sur ma H96+. Si Vpn, on l oublie souvent mais le p2p permet le stream: avec acestream, un fichier torrent de video peut etre streamer, sans besoin de telecharger (il faut un minimum de seeder)... de plus acestream permet de mattez les match en direct en p2pstream (sopcast aussi)
  5. Note: Article issu du blog avast sans objectif publicitaire. Avast Antivirus Gratuit a également obtenu cinq prix Advanced+ décernés par l'organisme de test indépendant. Voici une critique dont nous ne nous lasserons jamais : AV-Comparatives effectue des tests indépendants tout au long de l'année afin d'étudier 21 produits de sécurité pour Windows, les soumettant à des tests rigoureux analysant leur capacité à 1) protéger les utilisateurs contre les menaces Internet réelles, 2) identifier des milliers de malwares récents, 3) fournir une protection sans ralentir le PC et 4) supprimer les malwares qui ont déjà infecté un PC. Avast était en compétition avec 20 autres marques de sécurité reconnues. Plusieurs d'entre elles ont réalisé des performances remarquables. Mais ce qui n'apparaît pas à première vue, c'est que le produit Avast comparé à ceux d'autres marques (et qui a obtenu les meilleures notes possibles) était la version gratuite de notre logiciel antivirus. Nous sommes ravis de partager ces résultats avec vous. Dans le rapport de synthèse pour 2017, les produits Avast ont été désignés meilleurs produits pour 2017, recevant cinq prix Advanced+. AV-Comparatives a spécifiquement reconnu Avast Antivirus Gratuit comme étant « très facile à installer », présentant « une interface soignée et moderne » et offrant « des alertes claires et informatives ». Notre principale priorité est de fournir la meilleure protection à nos plus de 400 millions d'utilisateurs dans le monde entier. Pour ce faire, nous améliorons et ajoutons continuellement de nouvelles couches de protection à notre technologie de sécurité. Nous sommes fiers des résultats exceptionnels que nous avons obtenus aux tests d'AV-Comparatives pour 2017, une année hors du commun pour nous. Bien que les résultats de tests indépendants soient utiles, le plus important est la façon dont les produits fonctionnent dans le monde réel. L'année dernière, nous avons protégé tous nos clients de WannaCry, le ransomware le plus dévastateur de l'histoire, attestant des performances exceptionnelles de nos produits en situation réelle. De fait, en 2017, Avast a obtenu un score de 99 % au minimum à CHACUN des dix tests mensuels de protection en situation réelle réalisés par AV-Comparatives. Les utilisateurs attendent et exigent une protection continue de cette qualité. Source : https://www.av-comparatives.org/dynamic-tests/ résultats mensuels supérieurs à 99 % sur les 10 mois pris en compte en 2017. Un récapitulatif des résultats (et des récompenses) obtenus par tous les produits antivirus testés tout au long de l'année est inclus dans le rapport annuel d'AV-Comparatives. Source: Blog Avast.
  6. Google et Microsoft sont une nouvelle fois en conflit concernant la découverte d’une faille de sécurité. Google a mis en place une politique de publication des failles, si l’éditeur d’un logiciel ne corrige pas la faille en 90 jours après avoir été informé du problème. Ici, les équipes de la firme ont découvert une faille dans le navigateur Microsoft Edge pour Windows 10 et en ont donc informé l’éditeur en novembre dernier. Pour que Microsoft puisse publier son patch lors du Patch Tuesday de février (le jour où la firme déploie ses patchs), Google a également accordé un délai supplémentaire de 14 jours. Cependant, Microsoft n’a pas déployé de patch, expliquant que le correctif était « plus difficile à développer qu’il n’y parait ». C’est justement la clé du conflit entre les deux firmes concernant la politique des 90 jours de Google : ce dernier n’a pas accès au code source des logiciels dont il découvre des failles et a décidé du délai de 90 jours d’une façon arbitraire. The Verge note que Google a fait une exception à sa politique pour les failles Meltdown et Spectre, la firme avait alors accordé un délai de 6 mois pour déployer les correctifs. Chrome OS et Android étaient touchés par les failles en question. Comme prévu, Google a donc publié les détails concernant cette nouvelle faille de sécurité, alors que Microsoft Edge n’a pas reçu de correctifs. En agissant de la sorte, la firme de Mountain View met donc en danger les utilisateurs du navigateur de Microsoft, dans l’espoir d’amener une réaction plus rapide de ce dernier. Microsoft espère pouvoir publier un correctif d’ici le 13 mars, le prochain Patch Tuesday.
  7. Microsoft a conclu un partenariat avec la marque Air Jordan, pour la mise au point de trois Xbox One X à tendance (très) collector. La Xbox One X en mode Jordan III Alors que Sony officialisait récemment une collaboration avec Paul George pour une paire de baskets à l’effigie de PlayStation, voilà que Microsoft dégaine à son tour un partenariat avec un géant de la NBA. Pas n’importe lequel, puisque la firme de Redmond a conclu un partenariat avec la célèbre marque Air Jordan, à l’occasion des 30 ans de la victoire de Michael Jordan lors du Slam Dunk Contest. Un partenariat qui débouche sur la mise au point de trois Xbox One X à tendance évidemment collector. Trois consoles qui se chargent de reprendre les coloris de la basket Air Jordan III. Une basket déclinée en trois versions, à savoir le modèle Free Throw Line, la version Black Cement et enfin le modèle Air Jordan III Tinker. La bonne nouvelle, c’est que chaque console sera accompagnée de la paire de baskets correspondantes. A noter toutefois que la manette ne dispose pas d’une quelconque finition Air Jordan. Pour Microsoft, il était évident que la console la plus puissante du monde rencontre une marque légendaire comme Jordan, et cela constitue un évènement très spécial pour les amateurs de sneakers comme pour les joueurs du monde entier. Inutile toutefois de dégainer votre carte bleue ou votre compte Paypal, puisque ces trois consoles collectors ne sont pas vouées à être vendues (pour le moment en tout cas), mais offertes à trois fans chanceux qui auront eu la bonne idée de participer au jeu concours mis en place par Xbox sur Twitter. Rappelons pour conclure que la Xbox One X est disponible depuis la fin d’année 2017 en France, au tarif de 499 euros. La console de Microsoft est évidemment passé aussitôt entre les mains expertes de Presse-Citron, et notre test de la machine (qui permet de profiter de nombreux titres en 4K native) est toujours disponible à cette adresse. (Via Xbox Wire USA)
  8. Afin de promouvoir la deuxième saison de sa série « Marseille », Netflix a voulu financer un tifo lors du match OM-Bordeaux. Une pratique qui n’a pas plus aux supporters du club. Une série qui donne une mauvaise image de la ville À l’occasion du match Marseille-Bordeaux du dimanche 18 février à 21h, une partie des groupes de supporters du club phocéen s’est désolidarisée de l’aide financière apportée par Netflix. L’objectif était de promouvoir la série « Marseille », avec Gérard Depardieu et Benoît Magimel, via un tifo mais aussi un coup d’envoi fictif donné par l’un des deux acteurs (annulée, la direction craignant des sifflets). Une opération de communication qui tombe à l’eau. « Il est gâché, ce tifo, ça risque de siffler », explique le leader du club de supporters des Yankees, Michel Tonini, à l’AFP. « C’est grotesque. Au bout du compte ça fait un buzz inverse alors qu’on voulait juste animer le stade. On voulait un magnifique tifo pour OM-Bordeaux. La proposition de Netflix a été une aubaine ! » Le tifo, un spectacle de papier et de plastique sur toute une tribune, avait été préparé par le groupe des Yankees. Toutefois, les autres groupes de supporters n’ont pas apprécié. Une importante opération de communication La raison principale du mécontentement des supporters serait que la série accumule les clichés sur la ville et ses habitants. « Cela ne me plaît pas du tout, déjà c’est une série qui enfonce plus Marseille qu’elle ne la met en avant » explique Christian Cataldo, le chef des Dodgers. « Des voyous, des drogués, il y en a ailleurs qu’à Marseille, je ne veux pas être associé à cette série. » La chaîne de vidéo à la demande a ainsi financé le papier, le plastique et la location pendant trois jours d’un local au parc d’exposition Chanot, près du Vélodrome, pour mettre en place la mosaïque. Une somme comprise entre 20 et 30 000 euros. De plus, aucune référence directe à la chaîne n’était prévue sur le tifo. Enfin, toujours dans le but de promouvoir la série, d’immenses lettres de « MARSEILLE », à l’instar de celles qu’on trouve sur les collines d’Hollywood, devaient recouvrir le haut de la tribune Ganay. Au-delà de la polémique suscitée, il est intéressant de voir les nouveaux moyens de communication déployés par les marques. On peut apprécier ou non le geste de Netflix, mais profiter d’un match à l’Orange Vélodrome pour promouvoir la deuxième saison de la série « Marseille » avait tout d’une bonne idée.
  9. Apple ferait fabriquer moins d'iPhone X. La rumeur n'est pas nouvelle, et Nikkei en remet une couche en décrivant un effet collatéral inattendu : Samsung aurait sur les bras des dalles OLED dont il ne sait que faire. Le fournisseur d'Apple, qui produit 95% des écrans de ce type, aurait ainsi pris son bâton de pèlerin pour chasser des constructeurs qui seraient intéressés par des composants dont Apple ne veut plus. Deux smartphones qui carburent à l'OLED : Galaxy S8+ et iPhone X. Une situation de surcapacité liée à une baisse de la demande provenant d'Apple, qui aurait taillé dans la fabrication d'iPhone X en raison d'une « faible demande », selon le site. Selon les estimations du site, la production du smartphone aurait même été divisée par deux au premier trimestre de cette année, alors que les estimations initiales faisaient état de 40 millions d'unités. Samsung espérait que d'autres clients allaient prendre le relais, mais ces derniers ne semblent plus aussi pressés d'intégrer des écrans OLED dans leurs smartphones en raison du coût de cette intégration. La situation est d'autant plus difficile pour Samsung que les fabricants chinois ont mis le turbo pour produire des dalles OLED : l'offre étant plus importante, les prix sont donc orientés à la baisse. Samsung facture 100 $ pièce ses écrans OLED accompagnés de capteurs tactiles. Le double du prix des dalles LCD de l'iPhone 8 Plus, relève Nikkei. Ce qui explique aussi pourquoi les constructeurs du milieu de gamme en restent pour le moment au LCD : ils se battent sur les prix et ils n'ont pas de marge pour absorber le coût d'un écran OLED. Utiliser un tel écran revient à augmenter le tarif d'un smartphone, et on sait à quel point le segment haut de gamme est difficile. Le marché évoluera dans les prochains mois, plusieurs fournisseurs ayant décidé de muscler leurs capacités de production d'OLED : LG Display, BOE Technology Group et Tianma Microelectronics vont se lancer et cela fera sans doute baisser les prix du composant, le rendant ainsi plus abordable. Les capacités de production devraient ainsi doubler en 2020 par rapport au niveau de l'an dernier.
  10. Il ne fait pas bon oublier l’horodateur depuis le 1er janvier 2018… En effet, le tarif unique du PV de stationnement à 17 euros est révolu. L’amende risque de vous coûter beaucoup plus cher (jusqu’à 60 euros), tout dépend de la municipalité où l’infraction est commise. Explications… 2018, les PV de stationnement sont régis par les villes elles-mêmes qui fixent les tarifs. Dès 2018, le montant du PV de stationnement est fixé par chaque municipalité C’est l’une des conséquences de la loi de Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam) votée en 2014. PV DE STATIONNEMENT : LA LOI ÉVOLUE Jusqu’au 31/12/2017, l’amende forfaitaire pour défaut de paiement de l’horodateur ou le dépassement de la durée de parking coûtait 17 euros (33 euros en majoration). À partir du 1er janvier, il appartient à chaque municipalité de fixer l’amende requise. PV de stationnement fixés par les villes : des amendes à la hausse comme à la baisse ! Chaque municipalité étant libre de fixer le montant de l’amende pour défaut de paiement de stationnement, il vous en coûtera différemment que vous soyez à Lyon, Paris ou Calais... Certaines municipalités ont augmenté le prix du PV pour non-paiement de stationnement. D’autres ont gardé pour le moment le montant de 17 euros (somme à régler avant le 31/12/2017). D’autres encore ont choisi le baisser le montant de l’amende en 2018. Les villes où le PV de stationnement va coûter plus cher Voici quelques exemples de villes où le prix d’une amende pour non-paiement de stationnement grimpe(1) par rapport à 2017 : PV stationnement à Lyon : 60 euros. PV stationnement à Dijon : 50 euros. PV stationnement à Paris (arrondissements centraux) : 50 euros. PV stationnement à Mulhouse : 40 euros. PV stationnement à Paris (9 derniers arrondissements) : 35 euros. PV stationnement à Strasbourg : 35 euros. PV stationnement à Grenoble : 35 euros. PV stationnement à Bordeaux : de 35 à 30 euros selon les zones. PV stationnement à Metz : 30 euros. PV stationnement à Poitiers : 30 euros. PV stationnement à Toulouse : 30 euros. PV stationnement à Niort : 30 euros. PV stationnement au Havre : 30 euros. PV stationnement au Mans : 30 à 20 euros selon les zones. PV stationnement à Angers : 27 euros. PV stationnement à Tours : 25 euros. PV stationnement à Brest : 25 euros. PV stationnement à Rouen : 25 euros. PV stationnement à Macon : 20 euros… 2018 - Les villes où le prix des PV de stationnement reste à 17 euros Certaines municipalités ne modifient pas pour le moment le prix de l’amende pour non-paiement de stationnement. Il s’agit par exemple de(1) : Amiens. Dunkerque. Marseille. Lille. Caen. Evreux. Brive. Montluçon. Orléans. Montargis. Charleville-Mézières… Dans certaines villes, l’amende de stationnement est même en baisse ! Voici quelques exemples de villes où l’amende pour non-paiement de stationnement est inférieure aux 17 euros requis avant le 1er janvier 2018(1) : PV stationnement à Nice : 16 euros. PV stationnement à Perpignan : 15 euros. PV stationnement à Calais : 11 euros. PV stationnement à Castres : 10 euros. PV stationnement à Nancy : 10 à 15 euros. La contravention change aussi de nom… À partir du 1er janvier 2018, l’amende pour non-paiement de stationnement s’appelle Forfait de Post-Stationnement (FPS). Comment êtes-vous informé de votre PV ? Les contrevenants se voient apposer un avis de paiement sur leur pare-brise. Il est aussi possible que ce document soit envoyé au domicile de l’usager par courrier postal ou par voie dématérialisée. Comment régler votre Forfait de Post-Stationnement ? Vous disposez d’un délai de 3 mois pour régler le « Forfait de Post-Stationnement » à la municipalité, sans quoi son montant sera majoré. Attention, ces modifications de prix ne concernent pas tous les PV de stationnement La fixation libre des amendes par les municipalités ne concerne que le non-paiement de stationnement. C’est-à-dire : Le non-règlement du parking à l’horodateur. Le dépassement du temps prévu et réglé à l’horodateur. Ne sont pas concernés : Les PV pour stationnement gênant (sur place de livraison, emplacements réservés aux taxis ou transports publics, entrée d’immeuble, trottoir pour les deux ou trois-roues…) qui correspondent à une contravention de catégorie 2. Les PV pour stationnement abusif (plus de 7 jours au même endroit ou moins selon la réglementation municipale) où est requise une amende de catégorie 2. Les PV de stationnement « très gênant » (voie de bus, passage piéton, piste cyclable, trottoir pour les voitures, bouche incendie, place pour personne handicapée, place réservée aux transporteurs de fonds…) qui correspondent à une amende de catégorie 4. Les PV de stationnement dangereux (à proximité d’une intersection, d’un virage, d’un passage à niveau…) où est requise une amende de catégorie 4. Amende de catégorie 2 (ou 2e classe) : 35 euros forfaitaires et 75 euros majorés. Amende de catégorie 4 (ou 4e classe) : 135 euros forfaitaires - 375 euros majorés. (1) Exemples pris au moment de rédaction/mise à jour de l’article selon les sources disponibles. Les tarifs des PV de stationnement peuvent bien sûr évoluer à la hausse comme à la baisse. Sources : http://www.auto-moto.com/actualite/societe/tarifs-pv-stationnement-2018-prix-amendes-ville-143307.html et http://www.linternaute.com/auto/guide-pratique-auto/1408734-amende-de-stationnement-les-nouveaux-tarifs-en-2018-prix-par-ville/
  11. Toutes les infractions au Code de la route sont susceptibles d’être sanctionnées par des amendes. Les petites infractions n’entraînent pas toujours la perte de points sur le permis de conduire. En revanche, les fautes les plus graves peuvent engendrer des retraits de points et parfois la saisie de la justice. Perte de points de permis, sanctions, quel est le barème ? Les petites infractions n’entraînent pas toujours de retrait de points. Les fautes plus graves peuvent, quant à elles, engendrer des retraits de points et la saisie de la justice. Selon la Sécurité routière, 8 Français sur 10 disposent encore de 12 points sur leur permis de conduire. Grâce au permis à points, les conducteurs seraient-ils devenus plus responsables sur la route ? Selon la Sécurité routière, 8 Français sur 10 disposent encore de 12 points sur leur permis de conduire. Grâce au permis à points, les conducteurs seraient-ils devenus plus responsables sur la route ? Infractions et amendes forfaitaires Certaines infractions n’occasionnent pas de retrait de points et sont seulement sanctionnées par des amendes forfaitaires. Celles-ci se classent en 4 catégories : 11, 35, 68 et 135 euros. Exemples : Non-paiement de stationnement. Circulation dans une voie de bus. Défaut de contrôle technique. Défaut d’éclairage la nuit ou par temps de brouillard. Plaque d’immatriculation illisible. AMENDES FORFAITAIRES MINORÉES OU MAJORÉES Les amendes forfaitaires peuvent être minorées ou majorées en fonction du délai de paiement : moins de 15 jours, ou plus de 45 jours : L’amende de 35 euros est minorée à 22 euros, si elle est payée sous 15 jours, et majorée à 75 euros si elle est payée après 45 jours. L’amende de 68 euros est minorée à 45 euros et majorée à 180 euros. L’amende de 135 euros est minorée à 90 euros et majorée à 375 euros. 15 jours supplémentaires sont accordés pour le paiement des amendes en cas de paiement par télé-procédure pour les contraventions détectées par les radars automatiques. Retrait de 1 point de permis + amende Le montant de l’amende est de 135 euros en agglomération et de 68 euros hors agglomération. Infractions concernées : Chevauchement de ligne continue. Excès de vitesse inférieur à 20 km/h. RÉCUPÉRATION AUTOMATIQUE D’1 POINT PERDU Après une période de 6 mois, si le conducteur ne commet aucune autre infraction pendant cette période. S’il commet une nouvelle infraction, le délai pour récupérer ce point passe à 2 ans. Retrait de 2 points de permis + amende de 135 euros Infractions concernées : Excès de vitesse entre 20 et 29 km/h. Accélération d'un conducteur sur le point d'être dépassé. Circulation ou stationnement sur un terre-plein central d'autoroute. Retrait de 3 points de permis + amende Amende de 35 euros Infraction concernée : changement de direction sans avertissement préalable. Amende de 135 euros Infractions concernées : Excès de vitesse entre 30 et 39 km/h. Circulation à gauche sur une chaussée à double sens. Dépassement dangereux. Franchissement de ligne continue. Non-respect des distances de sécurité entre deux véhicules. Circulation sur la bande d'arrêt d'urgence. Arrêt ou stationnement dangereux. Stationnement sur la chaussée la nuit ou par temps de brouillard. Stationnement dans un lieu dépourvu d'éclairage public ou d'un véhicule sans éclairage ni signalisation. Véhicule équipé à l’avant de vitres teintées à plus de 30%. Non port de la ceinture de sécurité. Usage d'un téléphone tenu en main en conduisant, d'un kit mains libres, d'une oreillette ou d'un casque. Retrait de 4 points de permis + amende de 135 euros Infractions concernées : Excès de vitesse entre 40 et 49 km/h. Refus de priorité. Non-respect de l'arrêt au feu rouge, au stop ou au cédez le passage. Circulation en sens interdit. Circulation de nuit sans éclairage ou circulation par visibilité insuffisante sans éclairage. Marche arrière ou demi-tour sur une autoroute. Accident par manquement entraînant à autrui une incapacité de travail de moins de trois mois. RÉCUPÉRATION AUTOMATIQUE DE 2, 3 OU 4 POINTS PERDUS Si le conducteur ne commet aucune infraction pendant 2 années complètes à compter du paiement de la dernière amende ou de la dernière condamnation, il récupère ses 12 points. S’il commet une infraction durant cette période, le délai de 2 ans recommence à courir à partir du paiement de la dernière amende ou de la dernière condamnation. Retrait de 6 points + amende et plus encore Amende de 135 euros + immobilisation du véhicule Infraction concernée : conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g/litre de sang(1). En cas de contestation de l’amende forfaitaire : comparution devant le tribunal de police. L’amende pénale est plafonnée à 750 euros, possibilité de suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans. Amende pénale jusqu’à 1 500 euros Infractions concernées : Excès de vitesse supérieur à 50 km/h. Visionnage d’un écran vidéo autre qu’un GPS. À savoir : l’amende pénale est une amende de 5e classe, prononcée par le tribunal de police et peut aller jusqu’à 1 500 euros. Elle n’est pas forfaitaire et ne peut être ni minorée ni majorée. En cas de récidive, le plafond passe de 1 500 à 3 000 euros. Amende pénale jusqu’à 4 500 euros Infractions concernées : Conduite avec un taux d’alcoolémie égal ou supérieur à 0,8 g/litre de sang (+ immobilisation du véhicule, suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans, possibilité d’annulation du permis de conduire et d’une peine de prison jusqu’à 2 ans). Conduite après usage de produits stupéfiants (possibilité de suspension ou annulation du permis de conduire et d’une peine de prison jusqu’à 2 ans). Refus de se soumettre à un contrôle d'alcoolémie ou un test de dépistage de stupéfiants (+ immobilisation du véhicule, suspension du permis de conduire jusqu’à 3 ans, possibilité d’annulation du permis de conduire et d’une peine de prison jusqu’à 2 ans). Conduite malgré une suspension administrative ou judiciaire du permis de conduire ou une rétention du permis de conduire. Gêne ou entrave à la circulation. Amende pénale jusqu’à 3 750 euros + risque de peine de prison jusqu’à 3 ans Infraction concernée : refus d’obtempérer, d’immobiliser le véhicule, de se soumettre aux vérifications. Amende pénale jusqu’à 9 000 euros + véhicule confisqué / immobilisé + suspension / annulation du permis jusqu’à 3 ans + risque d’une peine de prison Infractions concernées : Récidive de conduite avec un taux d’alcoolémie égal ou supérieur à 0,8 g/litre de sang ou en état d'ivresse manifeste. Consommation de stupéfiants, associée à un taux d’alcoolémie prohibé. Amende pénale jusqu’à 75 000 euros + risque de confiscation du véhicule + suspension / annulation du permis jusqu’à 5 ans + risque d’un travail d’intérêt général ou d’une peine de prison jusqu’à 3 ans Infraction concernée : délit de fuite. (1) À partir de 0,2 g/litre de sang pour les jeunes conducteurs. RÉCUPÉRATION AUTOMATIQUE DE 6 POINTS PERDUS APRÈS UN DÉLAI DE 3 ANS. Si la dernière infraction est considérée comme un délit ou une contravention de 4e ou 5e classe et que le conducteur ne commet pas d'infraction pendant 3 ans, il récupère ses 12 points. S’il commet une infraction, le délai de 3 ans recommence à courir à partir de la date de la dernière infraction. Infractions simultanées, un barème spécifique Vous avez été intercepté à la suite de plusieurs contraventions commises simultanément ? L'administration doit respecter la règle en vigueur sur le cumul de points retirés et vous faire bénéficier d'un plafonnement. Le Code de la route prévoit que « dans le cas où plusieurs infractions sont commises simultanément, les retraits de points se cumulent dans la limite de 8 » (art. R 223-2). En revanche, vous restez redevable de la totalité des amendes cumulées.
  12. Bonjour Lara Vous avez compris : Un logiciel d'émoticones auquel j'ai rajouté Lara1 qui est pas mal aussi. Emoticon V5.6 Et Rubrique : Emoticones Smiley Compatible : •Licence: Pas besoin. • Systèmes d'exploitation : Win 2000, Win XP, Win Vista, Win 7.Win 8, Win 10. •Exigences: Pas d'exigences particulières •Editeur: (.exe) est inconnu, mais bien sain, dixit Greg, l'auteur Avant ce post bien sûr. Note de la rédaction Emoticon est le must des logiciels Smileys qui saura en séduire plus d'un, il mérite vraiment de l'essayer voir de l'adopter Les émoticônes (smileys) sont des petites animations qui permettent d'exprimer un sentiment, et les clients de messageries instantanées rivalisent d'imagination pour offrir plus de smileys aux utilisateurs. Emoticon est un programme spécialement conçu pour vous fournir le plus de smileys. Principales caractéristiques : Avec Emoticon et les smileys qu'il vous fournit, ce logiciel va égayer vos mails et vos conversations instantanées. Rien de difficile dans son utilisation, il vous suffit de l'installer et d'utiliser les émoticônes. Pour vous donner entière satisfaction, ce logiciel vous propose des smileys par thème et par catégorie. En effet, il vous suffit de choisir vos émoticônes selon les thèmes que vous voulez et les catégories disponibles via l'interface. Emoticon comprend déjà un bon nombre de smileys que vous pouvez utiliser, mais pour démontrer sa praticité, il est toujours possible de télécharger de nouveaux smileys à tout moment et augmenter votre banque. Avec les nouveaux smileys que vous avez téléchargés, votre banque sera remplie, et il se peut que certains smileys ne soient plus à utiliser, ce logiciel vous permet de les supprimer. La suppression créera alors un espace dans votre banque pour en stocker. PLUS DE RENSEIGNEMENTS: Emoticon permet d'enjoliver très simplement vos mails (au format html), les Forums ou Documents en insérant des smileys et des images. Emoticon vous permet de partager vos émotions en insérant des Emoticons (Smileys) dans tout document, juste avec un clic et automatiquement le smiley sélectionné est copier/ coller à l'endroit désiré, soit sous forme d'image ou de lien (par insertion du code HTML) pour les Forums. L'interface est intuitive, et personnalisable, et vous permet de gérer facilement une quantitée illimité de Smileys. Ajouter, Supprimer, Déplacer, Classer par catégories, vous pourrez tout faire. Des GEP (Packs d'Emoticon) sont téléchargeables pour vous permettre de personnaliser encore plus le programme. Emoticon est compatible avec des logiciels de messageries : Outlook Express, Outlook, Foxmail, DreamMail, Incredimail, Eudora, Pegasus Mail, Thunderbird (En mode "Forum" option "Graphique" selon les versions). Logiciels de traitement de texte et présentation : Word, Powerpoint, Wordpad. Logiciels d'édition de pages Web : NamoWebEditor, DreamWeaver, NVU... Logiciels de dessin : Paint, Paint.Net, Photoshop, FireWorks, ... Les WebMails html : Hotmail, GMail, Alice, Caramail,... MSN Messenger est incompatible et c'est volontaire vu que le programmeur ne fait plus de programmes pour MSN Messenger. Emoticon est un programme dit "Portable"... Cela signifie qu'il peut être placé n'importe ou et sur n'importe quel ordinateur... Clef USB, disque externe, vos documents, disque principal, bureau, sur un serveur et servir à plusieurs PC en même temps... Lors de l'insertion d'un smiley, dans un mail ou document, est inclu l'adresse url du site l'auteur. Smileys pour Mails : MAILS Smileys pour Forums (Mode Graphique ou Thunderbird) : GRAPHIQUE Smileys pour Forums (Mode UBB) : UBB Smileys pour Forums (Mode URL) : URL Smileys pour Forums (Mode HTML) : HTML Smileys pour Forums (Mode eZboard) : EZBOARD Smileys pour Forums (Mode zCode) : ZCODE Sur LARA c'est UBB. Je vous ai rajouté 70 Packs + 1 Lara1 /!\ Emoticon est exempt de tout logiciel nuisible / adware / barre de publicité. J’ai trouvé des sites de téléchargement sur lesquels • Emoticon était en vente • et d’autres ou Emoticon intègre des logiciels malveillants / adware / barres d’outils … Celui-ci est bien sain et vous permet de profiter pleinement. Je l’ai testé avec outlook.com, les gifs animés fonctionnent etc…ainsi qu’avec outlook 2016, mais là, les images restent figées. Testé forcément sur notre forum et autres, c’est un gain de temps agréable. Juste cliquez sur le smiley et ça se loge de suite, soit ctrl V sur outlook 2016.Il ne centre pas encore Vous pouvez générer vos smiley tel que maintenant avec ça : Ça prend 1 seconde. Aussi : Pour les packs, vous importez ceux que vous voulez, c’est très rapide. Vous imaginez maintenant de tout ce que vous pouvez faire sans troller bien sûr Taille totale : 76,4 Mo Avec le Pack 70 Site de greg, un gars super : http://gregland.net/index.php?op=edito Prenez les packs que vous voulez. Emoticon 5.6.sfx.exe Pack_lara1.gep pack_1001emotions.gep pack_aliboronz_blue.gep pack_aliboronz_green.gep pack_Alphabet.gep pack_alphabet_automne.gep pack_alphabet_citrouilles.gep Pack_Alphabet_de_saison.gep pack_alphabet_noel.gep pack_alphabet_trains.gep pack_amour.gep pack_angelz_red.gep pack_animaux.gep Pack_Automne_et_halloween.gep pack_barres.gep Pack_Boissons.gep pack_bugs.gep pack_chats.gep pack_chiens_et_chiots.gep pack_citrouilles.gep pack_classiques.gep Pack_Crade.gep Pack_Crystal.gep pack_dessins_animes.gep pack_disney.gep pack_drapeaux_a-d.gep pack_drapeaux_e-l.gep pack_drapeaux_m-r.gep pack_drapeaux_s-z.gep Pack_Endormi.gep Pack_Fantastique.gep pack_gregland.gep pack_gros_smileys_1.gep pack_gros_smileys_2.gep pack_gros_smileys_3.gep pack_gros_smileys_4.gep pack_halloween.gep pack_jejepack.gep pack_langue.gep Pack_lara1.gep pack_magique.gep Pack_Manger.gep Pack_Mechant.gep Pack_Messages.gep Pack_Militaire.gep pack_mozilla.gep pack_msn_messenger.gep pack_musique.gep pack_ncis.gep pack_noel.gep pack_notes.gep Pack_Nouvel_an.gep pack_opera.gep Pack_Paques.gep pack_pere_noel.gep pack_postsmile.gep pack_prison_break.gep Pack_Rires.gep pack_saint_valentin.gep pack_saisons.gep pack_signature.gep pack_skype.gep Pack_Skype_Flags.gep Pack_Skype_Smileys.gep Pack_Sports_Et_Recreation.gep Pack_Sweetleys.gep Pack_Timbres.gep pack_trillian.gep pack_vacances.gep pack_webmaster.gep pack_yahoo.gep Pack_Zodiaque.gep
  13. Bonjour, effectivement t411 n'existe plus ainsi que cpasbien etc. Oui je déconseille de prendre les torrents soit : si vous n'avez pas de Vpn, ou alors si vous n'avez pas de seedbox. Avec l'un ou surtout l'autre la seedbox, vous ne risquez rien. Il en existe des très peuchères car après vous supprimer si vous voulez. Rapatriement des fichiers en ftp et en 22 ( filezilla) est pas mal. Je vous donne mes 3 sites Français qui sont encore au top , les seeders sont encore sympas. http://www.torrent9.red/ http://www.cpabien.cm/ http://www.lien-torrent.com/torrent/1/films-torrent SINON, vous choisissez, mais ne jamais s'inscrire bien sûr: http://www.mega-p2p.net/site-de-torrent-telecharger-gratuitement.html Merci au staff en tous les cas, un à toutes et tous, car le sharéa est super aussi et rassurant ici pour vous. PS : j'ai donné 5 invitations pour les membres ici, aussi il m'en reste 2. Pour ceux qui veulent : http://team-hush.org/ Il existe depuis tant d'année et depuis 2 ans, uniquement parrainage. et en Mp. ratio par contre mais ce n'est pas un soucis. J13.
  14. Si elles ne semblent pas transmettre de maladie, les punaises de lit laissent de l'histamine dans les logements qu'elles infestent. La molécule impliquée dans les réactions allergiques reste même des mois après la disparition des punaises... Les punaises de lit Cimex lectularius causent bien du souci aux habitants qui en font la fâcheuse expérience, car il n'est pas si simple de s'en débarrasser : les traitements professionnels sont coûteux, l'utilisation d'insecticides dans des logements, et a fortiori dans des lits, pose problème et, en plus, les punaises de lit ont développé des résistances aux insecticides. Du point de vue sanitaire, la piqûre des punaises de lit ne semble pas transmettre de maladie. En laboratoire, elle peut propager l'agent de la maladie de Chagas (Trypanosoma cruzi) mais il n'y a pas de preuve qu'une telle transmission existe dans la vie réelle. Et si le risque pour la santé était tout autre, et lié à une molécule laissée par les punaises dans votre maison ? Les punaises de lit libèrent naturellement de l'histamine dans leurs excréments. Elles s'en servent même pour marquer un bon emplacement pour venir s'y agréger. Lorsque des punaises de lit arrivent dans un logement, elles ont tendance à se concentrer dans les chambres où dorment les humains, leur source de nourriture. Chez l'Homme, l'histamine est naturellement libérée lors d'une réponse immunitaire. Elle favorise l'inflammation et la lutte contre les pathogènes. Mais elle peut aussi avoir un effet nocif, causant des rougeurs par contact avec la peau et des problèmes respiratoires par inhalation. L’histamine est une molécule libérée par les mastocytes. Elle joue un rôle dans les symptômes de l’allergie. C’est pourquoi les antihistaminiques sont prescrits en cas de rhume des foins ou contre les démangeaisons de l’urticaire. Des chercheurs de l'université d’État de Caroline du Nord (États-Unis) ont étudié un complexe d'appartements de la ville de Raleigh où certains logements avaient été infestés par des punaises de lit et d'autres non. Les chercheurs y ont récupéré de la poussière. Davantage d'histamine dans les logements infestés par les punaises de lit Les appartements infestés avaient beaucoup plus d'histamine dans leur poussière que les logements non infestés du même complexe ou que d'autres appartements situés à plus de 8 km. Les niveaux d'histamine dans les logements infestés étaient au moins 20 fois plus élevés : 54,6 µg pour 100 mg de poussière, contre moins de 2,5 µg pour 100 mg de poussière dans les logements non infestés. Les chercheurs ont aussi mesuré l'histamine après que le logement a été traité à la chaleur contre les punaises de lit. Pendant les trois mois qui suivaient le traitement, les niveaux d'histamine ne diminuaient pas beaucoup : malgré la chaleur, la molécule persistait dans le logement. Pour plus d'efficacité, il faudrait peut-être associer le traitement thermique à un nettoyage rigoureux de l'appartement. Comme les humains dorment à proximité des punaises de lit, la concentration élevée d'histamine pourrait représenter un risque pour leur santé. D'autres travaux doivent être menés pour connaître les effets d'une exposition chronique à de faibles niveaux d'histamine dans son logement. Cette étude paraît dans la revue Plos One.
  15. De l'éponge de la cuisine à la brosse à dents, en passant par la télécommande de la télé, l'endroit le plus sale de la maison n'est pas forcément celui que l'on croit. Voici dix objets qu'il vaut mieux tenir propres car ils sont connus pour abriter des micro-organismes en tous genres. Les WC l'endroit le plus sale de la maison ? Pas forcément... Cuisine, salle de bains et bureau peuvent aussi accueillir une foison de micro-organismes divers. Nous avons sélectionné dix objets qui ont été scrutés par des scientifiques car riches en microbes. L’éponge de la cuisine En 2017, une étude parue dans Scientific Reports a analysé le microbiome présent sur des éponges de cuisine et a trouvé des quantités importantes de bactéries Acinetobacter, Moraxella et Chryseobacterium. Les chercheurs suggèrent que les éponges de cuisine devraient être régulièrement changées, à la fréquence d'une fois par semaine. Le réfrigérateur En 2013, une étude a cherché quels étaient les lieux dans la cuisine qui abritaient le plus de germes. Devant les ustensiles de cuisine, le réfrigérateur apparaît comme le principal nid à microbes, avec ses compartiments fruits et légumes ou viandes. Sa propreté s'impose car des micro-organismes du réfrigérateur peuvent contaminer des aliments et conduire à des intoxications alimentaires. L’évier En 2011, des microbiologistes de la NSF, une agence de santé publique américaine, ont étudié les germes présents chez 22 familles. Souvent les participants pensaient que la salle de bains était l'endroit le plus à risque alors qu'en fait c'était plutôt la cuisine. Les scientifiques ont cherché des bactéries coliformes, un groupe de bactéries incluant Escherichia coli ou Salmonella, qui peuvent être le signe de contaminations fécales. Les éponges et chiffons arrivaient en tête des objets les plus souvent contaminés dans la cuisine, devant l'évier. Le plan de travail de la cuisine Dans la même étude que précédemment, après l'éponge et l'évier de la cuisine, le plan de travail était l'endroit le plus souvent contaminé avec des bactéries coliformes. La planche à découper Toujours dans la même étude de 2011, la planche à découper était le quatrième nid à microbes de la cuisine, après les éponges, l'évier et le plan de travail. La brosse à dents Dans l'étude de la NSF de 2011, les brosses à dents étaient les objets les plus souvent contaminés dans la salle de bains, devant les gants. Les jouets En 2013, une étude américaine a montré que les peluches des enfants sont de redoutables nids à bactéries. 80 % des peluches analysées portaient des germes dangereux : les pneumocoques ! Salière et poivrière Ces deux contenants qui servent à assaisonner vos plats ne contiendraient pas que du sel et du poivre mais aussi beaucoup de micro-organismes. En 2008, une petite étude de l’université de Virginie s'est intéressée à 30 adultes qui avaient des symptômes de rhume. 16 d'entre eux étaient infectés par un rhinovirus. Ils ont dû dire aux scientifiques quels objets ils avaient touchés chez eux dans les 18 heures précédentes et des analyses microbiologiques ont été réalisées. Il est apparu que les trois contenants testés qui servaient à saler et poivrer étaient contaminés. Ces objets ont comme inconvénients d'être utilisés par plusieurs membres d'une même famille. La télécommande de la télévision Touchées par tous les doigts de la maisonnée, la télécommande est aussi un objet susceptible de collectionner des micro-organismes. Dans la même étude de l'université de Virginie, les télécommandes étaient contaminées à 50 % par des germes. Le clavier de l’ordinateur Une étude de 2009 sur des claviers d'ordinateur d'une université a montré que ceux qui sont utilisés par différentes personnes sont particulièrement à risque. Les auteurs recommandent de nettoyer régulièrement les claviers surtout si plusieurs personnes sont amenées à les utiliser.
  16. Réseau 5G : tout ce qui va changer, quels usages et pourquoi la technologie est importante. La 5G n’est pas encore pour tout de suite, mais elle avance à grands pas. Il est donc intéressant de se poser la question de ce qu’elle va nous apporter, quand et comment. Pourquoi change-t-on de génération ? Après tout, si on compare les cartes de couverture des opérateurs, la 4G n’est pas encore une généralité, et ne le sera sans doute jamais de toute façon. Mais la 5G, sur le papier, va au-delà du simple remplacement de notre réseau mobile actuel. En fait, elle pourrait bien faire sauter complètement la distinction entre internet fixe et nomade. Alors bien entendu, il faut nuancer : si on se plonge dans le discours marketing des opérateurs au moment de l’arrivée de la 4G, c’était déjà la promesse que l’on nous faisait. Là où la 5G pourrait bien la réaliser, c’est dans son focus sur des aspects de la connexion qui vont au-delà de la simple augmentation du débit — notamment la réduction de la latence — et qui ouvrent des usages inédits. D’autant plus que de son côté, le très haut débit fixe peine à arriver. La fibre a du mal à dépasser les grandes villes, et les initiatives avortées de SFR en matière de déploiement n’incitent pas à l’optimisme. La 4G, si elle ne couvre pas encore tout le territoire, s’est franchement bien développée en 5 ans, il est donc relativement serein d’envisager que la 5G sera bien plus efficace pour apporter le « THD » en rase campagne. La 5G c’est quoi ? Parler de 5G sans l’expliquer en détail est assez trompeur, dans la mesure où ça n’est pas tant une technologie de rupture qui va tout changer du jour au lendemain, mais comme le précise l’ARCEP dans son rapport, un ensemble de technologies qui vont arriver progressivement, et cohabiter avec une évolution de la 4G, sachant que cette dernière ne va pas arrêter son développement pour autant. L’autorité rappelle d’ailleurs que certains opérateurs, notamment américains, qualifiaient déjà de « 4G » leur offre HSPA (3G+). Les ondes millimétriques : plus de puissance, moins de portée La clé technologique de la 5G se situe dans l’utilisation de fréquences plus élevées du spectre, par rapport à celles affectées actuellement. La 4G et ses prédécesseurs ont eu recours, en gros, à des bandes de fréquences en dessous de 6 GHz. La 5G promet l’utilisation notamment d’un spectre élargi de 30 à 300 GHz, les ondes que l’on appelle millimétriques. Les ondes millimétriques sont à double tranchant. D’un côté, elles permettent des débits plus importants. De l’autre, d’où leur nom, elles ont une portée plus courte. Pour rappel, c’est ce qui explique la bataille pour les « fréquences en or » de la 4G. Moins la fréquence est élevée, meilleure est la portée, et surtout la pénétration à travers les obstacles tels que les murs. La 5G va donc recourir à ces ondes millimétriques, mais également employer des fréquences en dessous de 6 GHz pour permettre un déploiement plus large. L’ARCEP mentionne la bande 3,4 – 3,6 GHz qui offrirait une grande quantité du spectre. La réaffectation de fréquences déjà utilisées par la 3G et la 4G sont étudiées, mais plus compliquées. La bande 700 MHz pourrait ici jouer un rôle. Combler la portée plus réduite des ondes millimétriques requiert l’usage de plus petites cellules et d’utiliser des techniques comme le Massive MIMO (Multi In Multi Out) pour multiplier la capacité et le « beamforming » pour diriger les signaux de manière intelligente vers les appareils. Modems et smartphones 5G À nouvelle technologie, besoin de nouveaux composants. Sur ce point, Qualcomm est déjà bien avancé avec son modem X50 annoncé il y a un an et demi. Le X50 prend en charge le « beamforming » et le MIMO massif, gère jusqu’à 800 MHz de bande passante via l’agrégation de 8 antennes 100 MHz et peut atteindre 5 Gbit/seconde en débit descendant. Actuellement, le modem ne peut opérer que sur la bande d’ondes millimétriques 28 GHz, mais il faut rappeler qu’il est, pour l’instant, uniquement destiné à effectuer des tests de connexion. Comme le mentionne l’ARCEP, les questions de fréquences sont encore floues et sujettes à évolution. Orange, en France, fait partie des opérateurs travaillant avec Qualcomm mais des discussions sont également ouvertes avec SFR et Bouygues. Les OEM ayant déjà « signé » avec le fondeur comptent en revanche des absents. Apple, en conflit avec Qualcomm, aurait tendance à se tourner vers Intel pour équiper de futurs iPhone compatibles 5G. Huawei développe ses propres technologies. Si Samsung ne fait pas partie des premiers annoncés, la marque nous a assuré qu’ils étaient bien partenaires sur ce développement. La 5G, ça apporte quoi ? La norme 5G apporte, en théorie, des améliorations substantielles sur trois axes : les débits, la latence et la densité. Ces trois objectifs sont en concurrence, et les technologies de la 5G ont pour but de tenter d’y fournir les meilleures réponses possible, sachant qu’on ne peut pas les satisfaire simultanément. L’idée est d’utiliser une architecture logicielle pour s’adapter aux différents besoins d’un appareil, selon ces trois paramètres (latence, débit et densité), ce que l’on appelle network slicing. Des débits enfin du niveau de la fibre L’apport le plus évident revendiqué par la 5G, et qui découle directement des améliorations offertes par les générations précédentes est la promesse de débits encore supérieurs. C’est une évolution naturelle : les usages changent, la 4K ne va pas tarder à se généraliser, la 8K suivra, le streaming devient la norme en matière de vidéo, et va se populariser sur des domaines de plus en plus nombreux comme le cloud gaming ou la réalité virtuelle. Autant d’usages qui réclament davantage de débit pour éliminer la frontière, qui n’a plus lieu d’être, entre nos appareils fixes et nomades. La 5G promet des vitesses autour d’au moins 100 Mbit/s en moyenne perçus par l’utilisateur, pouvant grimper beaucoup plus haut dans le meilleur des cas. On parle d’un maximum de 20 Gbit/s. Évidemment, comme pour la 4G, tout est dans « le meilleur des cas ». On peut rétorquer que l’on n’a pas forcément besoin de tels débits pour un usage mobile. Tel qu’on le conçoit actuellement, peut être que non, mais en réfléchissant au sens large, avec des appareils qui effacent les frontières entre smartphone, tablette et PC, les cartes sont rebattues. Et au final, la 5G, c’est aussi le moyen, comme on le dit plus haut, de lutter contre le désert numérique et apporter le très haut débit dans les campagnes où la fibre ne passe pas. Une latence nettement réduite Plus que le débit, en augmentation constante, c’est sans doute sur la réduction de la latence que la 5G pourrait vraiment faire la différence. Elle passerait de 10 à 1 ms idéalement. Le débit a évidemment une importance pour la transmission descendante de données. La latence, elle, ouvre des perspectives sur l’interactivité qui peut complètement bouleverser les usages, notamment professionnels. On y voit naturellement une aubaine pour la conduite autonome. L’automobile est d’ailleurs un domaine dans lequel Qualcomm travaille déjà en collaboration avec l’écurie de Formule 1 Mercedes-AMG Petronas. On est encore sans doute loin d’applications à grande échelle dans l’automobile grand public, mais cela fait néanmoins partie des axes de développement de la technologie. Une latence ultra faible pourra également apporter des solutions pour numériser l’industrie ou la médecine. La téléchirurgie est l’un des objectifs en ligne de mire de l’UIT. Tout cela est bien entendu plutôt distant et peut paraître idéalisé. Ce sont des usages potentiels qui peuvent être rendus possibles par un déploiement efficace de la 5G, ce qui ne signifie pas que dans deux ans nous pourrons tous nous faire opérer à distance par des robots ! Une densité accrue Dernière promesse majeure de la 5G, l’ultra connectivité permet une plus grande densité d’appareils connectés au km². Ici, l’usage le plus évident que l’on entrevoit est l’internet des objets. Ici, l’objectif est de pouvoir multiplier les appareils à basse consommation, et nécessitant des débits réduits, en très grand nombre sur une même zone. On pense à tous les usages de type maison connectée qui pourraient bénéficier de ce gain sans surcharger le réseau. La 5G c’est pour quand ? On aura compris que la 5G est encore à l’état d’ébauche, et en cours de tests. Concrètement, on entre dans une phase d’expérimentation, qui devrait se poursuivre jusqu’en 2019. Des initiatives tests devraient se multiplier sur cette période. Orange parle notamment de tests jusque mi 2019 en France, et compte bien couvrir au moins une ville à cette date. Le Design Reference 5G de Qualcomm C’est également en 2019 que devraient arriver les premiers terminaux compatibles 5G, sans doute équipés en partie d’un modem Qualcomm X50. On peut donc déduire qu’avant 2020, on ne verra pas de déploiement massif de la 5G, même s’il est possible que les early adopters puissent déjà en bénéficier. En attendant, l’échéance s’approche et la question du remplacement du matériel se pose. Franchement, si vous êtes arrivé en période de renouvellement, attendre la 5G début 2018 n’est pas nécessaire : on est encore trop loin du déploiement et avec trop d’incertitudes. Si vous comptez changer de mobile à la fin de l’année ou début 2019, en revanche, la réflexion commencera à s’imposer, selon la disponibilité des modèles et ce qu’ils apportent réellement. La patience est donc de mise, mais la technologie plus que prometteuse.
  17. Kagan a réalisé une étude dans les 14 plus importants marchés européens afin de déterminer quelle serait la taille du marché de la SVOD en 2022. 61 millions d'abonnés en 2022 L'étude de Kagan estime qu'en ce qui concerne les pays suivants : le Danemark, la Finlande, la France, l'Allemagne, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l'Espagne, l'Espagne, la Suède, le Royaume-Uni, la Pologne et la Russie, le nombre des abonnés passera de 39,3 millions en 2017 à 60,8 millions en 2022, hors comptes promotionnels et bundles. Dans le même temps, le chiffre d'affaires du marché devrait grimper de 74% à 5,3 milliards d'euros. Cette très forte croissance s'explique principalement par la présence d'acteurs internationaux présents dans tous les pays étudiés : Netflix et Amazon Prime Video, mais aussi de plusieurs services OTT comme HBO et Showmax, sans oublier les acteurs locaux comme Now TV (Sky) ou MaxDome (Prosieben). Netflix domine le marché européen Hormis trois pays (Allemagne, Pologne et Russie), Netflix arrive en tête des services de SVOD. En Allemagne, c'est Amazon Prime Video qui arrive en tête. Et c'est au Royaume-Uni que l'on trouve le plus grand nombre d'abonnés à une offre de SVOD. Kagan pense que cette tendance se poursuivra au cours des cinq prochaines années. La France adopte la SVOD Kagan prévoit que la France, actuellement 4ème au classement, s'empare de la troisième place dès fin 2019. Actuellement, le marché français affiche un taux de pénétration de 10,3% dans les foyers équipés de très haut débit selon Kagan, à comparer aux 45,1% de pénétration aux Pays-Bas. Dans les pays de l'Est, les offres locales gardent le leadership face aux plateformes internationales. Mais la zone géographique la plus dynamique pour la SVOD est celle des pays nordiques : le Danemark, la Norvège et la Suède affichent les taux de pénétration les plus élevés, allant de 76,2% à 86,1%. Kagan explique cette performance par le pourcentage élevé d'anglophones dans ces 3 pays ainsi qu'à des revenus supérieurs à la moyenne européenne. Derrière les pays nordiques, on trouve le Royaume-Uni avec 59% de pénétration, devançant l'Allemagne et la France. Le succès de la SVOD en fonction d'un indice d'abordabilité Dernier point, Kagan a mis en place un indicateur d'abordabilité de la SVOD dans les pays européens basé sur la prise en compte du pouvoir d'achat de chaque pays et du prix d'un abonnement SVOD. Selon Kagan, bien que le Danemark ait le coût mensuel moyen d'abonnement à la SVOD le plus élevé (environ 11 euros), c'est au Portugal que les services de SVOD sont les moins abordables, avec un indice de 0,4%. C'est la Russie qui affiche l'indice d'abordabilité le plus faible à 0,06%. La France ne s'en sort pas spécialement bien avec un taux proche de 0,3%, moins performant que celui de nos voisins allemands et anglais. Ce qu'il faut retenir de l'étude de Kagan, c'est que le marché de la SVOD européen a un potentiel très important et que face aux géants américains, les acteurs locaux devront se battre pour gagner des parts de marché. En effet, dans un marché qui va gagner plus de 21 millions d'abonnés en 5 ans, soit plus de 4 millions de nouveaux adeptes par an, il y a forcément de la place pour les plateformes locales, à condition que leur offre de programmes et leurs moyens marketing soient à la hauteur de ceux de leurs concurrents internationaux. Pascal Lechevallier pour Digital Home Révolution | Samedi 17 Février 2018
  18. Quand il s’agit des ventes de smartphones, tous les regards sont tournés vers Apple et Samsung. Et pour cause, ce sont les deux entreprises qui dominent ce secteur. Pour ce quatrième trimestre (Q4) de l’année 2017, l’entreprise de recherche Strategy Analytics a publié des statistiques concernant les ventes de smartphones. Comme on pouvait s’y attendre, Apple et Samsung se retrouvent largement en tête du marché. Pour ce dernier trimestre de l’année qui vient de s’écouler, Strategy Analytics annonce que le prix moyen des smartphones a augmenté en passant de 255 dollars en 2016 à 300 dollars en 2017. Cette tendance peut s’expliquer par le fait qu’au lieu de miser sur les grands volumes de vente, les entreprises préfèrent augmenter le prix des smartphones en raison de la récente baisse des volumes de vente. Avec ces prix en hausse, Apple s’en sort avec un chiffre record de 51 % des parts de vente globales des smartphones sur ce trimestre. Cela signifie qu'un peu plus de la moitié des smartphones vendus dans le monde était des iPhone. Traduit en termes financiers, la firme de Cupertino a encaissé 61,4 milliards de dollars pendant cette période contre 54,2 milliards au même trimestre de l’année 2016. En partie, Strategy Analytics attribue cette performance à la forte demande de l’iPhone X pendant les fêtes de fin d’année. À la suite d’Apple, nous avons le Sud-Coréen Samsung qui a obtenu sur ce trimestre un chiffre d’affaires de 18,9 milliards de dollars contre 16,2 milliards au quatrième trimestre de l’année d’avant. Au niveau mondial, Samsung a pu occuper pour ce trimestre achevé 15,7 % de part de marché. Et d’une année à l’autre, ces dernières performances représentent une croissance de 14 % pour le chiffre d’affaires de l’entreprise. Pour Strategy Analytics, l’entreprise sud-coréenne a pu atteindre cet objectif en s’appuyant sur ses produits phares comme le Galaxy Note 8 et le Galaxy S8, ainsi que des volumes de vente limités des smartphones bas de gamme sur ses principaux marchés asiatiques tels que la Chine. En plus de ces explications, l’entreprise de recherche ajoute que tout comme Apple, Samsung aurait gonflé les prix de ses appareils en 2017. Ainsi, sur l’année 2017, l’entreprise aurait augmenté ses prix de 21 % en moyenne pour atteindre les 254 dollars dans ce dernier trimestre. Si pour certaines personnes, c’est une honte pour Samsung de pratiquer une telle stratégie, il est bon de savoir que le prix de vente moyen des smartphones d’Apple environne les 800 dollars. C’est presque trois fois plus élevé que la moyenne des prix des smartphones dans toute l’industrie, souligne Strategy Analytics. L’on n’est donc pas étonné qu’Apple puisse engranger de tels bénéfices année après année et en dépit des volumes des ventes qui peuvent baisser. Derrière Apple et Samsung, nous avons Huawei, le fabricant chinois de smartphones qui s’est proclamé l’Apple killer. Pour ce dernier trimestre de l’année 2017, Huawei a réalisé un chiffre d’affaires de 8,4 milliards de dollars contre 7,2 milliards pour le même trimestre de l’année 2016. Parmi ces trois entreprises, Huawei est celle qui a le prix de vente moyen des smartphones le plus bas. Selon Strategy Analytics, ce prix s’élève à 205 dollars. En termes de part de marché, l’entreprise a pu occuper 7,0 % de part au niveau mondial. Pour Strategy Analytics, si Huawei souhaite accroitre ses revenus dans le futur, l’entreprise devrait chercher à grappiller des parts de marché dans le secteur des smartphones haut de gamme aux États-Unis. En mettant côte à côte les performances réalisées par ces trois entreprises sur ce dernier trimestre, l’on note qu’Apple a généré trois fois plus de revenus avec les ventes de ses smartphones que son plus proche rival Samsung et sept fois plus que Huawei. Cela est énorme et pourrait encore s’accentuer si la tendance est maintenue. Les prochaines séries Note 9 et S9 de Samsung pourront-elles faire pencher la balance ? Apple se laissera-t-elle faire sans riposter ? Source : Strategy Analytics
  19. L'année dernière, dans le cadre de la mise à jour Fall Creators, Microsoft a annoncé l'arrivée de Windows 10 Pro for Workstations. Il s'agit d'une nouvelle édition de Windows 10 Pro optimisée pour les stations de travail et donc conçue pour répondre aux besoins des utilisateurs avancés qui déploient leurs machines dans des scénarios exigeants et critiques. Microsoft a livré cette édition de Windows 10 avec un large éventail de fonctionnalités spéciales, comme le Resilient File System (ReFS). Successeur du système de fichiers NTFS, le ReFS a été conçu pour optimiser la disponibilité des données, s’adapter efficacement aux jeux de données volumineux sur diverses charges de travail et garantir l’intégrité des données grâce à sa capacité de résilience face aux endommagements. ReFS est également conçu pour la tolérance aux pannes, c'est-à-dire pour continuer à fonctionner, éventuellement de manière réduite, au lieu de tomber complètement en panne, lorsque l'un de ses composants ne fonctionne plus correctement. En dehors de ce système de fichiers, Windows 10 Pro for Workstations fournit aux applications et données les plus exigeantes les performances requises avec les modules de mémoire non volatile (NVDIMM-N). Il permet également un partage de fichiers plus rapide. Cette édition supporte en effet le partage de fichiers basé sur le protocole SMBDirect, ce qui permet un débit élevé, une faible latence et une faible utilisation de l’unité centrale, lors de l'accès aux partages réseau. À tout cela, s'ajoute encore une prise en charge matérielle étendue. Les utilisateurs pourront exécuter Windows 10 Pro for Workstation sur des machines avec jusqu'à 4 CPU (la limite avant cela étant de 2 CPU) et ajouter jusqu'à 6 To de mémoire (la limite étant de 2 To). Bref ! De quoi ne pas laisser indifférents les utilisateurs avancés ayant besoin d'un maximum de puissance pour des applications de simulation, de modélisation et de rendu 3D, de calculs statistiques et financiers, ou autres applications qui nécessitent beaucoup de mémoire et une grande puissance de calcul. Avec la Redstone 4 qui sera disponible le mois prochain, Microsoft va encore renforcer les puissances des machines tournant sous l'édition de Windows 10 pour les stations de travail, avec une nouvelle option d'alimentation : Ultimate Performance. Avec Windows, Microsoft dit avoir développé des domaines clés où les compromis de performance et d'efficacité sont faits dans le système d'exploitation. « Au fil du temps, nous avons rassemblé une série de paramètres qui permettent au système d'exploitation de régler rapidement le comportement en fonction des préférences, de la politique, du matériel sous-jacent ou de la charge de travail de l'utilisateur », explique le géant du logiciel. Mais « les charges de travail exigeantes sur les postes de travail nécessitent toujours plus de performance. » Par conséquent, « dans le cadre de nos efforts pour fournir la performance maximale absolue, nous introduisons une nouvelle option d'alimentation appelée Ultimate Performance », a annoncé Microsoft dans un billet de blog consacré aux nouveautés dans la dernière build de Windows 10. D'après Microsoft, cette nouvelle option d'alimentation s'appuie sur le mode « Hautes performances » actuel et va plus loin en éliminant les microlatences associées aux techniques affinées de gestion de l'énergie. Le mode d'alimentation Performances ultimes peut être activé par les constructeurs sur de nouveaux systèmes, ou par les utilisateurs eux-mêmes. Pour ce faire, il suffit d'aller dans le Panneau de configuration > Matériel et audio > Options d'alimentation. Microsoft précise que tout comme les autres stratégies d'alimentation de Windows, le contenu de la stratégie Performances ultimes peut être personnalisé. Il faut aussi noter que puisque le nouveau mode d'alimentation est axé sur la réduction des microlatences, il peut y avoir un impact direct sur le matériel et une consommation d'énergie plus élevée que le mode équilibré par défaut. Le mode d'alimentation Performances ultimes n'est pas non plus disponible actuellement sur les systèmes alimentés par batterie. Blog Windows
  20. Maintenant, la santé ? Le géant du web Amazon, qui vend déjà des médicaments sans ordonnance, pourrait vouloir vendre des médicaments sur ordonnance et fournir les hôpitaux en matériel médical. Après la vente en ligne, les services informatiques, l'alimentation... Amazon s'attaque désormais à la santé, dernière illustration de la stratégie de croissance tous azimuts voulue par son fondateur Jeff Bezos, dont les ambitions semblent sans limites. A sa création il y a presque 24 ans, Amazon était simplement un libraire en ligne. Maintenant, le site vend désormais à peu près de tout, de la couche culotte à la combinaison de plongée en passant par les paquets de biscuits. Un credo : baisser les prix Mais ses activités vont bien au-delà du e-commerce : il ne cesse de se diversifier dans des secteurs souvent très différents ("cloud", streaming vidéo, télés et enceintes connectées, assistant virtuel Alexa etc.). Avec, toujours, l'ambition de bouleverser des pans entiers de l'économie, au grand dam des acteurs traditionnels, obligés de combattre les offensives du mastodonte de Seattle (nord-ouest des Etats-Unis), qui a un credo : baisser les prix. "Amazon a apporté à beaucoup de secteurs de la distribution la transparence des prix et la commodité", résumaient cette semaine dans une note les analystes de S&P Global Ratings. "Son modèle d'e-commerce a déplacé les attentes des consommateurs et leur comportement. Les distributeurs traditionnels sont à des étapes différentes d'adaptation à ce nouveau paysage et tous n'y parviennent pas", ajoutaient-ils. En 2017, Amazon a ciblé l'alimentaire, en rachetant, à la surprise générale, la chaîne de supermarchés bio Whole Foods, qui lui permet de disposer de points de vente physiques et de relais-colis. "Méthodique et réfléchi" Désormais, c'est à la santé que s'intéresse de près le groupe de Jeff Bezos, en raison de l'explosion de ses coûts aux Etats-Unis. Cela donne déjà des sueurs froides au secteur, surtout si, comme le pensent certains analystes, Amazon pourrait in fine vouloir vendre des médicaments sur ordonnance. Le groupe a annoncé fin janvier une alliance avec le milliardaire Warren Buffet et Jamie Dimon, PDG de JPMorgan Chase, pour créer un système de protection sociale, qui concernerait dans un premier temps leurs employés respectifs, soit plus d'un million de personnes. Selon le Wall Street Journal cette semaine, Amazon, qui vend déjà des médicaments sans ordonnance, souhaiterait aussi devenir fournisseur de matériel médical pour les hôpitaux. "Je pense que Bezos est méthodique et réfléchi. Le système de santé américain est mûr pour une réforme, en raison de l'explosion des coûts dans tous les secteurs : assurance, soins, médicaments et matériel" médical, relève Patricia Orsini, analyste au cabinet eMarketer. "De la même façon que pour toutes les autres industries dans lesquelles Amazon est entré, Bezos prévoit des alternatives moins chères et des services fluides qui pourraient, à terme, rapporter beaucoup d'argent", poursuit-elle. La santé, un marché complexe Même si la santé est un marché très complexe parce que très encadré, Amazon pourrait donc tenter d'y appliquer les recettes qui ont fait son succès depuis ses timides débuts au milieu des années 90 : tirer les prix vers le bas et proposer des livraisons rapides et fiables grâce l'envergure de son réseau logistique. Et même si nul ne connaît ses intentions exactes, "ne sous-estimons jamais quoi que ce soit de potentiellement perturbateur (économiquement) dans lequel Amazon est impliqué", notent les analystes de Barclays. D'autant que Jeff Bezos a déjà démontré qu'il avait souvent un coup d'avance, par exemple avec son assistant vocal Alexa, intégré dans ses enceintes connectées Echo dès 2014, un marché aujourd'hui en plein essor qu'il domine largement. Il est aussi leader mondial de l'informatique en nuage, le "cloud", avec sa division AWS lancée en 2006. "Cash-machine" Les activités d' Amazon sont "complexes" et "ont évolué à travers beaucoup d'initiatives différentes" dont "certaines auront du succès et d'autres non", note Robert Shulz, analyste spécialiste d' Amazon chez S&P. Mais Amazon, véritable "machine à cash", peut se le permettre. "Leur approche, c'est la croissance de l'activité" même si cela signifie qu'ils dépensent énormément pour grossir, poursuit M. Shulz, rappelant que le groupe ne paie pas, par exemple, de dividendes à ses actionnaires. Et malgré sa puissance, Amazon a jusqu'ici réussi à ne pas attirer l'attention des autorités de la concurrence. Le succès d' Amazon vaut au discret Jeff Bezos, également propriétaire du quotidien Washington Post, le surnom de "perturbateur-en-chef" et d'être désormais l'homme le plus riche du monde. Mais cela confère aussi à son groupe une image de rouleau compresseur responsable des déboires du secteur de la distribution traditionnelle aux Etats-Unis et dans d'autres pays. Sans compter sa réputation d'imposer des conditions de travail pénibles dans ses entrepôts de façon à réduire les coûts au maximum, ou encore, comme d'autres géants technologiques américains, de pratiquer allègrement l'optimisation fiscale. Le Télégramme
  21. Bonjour, Et on continue... 8 réponses à nos questions sur le conflit opposant TF1 à Orange et Free. TF1 et les opérateurs Orange et Free s’affrontent depuis quelques jours, et la diffusion des chaînes du groupe est ou commence à être coupée. Mais qu’est-ce qu’il se passe ? Voici toutes les réponses que vous cherchez. Depuis quelques jours, les relations entre le groupe privé TF1 et les opérateurs Orange et Free s’enveniment. Conséquence ? Les chaînes diffusées par le groupe et services qu’il propose disparaissent petit à petit des Livebox et Freebox à travers la France. Entre propos percutants et petites feintes discrètes, on peut voir les opérateurs rebondir très rapidement sur la question et monter au créneau. Mais que se passe-t-il vraiment ? Pour que personne ne soit perdu dans ce conflit risquant de durer encore des semaines, voici une liste de réponses aux questions revenant le plus souvent concernant l’affaire. Quelles relations entre les groupes TV privés et les opérateurs ? Retrouver les chaînes de groupes télévisuels comme TF1 ou même M6 sur une box internet comme les Livebox d’Orange ou les Freebox de Free n’est pas une chose magique. Pour que la diffusion se fasse, les groupes TV signent avec les opérateurs des accords de distribution, contrats établis sur une ou plusieurs années encadrant la diffusion. Dans le cadre d’internet, les groupes TV s’occupent de la diffusion mais également des services associés, et les opérateurs en deviennent les distributeurs. Ainsi, un accord de distribution est créé et intègre autant la diffusion du direct que les services type plateforme de replay, de VOD, ou même certains événements particuliers. Ils peuvent aussi bien concerner une chaîne spécifique que plusieurs chaînes détenues par un même groupe. Ces ventes se font généralement en pack, comme « définition UHD + replay » par exemple, analogues aux abonnements que peuvent faire les consommateurs sur le câble ou le satellite. Quelle est la source du conflit TF1 et Orange / Free ? Les accords de diffusion entre les opérateurs et le groupe TF1 arrivaient à échéance au début de l’année 2018, forçant la tenue d’une renégociation entre les entités. TF1 a toutefois opéré un petit changement cette année qui n’a pas nécessairement plu à tous. Auparavant, l’accord de distribution était simple : la diffusion de ses chaînes en clair (accessibles également par la TNT) était gratuite, tandis que le replay, le retour en arrière et tous les services interactifs devaient être achetés par les opérateurs. Sur ces dernières renégociations, le nouveau patron du groupe TF1, Gilles Pélisson, a estimé que les opérateurs devaient désormais également payer la diffusion des chaînes, celles-ci représentant selon lui un produit d’appel fort pour les abonnés. Bouygues Telecom, filiale de Bouygues au même titre que TF1 d’ailleurs, a accepté ces conditions et signé son nouvel accord de distribution le 30 janvier pour un montant inconnu. SFR a lui aussi accepté ces conditions, pour une somme d’un peu plus de 10 millions d’euros selon Le Monde, qui lui permet — au même titre que Bouygues Telecom — d’accéder à de nombreux services comme la diffusion 4K de certains programmes (notamment la Coupe du Monde) ou le start over, en prime des chaînes en clair bien sûr. Pour Orange et Free, la situation est différente pour une raison simple : les tarifs pratiqués pour ces accords se basent sur une rémunération par abonné. Orange et Free étant les deux opérateurs ayant le plus d’abonnés en France sur l’internet fixe et les offres triple play, les prix grimpent en flèche. Selon Le Figaro, la demande initiale du groupe TF1 à Orange s’élevait tout de même à 80 millions d’euros. Aujourd’hui, on parle plutôt de 20 millions d’euros, une offre toujours refusée par Orange. À l’heure actuelle, aucun accord n’a été trouvé entre les différents partis. Les acteurs se mènent une bataille avant tout médiatique, afin de pousser les uns et les autres à revoir leur position à la table des négociations. Quels chaînes et services disparaissent des Livebox et Freebox ? Le groupe TF1 a d’ores et déjà suspendu l’accès à son service de replay aux Livebox, ayant un contrôle plus pointu de l’accès à ces services. Pour ce qui est du direct, la situation est plus compliquée : le flux de diffusion étant le même pour tous, TF1 a été obligé d’assigner en justice Orange afin de le forcer à ne plus proposer ses chaînes en clair en direct. Plus précisément, ce sont ces chaînes, proposées par le groupe TF1, qui disparaissent ou vont être amenées à disparaître sur les Livebox et Freebox : TF1 TMTC TFX (ex NT1) TF1 Séries Films (ex HD1) LCI Si les Freebox sont dans l’immédiat moins concernées que les Livebox, c’est tout simplement parce que l’accord de distribution passé entre Free et le groupe TF1 n’est pas encore arrivé à terme. Nous n’avons pas de date précise, mais cela ne saurait tarder. Si rien ne bouge d’ici là, alors les mêmes mesures seront appliquées. Quelle serait la solution ? Ce conflit n’a qu’une solution : que les acteurs s’entendent sur une somme. Si l’opinion publique est actuellement lourdement mise à contribution, c’est simplement pour qu’une entité plus faible soit désignée et poussée à plier à la table des négociations. Les groupes en question étant de fortes têtes, c’est là — semble-t-il — la seule solution trouvée à ce point de leurs discussions. Pour l’utilisateur, la solution au problème est assez simple. Qu’il s’agisse de continuer de profiter de la chaîne par internet ou de repasser par ce bon vieux signal numérique terrestre, les moyens de contourner ces chamailleries sont nombreux : nous avons dédié un dossier à la question. Est-ce que les chaînes resteront coupées ? Plus le temps passe, et plus il est difficile de répondre un simple « non » à cette question. Dans les faits, Gilles Pélisson n’a pas tort : les chaînes du groupe TF1 sont un produit d’appel pour les opérateurs, qui attirent de nouveaux abonnés en les ayant dans leurs offres. Ce qu’il ne précise pas est que la part des spectateurs de la chaîne passant par internet pour la regarder est elle aussi toujours plus importante, faisant que le groupe ne peut décemment pas se passer de ces yeux tournés vers ses publicités. Selon les chiffres fournis par le CSA pour le deuxième trimestre 2017, 54% des foyers français reçoivent la TV par l’ADSL, le câble ou la fibre. Une augmentation de 5% comparativement à début 2015. En parallèle, la réception hertzienne (par TNT) ne fait que chuter, représentant aujourd’hui moins d’un quart de la population. Aussi, il y a fort à parier que TF1 et les derniers opérateurs finissent par collaborer, et que la situation se stabilise très rapidement. Le CSA s’est même proposé d’aider en ce sens. Cependant… il faut rappeler une tendance : l’accès direct à la diffusion sur internet, sans passer par la TNT ni même une box internet, ne cesse de croître sur ces dernières années en suivant l’évolution des habitudes de consommation des utilisateurs. Avec la croissance des ordinateurs, smartphones et tablettes, mais aussi des téléviseurs connectés, les acteurs intermédiaires tendent petit à petit à s’effacer pour n’être plus qu’une considération des populations vieillissantes. TF1 vaut-il vraiment le coup ? La question revenant le plus de notre communauté est véritablement celle-ci : ça vaut vraiment le coup de conserver TF1 ? Une raillerie que nous avons aussi été nombreux à faire au bureau, rares étant les membres de la rédaction à consulter encore la télévision. Il ne faut toutefois pas oublier que nous ne représentons pas le français moyen, loin de là. Nos parents, grands-parents et de nombreuses familles en France continuent de regarder la télévision traditionnelle, et TF1 est tout simplement la plus grande chaîne française. En 2017, selon les chiffres de Médiamétrie pour la France, la chaîne prenait la tête du classement avec 20% des parts d’audience, suivi de France 2 à 13%. Son concurrent privé M6 prend ensuite la troisième place à 9,5% de PDA. Le groupe TF1 en lui-même connaît également une belle croissance, ayant enregistré un bénéfice net de 136,1 millions d’euros sur l’année 2017 et une croissance de 3% de son chiffre d’affaires comparativement à l’année précédente. Au total, les chaînes du groupe prennent 27,7% de parts d’audience. Autant dire qu’il ne s’agit pas là d’un acteur que l’on peut facilement ignorer. On aura une baisse de la redevance ? L’autre question revenant le plus. La contribution à l’audiovisuel public (également nommée redevance audiovisuelle) payée tous les ans en même temps que la taxe d’habitation, sert à financer les chaînes du service public. TF1 est une chaîne privée. À ce titre, elle n’est pas financée par la redevance mais bien intégralement par la publicité. Elle n’entre donc pas une seule seconde dans la considération de l’audiovisuel public. Quels sont mes droits en tant que consommateur ? Les opérateurs prévoient dans leurs conditions générales d’abonnement que la liste des chaînes et des services est amenée à évoluer au fil du temps. Se faisant, il est impossible de réclamer la moindre réduction du prix de l’abonnement suite à la disparition des chaînes du groupe TF1. Ceci étant, un changement unilatéral a été fait sur votre offre. Ce changement pourrait motiver une résiliation sans frais d’un abonnement sous engagement de 12 ou 24 mois, grâce à l’article L224-33 du Code de la consommation. Si nous ne pouvons certifier que l’article s’applique dans ce cadre très particulier, il s’agit d’une piste à étudier si vous souhaitez résilier sans frais votre abonnement.
  22. McDonald’s propose pour l’achat d’un menu d’accéder en streaming ou de télécharger une saison entière parmi un choix de 50 séries afin de s’adonner aux joies du binge watching. Pour faire plaisir à ses clients, particulièrement ceux qui sont passionnés de série, la chaîne de fast-food McDonald’s a décidé d’offrir des séries en téléchargement pour l’achat d’un menu. Pour votre santé, mangez devant la télé Depuis le 16 février et jusqu’au 9 mars 2018, McDonald’s propose à ses clients qui achètent un menu Maxi Best Of une saison complète de leur série préférée (ou d’une qu’ils souhaitent découvrir). Pour assurer la promotion de cet élan de générosité, l’enseigne de fast-food a réalisé trois courts métrages qui s’intitulent Le Test, Vendredi Soir et Les Chevaliers. Ces vidéos mettent l’accent sur les Cliffhanger qu’on retrouve régulièrement dans les séries, à la fin d’une saison ou d’un épisode. La fin de chaque court-métrage affiche le message principal de cette campagne de communication : « Un épisode c’est bien, une saison intégrale c’est quand même mieux ». Pour ceux qui veulent manger leur burger tranquillement devant la télévision ou l’écran d’ordinateur (c’est plus compliqué avec un smartphone ou une tablette, l’écran risque de se salir), vous aurez le choix parmi 50 séries dont How I Met You Mother, Heroes, Preacher, Empire, Grimm, Better Call Saul, Breaking Bad ou encore le Petit Prince, Tintin, Babr, Boule & Bill, Trotro, Mike Le Chevalier, etc. pour les plus jeunes. Streaming ou téléchargement Après avoir acheté un menu Maxi Best Of ou Signature by McDonald’s, vous obtenez un code de téléchargement à utiliser sur le site de Rakuten TV. Il ne vous reste plus qu’à sélectionner la série de son choix dans la liste proposée. La série peut ensuite être visionnée en streaming ou téléchargée. Le site Rakuten TV est accessible sur de nombreux devices : Mac, PC, iOS, Android mais également sur les TV connectées de toutes les marques et sur Xbox 360, Xbox One et Chromecast. Chaque code de téléchargement est valable jusqu’au 8 avril. Cela rappelle l’époque où des DVD étaient offerts par McDonald’s il y a une petite dizaine d’années, sauf que les films ont été remplacés par les séries pour surfer sur la vague du binge watching. Finalement, les technologies évoluent mais le principe reste le même. Source
  23. Désactivez l’IPv6. Les problèmes de latence vidéo (mais pas seulement) des abonnés Free sont visiblement dus au protocole IPv6. Le désactiver dans son espace Freebox permet ainsi de retrouver des débits plus rapides et de profiter de Netflix normalement. Vous êtes abonné(e) Free et vous vous arrachez les cheveux depuis un moment face au débit très lent de connexion sur des services comme Netflix (sur lequel l’opérateur vient d’enregistrer sa pire performance mensuelle) ? Bonne nouvelle : plusieurs internautes ont trouvé une solution pour résoudre ce problème. Comme le rapporte Univers Freebox, les témoignages victorieux se succèdent en provenance d’abonnés qui ont désactivé le protocole réseau IPv6. Pour certains, le changement est plus que conséquent puisqu’ils passent de moins de 1 Mb/s à plus de 100 Mb/s, quand d’autres, qui plafonnaient à 10 ou 11 Mb/s enregistrent désormais un passage à 21 Mb/s. L’explication s’avère d’autant plus logique que Free recourt particulièrement à l’IPv6. Pour pouvoir revisionner des vidéos sans latence, il faut donc se rendre dans votre espace abonné Free pour désactiver ce protocole et lui en préférer un autre, comme l’IPv4.
  24. VIDEO. Le chanteur Drake distribue près d'un million de dollars à des inconnus dans un clip Le rappeur canadien a révélé le (généreux) clip de son nouveau tube "God's Plan". Le chanteur Drake, le 26 juin 2017 à New-York (Etats-Unis). (MICHAEL LOCCISANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP) franceinfoFrance Télévisions Mis à jour le 17/02/2018 | 11:26 publié le 17/02/2018 | 10:24 LA NEWSLETTER ACTUNous la préparons pour vous chaque matin il y a 1 heure Après ses propos polémiques diffusés dans "Quotidien", Wauquiez s'est excusé auprès de Sarkozy Drake n'a pas lésiné sur les moyens. Vendredi 16 février, le rappeur canadien a dévoilé le clip de son nouveau tube : God's Plan (Le plan de Dieu). Un message d'introduction indique que le budget de la vidéo de 996 631 dollars... a été intégralement distribué à des inconnus croisés dans la rue. Dans le clip, on voit le rappeur dans un supermarché annoncer que tout ce que prendront les clients leur sera offert. Il remet aussi un chèque de 50 000 dollars pour payer les frais de scolarité d'une jeune femme. On le voit aussi distribuer des liasses de billets dans la rue, provoquant les pleurs des passants. Près de 5 millions de vues en moins de 24 heures Un acte de générosité qui a déjà fait exploser les compteurs de la vidéo. Elle cumule à près de 5 millions de vues dès le lendemain de sa publication. Mais l'idée n'est pas nouvelle. Le groupe de pop punk américaine Blink-182 avait déjà distribué des cadeaux de la même façon pour son clip The Rock Show en 2001.
  25. échange contre 206 SW peu roulée..... mais celle ci, je vous l'ai déjà faite !!! Merci @James13
  26.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×