Aller au contenu

À propos de ce club

tout ce qui concerne Apple, nouveautés, tests, infos, rumeurs !!!

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. salut, Il est possible de connecter son smartphone ou sa tablette Apple à sa télévision, en suivant une méthodologie assez simple. Faire profiter ses amis ou sa famille d’une vidéo humoristique est parfois compliqué sur un petit écran de smartphone ou d’une tablette. Heureusement, il existe plusieurs solutions pour coupler son iPhone ou son iPad à une télévision, histoire de faire profiter tout le monde dans les meilleures conditions. Utiliser un adaptateur Pour connecter votre iPhone/iPad à votre télévision avec un câble, il faudra faire appel à un adaptateur Lightning Digital AV. Disponible sur le site d’Apple au prix de 55 euros, l’adaptateur permet de se connecter au port Lightning d’un iPhone ainsi qu’à un câble HDMI. Il dispose également d’un second port Lightning, au cas où il faudrait charger un autre appareil. Cette solution est certainement la plus simple, puisqu’il suffit de connecter le câble HDMI de sa télévision à l’adaptateur Apple qui est déjà connecté à votre iPhone/iPad. Ensuite, allumez votre téléviseur et choisissez l’entrée vidéo de la prise HDMI. Connexion via une application DLNA Si votre téléviseur fait partie des télévisions intelligentes, celui-ci pourra se connecter à Internet. Dans ce cas, votre appareil devrait prendre en charge la technologie de DLNA, Digital Living Network Alliance. Une technologie qui permet de connecter deux appareils technologiques à distance en se référant soit au Bluetooth, au wifi ou encore Ethernet. Si c’est le cas, il vous suffit de télécharger une application sur votre iPhone/iPad, par exemple AllCast ou AllConnect. Seules les musiques et vidéos propres à votre smartphone ou tablette pourront dès lors être diffusées à l’écran. Pas question de partager des morceaux achetés sur iTunes donc, une contrainte pour respecter les limitations de gestions des droits numériques. Une fois que vous avez téléchargé l’une ou l’autre application, allumez votre télévision. Il vous sera alors demandé de connecter votre téléviseur. Simple et rapide, vous pouvez dès lors afficher ce que vous souhaitez. Votre iPhone/iPad se transformera en télécommande. Apple TV, le plus logique Évidemment, si vous possédez un téléviseur Apple, la chose est beaucoup plus simple et est à la pointe de la technologie puisque la connexion peut se faire sans fil. Il suffit d’avoir préalablement configuré son Apple TV et de la connectée au même wifi que votre smartphone. Depuis votre iPhone ou iPad, faites apparaitre le centre de contrôle en faisant glisser votre doigt sur l’écran vers le haut. Appuyez alors sur l’icône AirPlay Mirroring et sélectionnez votre Apple TV. Celle-ci affichera dès lors ce qu’il se passe sur votre smartphone/tablette en miroir. À noter que si votre wifi est surchargé, la connexion et la fluidité de la vidéo ou de la musique diffusée sur votre Apple TV peut en pâtir. Vous pouvez également faire apparaitre vos photos sur votre télévision Apple. Pour cela, il suffit de vous rendre dans Photos et d’appuyer sur « Partager ». Dans la liste, vous devriez trouver l’option AirPlay. En appuyant dessus, vos photos devraient apparaitre sur votre téléviseur.
  3. salut, Les invitations pour la prochaine présentation d'Apple vient d'être envoyées aux médias. Plusieurs illustrations sont proposées pour agrémenter le carton. Apple a l'habitude de glisser quelques indices dans ses invitations. Ici, on ne peut s'empêcher de remarquer l'écriture manuscrite qui pourrait évoquer le renouvellement de l'Apple Pencil. Les nombreuses illustrations font ressortir l'idée de créations graphiques (Adobe?), peut-être exécutées sur les iPad à venir. Autre point intrigant, la prochaine présentation se tiendra à New York, au sein de l'Académie de musique de Brooklyn, pouvant accueillir plus de 2 900 invités. Apple aurait-elle quelques projets liés à l'univers musical à nous faire découvrir ? Le portage de Logic Pro sur tablettes ? Le message « There's more in the making » indiquerait qu'Apple a encore quelques surprises en stock.
  4. Le jeu du chat et de la souris entre Apple et les fraudeurs chinois a poussé le constructeur à développer des solutions créatives pour contrer la fraude à l’iPhone. Celle-là même qui lui coûte des milliards de dollars… En 2013, des gangs ont commencé à prendre d’assaut les Apple Store du pays afin de faire remplacer des smartphones défectueux. Dans les faits, il s’agissait de modèles volés dans lesquels les malandrins avaient remplacé les composants internes. Après l’échange en boutique, les malfrats revendaient l’appareil tout neuf. Avec le temps, Apple a multiplié les parades pour se prémunir contre ce type de fraude, en mettant en place un système de réservation au Genius Bar, en demandant la preuve que l’iPhone à réparer appartenait bien à l’utilisateur… Les bandits utilisent eux aussi des méthodes toujours plus sophistiquées pour tromper le constructeur. Certains sont allés jusqu’à graver des numéros de série valides au dos d’iPhone sciemment endommagés afin ne plus pouvoir démarrer. Impossible donc pour le Genius d’inspecter l’appareil à moins de l’ouvrir. Le constructeur a donc imaginé un câble et un logiciel permettant de repérer les smartphones « zombies ». Le câble utilisé pour la vérification de l’iPhone. Ce système repose sur un câble Lightning/USB-A capable de lire le numéro de série de l’iPhone défectueux (à partir de l’iPhone 6), y compris quand son écran est brisé, qu’il a plongé la tête la première dans l’eau, ou qu’il a été intentionnellement modifié pour ne pas démarrer. Le logiciel Mac compagnon, Serial Number Reader, lit alors le numéro de série de l’appareil et regarde s’il est associé à un iPhone utilisant toujours des services d’Apple, comme iCloud. Si les informations ne correspondent pas, alors le réparateur se retrouve en face d’un iPhone zombie, il porte un faux numéro de série et Apple n’ira donc pas l’échanger. Ce « Zombie Check » a été mis en place d’abord en Chine, et depuis le mois de février il est déployé partout dans le monde.
  5. iOS 12 apporte plusieurs nouveautés pour les notifications, et notamment la possibilité de réduire au silence les apps qui vous envoient trop d’alertes. La mise à jour permet de gérer les notifications directement depuis les alertes, sans avoir à passer par les Réglages, ce qui était assez contraignant. Pour calmer les ardeurs d’une app qui envoie trop de notifications, glissez le doigt vers la gauche sur l’une des alertes envoyées par l’app. Un bouton « Gérer » devrait apparaître, touchez-le pour afficher une nouvelle interface de contrôle. Cette interface permet, sans quitter le centre de notifications, de régler les alertes sur trois positions différentes : Distribuer avec alerte (défaut) : autorise les notifications et les affiche partout, avec un son et une pastille sur l’icône de l’app ; Distribuer en silence : autorise les notifications, mais les masque partout, sauf dans le centre de notifications d’iOS 12 ; Désactiver : coupe totalement les notifications de l’app. Détail des trois réglages proposés par le panneau de réglage d’iOS 12 : par défaut à gauche, distribution en silence au centre, notifications désactivées à droite. Ces trois réglages ne sont pas nouveaux, vous pouviez déjà en bénéficier avec iOS 11. Néanmoins, il fallait le faire à la main pour chaque app et modifier plusieurs paramètres à chaque fois. L’option « Distribuer en silence » est la plus intéressante, puisqu’elle modifie plusieurs paramètres en une seule action : les alertes ne s’affichent que dans le centre de notifications, elles sont désactivées sur l’écran verrouillé et les bannières sont masquées ; le son associé à la notification est désactivé ; la pastille sur l’écran d’accueil d’iOS est masquée. Naturellement, vous pouvez modifier par la suite ce comportement par défaut proposé par iOS 12. Mais il est très pratique pour limiter l’impact d’une app, sans pour autant couper totalement ses notifications. Vous les retrouverez en effet toujours dans le centre de notifications, c’est moins radical que de les bloquer totalement. Deux points encore à noter à ce sujet : tout d’abord, iOS peut analyser votre usage et vous suggérer de désactiver les notifications pour une app. Cela dépend du rythme d’envoi de l’app naturellement, mais aussi de votre habitude. Si vous ouvrez régulièrement les notifications, le système saura que vous êtes intéressé par l’app et vous n’aurez aucune suggestion. Si, au contraire, vous n’ouvrez jamais l’app, iOS 12 finira par vous suggérer de masquer les alertes : Enfin, ces nouvelles options de gestion ne sont pas réservées à iOS 12, vous les retrouverez aussi dans watchOS 5. Glissez vers la gauche sur une notification et touchez les trois points, ou bien appliquez une pression forte sur l’alerte et touchez les trois points. Vous aurez alors les mêmes options pour distribuer en silence et désactiver les alertes, ces réglages s’appliquant alors à la montre et non à l’iPhone associé. Source.
  6. Avec iOS 12, Apple a enfin ouvert CarPlay aux apps de l’App Store pour la navigation. Depuis la création de ce système qui déporte une partie des fonctions d’un iPhone sur l’écran de la voiture ou de l’autoradio, le constructeur gardait la main sur la fonction la plus utile dans ce contexte. En effet, la navigation était assurée par Plans, le service d’Apple, et personne d’autre. Depuis plus de quatre ans, c’est Plans et Plans seul qui assurait la navigation avec CarPlay. Vous avez désormais le choix : n’importe quelle app compatible avec CarPlay peut être utilisée pour vous guider en voiture. Mais justement, quelles apps sont disponibles sur CarPlay avec iOS 12 ? Voici ce que l’on sait pour le moment, mais nous mettrons à jour cette liste si de nouvelles annonces sont faites. Au 2 octobre 2018, sont ou seront compatibles: Waze ✅ Waze a été mis à jour le 24 septembre 2018, elle est désormais compatible avec CarPlay. Coyote ✅ Coyote adaptera bien son app iOS pour CarPlay. D’après les images fournies par l’entreprise, l’accent sera logiquement porté sur la navigation elle-même, si on retrouve aussi les fonctions historiques de Coyote et notamment l’avertisseur de radars et de zones de danger. Pas de date de sortie prévue à ce jour. Google Maps ✅ Google Maps a sorti une mise à jour de son app le 18 septembre, elle est compatible avec CarPlay. Sygic ✅ Sygic a été parmi les premiers à annoncer la prise en charge de CarPlay sous iOS 12 après la WWDC. C’est aussi la première app de navigation qui ne nécessite aucune connexion à internet à l’annoncer, la majorité de ses concurrents ne stockant pas leurs cartes en local. TomTom ✅ TomTom GO Mobile sera mise à jour pour prendre en charge CarPlay. Il ne faudra pas être pressé néanmoins, son concepteur a prévu une sortie « au début de l’année prochaine »… Incertains ou à l'étude: ViaMichelin Michelin nous a répondu que CarPlay était une évolution envisagée avec « beaucoup d’intérêt » pour son app ViaMichelin. c’est même une piste en cours d’étude, mais l’entreprise n’a rien à annoncer à ce jour. CoPilot GPS CoPilot GPS indique sur son site réfléchir à la possibilité d’intégrer son app à CarPlay, sans plus de précision à ce stade. Here Here n’a pas encore pris de décision, mais envisage d’adopter CarPlay pour son app iOS. L’entreprise nous a envoyé cette déclaration : Nous explorions constamment de nouveaux moyens supplémentaires d’apporter nos technologies de géolocalisation aux utilisateurs et nous étudions actuellement Apple CarPlay comme l’un des moyens d’atteindre cet objectif. Néanmoins, nous ne pouvons rien confirmer aujourd'hui. Mappy Mappy n’a pas encore pris de décision, mais intégrer CarPlay à l’app est actuellement à l’étude. L’entreprise nous a envoyé cette déclaration : La mise à jour de l’app iOS pour prendre en charge CarPlay est un sujet actuellement à l’étude chez nous. Nos développeurs se penchent sur le sujet en ce moment. Nous en saurons plus prochainement. Ne sera jamais utilisable: Navigon ❌ L’app Navigon n’existe plus, même si vous pouvez encore l’utiliser si elle était installée sur votre iPhone. Son créateur a supprimé l’app de la boutique en mai dernier et il ne faut plus attendre aucune mise à jour.
  7. iOS 12 permet à n’importe quelle app de l’App Store de s’intégrer au système, dans Safari et même dans les apps tierces pour remplir identifiants et mots de passe. Auparavant, cette possibilité était réservée au trousseau stocké en local et éventuellement synchronisé avec iCloud. Une app comme 1Password devait passer par une extension, ou bien s’intégrer directement à une app. Si vous avez installé un gestionnaire de mots de passe compatible avec la nouvelle fonction sur votre iPhone ou iPad, vous pourrez l’utiliser en plus du trousseau d’accès d’iOS 12, ou bien à la place de celui-ci. Dans tous les cas, ouvrez les Réglages, puis la section « Mots de passe et comptes » pour gérer ce paramètre. Si vous n’avez que le trousseau d’Apple, la ligne « Préremplir mots de passe » sera une option à activer ou désactiver. Si vous avez au moins un gestionnaire de mots de passe tiers, cela devient une rubrique dédiée. iOS 12 affiche des réglages différents selon que vous avez uniquement le trousseau d’iOS 12 (gauche) ou au moins un gestionnaire de mots de passe supplémentaire (droite). Si vous avez plusieurs options, iOS 12 permet de sélectionner un gestionnaire, ou bien plusieurs. Vous pouvez ainsi totalement désactiver le trousseau d’iOS et ne garder que votre gestionnaire de mots de passe de prédilection. Ou bien, si vous utilisez plusieurs apps différentes, par exemple une pour un usage privé et l’autre pour un usage professionnel, vous pouvez toutes les activer dans les Réglages. L’intégration est aussi bonne que vous choisissiez le trousseau d’Apple ou une app tierce. Tout se fait via les suggestions du clavier par défaut d’iOS 12, avec un ou plusieurs identifiants qui est proposé au-dessus du clavier et la possibilité de chercher un autre élément dans l’app. Dans tous les cas aussi, la même protection est activée, avec Touch ID ou Face ID en fonction de votre appareil. Remplissage d’un mot de passe avec 1Password plutôt que le trousseau d’iOS 12. Avantage de cette solution : l’intégration de l’authentification en deux facteurs (droite). Si vous voulez utiliser plus d’un gestionnaire de mots de passe à la fois, iOS affichera un identifiant fourni par le trousseau ou une app tierce au-dessus du clavier. Si d’autres gestionnaires de mot de passe disposent d’un identifiant pour le site ou l’app en cours, vous pourrez consulter les autres propositions en touchant l’icône en forme de clé, en haut à droite du clavier. Avec plusieurs gestionnaires de mot de passe actifs, vous aurez toujours une suggestion au-dessus du clavier. Les autres propositions alimentées par les autres gestionnaires sont accessibles en touchant l’icône en forme de clé. Voici quelques apps compatibles avec cette nouvelle fonction d’iOS 12 : 1Password Dashlane Enpass Keeper LastPass RememBear Secrets Remarque personnelle: ne fonctionne pas avec KeePass Password Safe 😪
  8. Apple a livré le 08/10 la version finale d’iOS 12.0.1, que tout un chacun pourra installer sur son iPhone ou son iPad. Il s’agit d’une mise à jour de maintenance qui corrige des bugs, à commencer par celui de la recharge avec le port Lightning qui posait des petits soucis. Cette première mise à jour pour iOS 12 apporte aussi un correctif pour les iPhone XS qui s’accrochent aux réseaux Wi-Fi 2,4 GHz plutôt que de passer au 5 GHz ; la position de la touche « ?123 » est revenue à sa bonne place sur le clavier de l’iPad ; on pourra de nouveau profiter des sous-titres dans certaines applications vidéo ; iOS 12.0.1 apporte également un correctif concernant des bugs Bluetooth.
  9. C’est cette semaine que Bouygues Telecom va lancer son application B.tv sur Apple TV. L’opérateur en a informé les utilisateurs qui testent la bêta depuis près d’un an. Cette application permet aux clients Bouygues de regarder la télévision sans utiliser leur décodeur Bbox. B.tv sur Apple TV Bouygues est le premier opérateur à porter son application TV sur Apple TV. Les concurrents SFR TV et TV d’Orange se limitent au mobile et aux ordinateurs (Free propose pour sa part un accès à la TV via l’application myCanal). Alors que la version mobile de B.tv est disponible pour les clients fixes et mobiles, seuls les clients Bbox pourront profiter de B.tv sur Apple. B.tv n’est pas aussi avancée que myCanal ou Molotov (pas d’enregistrement, de recherche, retour en arrière limité, 720p uniquement…), mais si vous êtes un téléphile occasionnel, elle pourrait vous suffire. Si vous avez souscrit un bouquet payant, vous devriez y avoir accès dans l’application (c’est le cas de beIN Sports). Bouygues prépare aussi une version Android TV de son application. Mais bien que l’opérateur investisse sérieusement les plateformes d’Apple et de Google, il n’aurait pas l’intention de faire une croix tout de suite sur les décodeurs. Alors qu’il a lancé un nouveau décodeur 4K (sous Android TV) cette année, un autre modèle plus puissant serait prévu pour l’année prochaine, d’après une fiche apparue sur Geekbench.
  10. Les appareils compatibles Face ID peuvent ajouter un deuxième visage avec iOS 12. Contrairement à Touch ID qui accepte cinq empreintes différentes, la reconnaissance faciale d’Apple a été pensée au départ pour un visage unique. La mise à jour permet d’en associer un deuxième, même si en théorie, vous ne devriez utiliser cette fonction que pour une autre apparence, pour aider Face ID à vous reconnaître en toutes circonstances. Qu’importe ce qui est prévu, nous avons testé, il est tout à fait possible d’avoir deux visages totalement différents enregistrés sur un même appareil. La détection se fera correctement pour l’un ou l’autre des visages, ce qui est pratique pour partager l’appareil à deux. Pour ajouter un deuxième visage, ouvrez les Réglages, puis la section « Face ID et code » et touchez « Configurer une seconde apparence ». Vous ne pouvez ajouter qu’un seul visage en plus du premier et ce processus réinitialise toutes les autorisations d’accès à Face ID pour les apps. Cela signifie que vous devrez à nouveau saisir le code de chaque application et autoriser à nouveau l’utilisation de Face ID. Si vous voulez modifier le deuxième visage, ou simplement le retirer, vous n’aurez pas le choix : iOS 12 impose de réinitialiser totalement les enregistrements Face ID. Vous devrez ainsi supprimer les deux visages, et vous pourrez ensuite enregistrer à nouveau le vôtre. Au passage, tout sera réinitialisé dans les apps qui exploitent Face ID, la mesure de sécurité est systématique.
  11. Après chaque mise à jour d’iOS, Apple cesse rapidement de « signer » les versions précédentes, bloquant ainsi toute installation de ces versions. Maintenant qu’iOS 12 est sorti, c’est ce qui est arrivé pour iOS 11.4.1, la dernière version stable du système mobile de l’an dernier. En clair, vous ne pouvez plus installer iOS 11 sur un appareil iOS, seules iOS 12, iOS 12.0.1 sortie hier soir et iOS 12.1 actuellement en bêta sont proposées. Le site IPSW liste les versions d’iOS disponibles pour chaque appareil iOS, et indique celles qui sont signées et celles qui ne le sont plus. Cette signature numérique est indispensable pour que l’installation se fasse, puisque la procédure implique une vérification systématique sur les serveurs d’Apple. Une pétition réclame du constructeur de maintenir signées toutes les versions d’iOS, mais cela n’arrivera probablement jamais. Déjà, c’est ce qui permet à Apple de faire avancer l’immense parc d’appareils iOS et de maintenir son uniformité. Ensuite, les anciennes versions d’iOS ne reçoivent pas de mises à jour de sécurité et ce serait probablement une très mauvaise idée de laisser la possibilité d’installer n’importe quelle version.
  12. Cette année, Apple a présenté trois nouveaux smartphones de luxe dont le design est proche de celui de l’iPhone X lancé un an plus tôt. Il s’agit des iPhone Xr (écran IPS de 6,1 pouces), Xs (écran OLED de 5,8 pouces) et Xs Max (écran OLED de 6,5 pouces). Ils sont tous compatibles avec la technologie de recharge sans fil, Face ID et Gigabit-class LTE. De nombreux utilisateurs d’iPhone XS et iPhone XS Max ont récemment signalé qu’ils rencontrent des problèmes avec leurs appareils. Ils se plaignent notamment des mauvaises performances de leurs smartphones en réception cellulaire et Wi-Fi comparés à leurs anciens smartphones (iPhone 7, 8 ou X). Ce problème ne semble pas être limité à une zone géographique donnée ou un opérateur spécifique du territoire étasunien. Il est assez frustrant compte tenu du fait que les iPhone Édition 2018 d’Apple (Xr, Xs et Xs Max) sont censés prendre en charge des débits de connexion supérieurs en mode Wi-Fi et LTE comparé à l’iPhone X. Signalons au passage que, pour ses iPhone édition 2018, Apple a décidé de bouder son fournisseur de chipsets de bande de base LTE historique : Qualcomm. La firme de Cupertino a opté cette fois-ci pour des chipsets de bande de base LTE signés Intel (processeur/modems Intel PMB9955 de bande de base) comme cela a été démontré par une opération de désassemblage minutieuse réalisée par les spécialistes du démontage de chez iFixit. Cette opération de désassemblage a également montré que les nouveaux iPhone sont, sur leur partie inférieure, équipés d’une antenne supplémentaire pour faciliter la réception du signal et implémenter le Gigabit LTE. Il se pourrait donc que les chipsets de bande de base LTE d’Intel embarqués dans les iPhone édition 2018 soient moins performants que ceux produits par Qualcomm, un détail qui pourrait expliquer ses contreperformances. Ce sont peut-être les antennes qui sont défaillantes de par leur conception ou leur disposition sur les nouveaux iPhone. Le problème peut aussi provenir des amplificateurs qui sont chargés de produire la puissance de conduction. Un client affecté par ces problèmes de performance en réception cellulaire et Wi-Fi a déclaré sur la page de support d’Apple : « J’ai essayé toutes sortes de paramétrage au niveau du routeur, mais il est assez clair qu’il y a un problème avec le Xs, car dans les mêmes conditions et en utilisant exactement les mêmes paramètres de routeur, l’iPhone 8 est en moyenne deux fois plus rapide, peu importe où je me trouve. Il semble que je ne sois pas le seul [dans cette situation]. En faisant d’autres tests, j’ai découvert que je peux provoquer la baisse de la vitesse de 2x à 3x sur le Xs si je mets ma main derrière le téléphone. Je tenais mon téléphone d’une certaine manière et dès que j’ai mis ma main derrière lui la vitesse a baissé d’environ 2x. Je retire ma main, elle revient à sa valeur normale. J’ai pu le faire à plusieurs reprises et régulièrement. » D’après cet utilisateur, il y a de fortes chances qu’il s’agisse d’un problème d’antenne ou d’interférence sur le Xs. Un autre utilisateur a confirmé qu’un iPhone X dans la même pièce obtient des vitesses beaucoup plus rapides en réception cellulaire et Wi-Fi : « Sur le Xs Max, certaines pages Web dans Safari ne commencent même pas à charger pendant peut-être 10-15+ secondes, et puis une fois que la page commence à charger, il prend encore plus de temps qu’il ne devrait ». Pour rappel, l’iPhone Xs est vendu à partir de 1159 euros pour la version 64 Go, 1329 euros la version 256 Go et 1559 euros pour la version 512 Go. L’iPhone Xs Max est disponible à partir de 1259 euros pour la version 64 Go, 1429 euros pour la version 256 Go et 1659 euros pour la version 512 Go. Ces deux modèles seront livrés avec iOS 12. Le iPhone Xr, pour sa part, devrait arriver sur le marché au prix initial de 849 euros dans sa version 64 Go. On peut se demander comment des smartphones vendus à de tels prix peuvent se révéler au final aussi peu fiables pour des scénarios d'usage basiques (appel téléphonique, accès à internet...). Source : Apple, iFixit
  13. salut Comme on vous l'annonçait récemment l'ancienne version spéciale d'iTunes proposant encore un App Store n'était pas compatible avec Mojave, Cupertino propose aujourd'hui une nouvelle itération, boudant toujours le dernier macOS en date. Des liens vers iTunes 12.6.4.3 ont été ajoutés aujourd'hui à un document d'assistance Apple sur la manière de déployer des applications via iTunes au lieu d'utiliser Configurator et le programme d'achat en volume. Des versions sont disponibles pour Mac et pour les versions 32 et 64 bits de Windows. Apple avertit que les utilisateurs, principalement les entreprises, qui téléchargeront cette édition d'iTunes devront effectuer la mise à jour manuellement et ne bénéficieront pas de l'assistance technique. La société note également que cette mise à jour est incompatible avec le nouveau système d'exploitation. Source
  14. salut https://goo.gl/QGYzKD NoxPlayer est l’un des meilleurs émulateurs Android à installer sur un PC ou un Mac. Il propose aux utilisateurs un service de très haute qualité et une diversité d’options et de fonctionnalités. C’est un logiciel qui a su très bien se démarquer de la concurrence, pourtant forte dans ce domaine. A quoi sert l’émulateur NoxPlayer ? Quelles sont ses spécificités ? Comment l’installer sur son ordinateur ? Comment l’utiliser ? Voici quelques questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans cet article. Qu’est-ce qu’un émulateur ? Brièvement, un émulateur Android est un logiciel qui offre la possibilité d’utiliser gratuitement les applications disponibles sur le Play Store depuis son ordinateur. C’est un logiciel très pratique, surtout pour les personnes souhaitant installer des jeux Android sur ordinateur. Il existe plusieurs émulateurs compatibles avec de nombreux jeux et applications, et NoxPlayer est l’un d’entre eux. Petit historique de NoxPlayer NoxPlayer est un émulateur développé par Nox Limited, composée d’une équipe de développeurs vivant à Hong Kong. La société a lancé son logiciel d’émulation de jeux et d’applications dans les quatre coins du monde. L’objectif de Nox Limited est de fournir aux utilisateurs la meilleure solution possible afin de leur permettre de profiter des millions d’apps Android sur Windows et macOS. Après d’intenses recherches, Nox a pu développer un logiciel très performant qui permet aux joueurs d’installer facilement, et rapidement, les applications Android sur leur PC ou leur Mac. NoxPlayer : un des meilleurs émulateurs Android Souvent, les smartphones et tablettes sont équipés d’une capacité de stockage limitée et d’une puissance insuffisante pour faire tourner les jeux dans de bonnes conditions. Pour éviter ce problème, le joueur peut utiliser NoxPlayer qui ne requiert aucune connaissance technique. Vous l’avez compris, cet émulateur est un logiciel qui offre la possibilité d’utiliser la plupart des applications Android sur PC ou Mac. Il est conçu principalement pour les gamers qui souhaitent avoir les meilleures conditions possible pour jouer. C’est un émulateur stable, fluide et facile à utiliser. Il se démarque des autres émulateurs proposés par sa totale gratuité et l’absence de publicité sur la plateforme. Avec plus de 150 millions d’utilisateurs dans plus de 150 pays et 20 langues différentes, la réputation de NoxPlayer n’est donc plus à faire ! Les spécificités de NoxPlayer L’émulateur NoxPlayer présente plusieurs avantages non négligeables. C’est un système qui intègre nativement Google Play Store pour permettre aux utilisateurs de télécharger les jeux de leur choix. Par ailleurs, cet émulateur gère aussi les APK. Il peut donc prendre en charge les applications non officielles qui ne peuvent pas être téléchargées depuis le Play Store. Pour transférer un fichier APK sur l’émulateur, il suffit de glisser/déposer l’appli vers NoxPlayer. De plus, l’émulateur NoxPlayer offre aux utilisateurs la possibilité de paramétrer plusieurs éléments. Ils peuvent choisir entre l’affichage vertical ou horizontal, paramétrer la résolution et la RAM, prendre des captures d’écrans, enregistrer des vidéos… NoxPlayer s’adapte à tous les niveaux. Il a été conçu par ses développeurs pour prendre en charge les manettes de jeu en plus bien sûr du clavier de l’ordinateur. Pour avoir une meilleure expérience de jeux, l’utilisateur doit avoir une connaissance bien claire des différentes fonctionnalités qu’offre NoxPlayer. Au niveau de la barre d’outils, le joueur retrouvera les boutons de base d’Android, à savoir le bouton Home, le bouton gestionnaire de fenêtre et le bouton retour. Il y a aussi d’autres fonctions : copier/coller, régler la luminosité, étendre l’écran, augmenter/baisser le volume, mode contrôle à deux doigts… On précise que NoxPlayer est compatible avec toutes les versions de Windows et peut être installé sur Mac. Comment installer NoxPlayer sur son ordinateur ? NoxPlayer est un logiciel très simple à installer sur votre ordinateur. Pour le faire fonctionner, une configuration minimale est toutefois requise : 2 Go de RAM, 3 Go de stockage, un processeur de 2,2 GHz, et 1 Go de mémoire dédiée sur la carte vidéo. Il est préférable de télécharger le logiciel depuis le site officiel du développeur. Ensuite, il suffit d’exécuter le fichier et suivre les instructions demandées. Une fois l’installation achevée, lancez l’émulateur en cliquant sur le bouton « démarrer ». Vous accédez par la suite à l’interface qui vous permet de télécharger directement vos applications préférées à partir du Google Play Store. NoxPlayer est un émulateur qui permet aux joueurs de personnaliser les commandes. Vous pouvez créer des contrôles entièrement sur-mesure, comme par exemple de la configuration du clavier pour l’adapter aux jeux Android, le paramétrage de la RAM et de la résolution. Le joueur peut même configurer le nombre d’images par seconde, ou encore le rendu graphique. Enfin, l’émulateur offre aux joueurs le mode plein écran, la fonction de géolocalisation virtuelle et permet d’ouvrir simultanément plusieurs instances Android. C’est un logiciel à télécharger les yeux fermés ! https://goo.gl/QGYzKD
  15. salut, La vidéo du jour est arrivée sur la chaine Youtube du site ! Aujourd'hui, première partie sur les "Raccourcis" d'iOS 12, tout un éventail de possibilités désormais offertes pour automatiser l'utilisation de l'iPhone/iPad :
  16. salut Tech Insights, une entreprise de consulting, s’est penchée sur le coût de fabrication des iPhone Xs Max, le plus grand des smartphones d’Apple. Vendu à un prix de 1099$ (1259€ par chez nous) dans sa version 64 Go, celui-ci ne coûte que 443$ (soit 378€) en matériaux à la Pomme. Comme pour tous les flagships des constructeurs de smartphones, Tech Insights analyse la part du coût de fabrication de ces téléphones. En ce qui concerne le Xs Max, elle ne s’élève qu’à 40% de son prix de vente. La société détaille même le prix de tous ses composants : la partie la plus chère, l’écran, ne coûte ainsi que 80$ alors que la nouvelle puce A12 en coûte 72$. Les éléments les moins onéreux du téléphone sont la batterie (9$) et les composants audio (14$). À titre de comparaison, l’iPhone X coûtait seulement 395$ (soit 337€) à Apple pour sa production, l’iPhone Xs Max pèse plus lourd dans les finances d’Apple. C’est notamment dû à son imposant écran OLED de 6,5 pouces contre 5,8 pouces pour l’iPhone X, à sa batterie d’une capacité plus importante ou encore à son châssis plus grand et plus solide. Il est toutefois important de noter que ces coûts tiennent uniquement compte du prix des matériaux. Les coûts en recherches et développement, le marketing, la main-d’oeuvre ou encore le transport : rien de tout ça n’entre en ligne de compte. Par ailleurs, Apple s’octroie une marge bénéficiaire sur chacun de ses produits, à raison. Celle-ci pourrait bien être très large, particulièrement dans le cas des modèles à la mémoire de stockage la plus importante, mais elle ne s’élève pas à 60% de prix du téléphone.
  17. salut, Après les MacBook Pro 15" 2018, qui furent les premiers à pouvoir héler l'assistant vocal de Cupertino sans avoir besoin d'appuyer sur un bouton, c'est au tour de l'iMac Pro -lui aussi équipé de la puce T2- de recevoir la fonctionnalité, grâce au passage à macOS Mojave. L'option devient d'autant plus intéressante que le nouveau système opérationnel apporte aussi l'application « Maison », permettant de demander vocalement à Siri de commander vos périphériques compatibles HomeKit. [Via]
  18. Outre les utilisateurs Mac (avec macOS Mojave 10.14 en version finale), Apple a aussi servi les utilisateurs de l’Apple TV ; tvOS 12.0.1 pour l’Apple TV de quatrième génération et l’Apple TV 4K est désormais disponible. En ce qui concerne les nouveautés, la firme ne mentionne aucun nouveau changement notable ; il est donc probable qu’il s’agisse d’un correctif mineur et d’une mise à jour des améliorations de la stabilité. La publication d’aujourd’hui intervient une semaine après la sortie de tvOS 12 en version finale, qui regroupe la prise en charge de Dolby Atmos, les nouveaux fonds d’écran et l’ajout de la télécommande de l’Apple TV au centre de contrôle. Pour en savoir plus sur les nouveautés de tvOS 12 : WWDC 2018 : tvOS 12 annoncé, voici la liste des nouveautés. Si vous voulez télécharger tvOS 12.0.1 sur votre l’Apple TV de quatrième génération ou sur une Apple TV 4K, ceci se passe en se rendant dans Réglages > Système > Mises à jour logicielles > Mettre à jour les logiciels. Les utilisateurs qui ont activé les mises à jour automatiques devraient avoir leur mise à jour prochainement.
  19. salut La semaine dernière, Apple a sorti sa nouvelle version d’iOS. On a pu depuis voir de très nombreux articles pratiques sur iOS 12 ici. Une semaine après et comme prévu, c’est au tour de la nouvelle version du système d’exploitation des ordinateurs Mac d’être de sortie. Il s’agit de macOS Mojave, la version 10.14 du système d’exploitations pour les ordinateurs d’Apple. Voyons quels sont les apports majeurs de cette mise à jour, ainsi que les machines qui peuvent en profiter : Compatibilité Mac avec macOS Mojave A la différence d’iOS 12 qui est utilisable par les iPhone et iPad tournant sous iOS 11, MacOS Mojave laisse de nombreuses machines de côté cette année, après une version High Sierra largement compatible l’an dernier. Cette limitation est liée à l’API Metal, indispensable pour supporter macOS Mojave. Ainsi, seuls les Mac les plus récents pourront l’accueillir, à savoir : MacBook : début 2015 et plus récents MacBook Air : mi-2012 et plus récents MacBook Pro : mi-2012 et modèles ultérieurs Mac mini : fin 2012 et plus récents iMac : fin 2012 et plus récents iMac Pro Mac Pro : fin 2013 et modèles de mi-2010 et mi-2012 dotés d’un processeur graphique recommandé compatible avec Metal, tel que MSI Gaming Radeon RX 560 ou Sapphire Radeon Pulse RX 580 Les nouveautés et changements Dark Mode : l’interface s’assombrit pour fournir un affichage plus agréable dans un environnement en basse luminosité Bureau dynamique : le fond d’écran s’adapte au temps de la journée, passant en mode nuit le soir, par exemple Piles de bureau (Stacks) : sur le bureau, les documents de même type peuvent être regroupés par pile Amélioration du Finder : nouvelle vue pour les fichiers, « Gallery », qui permet d’avoir un aperçu des images, PDF et autres fichiers visuels récents, avec notamment un visuel clair sur les métadonnées de chaque fichier, ainsi que des raccourcis d’action, comme la rotation de l’image, ou des fonctions d’éditions rapides, etc. Nouvelles fonctions QuickLook et Nouvelles fonctions d’édition pour les captures d’écran : des outils d sont désormais disponibles lorsqu’une capture d’écran est réalisée, ceci aussi bien en image qu’en vidéo. Continuité pour l’appareil photo de l’iPhone : possibilité de lancer l’appareil photo de l’iPhone depuis le Mac, pour récupérer la photo sur Mac instantanément. Fonctionne également pour la fonction de scan de documents Nouvelles applis : Apple News (seulement aux US) Bourse Dictaphone : profite du partage du contenu du dictaphone via iCloud, avec l’iPad et l’iPhone Appli Maison pour piloter HomeKit depuis le Mac (voir notre dossier accessoires HomeKit et débuter avec HomeKit) Sécurité : améliorations de la sécurité pour les mails, les messages, la caméra FaceTime et d’autres données privées du Mac Safari : nouvelle fonction permettant d’éviter le suivi entre sites via les cookies, concerne notamment les boutons « Like » de Facebook Amélioration de l’anonymat en surf sur internet Nouveau design complet du Mac App Store : Reprend des éléments de l’app App Store d’OS Différents onglets : Discover, Create, Work, Play, devraient permettre de mieux s’y retrouver Previews de vidéos : pratique pour les jeux notamment Notons également l’annonce de nouveautés pour les libraires de développements, dont Create ML pour le machine-learning, destinée aux applications d’intelligence artificielle, et Core ML 2.
  20. salut, Après notre vidéo de l'iPhone XS tournée le jour de la sortie, Mac4Ever poursuit sa découverte des nouveautés de la rentrée avec l'Apple Watch Series 4. Ecran plus grand, puce surpuissante, fonctions de détection de chute, ou encore de problème cardiaque... Apple joue une nouvelle carte dans le domaine de la santé, tout en proposant la montre connectée la plus aboutie du marché. Mais est-ce suffisant pour changer d'Apple Watch ?
  21. salut, Après le live de ce matin, la fine équipe de Mac4Ever -composée pour l'occasion d'Audrey, Laëtitia et Didier- est partie arpenter les bords de Saône en compagnie des nouveaux iPhone XS et iPhone XS Max. Cette année, c'est vrai, les progrès paraissent un peu timides au premier abord, si bien que l'ambiance était plutôt calme aujourd'hui devant les Apple Store. Pour autant, ces modèles révèlent quelques belles surprises, comme le nouveau capteur photo, vous le verrez, assez doué en basse lumière et en HDR ! On a également apprécié ses qualités audios, avec quelques exemples d'enregistrement stéréo très efficaces. Bref, pas de révolution avec le XS mais un produit décidément très mature et qui apporte quelques options inédites -comme la Double SIM, de l'autonomie en hausse ou encore 512Go de stockage.
  22. salut Comme beaucoup de monde, nous avons reçu nos exemplaires des iPhone XS et XS Max et d'Apple Watch Series 4 et afin de ne rien vous cacher, comme pour l’iPhone X il y a un an et pour le HomePod en février dernier, nous vous proposons un live sur YouTube.
  23. La compagnie américaine exploite désormais les appels et les emails des utilisateurs pour attribuer un « score de confiance » à leur appareil afin d’éviter les fraudes. Grâce à la mise en place d’un « score de confiance », Apple dispose d’une nouvelle méthode pour éviter les fraudes. À l’origine de la découverte, VentureBeat explique avoir remarqué que la compagnie américaine a discrètement ajouté une ligne sur la page de la politique de confidentialité d’iTunes. De fait, la catégorie « iTunes Store and Privacy » précise : « Pour identifier et empêcher la fraude, les données d’utilisation de votre appareil, notamment le nombre approximatif d’appels passés et reçus ou d’e-mails envoyés et reçus, sont utilisées pour calculer un indice de confiance de l’appareil lors d’une tentative d’achat. La transmission se fait sous une forme ne permettant pas à Apple de connaître les données réellement présentes sur votre appareil. Cet indice est stocké pendant une durée déterminée sur nos serveurs ». Apple vers la collecte des données ? Jusqu’au 17 septembre, l’iTunes Store de la compagnie ne faisait pas référence au calcul d’un « score de confiance », ni à l’utilisation des données personnelles des utilisateurs. Néanmoins, Apple n’a pas expliqué dans le détail pourquoi il collectait de telles données et comment il allait les utiliser pour éviter les fraudes. L’on peut tout de même supposer que ces données permettront d’analyser la fiabilité du compte de l’utilisateur ou de ses achats. Si Tim Cook a toujours indiqué qu’il refusait de se tourner vers la collecte de données personnelles, rejetant le modèle de Google, cette fonctionnalité peut pourtant sembler en opposition. En effet, la firme se place en marge de Google, mais aussi Facebook, à qui elle n’avait pas pu s’empêcher de lancer une pique après l’affaire Cambridge Analytica. La compagnie à la pomme a tenu à réitérer ses propos dans une mise à jour ajoutée par Venture Beat quelques heures après la mise en ligne. De fait, Apple confirme l’arrivée du score de confiance dans iOS 12, expliquant qu’il servira à détecter la fraude dans les achats iTunes. La compagnie précise qu’elle sera ainsi plus apte à déterminer si le contenu a été acheté par l’utilisateur nommé ou non. De plus, seul le score numérique est reçu par Apple, et les données des utilisateurs sont stockées pour une période définie (bien que non précisée).
  24. En même temps qu’iOS 12.1 bêta 1 publique, Apple a relâché tvOS 12.1 bêta 1 publique pour les testeurs publics des versions bêtas de l’Apple TV. Elle est apparue 48 heures après tvOS 12.1 bêta 1 à destination des développeurs. La première bêta publique de tvOS 12.1 pour l’Apple TV est identique à celle des développeurs ; elles possèdent le même changelog.
  25. iOS 12 masque le Bluetooth dans la barre de statut. C’est une nouveauté qui nous avait échappé jusque-là : l’icône du Bluetooth a totalement disparu de la barre de statut d’iOS 12, comme l’a noté @5ean5ullivan sur Twitter. Sous iOS 11 et les versions précédentes, le logo du Bluetooth était affiché à côté de la batterie… sauf sur l’iPhone X, faute de place à cause de l’encoche. Désormais tout le monde est à égalité : l’icône a disparu sur tous les appareils. Ce changement empêche de savoir d’un coup d’œil si le Bluetooth est activé ou non. On peut comprendre pourquoi Apple a fait ce choix : à l’ère de l’Apple Watch et des AirPods, un iPhone a quasiment toujours besoin que cette puce reste active. Sans compter qu’elle sert aussi à d’autres fonctions, comme AirDrop ou Handoff. Néanmoins, ceux qui veulent n’activer la connexion que lorsqu’elle est vraiment nécessaire en seront pour leur frais. Le plus simple est désormais d’afficher le centre de contrôle, là où un coup d’œil pouvait suffire auparavant. iOS 12 redonne du nerf aux anciens iPhone et iPad. Ars Technica a publié un comparatif de performances entre iOS 11 et iOS 12 sur d'anciens matériels : iPhone 5s (2013, processeur A7) ; iPhone 6 Plus (2014 et A8) et iPad mini 2 (2013 et A7). Le site a mesuré les durées de lancement d'apps (Safari, l'appareil photo, Messages, Plans, Calendrier… ou encore le démarrage à froid). Les promesses d'Apple de gains en performance avec iOS 12 face à iOS 11 Le bilan est largement favorable et montre que ces machines regagnent un peu de punch avec le nouvel iOS, suivant en cela la promesse faite par Apple. C'est important à souligner : cette année on gagne à mettre à jour d'anciennes générations d'appareils iOS vers le tout nouveau système. Dans le cas de l'iPhone 5s, le site avait des résultats pour iOS 10.3.3. On peut voir que le passage à iOS 11 avait ralenti quelque peu la mécanique avant que les mises à jour successives menant à iOS 11.4.1 ne contribuent à mettre un peu d'huile dans les rouages. Toujours dans le cas de ce 5s — le plus ancien des iPhone à être compatible iOS 12 — on voit que les mesures obtenues avec iOS 12 le mettent au niveau d'iOS 10, ou que le nouveau système est même légèrement plus rapide que l'ancien. Il faut toutefois tempérer : les pourcentages dressent un tableau très flatteur mais lorsqu'on rapporte ces valeurs aux temps effectivement mesurés, l'amélioration est parfois ténue. Mail, sur un iPhone 5s, prend 18,5 % de temps de moins à se lancer avec iOS 12 qu'avec iOS 11 ce qui fait 1,36 seconde en moyenne au lieu de 1,67 seconde. Plans, sur un iPad mini 2, prend 26,2 % de temps en moins à se lancer, ce qui donne 2,61 secondes au lieu de 3,54 secondes en moyenne. Dans d'autres cas on passe de 1,04 seconde à 0,96 seconde… Ces différences de chrono ne sont pas énormes a priori mais chaque gain, si petit soit-il, contribue à donner un sentiment de meilleure réactivité. On passe son temps à ouvrir des apps et à afficher le clavier. Toute amélioration perceptible sur ces deux points, multipliée par le nombre de fois où l'on y est confronté dans une journée, va rendre l'utilisation de son iPhone ou iPad plus agréable. Sur le délai d'affichage du clavier — jusqu'à 50 % plus rapide, selon Apple sur un iPhone 6 Plus avec une bêta du 12 — Ars est plus circonspect et n'a relevé aucune différence notable entre iOS 11.4.1 et le 12. À la différence de ce que l'on avait constaté sur un 6 Plus, entre le 11 et l'une des toutes dernières bêtas du 12 (lire iOS 11 contre iOS 12 : les performances en vidéo) puisque l'écart de temps était bien visible. Les iPhone se conservant bien sur la durée, qu'on les vende ou qu'on se les passe de parents à enfants à grand-parents, c'est une excellente chose de voir que les optimisations réalisées dans iOS 12 sont avérées. Profitez aussi de l'occasion qui est donnée jusqu'à la fin de l'année pour faire changer votre batterie à un prix réduit, si elle commence à faiblir. Depuis iOS 11.3, vous pouvez trouver des indications sur votre batterie dans "Réglages" > "Batterie" > "État de la batterie". Ce sera un autre moyen pour que votre téléphone ait plus de gnaque. Apple livre déjà les premières bêtas pour iOS 12.1, tvOS 12.1 et watchOS 5.1 ! Apple ne perd pas de temps, et les développeurs qui n’ont pas eu le temps de se mettre à jour avec les versions finales d’iOS et consorts vont devoir cravacher deux fois plus ! Le constructeur livre ce soir les premières bêtas d’iOS 12.1 (build 16B5059d), de tvOS 12.1 (16J5575c) et de watchOS 5.1 (16R5559d) ! La fonction d’appels de groupe dans FaceTime fait sa réapparition dans cette première bêta d’iOS 12.1. Elle aurait dû faire partie de la version finale livrée ce lundi, mais la fonction n’était visiblement pas prête. Ces appels de groupe font partie d’un lot de fonctionnalités en préparation. Les iPhone XS devraient être deux fois plus rapides en 4G. Le site américain SpeedSmart.net, équivalent de notre nPerf français, a rassemblé les premières mesures de performances 4G pour des iPhone XS et les a compilées sur un graphique qui montre bien les gains de performance à attendre par rapport à un iPhone X. Naturellement, il s’agit de moyennes basées sur un échantillon forcément limité — on imagine qu’il s’agit essentiellement de modèles testés à Cupertino — et les résultats réels dépendront de votre situation, mais ces premiers retours sont très prometteurs. Que ce soit chez AT&T, chez Verizon ou chez T-Mobile, l’iPhone XS fait systématiquement mieux que l’iPhone X. Et pas qu’un peu, puisque le débit moyen en téléchargement est au moins deux fois plus important sur les nouveaux téléphones. Le meilleur, dans ces tests, est AT&T, qui atteint une vitesse de téléchargement moyenne de 72,24 Mbps, contre 27,67 pour l’iPhone X. En envoi de données, les écarts sont nettement moins importants, mais le nouveau-venu est systématiquement au-dessus du lot. Les iPhone XS et iPhone XS Max intègrent six antennes, et non plus quatre seulement comme l’iPhone X. C’est cela qui fait la différence entre les deux générations, plus que le modem qui était déjà de catégorie 16 l’an dernier. En ajoutant ces deux antennes, Apple met en avant désormais du LTE gigabit et même si les résultats concrets en sont encore loin, la faute à des réseaux pas adaptés, on voit bien avec ces premiers résultats que l’on devrait voir des améliorations assez nettes sur cette génération.
  26. La nouvelle version du système d’exploitation Apple est disponible depuis le 17 septembre pour tous les utilisateurs. La stabilité est le mot d’ordre d’iOS 12, découvrez maintenant les nouveautés immanquables de cette itération. Les notifications groupées : tout vient à point… C’est l’un des arguments les plus utilisés par les Android addicts quand vient la discussion Android vs iOS. Jusqu’à iOS 12, les notifications sur iPad étaient un enchaînement de box classées par date de réception. Désormais les notifications sont regroupées par application. La conséquence : un centre de notification plus lisible! Temps d’écran : pour (mieux) maîtriser votre consommation. Google et Apple ont choisi de mettre l’accent sur la consommation de votre smartphone/tablette dans leurs nouveaux systèmes d’exploitation. Sur iOS 12, une nouvelle section dans les réglages baptisée « Temps d’écran » fait son apparition. Elle comporte trois parties principales : Temps d’écran : dans cette partie vous verrez quelles sont les applications que vous utilisez le plus dans la journée. Temps d’arrêt : qui permet de définir un créneau pendant lequel votre iPhone/iPad n’enverra pas de notifications. Utile pour la nuit. Limites d’app : elle vous permet de fixer un temps maximum par jour pour les applications individuellement ou par « groupe » (jeux, divertissement, réseaux sociaux, etc.). Les anciens iPhone et iPad plus véloces grâce à iOS 12. C’est peut-être l’une des meilleures nouvelles pour les utilisateurs d’anciens iPhone et iPad. Le nouvel iOS 12 permet un gain conséquent de vitesse sur les vieilles machines. Je me suis empressé d’installer la bêta sur mon iPad Mini 2, et le constat est sans appel : d’inutilisable il est redevenu utilisable au quotidien (il reste quand même lent). Dès ce soir je teste sur un iPhone SE pour voir si le dernier iPhone compact gagne en vélocité également. Les iPhone plus récents comme l’iPhone X gagnent aussi en stabilité avec des performances doublées dans certains cas. Siri Shortcuts : la domotique enfin accessible. C’est certainement l’une des fonctionnalités qui pourra vous faire gagner du temps au quotidien. Apple avait racheté l’application Workflow il y a quelque mois, et l’arrivée des Raccourcis Siri en est la concrétisation. L’application vous permet de créer des routines combinant plusieurs applications. Vous pourrez les déclencher via l’app mais aussi grâce à Siri en créant une commande dédiée. L’intégration avec HomeKit vous permettra de faire des actions semblables aux Routines avec Google Assistant ou Alexa. Facetime de groupe. Alors que Google n’a toujours pas défini de service principal pour les appels visio (Hangout, Duo…) Apple reste fidèle à Facetime et propose, avec iOS 12, sa plus conséquente mise à jour. La feature principale est l’arrivée des appels de groupe jusqu’à 32 personnes. Reste maintenant à voir la stabilité en utilisation ! La nouvelle version de Facetime n'est par contre pas disponible lors du lancement d’iOS 12. Il faudra patienter jusqu’à l’automne pour l’utiliser. La réalité augmentée… augmentée. iOS 12 marque l’arrivée pour les développeurs d’ARKit 2. Derrière ce nom barbare se cache un protocole qui simplifie l’implémentation de la réalité augmentée dans les applications. Apple propose également une application, Mesure, qui permet de mesurer les objets autour de vous. Pratique en pleine séance de bricolage. Des objets en réalité augmentée peuvent également être envoyés par mail ou par messages. Une application simple : vous êtes chez Ikea et votre compagnon chez vous, vous pouvez lui envoyer la référence d’un meuble, il en verra le rendu directement. Les applications compatibles ARKit 2 concernent tous les iPhone à partir du 6S, les iPad depuis la 5e génération et les iPad Pro. Quels sont les appareils compatibles avec iOS 12? Dès la mise en ligne de la version finale, vous avez eu accès à la mise à jour iOS 12 sur votre iPhone, iPad ou iPod Touch. Les modèles compatibles sont l’iPhone à partir du 5S, l’iPad à partir du Mini 2, et… l’iPod Touch de 6e génération. Ceci est une sélection parmi toutes celles apportées par iOS 12. La liste complète des nouveautés est disponible sur le site d'Apple ainsi que la liste des modèles compatibles. C'est par ici.
  27.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×