Aller au contenu
  1. Quoi de neuf dans ce club
  2. merci le plus grand problème est votre espace est insuffisant même avec ue memoire non pleine
  3. Les causes de dysfonctionnements du Google Play Store peuvent être diverses et variées : bugs intempestifs, problèmes relatifs au téléchargement d’une mise à jour du soft, dérèglements liés à une application tierce instable… Un ensemble d’anomalies qu’il vous sera probablement possible de corriger grâce à notre guide. Les tutoriels ont été réalisés avec un Nokia 8 Sirocco sous Android One. La méthode peut varier légèrement selon les interfaces mais reste globalement la même. 1 - Vérifiez l’état de votre connexion Internet. Si vous n’arrivez pas à accéder complètement au Google Play Store ou à installer d’applications, cela peut venir de votre connexion internet. Un accès à internet est en effet indispensable pour utiliser les services du Play Store. Vérifiez donc que vous avez bien le logo Wi-Fi (3 quarts de cercles au dessus d’un point, ou un quart de disque) ou données mobiles (2 flèches verticales, 4G, 3G ou H+) sur la barre en haut de l’écran. Pour activer l’un ou l’autre, rendez-vous dans la partie Réseau des Paramètres de l’appareil, ou dans le menu déroulant en haut de l’écran. 2 - Effacez les données de votre application Google Play Store. Dans la majorité des cas, cette manipulation vous permettra de résoudre la plupart des problèmes liés au Google Play Store. En effet, si le cache permet de conserver certaines données efficacement de manière à optimiser, entre autres, la vitesse de navigation au sein de l’interface utilisateur, il peut entraîner occasionnellement des dysfonctionnements dans le système. Ainsi, pour purger cet espace de stockage, il vous suffit de vous rendre dans le menu Paramètres puis Gestion des applications. Rendez-vous sur l’application Google Play Store puis Stockage et cliquez sur Vider le cache après avoir déroulé vers le bas de votre écran. Si cette première opération s’avère infructueuse, choisissez Effacer les données, qui se trouve dans le même sous-menu. Vous avez donc désormais une version toute neuve du Google Play Store. 3 - Téléchargez la dernière version de Google Play Store. Il peut être judicieux de vérifier l’état de votre logiciel, en déterminant s’il est à jour (ou non). Sachez que, de manière générale, les mises à jour du Google Play Store se font automatiquement mais peuvent occasionnellement prendre du temps avant de se lancer. Une vérification manuelle peut ainsi palier ce délai. Pour être sûr d’avoir une version à jour du Google Play Store, désinstallez les mises à jour de l’application depuis les trois points en haut à droite de la page du gestionnaire d’applications. La mise à jour devrait se faire automatiquement dans la foulée. 4 - Videz le cache des Services Google Play. Véritablement liée au fonctionnement du Google Play Store, cette application peut également être vidée de son cache. Cette manipulation peut ainsi vous permettre de résoudre certaines anomalies décelées. Comme pour le Play Store, elle se fait depuis les paramètres de l’applications dans Paramètres puis Gestion des applications. Sachez que, contrairement au Google Play Store, la désinstallation des mises à jour n’est pas permise sur les Services Google Play. 5 - Supprimez puis reconnectez votre compte Google Play. Cette manipulation vous suggère de supprimer votre compte Google (de votre smartphone uniquement) afin de le désactiver. Après être entré dans le menu Paramètre, puis Utilisateurs et comptes, sélectionnez le compte Google que vous avez paramétré, et supprimez-le. Vous pourrez ensuite le reconnecter en effectuant la démarche inverse. 6 - Vérifiez l’état de votre VPN. Si vous ne savez pas ce qu’est un VPN ou n’utilisez tout simplement jamais ce genre d’outil, vous pouvez passer cette étape. Lorsque vous activez un VPN, des dysfonctionnements du Google Play Store peuvent apparaître. Vous pouvez ainsi désactiver cet outil dans Paramètres, Réseau puis VPN. 7 - Redémarrez votre smartphone. Si aucune des solutions précédemment évoquées n’a réglé votre problème, celui-ci pourrait venir de votre smartphone. Le redémarrer a des chances de corriger un éventuel bug en arrêtant tous les processus parasites en cours. Maintenez le bouton Power de votre appareil jusqu’à ce qu’on vous propose de redémarrer le système. 8 - Mettez à jour votre système d’exploitation. Les problèmes au niveau du Play Store peuvent également venir de votre système d’exploitation qui n’est pas à jour. De toute façon, même si la version d’Android n’est pas en cause, il est toujours préférable d’être à la page. Pour mettre à jour, direction les Paramètres, puis Système et enfin Mise à jour du système. Si votre système est indiqué comme à jour, vérifiez quand même avec Rechercher les mises à jour. Si, au contraire, une mise à jour est proposée, installez-la. 9 - Réinitialisez votre smartphone aux paramètres d’usine. Pour commencer, sachez qu’en effectuant cette manipulation, vous serez amené au préalable à devoir copier vos données personnelles sur un espace de stockage que vous aurez choisi (ordinateur, cloud, disque dur externe…). La réinitialisation de votre smartphone est une démarche de dernier recourt, l’équivalent d’une dernière chance puisque tout va être effacé. Comme toutes vos données vont être supprimées, prenez vos précautions à l’avance pour ne pas perdre de précieux fichiers. Après vous être rendu dans le menu Paramètres, sélectionnez Système puis Options de réinitialisation et enfin Effacer toutes les données (rétablir la configuration d’usine). Il ne reste plus qu’à cliquer sur Réinitialiser le téléphone et confirmer avec Tout effacer.
  4. Afin de s’assurer une croissance continue, les géants du numérique adaptent leurs logiciels aux smartphones Android d’entrée de gamme, populaires dans les pays émergents ou en développement. Mais ces applications pourraient également vous intéresser si vous êtes pour le minimalisme ou si vous utilisez un appareil de gamme intermédiaire avec une mémoire limitée. D’autre part, en plus de mieux fonctionner sur les smartphones d’entrée de gamme, ces applis sont également supposées utiliser moins de données mobiles. Facebook Lite : il s’agit de la version allégée de Facebook. Si toutes les fonctionnalités du réseau social ne sont pas disponibles sur l’appli, elle permet néanmoins d’avoir une expérience basique (et parfois meilleure). Messenger Lite : Messenger Lite a été conçu pour les mobiles d’entrée de gamme, mais depuis le mois de mars, l’appli supporte tout de même les appels vidéo. Twitter Lite : Twitter Lite n’est pas une application Android, mais une Progressive Web App (PWA), une appli web qui se comporte comme une application native. Cette version allégée de Twitter est disponible à l’adresse mobile.twitter.com. Instagram Lite : Avec cette appli, Instagram s’optimise pour les pays émergents. Au moment où j’écris cet article, il n’est pas encore possible de publier des vidéos, ni d’utiliser la messagerie d’Instagram sur cette version allégée. Cependant, le réseau social ajoutera ces fonctionnalités plus tard. Si vous ne pouvez pas installer cette appli depuis le Play Store, une version .apk est disponible ici. YouTube Go : YouTube Go permet d’économiser des données mobiles, de télécharger des vidéos pour une lecture hors-ligne, et même de transférer les vidéos téléchargées entre deux mobiles (via l’appli). Si vous ne parvenez pas à installer YouTube Go depuis le Play Store, une version .apk est disponible ici. Gmail Go : Une version allégée de Gmail, qui n’est pas très différente de la version classique (apk). Maps Go : Une version de Google Maps qui s’exécute plus rapidement sur les smartphones avec une mémoire limitée (apk) Shazam Lite : Une version Lite de l’appli de reconnaissance musicale avec seulement les fonctionnalités basiques.
  5. Les nombreux tests dans les laboratoires avant de publier logiciels et matériels ne constituent pas une panacée contre les bugs. Les smartphones ne sont pas infaillibles que ce soit du côté matériel ou logiciel. Ce serait le cas à présent avec les gadgets Samsung. Les propriétaires se plaignent qu’un bug, dans la dernière version de l’application de messages de Samsung préinstallée sur les nouvelles séries des tablettes et smartphones Android du géant sud-coréen en l’occurrence les Galaxy S9, S9 Plus, et Note 8, aurait affecté le comportement de leurs gadgets Samsung. En effet, l’application pourrait envoyer des photos privées des utilisateurs de façon aléatoire à leurs contacts choisis, eux-mêmes, de façon aléatoire. Cette anomalie n’affecterait pas seulement que les nouvelles séries de gadgets Samsung, les anciennes séries, ayant exécuté les dernières mises à jour de l’application, seraient aussi concernées par des envois silencieux de photos aux contacts enregistrés. L’album photo d’un utilisateur a été envoyé automatiquement à son amie sans aucune autorisation. Aucune trace de l’envoi n’était perceptible dans la boîte d’envoi de l’application, par contre le transfert a laissé des traces sur son compte T-Mobile des États-Unis. « La nuit dernière vers 2h30 du matin, mon téléphone a envoyé, à ma copine, toute ma galerie de photos sur du texte, mais il n'y avait aucun enregistrement sur mon application de messagerie », s'est plaint un propriétaire confus de Galaxy S9 Plus. « Cependant, il y avait un enregistrement de cela dans mes journaux T-Mobile. » Un autre utilisateur de S9 Plus, victime du bug, a abordé dans le même sens : « Assez curieusement, le téléphone de ma femme l'a fait la nuit dernière, et le mien l'a fait la nuit précédente, je pense que ça a quelque chose à voir avec l'application SMS de Samsung mise à jour depuis Galaxy Store. Quand son téléphone m'a envoyé un texto dans sa galerie, il n’y avait pas de trace de son côté - et vice versa. » À cause de ce que les traces des transferts sont conservées dans les comptes T-Mobile des États-Unis, certains ont supposé qu'il s'agissait d'un problème spécifique à l’opérateur, connecté à la récente mise à jour « Rich Communications Services » du réseau cellulaire. Cependant, T-Mobile a nié toute implication. Et sa position aurait été corroborée par l’apparition du même bug chez un autre opérateur tel que AT&T. Par ailleurs, Samsung serait informé de l’affaire d’envoi automatique des photos. Il serait en train d’enquêter afin de résoudre définitivement le problème. Par contre, si quelqu’un est déjà victime du bug, Samsung recommande une procédure pour pallier temporairement la situation : rechercher l'application dans la section des applications des paramètres de votre appareil ; accéder à ses autorisations ; et désactiver l'accès au stockage. Et, dans tous les cas, Samsung recommande d’utiliser quelque chose comme Signal à la place. Source : réseaux sociaux
  6. Imagine si tu la dans la poche a ce moment la .... Ça doit pas faire du bien les crochets surtout avec un slim
  7. Si c'est simple et pas cher, ça marchera mais tout le monde n'aura pas ça, ça laisse du boulot pour les réparateurs.
  8. Bonjour, en plus dans les fêtes foraines, le grand 8 par exemple, c'est compliqué de savoir la chute etc...
  9. salut Une coque pour smartphone qui évite les écrans cassés même en cas de chute ? C’est la promesse d’une invention d’un jeune ingénieur, qui a intégré un système similaire à celui des airbags à l’aide de genre de ressorts. Des capteurs sont présents pour détecter la chute et la coque déploie alors automatiquement les protections. Quand on connait le prix d’une réparation d’écran, ce produit pourrait se montrer bien utile. Une coque pour smartphone avec airbag intégré pour protéger au mieux son smartphone, il fallait y penser. Et c’est justement l’idée de Philip Frenzel, un jeune ingénieur à l’Université d’Aalen, en Allemagne, rapporte TechCrunch. Une invention qui lui a permis de remporter le prix « Deutsche Gesellschaft für Mechatronik e.V » (Société Allemande de Mécatronique). Pour cette coque, il est parti du constat que les smartphones d’aujourd’hui sont vraiment soignés en ce qui concerne le design, et qu’il est souvent dommage d’en dissimuler la majeure partie avec une protection. Il a alors eu l’idée d’un système qui se déclenche que lorsqu’on en a besoin. Pour cela, des capteurs détectent quand le smartphone est en situation de chute libre pour déployer ce qui s’apparente à des ressorts. Coque pour smartphone : les écrans cassés, bientôt du passé ? Au départ, son idée était d’installer un véritable airbag à la manière de ce qu’il se fait dans les voitures. Cela s’est avéré trop compliqué pour créer une coque qui ne soit pas trop encombrante. Il est donc plutôt parti sur des boucles en métal installées aux angles qui font office d’airbag et qui se déploient quand le smartphone est en train de tomber. L’impact au sol est alors largement réduit et le smartphone doit s’en sortir indemne. Il suffit de remplier ces boucles-ressorts une fois que l’appareil est de nouveau entre nos mains. La coque pour smartphones est vite devenue un accessoire indispensable pour protéger nos chers et fragiles appareils, dont l’écran a tendance à se casser à la moindre chute. Malheureusement, cela ne suffit pas toujours. En fonction du modèle du smartphone, de l’étui utilisé pour le rendre vulnérable, la nature du choc, l’altitude de la chute ou la surface sur laquelle il tombe, il est très fréquent d’abîmer son smartphone, le plus souvent par inattention. Si vous avez connu un tel épisode, vous savez à quel point c’est problématique : soit on choisit de payer des réparations, qui coûtent souvent très chères (et encore plus pour faire réparer un iPhone chez Apple), soit on accepte d’utiliser son smartphone cassé, ce qui ruine l’expérience utilisateur. L’option la plus extrême étant de changer directement de smartphone, ce qui est dommage lorsque celui-ci est récent. Philip Frenzel a déposé une demande de brevet afin de protéger son invention. Pour les derniers détails de développement à régler et la production, il pourrait se tourner vers le financement participatif via la plateforme Kickstarter. Vous pouvez retrouver une vidéo de démonstration juste ci-dessous pour voir cette coque au travail. On a hâte que le produit soit commercialisé afin qu’on puisse l’essayer nous-mêmes. http://www.phonandroid.com/coque-pour-smartphone-avec-cet-airbag-fini-les-ecrans-casses.html @çà sortira jamais à mon avis, çà mettrait pas mal de monde au chômage !!!
  10. Bonsoir meme si cela ne me sert pas , je doit te dire merci .......pour ceux qui auraient oublié .
  11. Avec Adoptable Storage, Android permet de facilement installer des applications sur une carte microSD. C’est particulièrement pratique sur les appareils avec peu de stockage, ou pour des jeux gourmands. Comment cela fonctionne-t-il ? Voici un tutoriel complet pour le comprendre. La prise en charge des cartes microSD a beaucoup évolué au fil des ans sur Android. Depuis Android 6.0 Marshmallow, Google a intégré une fonction nommée « Adoptable Storage » qui permet en quelque sorte de fusionner virtuellement le stockage interne d’un appareil avec l’espace supplémentaire offert par une microSD. Le but ? Augmenter facilement l’espace de stockage d’un appareil sous Android, tout en garantissant un fonctionnement transparent pour les applications qui ne pourront pas faire la différence entre le stockage interne et externe. L’avantage de cette implantation est que l’on peut choisir la destination lors du déplacement de fichiers. Ainsi, des applications importantes comme celles liées à votre compte bancaire par exemple peuvent rester sur la mémoire interne, alors que d’autres applications telles que Waze peuvent être basculées sur la mémoire externe. Prérequis: Pour suivre ce guide, il faut bien sûr un smartphone doté d’un lecteur de carte micro SD, sous Android 6.0 Marshmallow minimum (ce qui représente la majorité du parc installé), et une bonne carte microSD. Notez que certains constructeurs, comme Samsung, désactivent Adoptable Storage. Les précautions: Avant d’aller plus loin, il faut savoir que Android va effacer complètement le contenu sur la carte, veillez donc à faire une sauvegarde. Notez également que Adoptable Storage fusionne virtuellement l’espace interne du smartphone et le stockage disponible sur la micro SD. Cela signifie que la carte mémoire perdra son statut de stockage amovible : si vous la retirez du téléphone, certaines fonctions du système et applications cesseront de fonctionner, et la carte ne sera de toute manière pas lisible sur un autre appareil. Il est toujours possible de formater à nouveau la carte pour qu’elle redevienne un simple espace de stockage externe, mais cela effacera à nouveau les données sauvegardées dessus. La manipulation: Étape 1 : insérez la carte mémoire dans le slot prévu à cet effet tout en gardant à l’esprit que les données de la carte seront perdues lors du formatage. Pensez donc à faire une sauvegarde éventuelle du contenu avant de l’insérer dans l’appareil. Étape 2 : rendez-vous ensuite dans Paramètres > Stockage, où votre carte devrait maintenant apparaître. Cliquez sur son libellé pour entrer dans le gestionnaire de fichiers intégré, puis cliquez sur les trois petits points (représentant le menu contextuel) situés en haut à droite, et enfin sur Paramètres de stockage. Etape 3 : parmi les options proposées, celle qui nous intéresse se nomme « Formater comme mémoire interne ». Il ne vous reste plus qu’à presser l’unique bouton rouge : Effacer et formater. Étape 4 : le procédé peut s’avérer plus ou moins long en fonction de la catégorie de votre carte microSD, et un message d’erreur peut s’afficher si la carte n’est pas assez rapide. Une fois le processus terminé, une page vous propose de déplacer toutes vos données vers la carte microSD. À noter que cela ne transférera que les données médias : photos et vidéos. Les applications téléchargées avant la fusion ne seront pas placées sur la carte microSD. Seules celles installées après le seront. Vous pouvez faire le choix de Déplacer les données plus tard, ce qui vous laissera la liberté de déplacer exactement ce que vous voulez, manuellement. Étape 5 (optionnelle) : désormais, toutes les applications téléchargées iront se placer sur la carte mémoire par défaut. Vous pouvez néanmoins les replacer sur la mémoire interne si bon vous semble. Pour ce faire, rendez-vous dans Paramètres > Applications et notifications > Infos sur les applis et choisissez celle que vous voulez rétablir sur la mémoire interne. Localisez le sous-menu stockage. Choisissez de modifier l’espace de stockage utilisé pour ouvrir une pop-up qui va vous permettre de déplacer l’application vers la mémoire interne du téléphone. Revenir en arrière: Si vous voulez faire la manipulation inverse, rien de plus simple. En revanche, sachez que la carte sera reformatée et que toutes vos données seront perdues. La procédure est la suivante : Rendez-vous de nouveau dans Paramètres > Stockage et cliquez sur le nom de la carte microSD. Allez chercher les paramètres qui sont accessibles en cliquant sur les trois petits points en haut à droite et sélectionnez Formater comme mémoire externe. Il ne vous reste plus — une fois les sauvegardes nécessaires réalisées — qu’à appuyer sur le bouton rouge qui va reformater votre carte pour que celle-ci apparaisse comme mémoire externe.
  12. Bonjour, encore impossible, pourtant j'y suis presque lol, mais Messages pour le web ». Sélectionnez-le, n'y est pas.
  13. Google modifie la façon dont l'application Play Store vérifie l'authenticité des applications Android avant l'installation. La société prévoit de modifier l'en-tête des fichiers APK (application Android) pour inclure un nouveau champ de métadonnées contenant la signature du fichier de l'application. Les applications n'incluaient pas ce champ car elles n'en avaient pas besoin, car les applications approuvées par Google ne pouvaient être installées que via l'application Play Store officielle, qui traitait toutes ces vérifications en arrière-plan avant l'installation de l'application. James Bender a expliqué que : « L'une des raisons pour lesquelles nous faisons cela est d’aider les développeurs à atteindre un public plus large, en particulier dans les pays où le partage d'applications peer-to-peer est commun en raison de plans de données coûteux et d'une connectivité limitée. « À l'avenir, pour les applications obtenues via les canaux de distribution approuvés par Play, nous pourrons déterminer l'authenticité de l'application lorsqu'un appareil est hors connexion, ajouter ces applications partagées à la bibliothèque de jeux d'un utilisateur et gérer les mises à jour. Cela donnera plus de confiance aux utilisateurs lors de l'utilisation d'applications de partage peer-to-peer approuvées par Play. « Cela vous profite également en tant que développeur car vous trouverez ainsi un canal de distribution hors ligne approuvé Play et, puisque l'application partagée peer-to-peer est ajoutée à la bibliothèque Play de votre utilisateur, votre application sera désormais éligible pour les mises à jour d'application de Play ». En clair, certaines applications installées en passant par un fichier APK (et donc en ne passant pas par Google Play) vont être intégrées à la bibliothèque Play Store de l’utilisateur. Cependant, seules les applications présentes dans le Store pourront être ainsi incluses, comme si elles avaient été téléchargées normalement. Lorsque l'utilisateur tentera de charger une application qu'il a obtenue via un réseau de partage d'applications peer-to-peer, l'application Play Store vérifiera le champ de métadonnées supplémentaire et pourra déterminer si l'application provient du site officiel. Google Play Store, permettant l'installation et la synchronisation avec l'inventaire officiel des applications du téléphone. Lorsque l'utilisateur revient en ligne, l'application est automatiquement mise en file d'attente pour recevoir des mises à jour depuis le Play Store, ce qui n'était pas possible auparavant pour les applications téléchargées lorsque l'utilisateur était hors connexion. Cette certification permet donc d’être averti des mises à jour de l’application et de les installer directement via le Play Store. De plus, une application intégrée au Store de Google profite de vérifications de sécurité régulières. Quel est donc l’intérêt, en sachant que l’utilisateur peut directement passer par le Play Store ? Google aurait constaté que, dans les pays où la connexion internet est très chère, des utilisateurs s’échangent des fichiers APK entre eux pour installer les applications à moindre coût. De plus, Bender affirme que ce nouveau champ de signature d'application bénéficiera aux développeurs car ils disposent d'un canal plus large pour la distribution d'applications et ne seront pas limités au Play Store uniquement. « Aucune action n'est requise par les développeurs ou par ceux qui utilisent votre application ou votre jeu. Nous ajustons la taille maximale des fichiers APK de Google Play pour prendre en compte la petite addition de métadonnées, qui est insérée dans le bloc de signature APK. En plus d'améliorer l'intégrité de l'écosystème des applications mobiles de Google Play, ces métadonnées présenteront également de nouvelles opportunités de distribution pour les développeurs et aideront plus de personnes à maintenir leurs applications à jour ». Toutefois, certains chercheurs affirment que ce changement pourrait permettre aux applications malveillantes, qui ont été téléchargées pendant une courte période sur le Play Store officiel, d'apparaître comme authentiques lorsqu'elles sont distribuées via des canaux de distribution hors ligne, leur signature apparaissant comme authentique après avoir été retirée du Play Store. Source : blog Google
  14. Salut gringo , peut-être? Moi aussi par contre pour l'instant et l'idée est excellente, on verra rapidement.
  15. salut, j ai essayé hier, pas réussi : option Sur votre mobile, ouvrez Android Messages puis allez dans le menu des options (les trois points verticaux) et sélectionnez « Messages pour le Web » ; pas encore présente.
  16. Android Messages : comment envoyer des SMS depuis un PC ou un Mac Google vient de lancer une version web de son application Android Messages grâce à laquelle on peut envoyer des SMS depuis un PC ou un Mac. Voici comment procéder. Par Marc Zaffagni avec CNET.com mardi 19 juin 2018 à 10:49 Si vous jalousiez iMessage chez Apple pour la possibilité d’envoyer des SMS depuis un ordinateur, votre désarroi va prendre fin. Android Messages propose désormais cette option. Google vient de lancer la version web de son service avec laquelle on peut envoyer des SMS depuis un PC ou un Mac. L’option est en cours de déploiement, y compris en France. Pour en bénéficier, il faut installer sur son smartphone la dernière version d’Android Messages puis suivre la procédure ci-dessous : Depuis votre ordinateur, connectez-vous sur la page messages.android.com ; Sur votre mobile, ouvrez Android Messages puis allez dans le menu des options (les trois points verticaux) et sélectionnez « Messages pour le Web » ; Utilisez l’appareil photo du téléphone pour scanner le code QR affiché sur la page du navigateur sur l’ordinateur. Il se peut que l’option ne soit pas encore présente dans Android Messages, auquel cas il vous faudra patienter le temps qu’elle soit activée. Cette passerelle entre Android et les ordinateurs était attendue de longue date. Apple le propose depuis plusieurs années sur iMessages, mais il faut posséder un iPhone et un Mac pour en profiter. L’ajout de cette fonction sur Android est donc une très bonne nouvelle. Google a annoncé d’autres évolutions pour Messages : Possibilité de chercher et d’envoyer des GIF ; Prévisualisation des liens dans les conversations ; Copier-coller des mots de passe et codes de vérification simplifié.
  17. C'est pas nouveau mais ça peut encore s'avérer utile. À mesure que l’on charge et décharge son appareil, la batterie peut se dégrader et Android n’en tient pas compte dans son estimation de la batterie restante. Il faut alors recalibrer la batterie pour obtenir une estimation plus juste du niveau encore disponible. Voici les différentes étapes à suivre. En quoi consiste le recalibrage ? Il est possible qu’au cours du temps, une batterie perde de sa capacité de charge. Cela est un phénomène d’usure commun qui est provoqué par plusieurs facteurs, mais qui est principalement dû à un mauvais entretien de la batterie. Il n’est pas rare dans ce cas de voir que son téléphone ne veut plus se charger au-delà d’un certain pourcentage, ou qu’il s’éteint alors que le téléphone indique qu’il reste encore quelques points de batterie. Cela signifie que le système n’est pas calibré sur la capacité actuelle de la batterie. Il existe un moyen pour recalibrer le tout pour obtenir une indication plus juste de sa capacité restante. Il faut cependant être conscient qu’il n’existe pas de solution miracle. La batterie peut se retrouver calibrée comme il faut après la manipulation, mais le résultat n’est hélas pas garanti. De plus, si la batterie a perdu une quantité égale ou supérieure à 20 % de sa capacité, alors elle est trop abîmée, et il est préférable de changer de batterie… voire de téléphone. Malheureusement, il n’existe pas une méthode unique pour recalibrer une batterie. Apple et HTC ont des techniques bien différentes de celles qui suivent, il est donc conseillé de se renseigner pour le cas de modèles spécifiques. Pour les téléphones non rootés Déchargez complètement le téléphone, jusqu’à ce qu’il s’éteigne. Essayez de le rallumer, et laissez-le s’éteindre pour vous assurer qu’il n’a vraiment plus de batterie. Sans rallumer votre appareil, branchez-le à prise secteur et laissez-le charger encore une heure après sa charge complète. Débranchez votre téléphone et démarrez-le. S’il n’affiche pas 100 %, alors la batterie n’est pas calibrée. Rebranchez votre téléphone et laissez-le atteindre les 100 %. Une fois ce palier atteint, redémarrez votre téléphone. Répétez cette étape jusqu’à ce que le téléphone affiche 100 % au démarrage. Félicitations, votre téléphone est maintenant (normalement) calibré sur la capacité réelle de la batterie. Pour les téléphones rootés Téléchargez l’application Advanced Battery Calibrator sur le Google Play Store Déchargez complètement le téléphone, jusqu’à ce qu’il s’éteigne. Essayez de le rallumer, et laissez-le s’éteindre pour vous assurer qu’il n’a vraiment plus de batterie. Sans rallumer votre appareil, branchez-le à prise secteur et laissez-le charger une heure après sa charge complète. Démarrez votre téléphone et lancez directement Advanced Battery Calibrator. Laissez-le faire sa magie et une fois l’opération terminée, éteignez votre téléphone comme l’application le demande. Démarrez votre smartphone et vérifiez bien qu’il affiche 100 %. Si ce n’est pas le cas, reprenez toutes les étapes depuis l’étape 4. Sur un HTC One M7 défectueux (il ne se chargeait qu’à 85 % quand il était éteint), seule la seconde méthode a permis de calibrer la batterie. Désormais, quand le téléphone éteint est considéré comme pleinement chargé, il l’est aussi une fois le téléphone allumé. De plus, l’appareil avait tendance à s’éteindre quand il restait plus de 20 % de batterie, ce qui n’arrive plus qu’aux alentours de 10% de batterie restante. C’est toujours ça de pris !
  18. Une faille de sécurité a été découverte sur certains terminaux Android. Le pont de débogage sans fil prévu pour les développeurs serait activé nativement sur certains appareils, laissant n’importe qui accéder aux parties les plus sensibles du téléphone en toute discrétion. Pour réaliser certaines actions sur un appareil Android, les développeurs et bidouilleurs utilisent l’Android Debug Bridge (ou ADB pour les intimes). Cela permet entre autres d’envoyer des commandes depuis un ordinateur pour télécharger des fichiers dans un sens ou dans l’autre ou encore installer des applications. Ce ne sont bien sûr là que deux des très nombreuses utilisations d’ADB. Ce « pont » est disponible en USB, mais aussi en sans-fil, via une connexion sur le port 5555. C’est par exemple très pratique pour se connecter à un téléviseur sous Android TV afin de réaliser des captures d’écran ou d’installer des applications qui ne seraient pas directement visibles sur le Play Store. Fort heureusement, cet outil très puissant n’est disponible que pour ceux qui auraient activé volontairement l’option dans les options développeurs de l’appareil… Enfin presque. Un ver se propage. Si cette interface est désactivée de base sur la plupart des appareils, certains constructeurs la laisseraient ouverte sur des appareils à en croire l’expert en sécurité Kevin Beaumont. Aucun constructeur ou terminal n’est cependant directement visé dans ce rapport. Des flux de données de GreyNoise Intelligence et Project Heisenberg ont cependant montré une forte augmentation des scans effectués sur le port TCP 5555 depuis le mois de février, prouvant une volonté de la part de certains d’exploiter l’accès à ADB. Qihoo 360, une entreprise chinoise spécialisée dans la sécurité et les antivirus, a découvert un ver baptisé ADB.Miner exploitant cette faille. Ce ver installe un mineur de cryptomonnaie sur l’appareil infecté et se propage via ADB. Plus de 5000 terminaux auraient été infectés en seulement 24 heures. Il semblerait cependant qu’il s’agisse essentiellement de produits chinois sachant que la Compatibility Test Suite, nécessaire à l’implémentation des Google Play Services, vérifie la désactivation par défaut des fonctionnalités de développement. Comment vérifier ? Si vous souhaitez en avoir le cœur net concernant votre smartphone, tablette ou autre appareil connecté, rendez-vous dans ses paramètres, puis dans « À propos du téléphone » et cliquez 7 fois sur le numéro de build pour activer les options de développeurs. Dans ce nouveau menu, les taquets « Débogage USB » et « Débogage de l’ADB sans fil » devraient être désactivés. Si ce n’est pas le cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Les différents chercheurs en sécurité ayant travaillé à la découverte de cette faille appellent bien sûr les constructeurs à vérifier leurs firmwares et à pousser des mises à jour lorsque la faille est détectée.
  19. Notre consommation de data est aujourd’hui exponentielle. Entre la navigation web, les réseaux sociaux, les emails, le visionnage de vidéos et les envois de fichiers, nombreux sont les mobinautes qui dépassent régulièrement le fair-use imposé par leur opérateur. En attendant l’arrivée d’offres véritablement illimitées, voici quelques astuces pour limiter votre consommation de données sur votre smartphone Android. Si vous souhaitez éviter la surconsommation de données mobiles, une solution simple s’offre à vous : désactiver régulièrement les données mobiles. Cela peut paraître brutal pour ceux qui cherchent à recevoir leurs mails et autres notifications en permanence. Si vous ne souhaitez pas en arriver là, voici quelques astuces pour diminuer votre consommation de data. Réduire l’utilisation de données en arrière-plan. Votre consommation de data ne se passe pas seulement lorsque vous utilisez votre mobile. De nombreuses applications se mettent à jour en arrière-plan sans aucune action de votre part. C’est le cas de vos mails, de Facebook ou de Twitter par exemple. Le rafraîchissement des données de Facebook n’est pas essentiel et pourrait se déclencher lors du lancement de celle-ci. Pour ce faire, rendez-vous dans les paramètres de votre téléphone, puis « Utilisation des données cellulaires » (le libellé peut différer en fonction du mobile). Vous accédez alors à la liste des applications consommatrices de données. À vous de sélectionner laquelle vous souhaitez restreindre. Elle se mettra à jour lorsque vous serez à nouveau connecté en Wi-Fi. Notez qu’une fois cette case cochée, l’application ne vous enverra pas forcément toutes les notifications. Économiser des données. Vous avez sûrement remarqué l’option « Consommation de données non restreinte » sur la capture d’écran ci-dessus. Cette dernière permet, une fois l’économiseur de données du téléphone activé, d’autoriser certaines applications à tout de même utiliser des données en arrière-plan. Eh oui, il est possible de gérer l’utilisation des données plus généralement : certains constructeurs intègrent directement cette fonctionnalité dans les paramètres du téléphone. Ici, sur un OnePlus 6, l’économiseur de données est même disponible depuis le panneau de notifications. Comme dit précédemment, l’option « Accès non restreint aux données » permet de choisir des exceptions quant à l’économiseur de données. Si votre téléphone ne propose pas cette fonctionnalité, ou que vous voulez aller plus loin, il existe des applications disponibles sur la Play Store qui font un travail un peu plus poussé. Par exemple Datally, de Google. Cette dernière propose le même type d’options que l’économiseur du téléphone, mais l’interface est plus jolie et agréable : vous avez accès à des statistiques intéressantes. Aussi, l’application vous proposera des réseaux Wi-Fi disponibles dans les environs pour éviter d’utiliser votre forfait. Désactiver la synchronisation des comptes. La synchronisation automatique de vos comptes emails en arrière-plan n’est peut-être pas obligatoire, du moins pas pour tout le monde. En effet, le smartphone est connecté en permanence avec le serveur de Google pour vérifier la présence de nouveaux messages. Pourquoi ne pas désactiver cet automatisme et effectuer la mise à jour de vos mails ou autres vous-même ? Pour cela, direction les paramètres de votre smartphone, puis « Comptes » et cliquez sur les 3 petits points en haut à droite. Activer l’économiseur de données de Google Chrome Google a mis en place une fonctionnalité intéressante dans son navigateur web. L’économiseur de données fonctionne comme un VPN, et les pages consultées depuis le mobile passent par les serveurs de Google pour être compressées avant d’être redistribuées sur votre mobile. Notez que cette compression n’est pas prise en compte pour les pages en SSL ni la navigation privée. Elle permet néanmoins d’économiser de précieux Mo sur votre forfait. N’autoriser la mise à jour des applications qu’en Wi-Fi La mise à jour de vos applications installées n’est pas urgente et peut parfaitement attendre que vous soyez connecté en Wi-Fi. Pour désactiver la possibilité de mettre à jour vos applis en 3G ou 4G, rendez-vous dans le Play Store, cliquez sur le menu hamburger (les trois traits superposés en haut à gauche) puis « Paramètres » et « Mise à jour automatique des applis ». Là, plusieurs choix s’offrent à vous : désactiver totalement la mise à jour automatique des applis, l’autoriser à n’importe quel moment ou uniquement en Wi-Fi. Le dernier choix étant le plus judicieux, pour être tout le temps à jour sans exploser votre forfait data. Modifier la qualité du streaming sur Spotify, Deezer, YouTube, Netflix… Les applications de streaming musical et vidéo sont de grandes consommatrices de données. Il peut être de bon ton de réduire la qualité de streaming dans les paramètres de ces dernières. Côté vidéo, YouTube est forcément très gourmand, mais il est possible de limiter directement la qualité de diffusion de la vidéo. Pour cela, rendez-vous dans les paramètres de YouTube, « Paramètres généraux » et enfin « Limiter l’usage des données mobiles ». C’est la même chose pour Netflix et autres applications de streaming musicalcomme Spotify, Deezer ou autre Google Play Music. Il suffit de fouiller un peu dans les paramètres et vous trouverez ce genre d’option. Les applications fonctionnant hors connexion. Aujourd’hui, de plus en plus d’applications permettent de télécharger du contenu pour le regarder sans connexion internet, ou avec la 4G activée, mais sans consommer le forfait, puisque les données sont déjà stockées dans le téléphone. Ainsi, Google Chrome permet de sauvegarder des pages internet, tout simplement. Assez utile pour les transports en commun, ou en voyage avant de monter dans l’avion par exemple. Il suffit de se rendre sur la page souhaitée, de cliquer sur les trois petits points en haut à droite puis de sélectionner la flèche qui pointe vers le bas. Pour consulter les pages enregistrées, il faut se rendre sur la page d’accueil de Chrome (disponible hors connexion) et vous verrez la section « Téléchargements« . Notez que si vous n’êtes pas connecté à un réseau et que vous vous rendez sur une page, Chrome vous proposer de télécharger automatiquement cette dernière dès qu’une connexion sera établie. Une application dédiée à ce genre d’utilisation est plus complète et vaut le détour : Pocket. Autre exemple, Netflix permet de télécharger certains films ou séries pour les regarder une fois hors-ligne. Les applications de streaming musical dans leur version premium font la même chose pour les musiques : un must have pour les voyages. On peut encore et aussi économiser encore quelques centaines de Mo sur votre forfait, avec des applis GPS fonctionnant en mode hors-ligne.
  20. slt j'ai testé le fichier est dispo je le met en piece jointe qu'entends tu par corrompu ,au téléchargement ou à l'installation ,perso je ne l'ai pas installé . Mamcom_Tv.apk
  21. Le malware ZooPark sur Android heso59 - mardi 5 juin 2018 - 08:09 Donnez votre avis Depuis 2015, le malware ZooPark sévit sur Android. Il récupère les informations personnelles de ses victimes. (CCM) — Les chercheurs de Kaspersky Lab viennent de réussir à identifier ZooPark. Ce malware très puissant et discret se propage sur Android depuis 2015. Il cible en priorité des utilisateurs du Moyen-Orient, avec pour objectif de récupérer l'intégralité des informations présentes sur leur smartphone. L'équipe de Kaspersky Lab a donc débusqué « nouveau » spyware Android qui malheureusement, rejoint une longue liste. Le plus inquiétant, c'est que ce spyware n'est pas vraiment « nouveau ». En réalité, ZooPark espionne ses victimes depuis plusieurs années. Les cibles prioritaires sont les smartphones Android d'utilisateurs provenant du Moyen-Orient, mais aussi du Maroc ou d'Égypte notamment. Pour réussir à infecter les smartphones, le spyware se cache dans de fausses applications diffusées sur le Play Store. Pour le commun des mortels, ces applis vérolées sont visuellement identiques à des applis connues comme WhatsApp, Telegram ou Uber. Dans leur rapport détaillé (fichier PDF en anglais), les experts de Kaspersky affirment avoir été en mesure d'identifier au minimum 4 générations de malware espion. Depuis 2015, ZooPark et ses dérivés récupèrent les contacts et les informations de comptes, mais aussi les mots de passe, photos, vidéos, SMS et données personnelles. Photo : © Kaspersky.
  22. Nous attendions confirmation, et elle a eu lieu avec la troisième Developer Preview (ou deuxième bêta) d’Android P : cette nouvelle mouture est bien la version 9.0 du système. Le jeu des chiffres sur smartphone est un jeu très intéressant, puisque très souvent manipulé par les constructeurs pour suivre la tendance ou renouveler artificiellement l’intérêt pour ses produits. On peut par exemple prendre note du Galaxy Note 7 qui a succédé au Galaxy Note 5 pour clarifier la gamme, ou encore plus récemment le Xiaomi Mi 8 qui a succédé au Xiaomi Mi 6 pour souligner l’anniversaire de l’entreprise. Google n’y est pas étranger, puisqu’il aura fait toute la communication du Google Pixel autour du fait qu’il n’en avait pas, justement, de chiffre et qu’il était tout neuf. Ceci étant, et fort heureusement, Android n’y jouera pas. La sortie de la Developer Preview 3 du système, ou bêta 2, a confirmé sans l’ombre d’un doute que cette version serait bien la version 9.0, succédant donc à Android 8.0 Oreo. C’est évident, mais rassurant : Google considère bien cette future mise à jour comme majeure.
  23.  
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×