Aller au contenu
  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. 80% des smartphones Android victimes d'un bug qui permet de vous enregistrer en douce Il est facile de créer une application malveillante qui accède au microphone et à l’affichage de l’écran sans que l’utilisateur ne s’en rende compte. Seul Android 8.0 dispose d’un patch à l'heure actuelle. Des chercheurs en sécurité de MRW Labs ont découvert que des pirates peuvent créer des applications malveillantes capables d’accéder sans grande difficulté au microphone et capturer l’écran sur les smartphones Android. Il suffit pour cela d’utiliser le service MediaProjection qui existe depuis Android 5.0. Auparavant, une application mobile qui voulaient accéder à ces ressources devait avoir les privilèges administrateurs (root). Avec l’arrivée de MediaProjection, ce n’est plus le cas. L’utilisateur est simplement averti de cet accès par une fenêtre d’alerte. Le problème, c’est que le pirate peut recouvrir tout ou partie de cette autre fenêtre sans que le système ne s’en rende compte. Trompé, l’utilisateur pense valider un message banal alors qu’en réalité il autorise un accès à des ressources sensibles. Voici, ci-dessous, un exemple. Alerté par MWR Labs en juillet dernier, Google a publié un patch en août, mais seulement pour Android 8.0 (Oreo). Les versions 5, 6 et 7 du système sont toujours vulnérables à cette attaque. D’après les statistiques de novembre dernier, 78,7 % des appareils Android sont donc impactés par ce risque de sécurité. Google - Les utilisateurs sont invités à mettre rapidement à niveau leur système d’exploitation. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible car les mises à jour – qui sont gérées par les constructeurs et les opérateurs – ne sont pas toujours disponibles. Dans ce cas, il faut redoubler de prudence et, surtout, ne pas télécharger d’applications douteuses.
  3. salut Le OnePlus 5T, digne successeur du OnePlus 5, vient d’être annoncé par la firme chinoise. Plus design et plus performant que son aîné, le smartphone est cependant proposé au même prix. Nous vous proposons de faire le point sur la fiche technique, son design, son prix et sa disponibilité. OnePlus poursuit sa stratégie de sortir un nouveau flagship tous les 6 mois, regardons de quoi il retourne exactement. OnePlus reproduit la stratégie du OnePlus 3 et 3T tous deux sortis en 2016. Alors que le OnePlus 5 a rencontré un grand succès, nous étions loin d’imaginer que le constructeur lui préparait déjà un successeur. Et c’était pourtant le cas ! Moins de 6 après le OnePlus 5, le 5T débarque sur scène ! Nous avons aperçu ce dont est capable le OnePlus 5T sur AnTuTu, le benchmark nous a dévoilé de nombreuses informations sur sa fiche technique. Les performances sont à la hauteur de son prédécesseur puisque sans surprise nous retrouvons le Snapdragon 835, à l’instar de son grand frère. On remarque que la variante qui est passée sur le grill dispose de 8 Go de RAM ainsi que de 128 Go de mémoire interne. Sur Geekbench, le OnePlus 5T affiche même des performances supérieures à tous les smartphones sous Snapdragon 835. Nous avons également appris que la recharge sans fil ne sera pas de la partie sur le OnePlus 5T, la raison évoquée étant les performances du Dash Charge. Comme vous le constaterez dans la fiche ci dessus, ces infos se sont confirmées. OnePlus 5T : fiche technique OnePlus 5 OnePlus 5T Ecran 5.5 pouces Full HD AMOLED 2.5D – Corning Gorilla Glass 5 – 401 ppp Ecran 6,1 pouces AMOLED 18:9 et définition 2160 x 1080 pixels Processeur Snapdragon 835 cadencé à 2,45 GHz Snapdragon 835 cadencé à 2,45 GHz GPU Adreno 540 Adreno 540 RAM 6 ou 8 Go LPDDR4X 6 ou 8 Go LPDDR4X Capteur avant Sony IMX 371 de 16 mégapixels – Ouverture f/2.0 – Stabilisation EIS – Vidéo 1080p à 30 fps Sony IMX 371 de 16 MP f/2.0 – Vidéo 1080p à 30 fps Capteur arrière Sony IMX 398 de 16 mégapixels – Ouverture f/1.7 – Stabilisation EIS Sony IMX 350 de 20 mégapixels – Ouverture f/2.6 Double flash LED Vidéo 4K à 30 fps Slow Motion 720p à 120 fps Sony IMX 398 de 16 MP – Ouverture f/1.7 – Stabilisation EIS Sony IMX 376K de 20 MP – Ouverture f/1.7 Vidéo : 4K à 30 fps / 1080p à 60 fps Stockage 64 ou 128 Go UFS 2.1 64 ou 128 Go UFS 2.1 Batterie 3300 mAh – Dash Charge (5V – 4A) 3300 mAh – Dash Charge (5V – 4A) Sécurité scanner d’empreinte digitale en céramique Scanner d’empreinte digitale en céramique dorsal Connectivité USB type C norme USB 2.0 NFC, jack audio, 2×2 MIMO WiFi 802.11 a/b/g/n/ac 2.4/5 GHz, bluetooth 5.0, Dirac HD Sound USB type C norme USB 2.0 NFC, jack audio, 2×2 MIMO WiFi 802.11 a/b/g/n/ac 2.4/5 GHz, bluetooth 5.0, Dirac HD Sound OS Android 7.1.1 Nougat + surcouche OxygenOS Android Nougat 7.1.1 + surcouche OxygenOS Coloris Slate Gray (gris foncé) Midnight Black (noir mat) Midnight Black (noir mat) Dimensions 154.2 x 74.1 x 7.25 mm 156,1 x 75 x 7,3 mm Poids 153 grammes 162 grammes Prix 499 € Slate Gray 64 Go / 6 Go de RAM559 euros Midnight Black 128 Go / 8 Go de RAM 499 euros et 559€ OnePlus 5T : design On peut constater certaines évolutions vis-à-vis du OnePlus 5 notamment le design puisqu’on s’attend à un appareil borderless qui tranche avec son prédécesseur. On a d’ailleurs une bonne idée de ce à quoi il ressemblera, un artiste a réalisé une vidéo du OnePlus 5T qui reprend les principales informations qui circulent sur le web à son sujet et nous donnent ainsi une visibilité sur ce à quoi ressemblera le flagship du chinois. Une première photo prise à la Paris Games Week permet d’admirer le OnePlus 5T. La partie dorsale nous dévoile un double capteur photo disposé à l’horizontale sur le coin supérieur gauche avec un flash LED juste à sa droite. Le capteur d’empreintes est niché en dessous du flash centré avec le logo. On retrouve sur la tranche droite le bouton on/off tandis sur que la tranche gauche on a les touches de gestion des notifications et de volume. Sur la tranche inférieure enfin nous avons le port USB Type-C. Une image officielle postée par OnePlus sur Facebook confirme la présence d’une prise Jack. Le PDG a également confirmé la prise Jack et le nom du OnePlus 5T. Le PDG de OnePlus fait du teasing au sujet d’un écran OLED Samsung. Cet aveu nous permet de nous rendre compte que le constructeur chinois prépare activement la relève de son actuel flagship. Cela sous-entend également qu’il faudra probablement s’attendre à un design borderless comme c’est la grande mode en 2017. Par ailleurs, une première photo du OnePlus 5T avec son écran allumé a confirmé ce que nous soupçonnons depuis quelques temps. Le constructeur en a profité pour dévoiler un nouveau rendu officiel nous présentant la partie dorsale du OnePlus 5T avec son double capteur photo et son flash LED. On remarquera que le scanner d’empreintes n’est pas visible sur le rendu, ce qui est étrange au premier abord. Un nouveau rendu du OnePlus 5T a fait surface sur la toile, nous pouvons y apercevoir les deux faces du smartphone. Les bordures latérales sont plus fines que sur les précédentes images, tandis que le capteur d’empreintes présent sur la partie dorsale se montre différent. Il est évident que celui-ci ne sera pas placé en dessous de l’écran puisque les bords sont trop fins pour pouvoir le placer. Comme attendu, le principal changement par rapport au OnePlus 5 c’est son ratio d’écran bien supérieure. Avec un châssis d’une taille similaire, le 5T bénéficie cependant d’un écran plus grand, presque borderless. Vous pourrez le découvrir dans cette vidéo d’unboxing, ayant fuité avant l’heure. Un nouveau rendu du OnePlus 5T a fait surface sur la toile, nous pouvons y apercevoir les deux faces du smartphone. Les bordures latérales sont plus fines que sur les précédentes images, tandis que le capteur d’empreintes présent sur la partie dorsale se montre différent. Il est évident que celui-ci ne sera pas placé en dessous de l’écran puisque les bords sont trop fins pour pouvoir le placer. Comme attendu, le principal changement par rapport au OnePlus 5 c’est son ratio d’écran bien supérieure. Avec un châssis d’une taille similaire, le 5T bénéficie cependant d’un écran plus grand, presque borderless. Vous pourrez le découvrir dans cette vidéo d’unboxing, ayant fuité avant l’heure. OnePlus 5T : appareil photo Contrairement au OnePlus 5, le OnePlus 5T est équipé d’un second capteur photo d’une ouverture de f/1.7. Comme nous le pressentions, le 5T est doté d’un double capteur bien plus puissant que son prédécesseur. C’est l’une des différences majeures avec le précédent smartphone. Avant sa sortie, Carl Pei s’est d’ailleurs fendu d’un nouveau tweet, où il évoque le nouveau mode portrait du terminal. Un benchmark nous informe que le OnePlus 5T bénéficie d’un capteur à seflie de 19 MP, on peut doncs’attendre à ce que l’appareil photo frontal soit particulièrement doué dans ce domaine. Toutefois, Pete Lau, le dirigeant de la firme, a indiqué avant sa sortie que l’appareil photo du OnePlus 5T sera tout simplement hallucinant en condition de faible luminosité. Le PDG de la firme a d’ailleurs partagé une nouvelle photo impressionnante provenant de son double capteur. OnePlus 5T : pas d’Android 8.0 Oreo dès sa sortie ! Alors que Google prépare déjà Android 8.1, on s’impatiente de découvrir Oreo sur d’autres smartphones que ceux du géant de la recherche. Toutefois, selon toute vraisemblance, le OnePlus 5T sortira directement avec la dernière version majeure de l’OS au robot vert. On espère que dans la foulée nous pourrons voir celle-ci débarquer également sur le OnePlus 5 puisque les caractéristiques techniques semblent être similaires. Dans tous les cas les choses semblent bien partie pour aller dans ce sens, la bêta d’Oreo étant déjà disponible sur certains terminaux de OnePlus. A sa sortie, le OnePlus 5T se contentera d’Android 7.0 Nougat. OnePlus 5T : Une stratégie similaire à 2016 avec les OnePlus 3 et 3T Le constructeur chinois a déjà sorti deux flagships l’année dernière avec des différences relativement mineures, on passait d’un SoC Snapdragon 820 à 821 ou encore d’une batterie de 3000 à 3400 mAh certes. Toutefois le reste de la fiche technique n’avait que peu évolué. D’ailleurs de votre côté comment percevez-vous cette stratégie en tant que consommateurs ? N’aurait-il pas été judicieux pour OnePlus d’attendre l’année prochaine et nous sortir un OnePlus 6 bien plus ambitieux ? OnePlus 5T : disponibilité et prix Le OnePlus 5T sera disponible à la vente dès le 21 novembre 2017. Côté tarif, il est proposé au même prix que le OnePlus 5, soit 499€ pour la version 6GB/64GB et 559€ pour une version plus puissante, avec 8GB/128GB sous le capot. C’est une excellente nouvelle pour les fans de la marque et pour les futurs acheteurs du smartphone.
  4. L'un des problèmes avec le marché Android est qu'il est vraiment fragmenté, ce qui signifie qu'il existe un grand nombre de périphériques différents, avec leur propre matériel. En plus de cela, de nombreux appareils mobiles tournent également sur d'anciennes versions d'Android qui ne sont plus prises en charge, et donc ne devraient plus être utilisés. David Luu, un ingénieur de Microsoft, s’est intéressé à la répartition de ces versions. Il a dressé un graphe avec la date en abscisses et les parts de marché Android en ordonnées. Il a apporté des couleurs pour indiquer l’âge. Plus précisément : le bleu désigne la version actuelle ; le jaune les versions vieilles de six mois ; l’orange, des versions vieilles d’une année ; le rouge foncé, des versions vieilles de deux ans ; le rouge vif / blanc, les versions vieilles de trois ans ; le gris clair, les versions vieilles de quatre ans ; le gris, les versions vieilles de cinq ans ; le noir, les versions vieilles de six ans ou plus. Cependant, il a précisé qu’il y a trois façons principales par lesquelles ce graphique minimise le nombre de périphériques obsolètes : tout d'abord, il s’est intéressé aux données de version de l'API : pour cela, « nous n'avons pas accès à la part de marché des versions ponctuelles et des mises à jour mineures. Nous supposons donc que tous les périphériques utilisant la même version API sont à jour jusqu’à ce qu’une nouvelle API soit publiée. Mais de nombreux périphériques (et peut-être la plupart) ne vont pas recevoir de mises à jour de cette version de l'API » ; ensuite, ce graphique montre les parts de marché, mais le nombre d'appareils Android a considérablement augmenté au fil du temps. Par exemple, si nous regardons les appareils les plus obsolètes, nous allons remarquer que le pourcentage d’appareils qui deviennent obsolètes augmente plus rapidement qu’en 2014 par exemple ; enfin, ces données proviennent de l'échange d'informations sur les marchés Google Play Store. Ces données montrent la part de marché des appareils qui se sont rendus sur le Play Store au cours des sept derniers jours. Pour le chercheur, il semble raisonnable de penser que les appareils qui visitent la vitrine en ligne de Google sont plus récents que les appareils qui ne le font pas. « Nous devrions donc nous attendre à un biais inconnu dans ces données qui amène le graphique à montrer que les appareils sont plus récents qu’ils ne le sont dans la réalité. » Armé de ces postulats, il a proposé un graphe plus affiné qui montre la quantité d’appareils Android qui sont devenus obsolètes au fil du temps et la tendance connaît une croissance exponentielle. « À titre de référence, iOS 11 a été publié il y a deux mois et il a maintenant un peu moins de 50 % de la part de marché d’iOS avant la sortie de l'iPhone X (ce qui est comparé à moins de 1 % pour la dernière version d’Android qui a été publiée en août). Il est très probable que, d'ici le début de l'année prochaine, iOS 11 aura plus de 50 % de la part de marché et il y a une chance qu'il ait 75 %. » Il a rappelé qu’en mai 2017, Google a annoncé que plus de deux milliards d'appareils Android sont désormais actifs dans le monde. « Si nous regardons les dernières statistiques, nous pouvons voir que près de la moitié de ces appareils sont obsolètes depuis deux ans. À ce stade, nous devrions nous attendre à ce qu'il y ait plus d'un milliard d'appareils qui ont deux ans de retard ! Compte tenu du modèle de mise à jour d'Android, nous devrions nous attendre à ce qu'environ 0 % de ces appareils soient mis à jour vers une version moderne d'Android. » En conclusion, il a indiqué que nous avons constaté que les appareils Android semblent être de plus en plus obsolètes au fil du temps. « Cela rend difficile pour les développeurs de cibler les “nouvelles“ fonctionnalités de l'API Android, où “nouvelles” signifient tout ce qui a été introduit au cours des dernières années. Cela signifie également qu'il y a beaucoup d'appareils Android qui sont en retard en termes de sécurité. Ceci est vrai à la fois en termes absolus et par rapport à iOS. » Selon lui, jusqu'à récemment, Android était directement lié au matériel sur lequel il fonctionnait, ce qui rendait très pénible la mise à jour des anciens appareils, car cela nécessitait une configuration Android personnalisée avec un téléphone spécifique (ou du moins un travail spécifique au SoC). « Google affirme que ce problème est résolu dans la dernière version d'Android (8.0, Oreo). Les personnes qui se souviennent de l'annonce de “l'alliance des mises à jour Android” de Google en 2011 peuvent être un peu sceptiques par rapport à l'annonce la plus récente. En 2011, Google et les constructeurs américains de smartphones ont annoncé qu'ils maintiendraient les appareils à jour pendant 18 mois, ce qui ne s'est pas vraiment produit. Cependant, même si l'annonce actuelle ne s’avérait pas être juste du vent et que la dernière version d'Android résout le problème de mise à jour, nous avons constaté qu'il faut des années pour que les versions Android soient adoptées. De plus, le taux d’adoption des dernières versions d'Android connaissent des courbes de croissance significativement plus lentes que les versions précédentes. « En outre, même si cela est supposé faciliter les mises à jour, il semblerait qu'Android soit toujours susceptible de rester derrière iOS en termes de mises à jour pendant un certain temps. Google a promis que son dernier téléphone (Pixel 2, sorti en octobre 2017) sera mis à jour pendant trois ans. Cela semble être un pas dans la bonne direction, mais comme nous l'avons vu dans les graphiques ci-dessus, l'extension du support d'un an n'est pas suffisante pour maintenir la plupart des appareils Android à jour. Mais si vous avez un iPhone, la dernière version d'iOS (sortie en septembre 2017) fonctionne sur les appareils de l'iPhone 5S (sortie en septembre 2013). »
  5. Salam, merci l'ami L'application se lance jusqu'à l'affichage de ding deng dong elle cesse de fonctionner ensuite (Sous android tv)
  6. Salut Tout le monde Les liens ont été mis à jour v 7.2 Beta(Derniere mise a jour 2017) http://www.mediafire.com/file/3buk78pjuuoim9g/Appvn-V7.1b.apk Bonne chance a tous
  7. houlala @nillesse, alors là, j'en peux plus d'attendre mon shield alors... les apk android tourne aussi sur android TV ou c'est vraiment du spécifique ??? applus et merci pour toutes ces info.
  8. Bonjour @jofazophe oui c'est toujours d'actualité, même meilleur Bon courage
  9. Un bogue dans la fonctionnalité « icônes adaptatives » introduite avec Android Oreo provoque des redémarrages en boucle des smartphones. Le signalement est du développeur de l’application Swipe pour Facebook. D’après ce dernier, l’ampleur du problème est telle que les utilisateurs sont obligés d’effectuer une réinitialisation de leur appareil pour un retour à la normale. C’est dans le cadre de l’ajout de fonctionnalités disponibles sous Android Oreo à l’application Swipe que ce dernier a fait des constats par la suite rapportés à l’équipe de développement Android. D’après ses développements à ce sujet, le bogue se manifeste au travers des applications qui font usage de ladite fonctionnalité. Pour rappel, cette dernière permet à des icônes de changer de forme et de taille en fonction de l’appareil utilisé ou du type de lanceur disponible sur ce dernier. Le bogue serait lié aux conventions de nommage des ressources liées à une application. Le développeur souligne en effet que (les extensions de nom de fichier étant mises à part) son « erreur » a été de nommer l’image d’avant-plan et le fichier de manifeste de l’application de façon identique (<foreground android:drawable="@mipmap/ic_launcher_main"/> et ic_launcher_main.xml). Le test de l’application mise à jour pour Android Oreo a été mené sur l’émulateur livré avec la plateforme de développement Android, toute chose qui a favorisé le passage sous silence du bogue dans la mise à jour fournie aux utilisateurs de l’application. « [Les deux fichiers avec le même nom ont créé] une référence circulaire qui est passée inaperçue sous Android Studio », écrit-il à ce propos. Ce n’est qu’avec les retours des utilisateurs de l’application qu’il serait lui-même passé au test sur un dispositif mobile réel, lequel a mis des redémarrages en boucle en lumière. Pire, nul besoin de lancer ladite application. Le développeur rapporte en effet qu’il suffit qu’elle soit installée sur un appareil mobile pour que l’interface utilisateur système de ce dernier s’affole. Dans son cas personnel, il a fallu désinstaller l’application via l’interface adb, mais les utilisateurs de son application ont dû réinitialiser leur système pour un retour à la normale. Ces constats ont été rapportés à l’équipe de développement Android le 31 octobre et à date, une version épurée de l’application devrait être disponible sur le Play Store. Android 8.0 (baptisé Oreo), est la dernière version du célèbre d’exploitation de la firme de Mountain View (Google). Il est assez commun que des logiciels nouvellement lancés fassent l’objet de tels signalements. Depuis septembre dernier, on sait qu’un bogue dans Android Oreo entraîne la consommation de données mobiles même lorsque l’utilisateur surfe plutôt en utilisant son Wifi. Google travaille sur un correctif d’Android Oreo pour le cas de la consommation de données mobiles. Avec le signalement relatif à la fonctionnalité « icônes adaptatives », ça fait une entrée supplémentaire au carnet des bogues à corriger. Pour ce qui est des dates de disponibilité des correctifs, des annonces officielles sont attendues.
  10. Lien playstore https://play.google.com/store/apps/details?id=com.benboss.mobile.news&referrer=utm_source%3Dgoogle%26utm_medium%3Dorganic%26utm_term%3Dben+boss+apk&pcampaignid=APPU_1_HhX-WeLPL4fQwQLhh6bIDg Ou https://m.apkpure.com/ben-boss/com.benboss.mobile.news Marche avec mx player
  11. Hello tout le monde, @nillesse c'est toujours d'actualité cette application ? Je vais bientôt avoir ma box android tv je voudrais voir si j'arrive aussi à avoir des appli pour ma future SHIELD notamment " iptv extreme Pro " et lui préparer plein de petite appli pour mes filles... en tous les cas j'ai bien pris note de toute vos info pour récupérer des APK " blackmart " " Appvn " & " Aptoide " applus dans l'bus.
  12. lien apk

    Salut , les amis voila je partage avec vous cette apk pour regarder la télé sur téléphone Android il y'a un peu de tout : sport , français , turc, arabe .... et bien d'autre ; salade , oignon, tomates sans mayo+ ici
  13. Salut c est leur femme qui vas etre contente lol
  14. salut mise a jour de apk mobdro v 2 052 https://1fichier.com/?mmgnycqvsr
  15. Android, principale victime de l’attaque sur le chiffrement du Wi-Fi Des centaines de millions de smartphones sont vulnérables à l’attaque Krack que vient de révéler un chercheur en sécurité et qui permet de déchiffrer les flux Wi-Fi à la volée. Les détails de l’attaque Krack sur le chiffrement WPA2 des réseaux Wi-Fi viennent d’être publiés sur le site krackattacks.com. La bonne nouvelle, c’est que les failles découvertes par le chercheur Mathy Vanhoef ne sont pas impossibles à patcher, contrairement à ce que l’on pouvait croire ce matin. D’ailleurs, les patchs pour les terminaux Linux sont déjà disponibles et devraient être intégrés très prochainement dans les différentes distributions. La mauvaise nouvelle, c’est que ce n’est pas encore le cas pour les terminaux Android qui, avec les ordinateurs Linux, sont les principales victimes de cette terrible attaque. Une vidéo de démonstration réalisée par Mathy Vanhoef montre d’ailleurs comment piéger un smartph déchiffrer les flux Wi-Fi. L’attaque Krack exploite une vulnérabilité du protocole WPA2 au niveau de la phase de négociation (« 4-way handshake ») entre le terminal et le point d’accès. Ce processus fait intervenir plusieurs échanges qui servent à authentifier les deux équipements et à convenir ensemble d’une clé de session pour le chiffrement du trafic. Le problème, c’est qu’en répétant l’un des messages envoyés depuis le point d’accès (le troisième pour être exact), il est possible de réinitialiser tout un tas de paramètres cryptographiques (les « nonces »). Du coup, il est possible de réitérer autant de fois que l’on veut la même séquence de clés que le protocole dérive depuis la clé de session qui permet de chiffrer les différents blocs de données dans le flux. Si l’on arrive alors à détecter dans le flux chiffré un contenu que l’on connaît, on peut alors en déduire la séquence de clés et déchiffrer tout le reste. « Dans la pratique, trouver des paquets avec un contenu que l’on connait n’est pas un problème », explique Mathy Vanhoef sur le site. Attaque triviale sur Android et Linux Pour Android et Linux, l’attaque est encore plus simple. Les connexions WPA2 sont gérées par un logiciel baptisé wpa_supplicant qui, dans sa version 2.4 et supérieure, met la clé de session à zéro quand l’attaquant répète le fameux message de négociation. « Ceci rend l’interception et la manipulation de trafic triviale sur les appareils Linux et Android », souligne le chercheur. Selon lui, cette vulnérabilité impacte tous les terminaux Android version 6 et supérieur, soit près de la moitié du parc déployé. Cela concerne donc des centaines de millions de terminaux ! Par contre, l’attaque démontrée ci-dessus n’est pas si simple à mettre en œuvre. Pour répéter le message de négociation, le pirate doit pouvoir jouer le rôle de passe-plat entre le terminal et le point d’accès (position Man-in-the-middle). Dans la vidéo, le chercheur arrive à piéger le terminal en déployant un second réseau Wi-Fi avec le même SSID, mais sur un canal différent. Le smartphone se connecte donc sur un faux point d’accès qui ne fait que relayer les messages avec le vrai point d’accès et qui, au moment fatidique, va bloquer ou rejouer certains messages de négociation. iOS et Windows semblent immunisés Le chercheur a également réussi à faire des attaques Krack contre macOS et OpenBSD. Ce dernier a d’ores et déjà été patché. Selon Mathy Vanhoef, l’attaque fonctionnerait avec n’importe quel appareil à partir du moment où il a un module Wi-Fi, quel que soit le mode cryptographique sous-jacent (AES-CCMP, WPA-TKIP, GCMP). Elle fonctionne également avec d’autres algorithmes de négociation (Fast BSS, TDLS, PeerKey). Paramétrer son réseau Wi-Fi en WPA1 ne permet pas de se protéger car l’attaque fonctionne également avec ce mode. Changer le mot de passe du réseau Wi-Fi ne sert à rien non plus, car le pirate n’en a besoin à aucun moment. Un doute persiste pour les terminaux iOS et Windows. Selon le chercheur Kevin Beaumont, ces deux systèmes ne seraient vulnérables qu’à une forme amoindrie de l’attaque, insuffisante pour « en faire quelque chose d’intéressant ». Contacté par 01net.com, Mathy Vanhoef nous indique qu’un attaquant « pourra au minimum rejouer des paquets multicast et broadcast vers ces terminaux », mais forcément aller au-delà. Ce qui est donc plutôt rassurant pour les utilisateurs concernés. Pour tous les autres, il est vivement conseillé de se doter rapidement d’un VPN et de scruter les annonces des fournisseurs pour pouvoir installer les patchs dès qu’ils seront disponibles.
  16. salut https://goo.gl/M47YFZ Si la présentation de Richard Yu, le PDG de Huawei, vous a convaincu et que vous attendez impatiemment de pouvoir vous offrir le nouveau Mate 10 Pro, cet article a été écrit pour vous ! Ci-dessous, vous découvrirez la date de sortie française de la phablette, son prix mais aussi ses 3 coloris disponibles. Selon nos dernières informations, le Mate 10 Pro sera le seul modèle de la gamme – avec l’Edition Porsche design qui vous coûtera 1395€– à être commercialisé dans l’hexagone. A l’instar du Google Pixel 2, le Huawei Mate 10 standard ne devrait pas débarquer en France mais sera réservé aux pays suivants : Mexique, l’Espagne et les Emirats Arabes Unis. Peu nous importe, c’est bien la version Pro du flagship qui présente le plus d’interêt. Alors, quand pourrez-vous vous offrir la dernière phablette de la marque chinoise ? Huawei Mate 10 Pro : disponible en France en novembre 2017 au prix de 799€ Comme annoncé par Huawei le 16 octobre, le Mate 10 Pro sera commercialisé en France à partir de la deuxième semaine du mois de novembre 2017. Son prix de départ est fixé à 799 euros. A ce prix là, vous profiterez de 6GB de mémoire vive et de 128 GB de stockage interne. Avec une fiche technique aussi généreuse et un prix pareil, le Mate 10 Pro va vite s’imposer comme un challenger de taille face aux très coûteux iPhone X et Galaxy Note 8. D’un point de vue de ses coloris, le Huawei Mate 10 Pro sera décliné en 3 versions distinctes : Coloris Midnight Blue, Titanium Grey, Moka Brown. En d’autres termes, vous aurez donc le choix entre bleu, gris et brun. Rien de neuf sous le soleil de ce côté là. Et comme vous l’aurez remarqué dans la photographie ci-dessous, la France fait parler des premiers pays à voir débarquer le Mate 10 Pro, avec l’Allemagne, l’Italie et bien d’autres. En parallèle, l’édition Porsche Design sera aussi disponible au mois de novembre 2017 dans l’hexagone. Alors, allez vous craquer pour le Mate 10 Pro ? https://goo.gl/M47YFZ
  17. salut Ce soir, Google a présenté un grand nombre de nouveautés : des téléphones, des assistants et de nouveaux ordinateurs portables. Pixel 2 et Pixel 2 XL Les deux nouveaux smartphones de Google s'appelleront donc Pixel 2 et Pixel 2 XL et adopteront un écran respectif de 5 et 6". Suivant Apple sur ses iPhone, les appareils n'auront pas de prise jack -mais un adaptateur USB C sera livré dans la boite. Certaines parties de l'écran resteront allumés en permanence (merci l'OLED), afin d'afficher par exemple le morceau en cours d'écoute. A l'intérieur, on retrouve le célèbre Snapdragon 835 cadencé à 2,35Ghz, 4Go de RAM, 64Go de stockage, et un écran OLED 1440p sur le modèle de 6" muni d'une Gorilla Glass 5. La batterie a une capacité de 3520mAh et le téléphone fonctionnera sous Android 8.0. 3 coloris seront proposés : Kinda Blue, Just Black et Clearly White. PixelBook : un clone du MacBook 12" Google relance donc son PixelBook. Grosse nouveauté cette année, la machine peut être utilisée comme ordinateur... ou tablette, un « 2 en 1 » qui rappellera les Surface de Microsoft : Vendu 999$, il mesure 10mm de hauteur, pèse 1Kg, embarque un écran 1440p de 12,3", des Core i5/i7 et jusqu'à 16Go de RAM et 512Go de SSD. Parmi les petites spécificités, le PixelBook peut voir si votre smartphone est connecté à la 4G (et l'utiliser). Pour le reste, on retrouve des ports USB C (pour la charge), 10H d'autonomie et un Pixelbook pen, un stylet vendu 99$. Google Home Mini et Max Ceux qui ont acheté un Google Home cet été doivent l'avoir un peu mauvaise, avec deux nouveaux assistants à domicile présentés ce soir : Google Home Mini et Google Home Max. Google Home Max est donc une version plus grosse et plus puissante (jusqu'à 20x !) de l'original, avec 4 gros haut-parleurs de qualité (2 pour les basses, 2 tweeters), un produit qui se positionne donc frontalement face au HomePod. Il sera disponible en décembre pour 399$. Pour ceux qui ne veulent pas un monstre dans leur salon, il y a donc le Home Mini, une version compacte de l'enceinte vendue 49$. Elle sera disponible le 19 octobre. On peut le dire, le rapport qualité/prix est assez imbattable ! Enfin, les Google Home pourront désormais reconnaitre les utilisateurs à la voix, être assignés à des pièces spécifiques et même raconter des histoires à vos enfants. Les caméras et autres produits de Nest seront désormais mieux intégrés à l'assistant de Google, pour -par exemple- diffuser le flux de la caméra sur la TV via le Chromecast. On espère ne pas devoir attendre 1 an avant que ces fonctionnalités arrivent sur la version française ! Google Clips Tiens ! Une petite caméra ! Google lance ce soir son Google Clips, une mini-GoPro vendue 249$. Pixel Buds : des AirPods qui traduisent Google a désormais ses écouteurs sans fil ! Les Pixel Buds fonctionnent en bluetooth et permettent de traduire en temps réel les conversations de ses correspondants. Ils seront vendus 159$ HT (comme les AirPods) et seront disponible en novembre.
  18. Le smartphone modulaire Fairphone 2 arrive en France, mais en exclusivité chez Orange Le Fairphone 2, un smartphone modulaire conçu pour être plus durable et équitable. Depuis sa création il y a quatre ans, Fairphone travaille à transformer le secteur de l’électronique de l’intérieur en y intégrant des valeurs sociales et environnementales. Fairphone a été le premier acteur du marché à proposer un smartphone différent à la fois sur le plan technique avec un format modulaire facilement réparable, et sur le plan social et environnemental en utilisant notamment de l’or issu du commerce équitable. Le Fairphone 2 est équipé d’un écran 5 pouces Full HD LCD et d’un appareil photo de 12 Mégapixels à l’arrière et 5 Mégapixels en façade. Il dispose du système d’exploitation AndroidTM 6 et de 32 Go de mémoire extensible via son port MicroSD. DAS : 0,65 W/kg Le Fairphone 2 est proposé à partir de 79,90€ avec un Open Jet 80Go à 94,99€/mois , engagement 24 mois, ou à 525€ sans abonnement (prix de vente conseillé). Il est utilisable avec une carte SIM Orange ou d’un autre opérateur. La France est à ce jour le second marché de ventes directes en ligne pour Fairphone. Au niveau européen plus de 135 000 consommateurs ont déjà choisi le Fairphone. Avec ce partenariat, Fairphone et Orange souhaitent promouvoir une approche plus durable de l’industrie de l’électronique en France. « Depuis plus de 10 ans, Orange travaille sur les volets sociétaux et environnementaux avec des actions précises comme le recyclage via Emmaüs international ou la création d’un étiquetage en fonction des critères de durabilité des appareils. Aujourd’hui Orange va plus loin en devenant le premier opérateur en France à offrir une alternative à ses clients avec le Fairphone 2, pensé dans sa fabrication pour un impact environnemental et social moindre, pour durer. » a déclare Gaëlle Le Vu, directrice de la communication et de la RSE Orange France
  19. Bonjour, 01net.com La Super Nintendo Mini (ou Super NES Mini) reprend et réduit le design de son illustre inspiratrice, s'accompagne de deux manettes et de 21 jeux, dont un inédit. Au-delà de la nostalgie, c'est bien une petite leçon d'histoire et d'amour du jeu vidéo qui est ici proposée Nintendo Co Ltd Super Nintendo MiniFICHE TECHNIQUE CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Processeur ARM Cortex A7 Fréquence du processeur (en Ghz) 1.2 GHz Nombre de processeurs 1 Nombre de coeurs 4 Puce graphique ARM Mali 400 MP2 Lecteur HD Non STOCKAGE Mémoire interne accessible Non Capacité de stockage (en Go) 0.5 Stockage des jeux sur mémoire interne Oui DIMENSIONS Largeur 24.13 cm Epaisseur 20.32 cm Profondeur 7.62 cm Poids 198 kg
  20. Bonjour, 01net.com La Super Nintendo Mini (ou Super NES Mini) reprend et réduit le design de son illustre inspiratrice, s'accompagne de deux manettes et de 21 jeux, dont un inédit. Au-delà de la nostalgie, c'est bien une petite leçon d'histoire et d'amour du jeu vidéo qui est ici proposée Nintendo Co Ltd Super Nintendo MiniFICHE TECHNIQUE CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Processeur ARM Cortex A7 Fréquence du processeur (en Ghz) 1.2 GHz Nombre de processeurs 1 Nombre de coeurs 4 Puce graphique ARM Mali 400 MP2 Lecteur HD Non STOCKAGE Mémoire interne accessible Non Capacité de stockage (en Go) 0.5 Stockage des jeux sur mémoire interne Oui DIMENSIONS Largeur 24.13 cm Epaisseur 20.32 cm Profondeur 7.62 cm Poids 198 kg
  21. Google et HTC, le couple fondateur d’Android Le rachat par Google d’une partie des actifs de HTC achève une succession de projets en commun. Ensemble, ils ont conçu plusieurs appareils emblématiques de l’univers Android. C’est désormais officiel, Google met la main sur la moitié des ingénieurs de HTC. Des forces vives qui viendront travailler sur les prochains smartphones du Californien, à commencer par les futurs appareils de la gamme Pixel. Un accord à 1,1 milliard de dollars (l’équivalent de 840 millions d’euros) qui ne doit rien au hasard. Si le calendrier est probablement lié aux récentes difficultés du taïwanais et à la volonté de Google de rivaliser avec Apple, les deux acteurs se sont alliés dans la conception de nombreux produits depuis dix ans. 2008, la fondation Nous sommes plus d’un an après le lancement de l’iPhone. De son côté, Google a racheté Android afin de mettre la main sur ce qui doit devenir le système d’exploitation mobile concurrent d’iOS. Sans équipe dédiée à la partie matérielle, Google approche HTC, une entreprise fondée en 1997. A l’époque, elle est surtout connue pour ses nombreux téléphones fonctionnant sous Windows Mobile, à l’image du S100 lancé en 2005 sous la marque Qtek. HTC - Le HTC Dream En septembre 2008, HTC annonce le Dream, tout premier smartphone à tourner sous Android. Distribué par Orange en France, il permet d’accéder à Gmail ou Google Maps grâce à un « puissant » processeur Qualcomm cadencé à 528 MHz. Il marque également l’arrivée d’Android Market - futur Play Store - et sa bagatelle de 1000 applications gratuites. Le HTC Dream fait office de premier concurrent sérieux au smartphone d’Apple. 2010, la confirmation Deux ans plus tard, Google s’implique dans la conception d’un smartphone Android avec le lancement de sa gamme Nexus. Mis au point par HTC, le Nexus One est le premier appareil estampillé Google. Avec Android 2.1 arrive le multitouch, qui permet notamment de zoomer d’un pincement de doigts, comme sur l’iPhone. En plus de révéler les ambitions de Google pour les années suivantes, le Nexus One confirme qu’Android est bien parti pour être le meilleur rival d’iOS. 01net.com - Le Nexus One 2014, le grand format Google poursuit le développement de sa gamme Nexus, faisant quelques infidélités à HTC. Lancé en 2014, le Nexus 6 est conçu par Motorola, marque rachetée par Google en 2011 et revendue à Lenovo. C’est en revanche HTC qui est mandaté pour répondre aux iPad d’Apple avec la Nexus 9, une puissante tablette de 8,9 pouces. Elle est l’un des premiers appareils à tourner sous Android Lollipop, la version 5.0 de l’OS de Google. Lollipop marquera l’apparition du Material Design, la plus grosse refonte graphique du système d’exploitation à ce jour. 01net.com - La Nexus 9 2016, les fiançailles Toujours dans l’optique de mieux rivaliser avec Apple, Google lâche sa gamme Nexus au profit de sa gamme Pixel. Estampillés « Made by Google », les Pixel et Pixel XL sont deux appareils haut de gamme, censés être intégralement conçus par l’Américain. Pour cette première, les smartphones sont réservés à certains marchés et ne sortiront jamais en France. Sans usine, Google a une nouvelle fois pu compter sur les capacités de production de HTC. 01net.com - Le Google Pixel 2017, le mariage En embauchant 2000 ingénieurs de chez HTC, Google s’octroie une grande partie de la recherche et développement de l’entreprise. Et ce à quelques jours de l'annonce du Pixel 2. Des salariés qui étaient pour certains déjà dédiés aux projets de Google. Avec cet accord, ils sont désormais liés à l’Americain. Une union dont les fruits pourraient être une nouvelle génération de smartphones... profitant d’une intégration logicielle aussi aboutie que celle de l’iPhone.
  22. salut https://goo.gl/ZGEivL Skeep – Contrôler vos données personnelles facilement 0 Même si vous êtes vigilant concernant vos données personnelles, il y a toujours un moment où vous relâchez la pression... Un petit coup de Facebook Connect par ci, un petit coup de "J'inscris mon email" par là...etc. Et de fil en aiguille, année après année, sans même sans rendre compte, ce sont des centaines de sociétés qui ont accès à un profil de vous très détaillé : Âge, numéro de téléphone, amis, centres d'intérêt et j'en passe. Alors pour les plus experts, il y a toujours moyen de contrôler ces autorisations que nous donnons à des sociétés tierces, au travers de menus bien planqués dans les paramètres de Facebook, mais si pour vous tout cela est fastidieux, j'ai la solution. Il s'agit de Skeep, une application mobile qui permet de gérer de manière très fine l'ensemble des autorisations que nous avons accordé via Facebook à tous ces sites, apps et autres. Concernant les emails, Skeep permet aussi, stats à l'appui de voir à quelles newsletters vous êtes abonnés et vous proposer un désabonnement propre. Notez que pour le moment, seuls des services email et Facebook sont proposés. L'équipe de Skeep a prévu d'intégrer le support de Twitter et Google+ d'ici quelques mois. Je trouve cette appli plutôt bien fichue et indispensable pour reprendre la main sur ses données personnelles sans y passer trop de temps. Je vous invite à la tester. Vous pouvez télécharger Skeep ici pour Android et iPhone. https://goo.gl/ZGEivL
  23. Waze CGE 4.29.0.0: version décensurée avec emplacement exact radars fixes+mobiles Vous connaissez surement l'application gratuite Waze sur Android qui fait à la fois office de GPS, d'anti-bouchon, d'avertisseurs de zones de danger, et trouver station essence moins chères. aussi trouver le bon raccourci et faire éviter bon nombre de bouchons. Bon, je partage avec vous cette version décensuré qui comporte des améliorations sympatiques: - affichage de l'emplacement exact des radars fixes ou mobiles (et non pas d'une zone de radars de 4000m sur version officielle) - Ajout du support du mode multi-fenêtres (Pour les téléphones Samsung) - Alerte sonore radar quel que soit la vitesse (Uniquement en cas d'excès de vitesse avec la version officielle) - Personnalisation de l'apparence des cartes - Augmentation de la distance de signalement des radars et contrôles à 1000m (forcée à 600m dans la version officielle). Si cela ne vous convient pas, distance configurable dans le fichier "Préférences" en ajustant les 2 lignes suivantes: Alerts.Alert Distanc_: 1000 Alerts.Police Alert Distac_: 1000 - 3 voix françaises intégrées et volume réhaussé par rapport à la version officielle: Français = voix masculine Svenska = voix féminine Türkçe = voix Star Wars - Désactivation par défaut du popup photo à l'arrivée (Navigation.Nearing destination distance: 0) RAPPEL DES DERNIERES MAJ: Waze CGE 4.19.0.3 du 09/02/2017: Version décensurée de la V4.19.0.3: correction de bugs Waze CGE 4.20.0.1 du 06/03/2017:Version décensurée de la V4.20.0.1: correction de bugs Waze CGE 4.21.0.0 du 23/03/2017: Version décensurée de la V4.21 officielle: correction de bugs + nouveau skins Waze CGE 4.22.1.0 du 10/04/2017: Version décensurée de la V4.22.1.0 officielle: nouveau skin afin d'affiner les routes pour une meilleure lisibilité en zone dense correction de bugs Waze CGE 4.23.0.3 du 04/05/2017: Version décensurée V4.23.0.3 officielle: correction de bugs Waze CGE 4.23.0.4 du 06/05/2017: Version décensurée V4.23.0.3 officielle: correction du bug demande d'activation GPS alors qu'activé + bug radars non présent Waze CGE 4.24.0.2 du 24/05/2017: Version décensurée de la V4.24.0.2 officielle: correction du bugs (dont pb écran noir démarrage)+amélioration (possibilité enregistrer voix personnelle) Waze CGE 4.25.0.2 du 20/06/2017: Version décensurée de la V4.25.0.2 officielle: correction du bugs + améliorations affichage trajet Waze CGE 4.26.0.3 du 10/07/2017: Version décensurée de la V4.26.0.3 officielle: correction du bugs + améliorations diverses + intégratio avec Android Auto Waze CGE 4.27.0.1 du 26/07/2017: Version décensurée de la V4.27.0.1 officielle: correction du bugs + améliorations diverses Waze CGE 4.28.0.1 du 19/08/2017: Version décensurée de la V4.28.0.1 officielle: correction du bugs + améliorations diverses Waze CGE 4.29.0.0 du 11/09/2017: Version décensurée de la V4.29.0.0 officielle: correction du bugs + améliorations diverses PROCÉDURE INSTALLATION DE L’APPLICATION: Tout d'abord, veuillez désinstaller l'application Waze officielle si vous l'aviez installé dans votre smartphone (rassurez-vous, vous perdrez pas votre compte) 1) Télécharger le fichier Waze CGE 4.29.0.0.apk (dernière version du 11/09/17). Cliquez sur "Valider et télécharger le fichier" 2) une fois le fichier téléchargé, ouvrez le fichier pour l'installer. Si vous avez un message "voulez-vous remplacer la version", cliquez sur "oui" (si vous aviez une version crackée précédente). NB: Si pb installation, vérifiez sur votre smartphone ou tablette android que vous autorisez bien l’exécution des fichiers .apk. Pour cela rendez-vous dans "Paramètres" puis cliquer sur "Sécurité" ou "Applications" puis à "Sources Inconnues" veuillez cocher "Autoriser l'installation d'applications issues de ressources inconnues" puis cliquer sur "OK" 3) Dès l'installation fini, ouvrir Waze et créer un compte (si vous n'avez pas un) ou connectez vous avec votre compte Waze ou Facebook 4) Vous aurez cet écran, cliquer sur "activer le GPS", puis sélectionner "haute précision" sinon l'appli ne démarrera pas PARAMÈTRES RECOMMANDÉS ET CONSEILS : A) Si vous rencontrez des problème de connexion ou des bugs de guidage, essayer d'abord de désinstaller totalement l'appli avant de réinstaller l'appli. Il se peut qu'a force d'écraser les version, cela génère des conflit B) forcer le son du haut parleur: l'avantage de cette version, c'est de pouvoir forcer le volume de la voix de guidage (pour mieux entendre quand on écoute de la musique): aller dans le menu paramètre-audio puis activer option "forcer le son sur le haut-parleur de cet appareil C) Pour plus de sécurité, vous pouvez également utiliser en même temps l'application Icoyote D) Depuis la version 4.8.0.2 cge V4, toutes les données utilisateurs sont enregistrées sur le stockage externe (/sdcard/waze/) afin de rendre accessible tous les paramètres de personnalisation sans avoir un téléphone rooté. Cela concerne notamment le fichier "preferences" et les dossiers "skins" et "sound". E) Il y a une nouvelle version décensurée environ toutes les 15 jours (qui suit la version officielle) et je vous recommande de télécharger la nouvelle version et de remplacer l'ancienne. Pour être au courant des nouvelle version Petit rappel des fonctionnalités de base de Waze(reprise dans la version modifiée): Navigation basé sur les informations temps réel et informations routières de la communauté Les signalements de la communauté incluent accidents, dangers, police, fermetures de route et plus encore Guidage vocal complet Des cartes en direct, constamment mises à jour par la communauté d'éditeurs de Waze Réacheminement automatique lorsque les conditions changent sur la route Envoyez votre heure d'arrivée et parcours en temps réel à ceux que vous rejoignez Apprentissage de vos destinations et horaires de trajet fréquents Trouvez la station services la moins chère sur votre trajet Ajoutez des informations sur les lieux et entreprises Ajoutez vos amis Facebook et synchronisez vos contacts Voyez l'ETA de vos amis quand vous allez au même endroit Navigation d'une touche vers les événements de Facebook & du Calendrier. Gagnez des points en contribuant avec des informations de la route et montez dans le classement de votre communauté Arrivez à l’heure grâce aux « trajets planifiés ». Vous pouvez désormais prévoir un trajet et recevoir un rappel pour partir à l’heure, incluant les condition de trafic en direct Bonne route à tous un grand merci au développeur de l'appli
  24. Comment modifier le fichier host de son mobile Android Il faut bien l’admettre, les applications de contrôle parental se révèlent bien souvent très complexes à utiliser et pas toujours très efficaces. Heureusement il existe une astuce pour bloquer très facilement l’accès à certains sites. Dans ce tutoriel nous allons voir comment modifier le fichier host d’un appareil sous Android pour bloquer ou accélérer l’accès à des pages web. A quoi sert le fichier host ? Le fichier host est une sorte de répertoire téléphonique. Il gère les URL des sites et leurs adresses IP. A chaque fois que vous visitez une page web, votre smartphone va automatiquement interroger le fichier host pour rechercher l’adresse IP associée au nom de domaine de votre site. Si celle-ci ne figure pas dans le fichier, il va alors interroger les serveurs DNS de votre fournisseur d’accès internet. Evidemment rien ne vous empêche de modifier et de personnaliser le host de votre mobile Android. A un détail près. Le système d’exploitation mobile de Google protège par défaut l’accès aux fichiers systèmes les plus sensibles comme le host. Seuls les utilisateurs bénéficiant des privilèges du root peuvent les modifier. Impossible par exemple de bidouiller le host si votre téléphone n’est pas rooté. Pour en savoir plus sur le mode super utilisateur d’Android je vous conseille d’aller lire cet article: à quoi sert le root sur Android. Pourquoi bidouiller le fichier host de son smartphone ou de sa tablette Maintenant que vous avez compris le fonctionnement du fichier host, nous allons voir comment l’utiliser pour filtrer l’accès à des sites internet. Cette solution peut-être mis en place pour protéger vos enfants. Elle présente l’avantage d’être totalement gratuite. Aucune application à installer, ni de compte à créer. Il faudra juste faire attention de ne pas dévoiler l’existence de ce fichier à vos enfants. Ceci ne devrait toutefois pas vous poser de gros problèmes. A noter que vous pouvez également utiliser le fichier host pour accélérer le chargement de vos sites web préférés. Une fois le système en place, votre smartphone n’aura alors plus besoin d’interroger les serveurs DNS de votre opérateur pour connaître l’adresse IP de vos noms de domaine favoris. Cela vous permettra de gagner de précieuses secondes et de rendre votre navigation web bien plus rapide. Vous allez vite vous rendre compte que d’avoir un smartphone qui charge très vite les pages internet n’a que des avantages. C’est bien connu personne n’aime attendre. Le guide complet pour personnaliser le fichier host d’Android Il existe énormément d’outils pour modifier le fichier host d’un appareil fonctionnant sous Android. Dans ce tutoriel nous avons décidé d’utiliser Hosts Editor. Très simple d’utilisation, cette application va vous permettre de définir très facilement les sites à bloquer. Lancez sur votre mobile rooté le Play Store de Google Cliquez sur l’icône en forme de loupe et saisissez dans le formulaire le nom de l’application à savoir Hosts Editor Appuyez sur le bouton installer Lancez ensuite l’application que vous venez de télécharger Appuyez sur le bouton + Dans le champs IP adresse entrez 127.0.0.1 Dans le champ hostname saisissez le nom de domaine du site que vous souhaitez bloquer Appuyez sur le bouton Add Hostname pour valider votre choix L’application va ensuite vous proposer de redémarrer votre téléphone pour vider le cache DNS. Voilà c’est fini. Il ne vous reste plus maintenant qu’à procéder à un petit test de contrôle. Pour cela il vous suffit d’ouvrir votre navigateur web préféré puis de tapez l’URL du site que vous venez de configurer dans le fichier host. Si l’opération s’est correctement déroulée, vous devriez voir s’afficher un message d’erreur dans le navigateur. Rendre de nouveau accessible un site web bloqué par le fichier host Bien entendu, il est possible de revenir en arrière et d’autoriser l’accès à un site précédemment bloqué. Pour cela il suffit de suivre la procédure suivante Lancez l’application Hosts Editor Cochez la case correspondant au nom de domaine du site bloqué Appuyez sur l’icône en forme de poubelle pour supprimer la ligne Ouvrez votre navigateur et tapez dans le champ adresse l’URL de votre site Source
  25. salut Fidèle à ses habitudes, le géant chinois Xiaomi a devancé son rival américain en présentant son nouveau flagship la veille de la présentation de l’iPhone X. Comme l’iPhone X, le Mix 2 sera équipé d’un écran sans bordures, qui couvrira la quasi-intégralité de la face avant du smartphone. Contrairement à l’iPhone X, le smartphone de Xiaomi ne verra pas sa caméra directement intégrée à l’écran. Celle-ci se trouvera en effet juste en-dessous de l’écran. L’appareil présenté par Xiaomi présente également quelques différentes notoires au niveau des fonctionnalités, avec un lecteur d’empreinte digitale placé au dos de l’appareil en lieu et place d’une caméra de reconnaissance faciale. Avec son châssis en aluminium et son boitier en céramique, le smartphone imaginé par Xiaomi a déjà tout d’un grand, et aurait très bien pu être imaginé dans les locaux de la Pomme, à Cupertino. Niveau performances, le groupe chinois annonce une jolie fiche technique, avec un processeur Snapdragon 835, 6 à 8 Go de RAM, un appareil photo de 12 mégapixels et un joli écran OLED. Au niveau du prix de vente, il faudra compter environ 500$ pour le modèle le plus abordable, et jusqu’à 720$ pour le modèle le mieux équipé. https://goo.gl/MvvUZR
  26. Téléphonie : les portables sous Android vous traquent en permanence Les téléphones sous Android peuvent être localiser en permanence même après avoir déconnecté la fonction internet sans fil (Illustration) Attention, vous êtes traqués ! Même en désactivant la fonction « internet sans Fil » (Wi-fi) sur les téléphones portables fonctionnant avec le système d'exploitation Android (Google), il est toujours possible de localiser l'appareil et donc son propriétaire... La découverte a été faite par trois chercheurs lyonnais de l’Insa Lyon et de l'Inria. Sur le principe, en activant la fonction Wi-fi, le portable recherche en permanence des bornes d'accès pour se connecter à internet. Les signaux émis par le portable contiennent l'identifiant de l'appareil. Ainsi, il est possible de retracer facilement son parcours. Les chercheurs ont montré que, si les utilisateurs coupent la fonction Wi-fi, le téléphone continue quand même à chercher des points de connexion mais sans s'y connecter. Cela permet à de nombreux services, comme Google Maps, d'optimiser la géolocalisation des terminaux en toutes circonstances. De surcroit, de plus en plus d'entreprises utilisent aussi ce système à des fins statistiques. Mi-juillet, le BHV et le centre-commercial des Quatre Temps à La Défense (Hauts-de-Seine) avait posé une affichette expliquant que la société Unibail Rodamco était «susceptible de collecter des informations personnelles liées à votre identifiant de terminal mobile aux fins de réaliser des statistiques.» Elle invitait les utilisateurs à couper la fonction Wi-fi pour ne «pas être géolocalisé». Un traçage sans l'approbation des individus «Ce traçage pose des problèmes, notamment de vie privée. Puisque celui-ci se fait bien évidemment sans l’approbation des individus, et bien souvent les personnes concernées ne sont même pas conscientes de l’existence de ce type de traçage », explique Mathieu Cunche, l’un des auteurs du rapport. Autre problème, à moins de se mettre en «mode avion» ou de couper son appareil, les chercheurs ont montré qu'il était très difficile pour les non-initiés de désactiver cette fonction de géolocalisation. Pour l'heure, selon le site Daily geek show, Google, qui gère le système Androïd, n'a pas fait de commentaire sur cette affaire. Reste aussi à savoir si la Commission national informatique et des libertés (CNIL)va se saisir de ce dossier...
  27.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×