Aller au contenu

À propos de ce club

Le meilleur du rugby !!!

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. Bonjour a tous, voici les matchs de ce week-end
  3. Bonsoir a tous, Voici les résultats du week-end
  4. Bonsoir a tous , Bon match a tous les amateurs de rugby
  5. Suivez Colomiers-Béziers Pro D2 - 24e journée de Pro D2 partir de 14h15 sur Eurosport2 Pour cette 24e journée, Colomiers (7e) reçoit Béziers (6e). Les Columérins, qui n'ont qu'un point d'écart avec les Héraultais, restent sur deux défaites consécutives et tenteront tout pour devancer leurs adversaires du jour. Le vainqueur du match prendra une bonne option pour la phase finale à seulement 7 journées de la fin du championnat. A l'aller, Béziers s'était imposé 22-19.
  6. Bonjour a tous, Bon match a tous les amateurs de Rugby
  7. Le Tournoi qui débarque à Marseille, un match sous tension pour sortir d'une spirale négative, la der de Parisse dans les Six Nations en France, une nouvelle ligne d'attaque bleue : les raisons sont nombreuses de regarder ce France-Italie (vendredi, 21h00). Partager sur Facebook Tweeter Google+ 10 partages Sergio Parisse sera l'une des attractions du match. (Cavaliere Emiliano/Presse Sports) Marseille : le Tournoi pour l'histoire Un match des Six Nations hors du triptyque Parc des Prince-Colombes-Stade de France ? C'est une première. Mis à part Pershing en 1924 pour une bonne et simple raison : le stade de Colombes, inondé, ressemblait à une rizière. France-Italie à Marseille est une promesse de campagne du candidat Bernard Laporte. C'est aussi la certitude d'avoir une enceinte quasi pleine (67 000 spectateurs mais il reste encore des billets à vendre) alors que le Stade de France (81 000 places) aurait une fois de plus sonné creux. Le moment est historique : espérons juste que le XV de France saura se hisser à la hauteur de l'événement. Le match de la peur bleue Jamais France-Italie n'a été autant sujet à inquiétude. L'Italie va-t-elle enfin battre la France à domicile dans le Tournoi ? La réponse n'a jamais été aussi proche du «oui» tant les Tricolores du capitaine Guirado paraissent tétanisés de crainte, celle de mal faire. L'Italie a déjà et à trois reprises battu la France. Preuve que ce n'est pas impossible... La première fois, c'était à Grenoble, en match amical (40-32), le 22 mars 1997. La deuxième fois - une première dans le Tournoi – à Rome, le 12 mars 2011 (22-21), défaite qui coûta à Marconnet, Thion, Jauzion et Chabal leur place en Coupe du monde cinq mois plus tard. La troisième fois, c'était deux ans plus tard et toujours à Rome dans le Tournoi (23-18), sous l'ère Saint-André. La menace se rapproche... D'un drop foiré, il y a deux ans Février 2016. Stade de France. Pour le début de l'ère Guy Novès débarquent les Italiens. En toute fin de match, le score est de 23-21 en faveur des Tricolores commandés pour la première fois par leur talonneur, le Toulonnais Guilhem Guirado. La Nazionale domine et se rapproche de l'en-but français. Son capitaine, Sergio Parisse, se place en position de drop. S'il marque, il entre et l'Italie avec lui dans la légende. Mais le troisième-ligne centre du Stade Français dévisse son tir et le XV de France l'emporte in extremis. Se rapproche le moment où la Nazionale fera tomber le XV de France dans le Six Nations, sur ses terres. Sergio Parisse, dernier tour d'honneur Justement, parlons-en, de Sergio Parisse... L'un des plus grands numéro 8 du monde. Né en Argentine, international italien, sa gestuelle est digne de celle d'un basketteur NBA. Son impact sur ses partenaires, et aussi sur les arbitres, est aussi important que ses inspirations dans le jeu. Derrière McCaw (148), Gregan (139), O'Driscoll (133) et Mealamu (132), il compte avant ce match 131 sélections. Dont 83 en tant que capitaine. Si le record de McCaw (110 fois capitaine) est inatteignable, Sergio Parisse (34 ans) compte bien d'ici peu dépasser O'Driscoll (84 capitanats). Des trois-quarts pour oser Après la virée alcoolisée et les frasques nocturnes d'Edimbourg, les noms de certains Tricolores ont été gommés des tablettes des sélectionneurs, laissant la porte ouverte à une nouvelle ligne de trois-quarts formée par Hugo Bonneval, Benjamin Fall, Mathieu Bastareaud et Rémi Grosso. On ne sait pas si ces joueurs, autour de Geoffrey Doumayrou, sont vraiment complémentaires, mais plane un air de renouveau. L'occasion pour les attaquants français de montrer enfin ce qu'ils savent faire, pour peu qu'ils parviennent à se libérer du carcan dans lequel semble s'enfermer ce XV de France. Une victoire française, enfin ? Quatre défaites face à l'Afrique du Sud, une devant l'Irlande, l'Ecosse et la Nouvelle-Zélande (sans compter le match de Lyon), un résultat nul face au Japon : cette spirale négative de huit rencontres sans le moindre succès pèse dans les esprits. Il est temps que le XV de France ouvre son compteur de victoire plutôt que de plomber encore davantage une série qui commence à faire vraiment désordre et place la France dans le peloton des nations de deuxième ordre.
  8. Bonjour a tous voici les matchs de ce week-end Bon match a tous
  9. XV de France : subtiles substitutions pour affronter l'Écosse Outre les trois blessés, Jacques Brunel n'a apporté que trois retouches au quinze de départ battu sur le fil par l'Irlande, il y a une semaine. « Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. » Il y a quelque chose de verlainien dans la deuxième composition d'équipe de Jacques Brunel. Au-delà des trois blessés de la semaine dernière, Matthieu Jalibert (genou), Kevin Gourdon (cheville) et Antoine Dupont (genou), respectivement remplacés par Lionel Beauxis, Marco Tauleigne et Baptiste Serin (sur le banc), le nouveau sélectionneur tricolore n'a en effet apporté que de subtiles retouches au vaillant groupe battu dans le dernier souffle des arrêts de jeu (13-15), samedi. XV de France : Beauxis, Tauleigne et Doumayrou débuteront en Ecosse
  10. salut je suis pas un grand fan de rugby , mais je pense que la france est a un tournant la defaite face a l irlande est terrible et va laisser de belle trace j espere le contraire plus chauvin que moi y a pas le bleu blanc rouge je le porte toujours fier comme un coq!
  11. Dimanche (16h00), le XV de France affrontera l'Ecosse à Murrayfield. Après avoir perdu face à l'Irlande (13-15) en ouverture, les coéquipiers de Guilhem Guirado peuvent-ils décrocher à Edimbourg leur premier succès dans ce Tournoi des Six Nations ? La saison passée, au Stade de France, les Ecossais avaient attaqué de partout marquant deux essais aux Tricolores. (F. Faugere/L'Equipe) La défaite au-delà du temps réglementaire face à l'Irlande (13-15) était cruelle mais elle n'était pas illogique tant la domination de la verte Erin fut sans partage (68 % d'occupation et de possession). Dimanche, à 16h00, les Bleus du capitaine Guirado se déplacent au stade Murrayfield pour affronter l'Ecosse, devant son public. Le XV de France n'a pas gagné à Edimbourg depuis 2014. Peut-il obtenir une victoire ? Quel sera le résultat d'Ecosse-France à Murrayfield, dimanche ? Victoire française Victoire écossaise Résultat nul Sans opinion
  12. Pour affronter l'Irlande, Jacques Brunel a sélectionné six joueurs qui n'ont jamais porté le maillot de l'équipe de France. Mais cette situation n'est pas rare. Jacques Brunel a été nommé sélectionneur en décembre dernier. Samedi, au coup d'envoi de France-Irlande (17h45), deux des 15 joueurs présents sur le terrain joueront pour la première fois en équipe de France : Matthieu Jalibert (19 ans) et Geoffrey Palis (26 ans). Sur le banc, il y aura également quatre petits nouveaux : Adrien Pélissié (27 ans), Dany Priso (24 ans), Cedate Gomes Sa (24 ans) et Marco Tauleigne (24 ans). Comme Guy Novès Jacques Brunel a décidé de faire peau neuve dans sa composition, comme l'avait fait son prédécesseur Guy Novès il y a deux ans. En 2016, l'ancien toulousain avait sélectionné sept joueurs avec zéro sélection au compteur. Parmi eux, quatre étaient titulaires : Paul Jedrasiak, Sébastien Bézy, Virimi Vakatawa et Jonathan Danty ; et trois sur le banc : Camille Chat, Jefferson Poirot et Yacouba Camara. Voici les compositons
  13. quelle raclée pour Agen ce prendre 71 points du jamais vue !!!! http://www.sudouest.fr/2018/01/28/humilie-par-le-lou-le-sua-a-honte-4150095-8.php
  14. Bonjour a tous, Voici les résultats d'hier et les matchs d'aujourd'hui. Bon match a tous
  15. Sur cette journée, les victoires à l'extérieur paraissent très difficile....
  16. Matthieu Jalibert : «Je n'aurais jamais pensé avoir cette chance» A 19 ans, Matthieu Jalibert va découvrir l'équipe de France lors du Tournoi des Six Nations. L'ouvreur de l'UBB a livré ses premières impressions, mercredi. Partager sur Facebook Tweeter Google+ 38 partages Matthieu Jalibert espère ne pas décevoir Jacques Brunel. (S.Boue/L'Equipe) L'ouvreur de l'UBB, Matthieu Jalibert, a été sélectionné dans le XV de France pour préparer le Tournoi par son ancien entraîneur en Gironde, Jacques Brunel. A 19 ans, il n'a que 11 matches de Top 14 à son actif. «Jouer pour son pays, c'est un rêve de gosse pour tout joueur, le but ultime, a expliqué Matthieu Jalibert sur le site officiel de l'UBB. Quand j'ai commencé le rugby, je n'aurais jamais pensé avoir cette chance. En tout cas pas aussi rapidement.» Focus sur Matthieu Jalibert Jalibert n'est pas complexé pour autant: «Le sélectionneur me connaît bien, il m'a vu évoluer et c'est lui qui m'a lancé en Top 14. S'il pense que je suis prêt, alors à moi de ne pas le décevoir. Le fait que je sois jeune ne me met pas de pression supplémentaire, certes tout va vite pour moi mais je prends les choses comme elles viennent sans me prendre la tête. J'ai hâte de découvrir le niveau international.»
  17. Écarté du XV de France depuis plus de deux ans, Morgan Parra a été appelé par Jacques Brunel pour le premier match du Tournoi des Six Nations. Matthieu Jalibert (19 ans) figure également dans la liste du nouveau sélectionneur. Partager sur Facebook Tweeter Google+ 227 partages Vidéo suivante Rugby - Bleus : Brunel «On va partir sur des bases assez simples» Le 17 octobre 2015, le XV de France était corrigé par la Nouvelle-Zélande (62-13) en quarts de finale de la Coupe du monde. Depuis ce match, Morgan Parra (29 ans) n'a plus été rappelé en sélection. Il aura fallu que Guy Novès laisse sa place à Jacques Brunel pour que le joueur de Clermont fasse son retour chez les Bleus, comme l'a officialisé la première liste du nouveau sélectionneur, dévoilée ce mercredi en vue du prochain Tournoi des Six Nations (3 février - 17 mars). Le demi de mêlée aux 66 sélections, excellent depuis le début de saison avec l'ASM, épaulera un jeune ouvreur qui n'a pour l'instant que onze matches de Top 14 au compteur : Matthieu Jalibert, révélation de la saison à Bordeaux-Bègles. Comme nous l'avions annoncé, Brunel a choisi de faire le pari de sélectionner cet espoir de 19 ans plutôt que François Trinh-Duc, qui ne figure pas dans cette première liste, tout comme Louis Picamoles. Picamoles doit «montrer qu'il veut prétendre» aux Bleus «(Jalibert) a franchi les étapes depuis le début de saison, il est devenu expérimenté, a évolué dans plusieurs contexte, s'en est relativement bien sorti à chaque fois. (Le niveau international) est encore une autre marche, mais je pense qu'il a les capacités pour les franchir», a estimé Brunel. Picamoles, lui, doit «montrer qu'il veut prétendre de nouveau à l'équipe de France, qu'il fasse des prestations de grande qualité comme son potentiel l'autorise». Autres néophytes de cette liste : Félix Lambey (23 ans), le deuxième ligne du LOU, dont l'entraîneur des avants (Sébastien Bruno) et l'un de ses anciens coéquipiers (Julien Bonnaire) figurent parmi les adjoints de Brunel, mais aussi les piliers Dany Priso et Cedate Gomes Sa (24 ans). Le groupe convoqué par Jacques Brunel : Piliers: Eddy Ben Arous (Racing 92), Cedate Gomes Sa (Racing 92), Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles), Dany Priso (La Rochelle), Rabah Slimani (Clermont) Talonneurs: Camille Chat (Racing 92), Guilhem Guirado (Toulon), Christopher Tolofua (Saracens/ENG) Deuxième ligne: Arthur Iturria (Clermont), Paul Gabrillagues (Stade Français), Félix Lambey (Lyon), Sébastien Vahaamahina (Clermont) Troisième ligne: Yacouba Camara (Montpellier), Kevin Gourdon (La Rochelle), Anthony Jelonch (Castres), Wenceslas Lauret (Racing 92), Sekou Macalou (Stade Français), Marco Tauleigne (Bordeaux-Bègles) Demis de mêlée: Antoine Dupont (Toulouse), Maxime Machenaud (Racing 92), Morgan Parra (Clermont) Demis d'ouverture: Anthony Belleau (Toulon), Matthieu Jalibert (Bordeaux-Bègles) Trois-quarts centre: Mathieu Bastareaud (Toulon), Henry Chavancy (Racing 92), Geoffrey Doumayrou (La Rochelle), Rémi Lamerat (Clermont) Trois-quarts aile: Benjamin Fall (Montpellier), Teddy Thomas (Racing 92), Virimi Vakatawa (Racing 92) Arrières: Brice Dulin (Racing 92), Geoffrey Palis (Castres)
  18. Guy Novès saisit le conseil des prud'hommes Selon Midi Olympique, l'ancien sélectionneur du XV de France, Guy Novès, a décidé de saisir le conseil des prud'hommes. Guy Novès a été licencié le 27 décembre de son poste de sélectionneur. Selon les informations de Midi Olympique, Guy Novès a décidé de saisir le conseil des prud'hommes ce jeudi. L'ancien sélectionneur du XV de France a quitté son poste le 27 décembre. Une procédure de licenciement pour faute grave a été initiée par la Fédération contre lui et ses adjoints. «Je suis marqué le matin, le soir, la journée, explique l'ex-coach du Stade Toulousain au bi-hebdomadaire. Je suis marqué, oui, extrêmement. Je considère anormal ce qui m'arrive, après autant d'années de loyaux services auprès des gens pour lesquels je m'étais engagé. [...] Ce qui m'arrive aujourd'hui, la manière dont ça m'a été présenté et celle dont ça impacte ceux qui m'entourent... (il marque une pause) Non, je ne suis pas reparti du tout de l'avant.» Guy Novès : «Je le vis très mal»
  19. Ils sont près de 700 joueurs de rugby à avoir quitté leurs îles du Pacifique pour tenter de gagner leur vie en France. Le choc est si rude que bien des gaillards s'y perdent. L'association Pacific Rugby Players Welfare est là pour les aider. En ce dimanche 17 décembre, il fait encore nuit quand l'immense silhouette d'Henry Tuilagi surgit sur le parking du centre d'entraînement du Racing 92, au Plessis-Robinson. Le club des Hauts-de-Seine a prêté ses installations pour la journée à l'association Pacific Rugby Players Welfare (PRPW), dont l'ancien troisième-ligne des Samoa et de Perpignan est le référent en France. Traiteur à Villelongue-de-la-Salanque, en pays catalan, il doit préparer le repas pour les joueurs des îles de la région parisienne, Samoans, Fidjiens, Tongiens, Wallisiens, qui arriveront en fin de matinée, avec leurs familles. Census Johnston, pilier du Racing, est là aussi et sort du coffre de sa voiture trois cochons de lait et cinquante bananes ; puis c'est au tour du Wallisien Mika Tuugahala, ex-première-ligne des Ciel et Blanc, de débarquer avec des feuilles de bananier, cueillies dans le jardin de son voisin, au Plessis («oui, oui, il a des bananiers chez lui, et des grands en plus !»), et des sacs en toile de jute pour recouvrir les porcelets. En préparant les braises, à même le sol, Tuilagi détaille la recette : «Avant de les mettre à cuire, on emplit le ventre des cochons avec des pierres chaudes et des épinards. Une fois sur le feu, on les recouvre avec les feuilles de bananier et les sacs humides, pour que la cuisson soit douce.» Peu à peu, le parking se remplit, il y a des rires, des accolades, des enfants qui jouent. La plupart, nés en Europe, assistent pour la première fois à la traditionnelle préparation des cochons. «Sur nos îles, tous les dimanches se passent comme ça, explique le trois-quarts centre du Racing, Casey Laulala, ancien All Black élevé aux Samoa jusqu'à 16 ans. La famille...
  20. Bonjour a tous, pour moi ce sera une victoire de: Racing92 22 clermont 18 Bon match a tous les amateurs de rugby
  21. Racing 92 - Clermont En direct a 21h00 sur canal+
  22. Perpignan a été battu à la dernière seconde sur sa pelouse par Béziers ce vendredi (22-23). Une mauvaise opération pour les Catalans. Après les défaites de Mont-de-Marsan (2e) et Grenoble (4e), Perpignan (3e) a également chuté lors de la 18e journée de Pro D2 ce vendredi. Les Catalans ont perdu à la dernière seconde sur leur pelouse, lors du derby contre Béziers (22-23). Ces défaites combinées pourraient profiter au leader Montauban, qui accueillera Colomiers dimanche (12h25). L'essai de Jonathan Bousquet juste après la pause (42e) semblait pourtant avoir mis Perpignan à l'abri. Mais la performance de l'ailier, auteur des 22 points de son équipe, n'a pas suffi. L'essai de Peyras-Loustalet (60e) a instillé le doute dans l'esprit catalan. Sur le reculoir, Perpignan a craqué à la dernière seconde, quand Julien Blanc a pu se faufiler pour servir le musculeux Apimeleki Nawaqatabu (80e+1). L'ouvreur biterrois Thibault Suchier a transformé en coin pour décrocher un succès capital pour Béziers.
  23. La FFR a officialisé ce mercredi la composition du staff qui entourera Jacques Brunel en équipe de France. Comme attendu, l'ancien manager de l'UBB a choisi Jean-Baptiste Élissalde, Sébastien Bruno et Julien Bonnaire comme ses principaux adjoints. Élissalde s'occupera des trois-quarts, Bruno de la mêlée (pour la durée du Tournoi des Six Nations), et Bonnaire du secteur particulier de la touche.
  24.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×