Aller au contenu

À propos de ce club

tout ce qui concerne Apple, nouveautés, tests, infos, rumeurs !!!

  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. salut Canal+ lance aujourd'hui une belle mise à jour de son application myCANAL pour iOS et Apple TV, qui propose désormais une fonction « Playlist », laquelle permet de créer une liste des programmes que l'on souhaitera regarder ultérieurement, à laquelle seront ajoutés tous les nouveaux épisodes de ses séries préférées au fur et à mesure de leur diffusion. Après avoir apporté la prise en charge de Siri sur iOS au début de l'été, l'assistant vocal d'Apple peut désormais être utilisé au sein de myCANAL sur Apple TV, et ainsi être sollicité pour réaliser des recherches dans l'application, bien plus rapidement qu'en navigant sur le clavier virtuel. Les développeurs assurent également avoir retravaillé les détails de l'interface de l'application sur l'iPhone X, cependant certains changements, comme le passage du lecteur en plein écran, ne seront effectifs que dans la prochaine mise à jour. myCANAL profite enfin de cette mise à jour pour corriger bon nombre de ses bugs, notamment au niveau du téléchargement des contenus du Clair, de la sélection des journées dans la Grille TV, et dans le mode Expert sur l'Apple TV 4k. myCANAL - Gratuit Groupe Canal+
  3. salut Si Apple réserve officiellement les Animojis à son nouvel iPhone X, elle n'interdit visiblement pas aux développeurs tiers de proposer ces personnages animés sur les autres smartphones de son catalogue, et même sur l'iPad. MRRMRR, une application qui a non seulement été validée par les lutins de l'App Store, mais aussi mise en avant sur la page d'accueil de la boutique virtuelle dans plus de 60 pays, permet en effet d'ajouter à sa frimousse de nombreux effets, masques et filtres, et même d'incarner l'un des Animojis qui font la fierté des possesseurs d'iPhone X. Dans la section « Emoji », il est ainsi possible de retrouver les avatars de la poule, du chien, du chat, de l'extra-terrestre, du panda et de l'indispensable étron enroulé, lesquels peuvent reproduire le expressions faciales des utilisateurs, avec cependant une précision bien moindre que leurs homologues installés sur le dernier smartphone d'Apple. L'application permet en revanche d'utiliser au choix la caméra avant ou arrière de l'iPhone, d'enregistrer jusqu'à une minute de vidéo, et fonctionne même sur le grand écran de l'iPad. Cerise sur le gâteau, MRRMRR est disponible gratuitement dans l'App Store, et comprend une extension pour iMessage. On attend désormais avec impatience que le développeur propose une mise à jour avec l'autre moitié de la collection d'Animojis. MRRMRR - Faceapp Face Filters - Gratuit I Love Icecream Ltd. Sur le même sujet, ne boudons pas le plaisir de revoir cette extraordinaire démonstration du karaoké façon Animojis, avec la participation de Laura :
  4. salut Ce n'est pas la première fois qu'un processeur ARM arrive dans un Mac, les derniers MacBook Pro 15"embarquent en effet une puce gérant la Touch Bar. Mais avec l'iMac Pro, Apple pourrait aller plus loin, en intégrant une puce A10 Fusion (arm64) et 512Mo de RAM dédiée, une découverte nocturne de Johnathan Levin et Steve Troughton-Smith. Les deux développeurs ont en effet déniché la chose dans un nouvel OS, BridgeOS 2.0 disponible sur les serveurs d'Apple (!) et qui servirait au démarrage de la machine. En clair, ce « co-processeur » pourrait gérer le boot et donner ensuite la main à la puce x86. Peut-être s'agit-il d'un niveau de sécurité supplémentaire, dans le but d'offrir « un contrôle plus strict de macOS, sans frustrer les développeurs et les utilisateurs » suppose Steve Troughton-Smith. De son côté, Guilherme Rambo a découvert que la machine pourrait avoir, comme sur l'iPhone, un accès permanent à Siri avec « Dis-Siri », et peut-être même un système biométrique (Face ID ?). L'iMac Pro est attendu le mois prochain, mais Apple a précisé qu'elle ne fera pas de keynote. En clair, si cette puce ARM se confirme, elle ne sera sans doute pas un élément majeur de la machine, à moins que la Pomme nous réserve encore quelques surprises d'ici là... Via
  5. Comment nettoyer et booster votre iPhone. 1) Rechercher les applications qui occupent trop d’espace Généralement, booster son iPhone (ou son iPad) est une procédure relativement simple ou vous vérifiez et bricolez l’optimisation de l’espace sur votre disque dur. Si vous espace de stockage vient à manquer, il est alors temps d’effectuer un grand nettoyage et d’analyser quelles applications dévorent le plus d’espace et pourquoi. Vous devez donc commencer par rechercher les applications qui occupent beaucoup trop d’espace : Entrer dans l’onglet Réglages de votre appareil Cliquez sur Général, ensuite sur Utilisation Cliquez par la suite sur Gérer le stockage Vous trouverez ici la liste de vos applications et l’espace que consomme chacune d’elles. Vous verrez souvent que les applications photos occupent beaucoup d’espace car elles stockent bien souvent l’ensemble des photos prises alors que votre application photos par défaut les stocke aussi. Une solution pour regagner de l’espace est donc d’effacer les photos des différentes applications caméras qui sont en double. Pour les applications comme Twitter, il n’existe malheureusement pas de solution miracle, et la seule option viable est de désinstaller et de réinstaller l’application. 2) Nettoyer le cache de ses applications Toutes les applications que vous téléchargez ont pour tendance à stocker des données, parfois pas toujours très utiles pour vous. C’est pourquoi il n’est pas très conseillé d’avoir des applications inutiles. Vous devriez donc éviter de tout télécharger. Les étapes à observer pour vider le cache de ses applications sont les suivantes : Sélectionner les applications lourdes repérées précédemment. Cliquez sur chacune d’elles pour les ouvrir. Vous verrez tous les contenus textes, images, etc. Supprimez ces contenus que vous ne reconnaissez pas, ou que vous trouvez sans importance. Vous pourriez faire le chemin inverse et repartir au niveau de RÉGLAGES, et observer le gain que vous avez eu en termes d’espace de stockage. 3) Supprimer les données de navigation Vous devez aussi faire une suppression des données de navigation, ce qu’on appelle généralement Vider le cache Safari. Lorsque vous surfer sur le navigateur de l’IPhone, des données sont immédiatement téléchargées et stockées dans la mémoire. Les étapes pour gagner encore de l’espace de ce côté sont les suivantes : Entrer dans les Réglages de iPhone Choisir l’option Safari Cliquer sur Effacer les données de navigation. Cette opération viendra encore renforcer la rapidité de votre appareil iOS et booster votre iPhone, surtout en termes de réactivité notamment au moment du lancement des applications. 4) Stocker ses photos et vidéos sur son ordinateur ou sur iCloud Un autre problème auquel on ne prête pas toujours nécessairement attention, c’est la taille de l’espace occupé par les photos et les vidéos dans votre appareil. Les images prises par iPhone occupent une certaine taille dans votre espace de stockage. Il est donc important de procéder à l’une des deux choses suivantes : Sauvegarder ses photos dans le Cloud et gagner encore en espace Transférer ses photos vers son ordinateur et les supprimer. Ce n’est peut-être pas aussi facile ou pratique que le nuage, mais la bonne vieille sauvegarde sur iTunes est toujours une solution fiable. Dans tous les cas, vous gagnerez à nettoyer votre appareil de tout élément non indispensable. 5) Revoir les réglages de votre iPhone Si la batterie de votre téléphone montre rapidement des signes de faiblesse alors il est temps de prendre les décisions qui s’imposent. En effet en quelques actions simples vont vous permettre de pouvoir de nouveau profiter pleinement de votre batterie : Désactiver le service de localisation iPhone C’est un autre moyen efficace d’économiser de l’énergie. En effet votre GPS adore pomper de l’énergie. Alors si vous interdisez l’accès de vos applications à votre GPS quand vous jugez que ce n’est pas utile (comme certainement la plupart du temps) alors votre iPhone restera éveillé plus longtemps. Pour désactiver le service de localisation d’un iPhone, allez dans Réglages > Confidentialité > Service de localisation et Désélectionnez le Service de localisation. Désactiver les notifications « inutiles » A chaque notification reçue, votre téléphone s’allume pour vous l’annoncer. Et à chaque fois c’est un peu d’énergie qui s’envole. Vous n’avez certainement pas besoin d’être informé des moindres détails de ce qu’une application souhaite vous informer. Voici une méthode simple et efficace pour désactiver ces notifications intempestives: Allez dans Réglages de votre iPhone Ouvrez ensuite sur la rubrique Centre de notifications Désactiver toutes les notifications des applications pour lesquelles vous n’êtes pas vraiment intéressé. En général les iPhones, en plus d’être de formidables smartphones, ne nécessitent pas beaucoup de maintenance. Alors si vous suivez ces conseils simples, vous pourrez jouir de votre iPhone dans des conditions optimales.
  6. salut Apple vient de mettre en ligne iOS 11.1.2 pour tous les utilisateurs Cette version règle, entre autres, le bug bloquant parfois l'écran sur l'iPhone X lorsque les températures sont trop basses -comme actuellement. Elle corrige un problème de défaut d'image qui pouvait également survenir avec le mode « portrait » et les « Live Photos ». Vous pouvez la télécharger dans l'application Réglages, Général, Mise à jour.
  7. Apple reprend la tête dans le marché des wearables au troisième trimestre devant Xiaomi et Fitbit. Sur le marché des ventes des wearables, les entreprises se livrent à un combat sans merci afin de conserver la meilleure place possible. Canalys, l’entreprise d’analyse du marché des technologies vient de livrer son rapport portant sur les ventes de wearables au troisième trimestre. Par « wearable », il faut simplement entrevoir les technologies portables telles que les lunettes connectées, les montres connectées, les appareils dotés de capteurs de suivi physiologique, et bien d’autres appareils encore. Mais pour ce rapport, Canalys a préféré limiter cette définition de « wearables » aux bracelets dotés de traqueurs d’activités ainsi qu’aux montres connectées. Et selon les données récoltées par Canalys, Apple aurait vendu le plus de montres connectées au trimestre de cette année avec 3,9 millions d’unités écoulées. Avec cette performance, Apple reprend ainsi la tête dans le marché des wearables. Selon Canalys, cet exploit a été possible par la forte demande enregistrée auprès des utilisateurs pour la dernière version de montres connectées Apple Watch Series 3 que l’entreprise a mises à la disposition du public. Ce nouveau modèle de la famille des montres connectées d’Apple se distingue par son boîtier en aluminium, en acier ou en céramique, plusieurs types de bracelets disponibles en différents coloris, et un GPS ainsi qu’une fonctionnalité cellulaire selon le modèle choisi. Les prix de ces montres connectées partent de 369 euros jusqu’à 1399 euros, selon les fonctionnalités incluses dans l’appareil et les caractéristiques du produit. Pour Jason Low, l’analyste de Canalys, « la forte demande de l’Apple Watch Series 3, compatible LTE, a dissipé les doutes des fournisseurs de services sur le fait que la smartwatch cellulaire ne plaisait pas aux clients ». Il faut souligner qu’Apple aurait pu vendre encore plus de montres connectées dans ce troisième trimestre si elle avait été à même de satisfaire la demande qui était plus élevée que le nombre d’appareils disponibles dans ses stocks. Low explique par exemple qu’en Chine, « les clients ayant de grandes attentes sont repoussés par le fiasco de la désorganisation du service dans le pays ». Si l’entreprise veut dépasser ces chiffres, « en plus d’apporter plus de stock, les opérateurs devraient travailler à l’amélioration de leurs systèmes de fourniture de services à distance pour répondre à la demande plus élevée attendue au quatrième trimestre », souligne Low. À côté d’Apple qui reprend les rênes du classement des meilleurs vendeurs de montres connectées, nous avons en seconde position Xiaomi qui a pu tirer son épingle du jeu avec 3,6 millions de montres connectées vendues. Il est talonné par Fitbit (troisième position) qui a écoulé pour ce troisième trimestre 3,5 millions d’appareils. Pour pouvoir vendre le plus d’appareils connectés possible, chaque entreprise adopte sa stratégie. Mais généralement, les entreprises s’efforcent de présenter leurs montres connectées comme des appareils complémentaires à leurs smartphones haut de gamme. Mo Jia, analyste de Canalys, déclare que « tandis que les fonctions de santé continuent d’être au centre des préoccupations, les fournisseurs s’efforcent d’accroître la valeur des smartwatches en priorisant la conception et en mettant en évidence les principales caractéristiques. » Dans ce registre, Samsung, Apple et Huawei ont été les trois entreprises à avoir écoulé le plus de montres connectées accessoirement au nombre de smartphones commercialisés. Apple aurait vendu une montre connectée pour chaque lot de 7 iPhone 7 et 8 livrés, tandis que Samsung aurait réussi à écouler seulement une montre connectée pour 23 smartphones vendus. Huawei aurait quant à elle réussi à vendre environ une montre connectée pour 14 téléphones vendus. Mais au-delà de ce rapport, de nombreux utilisateurs se demandent si ces appareils ne sont pas simplement des effets de mode. Dans quel but acquérir ces appareils qui parfois ont des autonomies limitées et des fonctionnalités physiologiques pas toujours dignes de confiance ?
  8. Avec un masque de 150 dollars! Avec son iPhone X, Apple a voulu célébrer à grandes pompes le dixième anniversaire de l’iPhone. En plus de proposer des caractéristiques techniques différentes de l’iPhone 8, qui a été livré la même année. Apple en a profité pour vanter les mérites de Face ID, un mécanisme de sécurité qui a fait ses débuts dans l’iPhone X : « La technologie sur laquelle repose Face ID se compose du matériel et des logiciels les plus évolués que nous ayons créés à ce jour. La caméra TrueDepth capture des données faciales précises en projetant et en analysant plus de 30 000 points invisibles, afin de créer une carte de profondeur et de capturer une image infrarouge de votre visage. Une partie du moteur neural de la puce A11 Bionic (protégée au sein de l’enclave sécurisée) transforme la carte de profondeur et l’image infrarouge en une représentation mathématique et compare cette dernière aux données faciales enregistrées. « Face ID s’adapte automatiquement à vos changements d’apparence, comme le maquillage ou l’augmentation de la pilosité faciale. Si votre apparence présente des changements plus significatifs, comme une barbe rasée, Face ID confirme votre identité en utilisant votre code d’accès avant de mettre à jour vos données faciales. La technologie Face ID a été conçue pour détecter les couvre-chefs, les lunettes, les lentilles de contact et de nombreuses lunettes solaires. En outre, elle a été pensée pour fonctionner à l’intérieur, à l’extérieur et même dans l’obscurité totale. » Pourtant, des chercheurs de la firme de sécurité vietnamienne Bkav ont réussi à contourner le mécanisme seulement un peu plus d’une semaine après que le dispositif a été mis en vente. Pour rappel, en 2009, des chercheurs de la même entreprise avaient réussi à contourner le système de reconnaissance faciale déployé par des constructeurs sur certains ordinateurs portables comme ASUS, Lenovo, Toshiba, et d'autres, en n’utilisant rien de plus qu'une simple photo. La firme de sécurité vietnamienne Bkav a publié un billet de blogue et une vidéo montrant qu’elle avait contourné la sécurité Face ID avec un masque composite de plastique imprimé en 3D. Précisons que l’équipe n’a pas reproduit un visage en entier ; elle a choisi de se concentrer sur la reproduction des parties qui devaient être valides pour un processus d’authentification réel, à savoir les yeux, le nez, la bouche et la forme du visage. Au total, les chercheurs ont affirmé que leur masque ne leur a coûté que 150 $. Pour créer le masque, l’équipe ne s’est pas contentée d’utiliser un seul matériau, comme le silicone, mais a fusionné différentes techniques. Elle a utilisé l'impression 3D pour créer un modèle de visage précis basé sur des photos numériques du propriétaire du téléphone. Par la suite elle a modelé un nez en silicone sur le masque et a collé des images 2D des yeux et de la bouche du propriétaire sur le modèle 3D. Les premières tentatives ont échoué. C’est alors que l’équipe a eu l’idée de demander à un artiste de tordre le nez en silicone, raison pour laquelle vous voyez dans la vidéo une partie du nez qui a une couleur différente du reste. Le processus entier peut durer jusqu’à une semaine. Les chercheurs admettent, cependant, que leur technique nécessiterait une mesure détaillée ou un scan numérique du visage du propriétaire de l'iPhone cible. Les chercheurs disent qu'ils ont utilisé un scanner portatif qui a nécessité environ cinq minutes de balayage manuel du visage de leur sujet. Ce qui place leur méthode dans le domaine de l'espionnage très ciblé, plutôt que dans le genre de piratage routinier que la plupart des propriétaires d'iPhone X pourraient effectuer. D’ailleurs, ils assurent que « Les cibles potentielles ne doivent pas être des utilisateurs réguliers, mais les milliardaires, les dirigeants des grandes entreprises, les dirigeants de la nation et des agences comme le FBI doivent comprendre le problème relatif à Face ID ». Ils ont indiqué que les futures versions de leur technique pourraient être réalisées avec un scan rapide du visage d'une victime, ou même un modèle créé à partir de photographies, mais n'ont fait aucune prédiction sur la facilité avec laquelle ces prochaines étapes pourraient être réalisées. « "Le mécanisme de reconnaissance n'est pas aussi strict que vous le pensez », ont expliqué les chercheurs. « Nous avons juste besoin d'une moitié de visage pour créer le masque, c'était même plus simple que nous ne le pensions nous-mêmes. » Source : billet Bkav, Apple
  9. Des soucis avec le logiciel et la gestion des températures. L’hiver arrive et avec lui, les marcheurs blancs. La phrase est bien connue des abonnés de la célèbre série télévisée intitulée « Game Of Thrones ». Nous sommes en novembre et l’hiver est bien là dans la vraie vie comme en témoignent les programmes de météo sur les chaînes de télévision américaines et européennes. Comme dans la série, il arrive avec son lot de « maux de tête » pour Apple. D’après des rapports d’utilisateurs relayés via le forum reddit dédié à la marque à la pomme, l’écran de l’iPhone X devient temporairement inopérant lorsqu’exposé de façon subite à une très basse température. « Il s’agit apparemment d’un problème logiciel. Le verrouillage de l’écran suivi de son déverrouillage permet de résoudre le problème », écrit l’un de ceux-ci. « Nous sommes au courant de cas d’iPhone X dont l’écran devient temporairement inopérant après une brusque exposition à de très faibles températures. L’écran redevient opérant après plusieurs secondes. Ce problème sera résolu via une mise à jour logicielle », répond Apple suite à une requête d’informations sur la situation. Note du support Apple pour les utilisateurs d’iPhone : utiliser les appareils iOS dans des environnements où la température ambiante est située entre 0 et 35°C. En dehors de cette plage l’appareil changera de comportement pour réguler sa température. Utiliser un appareil iOS à des températures très basses hors de la plage prévue peut raccourcir la durée de vie et provoquer son extinction. La note du support Apple vient rappeler qu’en dehors de la plage prescrite l’appareil est susceptible d’exhiber un comportement erratique. En cela, elle est en accord avec les retours des utilisateurs qui rapportent avoir utilisé leurs smartphones à des températures en dehors de cette plage. Pour ceux dont l’environnement d’utilisation est demeuré dans la plage indiquée, tout a tourné comme prévu. Du coup émergent des questions. La mise à jour logicielle promise par Apple suffira-t-elle à résoudre ce problème ? Logiquement, la plage de températures recommandée dérive des spécifications matérielles de l’appareil qui sont ensuite prises en compte dans le développement des logiciels qui le prennent en charge. Le géant de la marque à la pomme ne serait-il pas allé très vite en besogne en annonçant qu’une mise à jour logicielle suffira ? L’avenir nous le dira.
  10. salut Le très écouté Ming-Chi Kuo de KGI Securities révèle ce soir qu'Apple prévoierait un « grand » iPhone X pour 2018, à l'image des modèles « Plus » déjà sur le marché. Il proposerait donc un écran OLED de 6,5", ce qui pourrait ramener le boitier à la taille de l'iPhone 8 Plus actuel. La Pomme envisagerait également de poursuivre également la production des iPhone LCD, avec notamment une version de 6,1", une taille très demandée en Asie (contre 5,5" pour l'iPhone 8 Plus). Bien que cette version arbore un écran avec moins de pixels que l'iPhone X (histoire de ne pas faire gonfler le tarif), il pourrait toutefois embarquer Face ID et supprimer le bouton principal, tout en éliminant les bords. Bref, Apple pourrait donc proposer trois modèles au catalogue l'an prochain : - un iPhone X (5,7"), - un iPhone X Plus (6,5") - un iPhone LCD 6,1" (milieu de gamme) Espérons que l'iPhone X Plus offre un meilleur ratio (16/9 ?) que l'actuel iPhone X, peu adapté aux photos/vidéos en plein écran... Via
  11. Apple préparerait un tout nouvel iPad pour l’année prochaine avec un nouveau design. La tablette à la pomme ne serait plus dotée de bouton physique Home et adopterait la technologie Face ID. L’iPhone ne serait pas le seul appareil d’Apple à être équipé de la reconnaissance faciale. D’après Bloomberg, le géant américain pourrait lancer un nouvel iPad en 2018. Celui-ci serait dépourvu de bouton Home soit du Touch ID en faveur du Face ID. Un nouveau stylet Apple Pencil serait également prévu. En supprimant le bouton Home, Apple permet de gagner de l’espace au niveau de l’écran en haut et en bas. Le futur iPad devrait donc avoir des bordures beaucoup plus fines que les précédents. D’après Bloomberg, la version 2018 devrait posséder un écran similaire à l’iPad Pro qui est de 10,5 pouces. En revanche, contrairement à l’iPhone X, il semble que l’écran OLED ne soit pas au rendez-vous sur ce nouvel iPad. Ce dernier serait toujours équipé de l’écran LCD pour des raisons de coûts, mais également car Samsung aurait des difficultés à produire l’écran OLED en grosse quantité. Apple n’a encore rien confirmé et l’information reste donc à vérifier.
  12. Mise à jour iOS 11.1.1

    salut Apple propose ce soir un mise à jour d'iOS 11 en version 11.1.1. çà vient de tomber...
  13. Apple a corrigé deux vulnérabilités dans son système d'exploitation macOS dont l’une pouvait permettre à un attaquant de subtiliser des mots de passe sauvegardés sur Keychain. La société a crédité Patrick Wardle, directeur de la recherche chez Synack, pour avoir trouvé cette faille dans le gestionnaire de mots de passe. La seconde faille qui a été colmatée permet à un attaquant d’avoir accès à un volume d'APF crypté. Apple a crédité Matheus Mariano de Leet Tech pour cette découverte. Patrick Wardle, chercheur en sécurité pour le compte de Synack qui a apparemment travaillé pour NSA, a publié des informations sur des failles de type zero-day affectant le système d’exploitation macOS High Sierra quelques heures seulement avant le déploiement de la version stable. Le défaut de sécurité affecte la nouvelle fonctionnalité SKEL (Secure Kernel Extension Loading) du système d'exploitation, conçu pour exiger des utilisateurs qu'ils autorisent le chargement de toute nouvelle extension de noyau tiers. « L'objectif principal (de sécurité) de SKEL est de bloquer le chargement des kexts (Kernel Extension) légitime, mais dont les vulnérabilités sont connues. Jusqu'à ce qu’Apple mette sur liste noire ces kexts via le dictionnaire OSKextExcludeList (dans AppleKextExcludeList.kext / Contents / Info.plist), les attaquants peuvent simplement charger ces fichiers kexts, puis les exploiter pour obtenir une exécution de code arbitraire dans le contexte du noyau », a déclaré Patrick Wardle dans son rapport détaillé. À l’aide de cet exploit, qui affecte également les anciennes versions de macOS, un attaquant pourrait voler tous vos mots de passe stockés dans le gestionnaire de mots de passe Keychain de Mac en utilisant une application non signée que vous pouvez télécharger et installer à partir du Web. Comme le font d’autres gestionnaires de mots de passe, Keychain nécessite un mot de passe principal pour permettre aux utilisateurs d’avoir accès. Pourtant, grâce à cet exploit, il n’est même plus nécessaire pour accéder à vos mots de passe stockés qui seront alors visibles en texte clair. Pour montrer combien il est facile d’avoir accès à ce coffre-fort de mots de passe, il a fait une démonstration vidéo dans laquelle il a créé une application « keychainStealer ». Selon cette démo, il est possible pour un attaquant de récupérer des mots de passe associés à des sites Web, des services et des numéros de carte de crédit lorsqu'un utilisateur est connecté. L’exploit peut être embarqué dans une application qui semble légitime ou envoyé via courriel. Il a signalé le bogue à Apple plus tôt ce mois-ci, « mais malheureusement, le patch n'a pas pu être diffusé sur High Sierra », a-t-il déclaré. Apple travaille donc déjà sur un correctif qui sera certainement disponible dans une prochaine mise à jour. « En tant qu'utilisateur passionné de Mac, je suis constamment déçu de la sécurité de macOS » , a-t-il déclaré. « Je ne veux pas dire que cela soit pris de façon personnelle par quelqu'un chez Apple, mais chaque fois que je regarde macOS de la mauvaise façon il y a quelque chose qui ne va pas. Je pense que les utilisateurs doivent être conscients des risques qui existent sur la plateforme. » « L’équipe marketing d'Apple a fait un excellent travail pour convaincre les gens que macOS est sécurisé et je pense que c'est plutôt irresponsable et cela conduit à des problèmes où les utilisateurs de Mac sont trop confiants et donc plus vulnérables », a-t-il ajouté. « macOS est conçu pour être sécurisé par défaut, et Gatekeeper avertit les utilisateurs lorsqu’ils tentent d'installer des applications non signées, comme celle illustrée dans cette preuve de concept, et les empêche de lancer l'application sans approbation explicite. Nous encourageons les utilisateurs à télécharger des logiciels uniquement à partir de sources fiables comme le Mac App Store, et d'accorder une attention particulière aux boîtes de dialogues de sécurité que macOS présente », a déclaré Apple dans un communiqué. Source : déclaration d'Apple , démo de l'exploit
  14. Un million de personnes piégées par une fausse appli WhatsApp Cette « bonne » imitation de WhatsApp, disponible sur le Google Play Store, diffuse des publicités contenant du code dangereux. Il n'y a pas que le secteur du luxe qui est victime des contrefaçons. Les applis font, elles aussi, l'objet de copies. Plus d’un million de personnes ont ainsi téléchargé une fausse appli Whatsapp Messenger, disponible depuis quelques jours sur le Google Play Store. Cette appli, qui porte le nom de Update WhatsApp Messenger, adopte tous les codes de celle conçue par Facebook (couleur, logo, captures de présentation dans le Play Store…) et elle est proposée par un développeur appelé WhatsApp Inc., soit le même nom que l’éditeur de la vraie application. De quoi tromper les utilisateurs peu avertis. Comment ce développeur a-t-il pu utiliser le nom d’une entreprise déjà existante ? D’après ce qu’a pu découvrir le site The Hacker News, il lui a suffi d’ajouter un espace invisible à la fin du nom sous la forme d’un caractère Unicode pour usurper le nom de l’éditeur de la véritable application de messagerie. Avalanche de publicités Selon les utilisateurs de Reddit ayant repéré cette appli, il ne s'agit pas d'un outil de messagerie mais juste d'un moyen de répandre des publicités pour d’autres applis sur les smartphones de ceux qui l’auront téléchargé. « J’ai installé et décompilé l’appli, a indiqué DexterGenius. Elle ne demande que très peu d’autorisations (accès à Internet) et sert surtout à appeler des publicités contenant un code malicieux qui installe une autre APK. Update WhatsApp Messenger cherche aussi à se dissimuler sur le smartphone des utilisateurs en affichant une icône vide. » DexterGenius - Si l’appli a été retirée du Play Store américain, elle était encore disponible en France ce 6 novembre. Google n’a pas communiqué officiellement sur le sujet mais a indiqué au site The Register se pencher sur ce problème. Ce n’est pas la première fois que le Play Store est le vecteur de fausses applis qui cherchent à récupérer les données des utilisateurs. En 2013, c’est une fausse appli iMessage qui avait été repérée et en 2015, de fausses applis Minecraft ont essayé de soutirer de l’argent à 2,8 millions de personnes. Malgré ses efforts et la mise en place du Google Play Protect au printemps dernier, une appli chargée de détecter la présence de malwares ou d’applis malveillantes, Google n’a pas encore réussi à complètement sécuriser son kiosque de téléchargements.
  15. salut Avec la suppression du bouton principal, son grand écran et Face ID, l'iPhone X offre un nouveau paradigme et demande de changer presque 10 ans de gestes et d'habitudes quotidiennes ! Heureusement, Apple a tout prévu, et a bien travaillé sa copie : gestes, raccourcis, astuces en tout genre... Dans la vidéo suivante, nous vous proposons de découvrir quelques petites fonctions (plus ou moins cachées) facilitant l'utilisation de l'iPhone X. Evidemment, la liste n'est pas exhaustive, mais l'on espère que vous en découvrirez certaines ou que vous en partagerez d'autres dans les réactions ! C'est parti !
  16. Apple a dévoilé son concept d’enceinte intelligente, HomePod, il y a plusieurs mois. Alors que les utilisateurs s’impatientent pour prendre l’appareil en mains, le développeur Guilherme Rambo vient de dévoiler les sons des notifications utilisés par Apple sur le dispositif. HomePod propose une apparence assez similaire à celle de Google Home ou d’Écho d’Amazon. L’appareil est cependant prévu pour être disponible au prix d’environ 350 dollars. Ce prix serait justifié par les fonctionnalités proposées par la marque à la pomme notamment grâce au système d’exploitation mobile iOS 11.2 de la firme, dont la version bêta vient d’être lancée. Le développeur Guilherme Rambo, qui a également découvert les premières informations sur l’iPhone 8 et l’iPhone X, a par ailleurs découvert les pistes audios utilisées par Apple pour aider les utilisateurs à configurer et à connecter le HomePod à d’autres appareils. >>> Lire aussi Apple : des HomePod repérés dans la nature avant le lancement Apple prévoit de lancer le HomePod au mois de décembre prochain et la firme de Tim Cook peut changer les sons de notifications de l’appareil avant sa sortie officielle. Guilherme Rambo pense cependant qu’Apple a su choisir des sons apaisants pour son appareil, contrairement notamment à Samsung.
  17. Apple propose plusieurs méthodes de sécurité sur iPhone et iPad, notamment avec le déverrouillage iCloud. Cette méthode oblige à se connecter avec son compte Apple pour restaurer et par définition activer un appareil. Toutefois, un bogue dans iOS 11 permet de contourner cette méthode. Quand Apple a présenté Activation Lock, l’entreprise a expliqué que ce système était conçu pour essayer de rendre les appareils iPhone, iPad et iPod Touch plus sûrs et plus robustes pour les utilisateurs, et donc d'accroître la confiance dans les produits. Il s'agissait d'une fonctionnalité conçue pour garantir que, si l'appareil tombait entre de mauvaises mains, elles ne pourraient pas accéder à l'appareil, le restaurer sur une nouvelle version du micrologiciel mobile d'Apple afin de l'utiliser comme périphérique personnel ou même de le vendre. D’ailleurs, l'activation de Find My iPhone / iPad lance automatiquement Activation Lock. Pourtant, avec un processus relativement aisé à reproduire, il est possible de contourner cette couche de sécurité. Ironiquement, le processus ne fonctionne que si l'authentification à deux facteurs est activée, un processus qui est supposé rendre encore plus difficile l'accès non autorisé aux périphériques. Ce bogue permet à quiconque de contourner le verrouillage d'activation iCloud en utilisant un mauvais mot de passe entré lors de l'écran de configuration initiale. Ce bogue a été confirmé dans iOS 11.1 comme le montre la vidéo ci-dessous. Pour déverrouiller un iPhone tournant sur iOS 11 bêta sans les informations d'identification requises, vous devez activer l'authentification à deux facteurs et activer Touch ID. Comme indiqué dans la vidéo ci-dessus, appuyez simplement sur « Déverrouiller avec le code d'accès du périphérique ». À ce stade, si les choses se passaient bien, entrer un mot de passe incorrect ne vous donnerait aucun accès. Pourtant, avec ce bogue, il vous suffit d’entrer une combinaison aléatoire comme mot de passe plusieurs fois (dans le cas d’espèce, le PoC a été fait avec des « 0 »). Dans certains cas, cela implique d'attendre une heure ou deux pour que la session d'activation expire, ce qui ramène l'invite de mot de passe, ce qui permet de contourner facilement le verrou d'activation. Une fois l'iPhone configuré, aucun compte iCloud n'est configuré, ce qui prouve que l'activation a été truquée sans avoir besoin de fournir un compte. Après cela, l'iPhone sera comme neuf. Vous serez dirigé vers un écran qui vous permet d’enregistrer de toutes nouvelles empreintes digitales. Après cela, vous pourrez entrer un nouveau compte iCloud, en effaçant donc tous les détails de l'utilisation précédente. La démonstration a été faite sur un iPhone 7, mais également sur un iPhone 8. Ce bogue, qui affecte la dernière version du système mobile d’exploitation d’Apple (iOS 11.1), est susceptible d’être reproduit sur le nouvel iPhone X. Ce qui poussera sans doute l’entreprise à résoudre ce problème très rapidement.
  18. Si l’iPhone X ne constitue pas forcément une révolution technologique, il marque en tout cas un changement sémantique. Aux traditionnels chiffres arabes succèdent ainsi la lettre X, soit le 10 en caractères romains. Et si cet iPhone X célèbre le 10 anniversaire du smartphone, il s'agit bien d'un iPhone 10 et non d'un numéro "hors-série", spéciale. Que ce soit le vice-président Phil Schiller ou Craig Federighi, en charge de l'ingénierie logicielle ou même Tim Cook, les cadres d'Apple ont toujours présenté oralement ce téléphone comme étant "l'iPhone ten" (et donc l'iPhone dix dans la langue de Molière). X comme Mac OS X Pourquoi ce X pour symboliser le 10? Si Apple n'as pas fourni de réponse officielle, il y a tout d'abord une question de cohérence. En effet, Apple avait déjà eu recours à la lettre X dans pour nommer son système d'exploitation Mac OS X, celui-ci succédant alors à Mac OS9. Déjà à l'époque Steve Jobs, lorsqu'il avait présenté ce produit lors d'une keynote en 2000, parlait alors de "Mac OS ten". Remplacer le "10" par la lettre "X" dans la ligne de produit d'Apple ne date donc de pas de l'iPhone mais bien de l'ère ou Steve Jobs dirigeait encore l'entreprise de sa poigne de fer. Si là encore il n'y a pas d'explication officielle, Business Insider remarque à juste titre que Mac OS X, en plus d'être le dixième système d'exploitation pour Mac, constituait aussi un clin d'oeil à NeXT, l'entreprise qui Steve Jobs avait fondé en 1985 après avoir été limogé par Apple. Remarque d'autant plus pertinente que Mac OS X avait pour base NeXTSTEP, le système d'exploitation créée par NeXT, qu'Apple avait racheté en 1996. Pour en finir avec les raisons historiques, d'aucun remarqueront également que le X est également présente dans l'autre grande société dirigée par Steve Jobs durant sa période à l'écart d'Apple, Pixar, société qu'il avait rachetée en 1986, alors qu'elle s'appelait Graphics Group, avant de la renommer Pixar. Une lettre qui symbolise la technique Par ailleurs, le X de l'iPhone X peut aussi jouer sur la symbolique propre de ce qui est à la fois une lettre et un chiffre romain. "Comme le double "O" évoque la technologie, le X évoque la technique au sens large, et les compétences. On y voit deux axes qui se croisent et se rencontrent, et la lettre possède une symétrie centrale: vous pouvez retourner le X, il aura toujours la forme d'un X. Le "O" aussi est dans ce cas de figure", souligne Marcel Botton, le directeur générale délégué de Nomen, une agence de naming. Le choix du X peut également marquer une nouvelle ère. "Il y avait une continuité avec les chiffres arabes. En passant au chiffre Romain et au X ont peu vouloir marquer une rupture dans la série de façon à dire qu'il ne s'agit plus de la famille de produit. Un peu comme Peugeot l'avait fait avec la 2008 et la 3008 par rapport à la 308", ajoute Marcel Botton. Ce dernier pointe quand même une défaut: "les chiffres arabes avaient l'avantage d'être connus dans tous les alphabets du monde et avaient donc une valeur universelle que n'a pas le X". Si l'iPhone X est donc un iPhone 10 censé marqué une rupture, faut-il penser qu'Apple a enterré l'idée d'un iPhone 9? Pas impossible. Après tout, Apple imiterait alors Microsoft qui avait décider de passer directement de Windows 8 à Windows 10 sans passer par la case Windows 9.
  19. Le grand TEST de l'iPhone X

    Quelle résistance aux rayures et à la torsion pour l'iPhone X ? Et une chute ? ... Ou plusieurs ... Quelle résistance à l'immersion pour l'iPhone X ?
  20. Le grand TEST de l'iPhone X

    salut une autre vidéo, Notre prise en main de l'iPhone X en vidéo ! https://www.mac4ever.com/dossiers/126807_notre-prise-en-main-de-l-iphone-x-en-video
  21. salut iPhone X : combien coûtent les réparations auprès d’Apple ? Apple est souvent critiquée pour ses tarifs élevés concernant les réparations, mais la marque propose la solution la plus fiable pour remettre son iPhone à neuf. Le géant américain a d’ailleurs effectué des ajustements au niveau de sa grille tarifaire concernant les remplacements d’écrans et les autres dommages. Modèle du dixième anniversaire de la gamme de smartphones de la marque, l’iPhone X est disponible à la vente depuis ce matin. Le téléphone premium d’Apple de cette année démarre à 1 159 euros, une première pour la marque à la pomme. Pour faire réparer l’écran de l’appareil, il faut compter 321,10 euros hors garantie AppleCare+. Pour les autres dommages, le fabricant demande 611,10 euros (hors AppleCare+). Cette année, la marque à la pomme a également sorti deux nouveaux modèles au côté de l’iPhone du dixième anniversaire. Il s’agit évidemment de l’iPhone 8 et de l’iPhone 8 Plus. Pour rappel, la réparation de l’écran du premier est facturée 181,10 euros (401,10 euros pour les autres dommages). L’iPhone 8 Plus se place lui aussi loin derrière l’iPhone X avec 201,10 euros pour l’écran et 451,10 euros pour les autres réparations. Afin de limiter les coûts de réparation, souscrire à l’assurance AppleCare+ avec l’iPhone X est fortement conseillé. Celle-ci est tout de même facturée 229 euros. mais permet de faire réparer l’écran OLED de son smartphone pour 29€ (99€ pour les autres dommages).
  22. salut L'iPhone X est enfin arrivé ! En attendant nos premières impressions et un test complet de l'appareil, on ne résiste pas au plaisir de déballer la bête en direct devant les caméras. Attention les yeux, voici le déballage et notre toute première prise en main de l'iPhone X !
  23. "L'Obs" a pu tester le nouveau smartphone à la pomme croquée. Et le résultat est à la hauteur du prix. Enfin ! L'iPhone X est là. Un mois et demi après sa présentation en fanfare au nouveau siège d'Apple à Cupertino, en Californie, le fleuron de la marque à la pomme débarque en boutique ce vendredi 3 novembre. Enfin, seulement dans certaines boutiques. Dans les Apple Store, il ne sera remis qu'à ceux qui ont effectué une précommande - si vous ne l'effectuez que maintenant, les délais sont de 5 à 6 semaines. Officiellement, il s'agit de ne pas créer de longue file d'attente devant les boutiques, état d'urgence oblige. Officieusement, il s'agirait, selon plusieurs analystes, d'une difficulté de la marque à produire suffisamment d'unités face à une demande "hors norme". Il faudra donc plutôt se tourner vers les revendeurs - les opérateurs par exemple - pour décrocher le Graal le jour J. Il faut dire que, malgré un prix d'entrée supérieur à un Smic, ce nouvel iPhone X suscite toutes les convoitises. Cela fait bien longtemps qu'un produit Apple n'avait pas engendré une telle curiosité, voire fascination. "Il est vraiment beau" L'iPhone X à L'Obs (L'Obs) A peine ai-je pu le récupérer et le paramétrer, que tout mon entourage, aussi bien professionnel que personnel ou simplement des curieux, voulait le toucher, le regarder, l'essayer. La dernière fois que j'ai constaté un tel appétit, c'était pour le premier iPad, en 2010. "Il est vraiment beau", est sans conteste la phrase la plus redondante. Vrai que l'appareil est léché. Son dos en verre, même s'il accroche la moindre trace de doigt, lui confère un côté bijou, accentué par ce tour en aluminium brillant. Effleurer l'écran le réveille, et donne à voir toute son étendue : le nouvel écran occupe désormais quasiment toute la surface. Nombre de concurrents l'ont déjà fait, à commencer par Samsung avec les bords biseautés de ses Galaxy, mais le voir sur iPhone s'avère appréciable. Même chose pour le recours à la technologie Oled qui, pour faire simple, propose un contraste de couleur plus important, des noirs plus profonds, etc. A l'image de la qualité des téléviseurs récents. Le film "Maman, j'ai raté l'avion" sur iPhone X (L'Obs) Profiter d'une série ou d'un film commence à être vraiment agréable sur son téléphone, grâce à la qualité conjuguée au format de cet écran. D'une diagonale de 5,8 pouces, l'écran de l'iPhone X se révèle le plus grand de tous les iPhone, même face à celui du 8 Plus. Et ce, pour un encombrement bien réduit. Profiter d'un grand écran sur un téléphone qui tient dans la main (et dans la poche) devient un véritable plaisir. Ainsi, cet iPhone X propose ce qui s'approche du ratio parfait en termes de taille. "Depuis plus d'une décennie, notre intention a toujours été de créer un iPhone qui ne serait qu'un écran", glisse-t-on chez Apple, rompu au marketing. "L'objet physique disparaît derrière l'expérience." Netflix n'occupe pas (encore) tout l'écran, comme ici "Stranger Things 2" (L'Obs) Adieu bouton d'accueil Ce nouvel écran induit la principale nouveauté de l'iPhone X : la disparition du bouton d'accueil au profit d'une reconnaissance faciale. Adieu la petite pastille ronde avec un carré dessiné à l'intérieur, sur lequel j'appuyais depuis bientôt dix ans. Place à une nouvelle gestuelle, à base de "swipe", façon Snapchat. Concrètement, pour arriver sur l'accueil, il faut balayer du bas de l'écran vers le haut, la détection de visage (baptisée "Face ID") s'assure au passage, en moins d'une seconde, que l'utilisateur est bien son propriétaire. Le centre de notification se retrouve en glissant du haut gauche de l'écran vers le bas, le "centre de contrôle" (où s'active le Wi-Fi et la lampe torche) en partant du haut droit. Après quelques temps d'utilisation, on s'habitude assez vite. De temps à autre, on cherche le bouton d'accueil ou on essaye de passer en mode avion en glissant depuis le bas (raté, retour à l'accueil !). L'iPhone X déverrouillé par reconnaissance faciale (L'Obs) Le plus impressionnant demeure la vitesse de la reconnaissance faciale. En une dizaine de secondes, le visage est enregistré (par infrarouge, en trois dimensions). Puis, la détection va se faire à la volée, en un instant. Aussi bien pour déverrouiller l'appareil qu'autoriser le remplissage automatique du mot de passe de tel site ou telle appli. Hyper-pratique, surtout qu'Apple le promeut comme beaucoup plus fiable que l'empreinte digitale (même si les vrais jumeaux pourront "pirater" le système). A l'usage, on prend le réflexe de tendre sa frimousse face au téléphone. Dans certains cas, cela s'avère toutefois contraignant. Par exemple lorsque l'on veut scroller sur les réseaux sociaux le soir dans son lit, le visage totalement aplatit sur l'oreiller. Ou lorsque l'on cuisine et veut jeter un coup d'œil à une recette, alors que l'appareil est posé à plat sur le plan de travail. Ou lorsque l'on tape cet article en se tenant le menton avec la main, à moitié sur la bouche, et qu'on veut guetter ses notifications sur l'iPhone X tranquille sur le bureau. Bah ! Le nouveau fleuron fait vite oublier tout ça avec sa fonctionnalité unique : les animojis.Concrètement, grâce à la reconnaissance faciale, il est possible d'animer quelques-uns de ses emojis avec son visage avant de les envoyer. Un gadget qui devient vite incontournable. Voir l'emoji singe faire un bisou ou l'emoji chien dire "je t'aime" fait son petit effet. Surtout que ces animojis peuvent être envoyés, sous forme de mini-film, par MMS sur n'importe quel téléphone. Les plus beaux selfies A l'usage, on retrouve avec plaisir la dernière version du système iOS 11, soutenue par une puissance de calcul boostée, déjà observée sur l'iPhone 8. De quoi permettre les dernières incursions en matière de réalité virtuelle. Un selfie avec l'iPhone X (L'Obs) Mais surtout, l'iPhone X a un dernier argument : son mode Portrait. Déjà observé sur l'iPhone 8 Plus, celui-ci permet, grâce à l'usage de deux appareils photo, de créer du flou sur l'arrière-plan de ses clichés. Pour des photos (presque) dignes d'un appareil Réflex. La nouveauté de ce numéro 10 est la possibilité de l'utiliser également en mode selfie. Pour le plus grand bonheur des Instagrameurs, l'iPhone X permet de capturer des autoportraits comme jamais, depuis la création d'un élégant flou en arrière-plan, jusqu'à des éclairages se revendiquant digne d'un studio photo, ou encore avec un effet noir et blanc façon Harcourt. Le mode Portrait en selfie, avec l'iPhone X (L'Obs) Le roi et sa chère couronne Un argument ultime qui permet d'entériner l'idée que ce nouvel iPhone est probablement le meilleur smartphone du marché, supérieur en tous points à ses rivaux de chez Samsung, Huawei, Sony ou LG. Dans une même bécane, Apple intègre avec son savoir-faire d'interface fluide toutes les dernières technologies possibles (de l'Oled à la recharge sans fil), dépassant en un téléphone tous ses concurrents, pourtant récemment revenus dans la course au meilleur smartphone du monde. A la question "faut-il succomber à l'iPhone X ?", la réponse ne peut donc qu'être oui, sans hésitation. L'acquérir donne à utiliser la crème de la crème, à toucher le roi high-tech. Evidemment, comme toute couronne, celle-ci est onéreuse, et il faut compter au minimum 1.159 euros de facture. Une addition salée qui fait de cet iPhone X un produit de luxe, qui inspirera bientôt les autres, plus accessibles. Un peu comme une Ferrari ou un sac Céline.
  24. Apple a publié iOS 11.1, la première mise à jour majeure de la version 11 de son OS mobile depuis son lancement en septembre. Cette mise à jour apporte des nouveautés comme l’ajout de 70 nouveaux emojis ainsi que des correctifs. Elle est maintenant disponible et peut être installée sur iPhone, iPad et les iPod touch. Apple a déjà donné un aperçu à ces nouveaux emojis, maintenant ils sont disponibles pour tout le monde. Principale nouveauté d’iOS 11.1, Apple promet le support de 70 nouveaux emojis correspondant au standard Unicode 10. Toujours concernant, les emojis, le clavier d’iOS 11.1 en affiche désormais trois au lieu d’un dans les versions précédentes. Cette première révision marque aussi le retour d’un geste 3D Touch, en effet, il était possible d’appuyer avec force sur le bord gauche de l’écran dans les versions précédentes pour accéder au gestionnaire du multitâche ou retourner à l’application précédente. Étrangement, Apple a retiré cette fonctionnalité avec iOS, mais a décidé de l’inclure à nouveau, même si elle ne doit pas être utilisée par beaucoup d’adeptes de l’iPhone. iOS 11.1 apporte également un correctif pour Krack, une bonne nouvelle pour les utilisateurs afin de se prémunir contre cette terrible vulnérabilité Wi-Fi. Cette faille si elle est exploitée expose presque tout appareil au risque de piratage, y compris l’iPhone, c’est pourquoi il est nécessaire d’installer cette mise à jour le plus vite possible. Après le lancement d’iOS 11, des utilisateurs de l’iPhone 6, 6S et 7 ont rapporté une chute importante de l’autonomie de batterie et certains utilisateurs du nouveau iPhone 8 souffrent du même problème. iOS 11.1 apporte donc des correctifs pour pallier ce problème d’autonomie, ainsi que les problèmes de baisse de performance et d’instabilité. Apple n’a pas adressé le bogue de lenteur de l’application Calculatrice dans cette mise à jour, mais a préféré le laisser jusqu’à la publication d’IOS 11.2, la prochaine mise à jour d’iOS 11. Dans l'application Photos, cette mise à jour corrige un problème pouvant entraîner le floutage de certaines. Elle corrige aussi un problème pouvant provoquer un ralentissement de l'animation des effets Live Photo. En ce qui concerne l'accessibilité, Apple a amélioré la prise en charge de la saisie en braille abrégé(Grade 2). L'accès de VoiceOver aux fichiers PDF multipages a été également amélioré ainsi que les actions du rotor VoiceOver pour l'annonce des notifications entrantes. Si vous utilisez toujours iOS 11, vous pouvez installer iOS 11.1 en allant dans Réglages > Général > Mise à jour logicielle. Il faudra auparavant songer à sauvegarder votre appareil dans iCloud ou iTunes avant de le mettre à niveau.
  25.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×